Aller au contenu

NoName

Membre Actif
  • Compteur de contenus

    16 825
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    16

NoName a gagné pour la dernière fois le 17 septembre

NoName a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

872 Populaire

1 abonné

À propos de NoName

  • Rang
    Mister Bolognaise

Previous Fields

  • Tendance
    Anarcap
  • Ma référence
    Liborg, JIM16

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Aube
  • Interests
    Education / Histoire /Autodidaxie / Contre-économie / Curvy girls

    Procrastinateur Compulsif
    Etudiant Désespéré
    Branleur Professionnel
    Jeune Déçu

Visiteurs récents du profil

3 488 visualisations du profil
  1. NoName

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    la messagerie chat du Figaro, cherchez pas "chat" figaro, vous allez tomber sur des articles sur le chat du rabbin
  2. NoName

    Tchao PS

    Mon prof de finance hier
  3. NoName

    Le féminisme

    mmh, tiens je sais que c'est devenu un monomanie chez moi mais taleb en parle un peu dans ce morceau là https://medium.com/incerto/why-each-one-should-eat-his-own-turtles-revised-8a4be2f11e61
  4. NoName

    Le féminisme

    la société c'est des gens, et les gens se méfient naturellement de ce qui est différent. C'est une dynamique normale et même saine dans le fond (quand ça s'applique pas n'importe comment). Si tu veux être différent, concrètement tu marques le fait de ne pas appartenir au groupe, voire à la société. Tu peux pas dire à la société "je suis aps des votres" et en même temps exiger qu'on te traîne comme l'un des leurs. Suivre les règles de la société c'est coûteux et les gens le font quand même, c'est pas pour rien: ça a des avantages. La société s'effondrerait immédiatement si ne pas suivre ses codes ne provoquait aucune réaction.
  5. ça aussi c'est à cause des racailles qui jetaient des cailloux ? ils arrivaient pas à trouver les avocats à la machine à café dans les locaux, et ils ont perdus tous leurs dictaphones en même temps. et comme ça si les arrestations étaient bidon on le saura pas "oups, erreur de procédure, on vous relâche à cause de ça et pas du tout parce qu'on sait que si on va au tribunal on va se faire étriller" boah, je rigole, c'est beaucoup plus probablement qu'ils en avaient rien à foutre ou qu'ils avaient oublié.
  6. NoName

    Le féminisme

    bah, fondamentalement y'a rien de mal dans cette mentalité. Le problème, c'est qu'on peut pas revendiquer sa différence et exiger de la société qu'elle nous accepte quand on est différent. j'ai depuis longtemps digéré le fait que je serais toujours un clou qui dépasse eu égard à mon parcours, forcément je peux pas obliger les gens à apprécier, mais faut prendre de la fierté dans le fait que ça emmerde des gens bas de plafond pour la plupart. Ça serait bien qu'elles agissent de la même manière
  7. NoName

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Mouais, je veux pas jouer les rabats joies mais c'est la trouzillieme fois qu'on dit que cette fois ci c'est la bonne.
  8. NoName

    Le féminisme

    j'ai pas dit que c'était malin, mais concrètement rien ne t'empêche de croire que tu fais partie de la race inférieure. Et bien sûr que tu peux être seixste envers ton propre sexe: T'es une DRH bien vénère dans un secteur bien vénère, tu recales systématiquement les candidatures féminines en te disant "on a pas de place pour les snowflakes et les pondeuses ici". C'est du sexisme si t'es un homme, s'en est donc si t'es une femme.
  9. NoName

    Le féminisme

    Bien sur que si. On peut être blanc et raciste envers les blancs, ou juif et antisémite (coucou Karl Marx)
  10. NoName

    Le féminisme

    Je connais un mec qui a été agressé et violé par plusieurs hommes, dans une situation similaire à ce que tu décris. Est-ce que c'est sexiste ? Si on te violes en tant que femme c'est pas du sexisme, c'est juste que t'as une ressource que les hommes n'ont pas. Et également -énorme point que tu négliges-, les femmes sont immensément moins bien préparée physiquement et psychologiquement à se défendre en cas d'agressions. C'est bête et basique mais l'homme moyen fait 10cm et 10kg de plus que la femme moyenne, il a probablement subi et appliqué beaucoup plus de violence dans sa vie. C'est pas un hasard si les violeurs visent prioritairement des gens incapables de se défendre ou vulnérable (personnes agées, enfants, handicapé mentaux, femmes fortement alcoolisées ou droguées, psychologiquement fragilisés etc...)
  11. Tiens c'est marrant, je venais justement sur liborg pour poster cete perle, j'arrive pas à détemriner si c'est vrai ou troll. Mais j'ai trouvé ça sur un site 18-25 bien sympathisant de ce genre de trucs donc pourquoi pas
  12. NoName

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Parce que tu crois sérieusement que le gouvernement ou le président est en danger ? Ça se dégonflera comme les bonnets rouges, au pire le gouvernement sautera et reviendra avec E. Philippe a sa tête
  13. NoName

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Ben écoute, si le fait que ça foire peut amener à une réforme fiscale qui puisse simplifier l'IR honnêtement je dis "a surprise for sure, but a welcomed one"
  14. c'est vrai que trouver des lycéens aux abords d'un lycée c'est bizarre. Tiens, pour l'anecdote puisqu'on parle de "passer par là", une petite anecdote: Miss Bolo partait à son travail jeudi matin quand elle est passée dans le rue Libergier de Reims (une des rues principales). Dans la rue, vide, des tas de poulets et du gaz lacrymo qui se dispersait. Et toute a journée, depuis son taff qui se trouve à 50m des lieux du crime, elle a entendu des gens gueuler et du grabuge. Guess what ? Les lycéens du lycée Libergier, qui se trouve 100m plus haut dans la rue, ont manifesté. Alors je sais pas comment ça s'est passé MAIS - clairement, on ne peut pas esquiver la rue libergier pour accéder à un paquet de services, donc oui il y a probablement des tas de gens qui passaient par là par hasard, et même chez les jeunes du coin (eg les lycéens du lycée catho près de chez moi, ils passent la pour aller en cours) - je trouve assez hallucinant que les policiers aient du recourir aux lacrymos quand on connaît la disposition de la rue (une belle avenue bien dégagée) et la population estudiantine: Libergier, c'est LE lycée des fils à papa et des bourgeois de Reims par excellence, pas vraiment le genre à caillasser des flics en bas des blocs.
×