Jump to content

Mégille

Tribun de la Plèbe
  • Posts

    4713
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    19

Everything posted by Mégille

  1. Ils en ont pas marre, des français, là bas ? Déjà que je trouve qu'il y en a trop au pouvoir en France...
  2. Evidemment, loin de moi toute velléité interventionniste. Je serai même pour les réintégrer à l'économie mondiale dans l'espoir de favoriser l'échange d'idées, puisque je n'ai pas l'impression que les sanctions économiques sur le long terme servent à quoi que ce soit. Deux choses à ajouter toutefois : ils ont bien une activité prédatrice, mais leur terrain de chasse reste au Moyen-Orient. Et c'est parce qu'on est déjà trop occupé à nous charger de choses qui ne nous concernent pas là bas qu'on se retrouve à faire d'eux des ennemis. Et autre chose, il ne me semble pas que leur régime soit véritablement représentatif de leur population. Il me semble plutôt que c'est une population éduquée avec une large classe moyenne, freiné par l'emprise théocratique sur leur politique. Il n'est donc, je crois, pas tout à fait idéaliste d'espérer une amélioration interne de leur petit monde. Ca le serait d'autant moins si on ne cherchait pas activement à retarder leur développement.
  3. J'ai peur de mal placer mon espoir, mais j'aimerais énormément voir un vrai changement là bas. C'est une culture qui me fascine, et je regrette beaucoup que nous en soyons autant coupé. Et en plus, tous les hommes iraniens que je connais sont magnifiques.
  4. bordel. A quel moment peut-on se dire "bon, je n'ai pas le niveau cm2 de math, mais c'est pas grave, je suis quand même capable de planifier toute l'économie d'un pays" ?! C'est terrifiant.
  5. Le comic strip de base c'est avec "misinformation". Celui là me fait penser à un camarade de fac. Un type qui se revendiquait salafiste, et qui disait à qui voulait bien l'entendre qu'à ses yeux, le niveau de droit des femmes étaient un indicateur du degré de corruption morale d'une civilisation. Il mettait beaucoup de gens mal à l'aise, et me faisait toujours beaucoup rire. Je me demande ce qu'il est devenu.
  6. Pareil, mais en coupant le son ça passe.
  7. C'est parce que tu n'as pas encore atteint le stade post-ironique, par delà le woke et le problematic. Je ne comprends pas l'intérêt de regarder des productions culturelles d'une époque donnée, la notre ou une autre, pour ensuite faire mine d'être surpris et déçu quand on y voit la marque de cette époque.
  8. Oui, celui là même... J'imagine que ça laisse la place de "plus grand philosophe analytique vivant" à Chalmers.
  9. Pauvre mortel, je ne raconte qu'un centile de ma vie, et à des fins humoristiques. Ce serait hot.
  10. J'ai pris un rdv pour lundi... pas vraiment le temps demain. Je vois des toubibs le matin pour une vaccination, je leur demanderai quand même s'ils peuvent me dire si c'est une raison de m'inquiéter.
  11. Je crois avoir un genre d'adénome sur le ventre. Quelques cm, quelque part entre la peau et les abdos, rigide. Je ne pense pas qu'il ait mis plus de quelques heures à apparaître. C'est chelou. Je ne sais pas à quelle point je dois m'inquiéter. J'ai aussi une petite angine qui traîne. Peut-être que c'est la même infection qui s'est baladée un peu ?
  12. C'est pas tout à fait réac non plus. Les racistes et les incels sont aussi sataniques. Et la saison 2 donne une image positive de l'Islam.
  13. Tout à fait premier degré ! La deuxième saison fait moins cul béni.
  14. Je regarde "Evil", une série catho d'exorcisme. C'est gratiné. Les polyamoureux ? Sous emprise maléfique. Ceux qui vont chez le psy au lieu d'aller à la confesse ? Fort risque de tomber sous une emprise démoniaque et d'être poussé au meurtre par leur psy. La pma ? Sataniste, fort risque que l'enfant soit un monstre qui aura envie de tuer ses frères et soeurs. Mais avec un petit speach d'un prêtre pour dire que même là il ne faut pas avorter. Le bouddhisme tibétain ? Probablement sataniste. Les casques de réalité virtuel ? Les influenceuses modes ? Sataniste, sataniste. J'adore. Les intrigues sont plutôt bien ficelées, et les personnages réussis.
  15. Reste plus qu'à déterminer s'il bosse pour le ministère de la santé ou pour le Vatican. Sinon, nouveau rebondissement dans l'histoire de ma pornstar russe de la secte néopaïenne. Elle vient en France, et propose de passer me voir. Je suis surpris, que m'attendais à ce que ce soit quelqu'un d'autre derrière son identité.
  16. Une journaliste de rue 89 veut écrire un article sur ma vie sexuelle...
  17. Non, ça va un peu quelque part tout de même, et il y a une résolution qui met en lien plusieurs des éléments précédents. Et L'épisode final est plutôt chouette. Les quatre premiers sont vraiment bien.
  18. Je ne vois pas en quoi les épisodes suivant sont plus woke que les premiers (après tout, c'est dans le premier qu'on a le couple gay interracial de l'époque victorienne, dans les quelques suivant qu'on a Constantine et Lucifer changées en femmes). Par contre, ça perd en peps ensuite, oui... Morpheus passe de dieu terrifiant et mystérieux à émo qui boude, et on gambade sans trop savoir où on va, mais la plupart des personnages restent chouettes. L'épisode bonus est pas mal, non plus.
  19. Justement, tout ça était encore assez vivant il y a 10-15 ans quand je m'y étais intéressé pour la première fois, et je n'ai plus l'impression que ce le soit autant aujourd'hui. Et je ne serais pas surpris même que ça ait déjà été sur le déclin alors.
