Jump to content

Lexington

Sage
  • Posts

    15428
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    27

5 Followers

About Lexington

Contact Methods

  • Website URL
    https://www.contrepoints.org

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Paris

Ideas

  • Tendance
    Libéral classique
  • Ma référence
    Hayek, Popper

Recent Profile Visitors

5523 profile views
  1. Rendement assez correct (4-5% avant fiscalité) Le gros intérêt est de les prendre à crédit (déduction des intérêts de la base taxable) mais les taux sont généralement très hauts (2.% sur 15 ans j'ai vu récemment) Grosse fiscalité en France si tu les prends en direct (TMI + charges sociales donc très rapidement 47.2% d'imposition) Possibilité de les mettre en AV pour éviter ça mais dans ce cas impossible d'acheter à crédit, ce qui est l'avantage des SCPI Gros frais d'entrée (10%+) donc pertinent uniquement sur du long terme Certains courtiers font des rétrocomm des frais d'entrée, il faut chercher un peu Ce n'est pas un actif liquide, le jour où tu veux vendre, tu peux devoir attendre six mois, voire des années dans des cas extrêmes Tu portes les risques de l'immobilier de bureau/industriel/etc. qui ne sont pas du tout nuls. Attention à ne pas avoir un patrimoine trop exposé à l'immo, si tu as déjà une résidence principale, ajouter de l'immobilier encore, c'est beaucoup. Et si tu n'as pas ta RP, ça risque de te bloquer de prendre des SCPI à crédit. Imho les SCPi sont un produit qui a sa place dans un patrimoine mais sans excès et en connaissant bien les limites du produit. Ca vaut le coup de regarder ton patrimoine brut actuel entre immobilier / actions / obligations-fonds € / monétaire pour contrôler que tu veux bien aller encore au delà en immobilier
  2. Intéressant sur l'inflation durable ou non, en Europe on est quand même bien loin d'une explosion des salaires pour suivre la hausse des prix. Aux US par contre, tendance radicalement différente
  3. Caramba, encore raté pour aujourd’hui.
  4. Intéressant. Possiblement lié à la différence hospitalisé pour COVID / avec COVID, non ?
  5. Tellement. Après j'ai l'impression que Omicron change vraiment les esprits. A l'inverse de ce comportement, j'ai une explosion autour des mois des "je me fais pas chier à faire un test, j'agis de manière responsable et basta".
  6. Signalons aussi quand tout va bien, j'ai l'impression que CP est beaucoup plus rapide aujourd'hui en mode logué, c'est moi qui rêve ? Idem, WL beaucoup plus rapide Edit : analytics confirme que ça va beaucoup plus vite sur WL. Sur CP, pas possible de vérifier comme le problème était sur les logués.
  7. . Message fusionné avec celui plus haut.
  8. Tout à fait. La sous-déclaration des effets indésirables liés à la médication est avérée, que ce soit pour la vaccination comme pour le reste des traitements d'ailleurs. Ça ne manque pas d'études là-dessus. Le système de notification spontanée, ça sert en premier niveau à avoir des signaux, ça ne permet pas de les quantifier, ça n'a jamais été le cas. Et tu as aussi le biais inverse, déclarations qui n'ont rien à voir avec la vaccination après analyse, type, exemple réel, suicide par arme à feu... Les données brutes de la pharmacovigilance n'ont à peu près aucun intérêt sans retravail, n'en déplaisent aux deux bords, c'est juste la base en fait. Une fois qu'on a dit ça, la question derrière, c'est est-ce que ces biais sont intégrés dans les conclusions des agences en conséquence. Leur discours c'est que oui, une partie de la pharmacovigilance c'est justement d'extrapoler les données parcellaires disponibles pour en tirer des conclusions. C'est surement fait de manière incomplète, imparfaite, biaisée à certains niveaux, c'est évident. En tout cas c'est au moins sur le papier indépendant des labos et le biais à la baisse est connu/intégré. C'est clairement plus complexe que "seul un cas sur 10 est déclaré donc on doit multiplier les chiffres officiels par 10". C'est bien en raison de ces différents biais que l'analyse postée plus haut est intéressante imho, elle prend les choses dans l'autre sens. Elle compare sur un sujet donné, où la pharmacovigilance a flagué un risque, le nombre de cas avant / après vaccination. Le seul changement c'est la vaccination, le mode de comptage n'a pas changé, etc.
  9. Je gagne un restau à 500k cas quotidiens, alors on se bouge svp
  10. Toutafé. A mon humble avis, le biais au-dessus vient du fait que tu dois avoir un paquet de vieux entre les 2 et 3 doses + tout petit échantillon (on parle de moins de 10 morts à chaque fois, généralement moins de 5), il faudrait confirmer tout ça mais la faible durée de protection du vaccin qui se confirme doit créer des effets de bord certains dans la donnée. Vu tout ça, la stratégie de la vaccination de masse semble chaque jour moins justifiable en tout cas.
  11. Là c'est partant de tous les cas d'accidents cardiaques, sans connaître la cause. Pas de lien avec la pharmacovigilance
  12. Oui, c'est bidonné en effet. Ils ont caché la colonne 3 doses... Voici le vrai tableau exhaustif, qui raconte une histoire totalement différente : Dans l'article, c'est non seulement tronqué, mais ils ont pris la peine de rajouter un logo absent de la présentation... Ils ont modifié la longueur de la ligne de titre aussi, déplacé des mots pour faire croire que l'image initiale n'avait pas les colonnes 1 dose et 3 doses. Ce n'est pas que tronquer l'information, c'est la modifier. De la désinformation volontaire, assumée Et la conclusion, à l'opposé là aussi de ce que dit ce site qui vient de démontrer une nouvelle fois sa non fiabilité : Le commentaire référait par erreur à la table 3 mais c'estbien la 13
  13. Sur 46 millions de vaccinés en France, l'évolution du risque cardiovasculaire dans les 3 semaines suivant la vaccination. L'étude intégrale. PDF
  14. Bientôt ils vont oser nous faire du Bitur-Camember ces cons
  15. Oui voila Qui n’a pas de compte ? Donnez moi le pseudo que vous voulez et un mail et je vous envoie le mail de création
×
×
  • Create New...