Jump to content

Lexington

Sage
  • Posts

    16026
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    42

5 Followers

About Lexington

  • Birthday 10/31/1984

Retained

  • Member Title
    Vieux sage

Contact Methods

  • Website URL
    https://www.contrepoints.org

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Lieu
    Paris

Ideas

  • Tendance
    Libéral classique
  • Ma référence
    Hayek, Popper

Recent Profile Visitors

5925 profile views
  1. Bonne question à laquelle je n'ai pas la réponse, mais ça à l'air de tout autant choquer chez les libertariens US Comme je suis un peu maso, j'ai cherché leur programme en 2010 et c'est du même acabit. On pourrait presque dire que ça s'est "amélioré", à l'époque le programme du GOP écrivait encore "We oppose the legalization of sodomy".
  2. J'avais raté ça mais très intéressant, et dur à interpréter. Pas surprenant vue la popularité de Biden (désormais le plus impopulaire des présidents US depuis 1945, à ce stade de sa présidence) et le focus des Dems sur des sujets clivants, je suis curieux de savoir comment cela peut évoluer avec les récentes décisions de SCOTUS qui vont plutôt à rebours de l'opinion.
  3. Je croyais que les médias exagéraient sur la dérive réactionnaire du GOP mais en fait je sous-estimais le truc... Grâce au bon article de Pierre-Guy Veer sur Contrepoints aujourd'hui, je me suis farci le programme du GOP du Texas. C'est tout bonnement flippant. Morceaux choisis :
  4. Je retrouve ça quelques mois après, je n'arrivais plus à retrouver la citation : "Half the money I spend on advertising is wasted; the trouble is I don't know which half.” (John Wanamaker, un pionner du marketing et du commerce aux US, un profil qui intéressera peut-être @Dardanus )
  5. C’est différent, il parle d’avoir du cash avant une récession pour acheter quand ça baisse. Une fois que ça a baissé, il s’agit bien d’investir. Et même la dessus, quand on est un particulier qui n’y connaît rien, je doute que ce soit un conseil très opportun. Pour une société c’est différent.
  6. Oui c’est dans ces moments là qu’on voit ceux qui ont surestimé le niveau de risque / la part d’actions qu’ils pouvaient avoir en % de leur patrimoine
  7. Oui. Les gros perdants de l’inflation sont les détenteurs de cash ou de titres de dette. S’il y a un moment où minimiser son cash, c’est quand l’inflation est haute. C’est accepter que ta pile de billets sous le matelas diminue de 10% chaque année être en cash aujourd’hui. Il faut en avoir, c’est certain, pour l’épargne de précaution. Au delà, la logique m’échappe. Sauf dans une logique survivaliste / apocalypse économique, à laquelle je ne souscris pas du tout à titre perso. Après sur le cash à garder, il faut bien choisir où le mettre, et je partage tout à fait les principes de bon sens paysan partagés plus haut : ne pas avoir tous ses œufs dans le même panier, plusieurs banques, etc. Mettre à l’étranger, je ne pense pas par contre que cela ait une valeur ajoutée suffisante vs le coût et la complexité de gestion. La sécurité additionnelle est limitée, et les emmerdes sont elles certaines, comme le coût. Sur les alternatives, c’est à définir selon l’horizon de placement et l’aversion au risque, mais du fonds euro (bien choisi) ou PEL doivent convenir à la majorité des patrimoines ici. Pour nuancer quand même, l’argent c’est beaucoup une question de « avec quoi suis-je confortable ». Il y a le rationnel, et le reste. Quand l’économie va mal, certains ont besoin de se rassurer en sachant qu’ils ont du cash. Ce confort psychologique a de la valeur. Pas financière, mais de la valeur.
  8. En ce moment, avoir du cash est loin d'être l'idée du siècle... Je vais faire un retour d'expérience là-dessus dans le club si ça intéresse (location saisonnière en LMNP)
  9. Superbe destination, tu devrais aimer ! On en prend plein les yeux à chaque instant. Tu me diras si tu t'es aussi retrouvé entouré uniquement de voyages de noces et de couples en noces de diamant 😛
  10. Globalement oui. Cet article du Figaro par exemple était pas mal https://www.lefigaro.fr/international/decision-de-la-cour-supreme-sur-l-avortement-attention-a-la-caricature-qui-talibanise-l-amerique-20220626 et la presse plutôt factuelle Après il y a quand même quelques bons gros titres nuls. J'ai retenu cette alerte magnifique du Monde Donc maintenant, c'est Jane Fonda le niveau d'analyse politique qu'on peut attendre de la presse française sur un sujet aussi lourd que celui-ci...
  11. J'ai riz Après pour nuancer quand même un peu, j'ai quelques masques qui reviennent autour de moi au bureau, mais ce sont à chaque fois des gens qui étaient cas contact ou un peu malade sans trop savoir de quoi, ce qui est plutôt responsable pour le coup. Après, pas de feedback sur les transports en commun, je n'y mets jamais les pieds. Je n'ai vraiment pas de sentiment de panique ou d'inquiétude COVID qui revient, comme si la ficelle était désormais trop usée
  12. Soyons fous et qualifions même l'asso d'antilibérale et réactionnaire, cf. prise de bec récente en ces lieux
×
×
  • Create New...