  20. Je pense que c'est en partie une décentralisation de la religiosité. En soi, la croyance au tarot ou à l'astrologie n'est pas plus naïve que celle en je ne sais pas très bien quel pouvoir de l'eau de Lourde ou du suaire de Turin. Il faudrait voir si ces deux autres croyances là reculent. Si oui, et si c'est dans les mêmes proportions, ça pourraient simplement être un déplacement des croyances surnaturelles, sans changement de leur ampleur. Possible aussi qu'on ait une remontée générale de goût pour le spirituel (éducation scientifique qui décline ? réaction par émulation à la montée de l'Islam, un peu comme le "voile chrétien" de tiktok ? sentiment de perte de sens du mode de vie actuel ?), mais qui se fasse en partie à l'extérieur de l'église chez les descendants de chrétiens. Le fait de juger le phénomène avec plus de peur, d'inquiétude ou de moquerie que l'on ne traiterait une montée du christianisme, et des prières à Saint-Antoine de Padou pour retrouver les objets perdus (again, ce n'est en soi pas moins ridicule que ce que font les néo-sorcières) relève d'un jugement de valeur qui empêche de penser clairement le phénomène. Ce qu'on rate aussi, c'est qu'on confond ce qui ce joue en se moment avec ce qui avait lieu il y a quelques décennies. Les ressemblances sont très fortes, et il y a souvent des continuités directes, mais les dynamiques sont différentes. Le new age, à proprement parler, c'est mort. C'est surtout les années 80, dans le sillage du mouvement hippie, ça a laissé des traces profondes, mais ça a perdu son millénarisme (le dernier rebond était en 2012, et ça a bien fait marrer tout le monde), et avec ça, une bonne partie de son identité. Le néopaganisme et la wicca aussi, c'est moribond. Il y a une quinzaine d'années, les forums wiccans avec des gifs de faeries à paillettes pullulaient, et il y avait des rencontres fréquentes un peu partout, même si en petit comité. Maintenant, presque plus rien. Je galère à réunir ne serait-ce qu'une dizaine de personnes à Lyon et aux alentours. J'ai enfin mis la main (enfin, pas que la main...) sur un "coven" de sorcières, mais elles ne sont que trois, et réluctantes à se dire wiccanes. Pareil, la magie du chaos, c'est mort. Le satanisme aussi, je crois. J'ai l'impression que l'hermétisme, l'occultisme et le thélémisme (occultisme façon Crowley) sont sur une montée, au moins dans le monde anglophone, grâce à une recherche universitaire sérieuse sur le "western esotericism" et à une plus grande diffusion des ouvrages fondamentaux, mais je ne vois pas d'équivalent de ça en France (pour l'instant en tout cas). Ce qui se joue est à l'intersection d'autres phénomènes de société, qui ont dilué et diffusé tout ça à la fois. Je crois que la peur du RCA et la déconstruction du genre ont en bonne partie tué le millénarisme new age et la wicca, respectivement (les dernières wiccanes puristes sont plutôt terf). L'esprit militant "woke" empiète beaucoup aussi sur l'espace mental de celles et ceux qui se seraient autrement plus entièrement consacré à leur spiritualité/religiosité. Les deux modes de pensée sont radicalement opposées : le "spirituel" aspire à une forme de quiétisme, les néopaïens d'il y a quinze ans et les new agers d'il y a trente ans étaient déjà écolos, mais à une époque où l'écologisme frôlait l'apolitisme tellement les partis écolos étaient insignifiants, et tellement les autres partis s'en cognaient. Le militant à l'inverse cherche activement à se rendre inquiet et anxieux, puisque s'il ressent le moindre début de sérénité, c'est qu'il est en train de s'accommoder du système. Je crois que l'augmentation d'une spiritualité tiède est la contrepartie d'une généralisation de l'état d'esprit militant. Puisque celui-ci ne correspond pas à tout le monde, ceux qui se retrouvent à l'adopter malgré leur personnalité ont besoin de le couper avec une peu de "spiritualité" écoféministe tendance sorcière. Mais j'ai pas mal d'angles mort : J'ai du mal à mettre les pieds dans une boutique ésotérique sans lancer de bagarre générale (ça a été un carnage la dernière fois). Donc même si je suis occasionnellement dans une relation de séduction (réciproque) avec les milieux ésotériques, je n'arrive pas (pour moi même, ma santé mentale et mon bien être personnel) à y passer trop de temps et à complètement me familiariser avec sa faune. Aussi, je ne suis pas dans les réseaux "jeunes". Je suppose qu'il y a beaucoup de chose sur tiktok que je ne vois pas sur le web et sur discord, mais pas question que j'y mette les pieds (encore une fois, santé mentale...). Et vu que j'ai tendance à coucher avec les personnes que j'essaie de convertir, ce n'est pas plus mal. Et aussi, évidemment, je suis presque complètement aveugle à la tendance extrême-droitiste du néopaganisme. Je n'ai pas l'impression que la tendance Alain de Benoist soit à son summum, mais je ne serai pas surpris qu'il y ait une tendance à la dilution/diffusion similaire à ce qu'on observe chez les païens de gauche chez eux aussi. J'aimerais bien en savoir plus, mais creuser d'un coté implique de s'aliéner l'autre. Et puisque je préfère me faire inviter à des orgies qu'à des rattonades, j'ai fait mon choix. Mais si jamais tu veux faire une enquête sur ceux de l'autre bord @Daumantas, je serais intéressé par tes observations.
×
×
  • Create New...