Jump to content

Mégille

Utilisateur
  • Content Count

    1895
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by Mégille

  1. Oui, je te recommande vivement la lecture de Gouvernance des biens communs. C'est un peu ardu/chiant parfois, mais ça repose sur beaucoup de terrain, justement.
  2. Normal. Toute cette histoire de lutte contre le RCA devrait plus systématiquement être lue sous l'angle des relations internationales. Tout les états, dans leurs quêtes de supériorité relative, ont intérêt à ce que les autres s'imposent des contraintes, et ne vont pas s'en priver lorsqu'ils ont un argument pour. C'est pour ça que Macron joue tellement les écolos à l'internationale. Les chinois peuvent encore se le permettre (même s'ils sont déjà pire que nous niveau émission par habitant), alors ils en profitent pendant qu'il en est encore temps.
  3. Les deux à la fois, surtout !
  4. Je ne suis le Brexit que de loin, mais j'ai l'impression que ses partisans sont globalement à la fois anti-migration et pro-libre-échange. Ce qui rend imprudent de vouloir porter un jugement univoque à leur sujet d'un point de vue libéral. Mais l'UE étant une belle saloperie qui va en s'empirant, et le libre-échangisme ayant plus de chance d'être accompli avec succès que l'anti-immigration (je crois), il me semble qu'il faut tout de même être plutôt pour, malgré tout.
  5. Oui, je le savais... Mais rappelons que Hardin n'a pas le monopole de cet argument. On trouve déjà chez Aristote, critiquant le communisme de Platon : Politiques, II, 3,1261b Et plus fun encore, l'étymologie du mot "propre" (par opposition à "sale") en français : "propre" s'opposait d'abord à "commun", puis à force de s'apercevoir que ce qui n'était pas propre était mal entretenu, il y a eu un glissement de sens... Lorsque j'ai besoin de la tragédie dans une argumentation, je fais plus souvent allusion à cette anecdote qu'à Hardin. Il faut aussi souligner que Ostrom n'entend pas à proprement parler réfuter la tragédie des communs. Elle, qui pour le coup est une scientifique de terrain et pas du genre à raisonner en l'air, reconnaît qu'il y a une forte tendance à la tragédie, mais qu'il est simplement possible, dans certaine condition, que la communauté d'usager de la ressource commune parviennent à se doter de règles communes pour l'éviter. Mais les conditions sont assez strictes : il faut que le jeu soit itératif (qu'il y a possibilité de faire plusieurs essaies-erreurs avant de s'apercevoir qu'il faut des règles), et que les coûts de communication ne soient pas trop élevée. Et de plus, ces conditions, si elles sont nécessaires, ne sont pas suffisantes. Même lorsqu'elles sont remplies, il est possible que la tragédie aie lieu. Je tire tout ça du fameux Gouvernance des biens communs. Ostrom est aussi intéressante car elle nous fournie des bons arguments contre la solution à la tragédie par la nationalisation : empiriquement, une autorité centralisée et lointaine est souvent moins bonnes pour gérer la ressource que ces usagers quotidiens, qui la connaissent mieux et y ont plus intérêt. Elle modère aussi l'enthousiasme qu'on peut avoir pour la privatisation, mais avec un argument liberhallal : souvent, quand on état privatise, il se contente de vendre une propriété comme si elle était sienne, alors que concrètement il n'a fait que priver de leurs droits d'accès ceux qui en avait déjà l'usage, et celui qui en fait l'acquisition est généralement un crony qui la gère de façon tout aussi coupé du terrain que l'état. Le reste des sophismes de Hardin (sur l'immigration et le contrôle des naissances) n'a pas grand rapport avec l'argument de la tragédie.
  6. Ouai, le l'ai vu hier, j'ai encore quelques séquelles de ma facepalm
  7. Le 4D chess, c'est impressionnant, quand même, quand on n'y est pas habitué !
  8. Les commentaires de cet article... https://www.20minutes.fr/societe/2585623-20190820-google-facebook-amazon-jugent-taxe-numerique-francaise-discriminatoire
  9. Je suis allé dans un club spécial une fois, et au buffet, il n'y avait que de la charcuterie. Et ce n'est pas super sexy. Les odeurs se mélangent mal, et les associations d'idées sont mal venues. Et ce n'est pas la peine de demander à Miss x+1 de rajouter du chou, je ne suis pas sûr que ça va arranger les choses. Déso, mais les carbs sont plus sensuelles...
  10. Peut-on dire que les dogmes de l'eglise catholique sont "revu par les pères" ?
  11. J'ai du mal à saisir cet entre-deux, entre le privé et l'étatique. Si on parle de ce qui pourrait, par exemple, être un programme d'une élection municipale, alors, il s'agit de s'adresser à une agence décentralisée de l'état. Si il s'agit de ce que pourrait faire une association volontaire, alors, il s'agit d'initiative privée rendue possible par le libéralisme, mais qui ne relève pas plus du libéralisme lui-même que n'importe quelle autre entreprise. Toutefois, si on imagine qu'une ville ou un cartier décide de se coordonner par une association volontaire, et de se donner des objectifs écologiques, j'ai bien peur que les objectifs ne ressemblent à ceux à la mode actuellement. Et ce seraient des objectifs vraisemblables, puisqu'ils peuvent avoir des bénéfices y compris à petite échelle, s'ils sont bien fait. A savoir, plus d'arbres, moins de voitures (ce qui réduirait aussi bien l'îlot de chaleur que le co2). J'imagine tout de même que s'il n'y avait pas la force légal d'un coté de la négociation, on pourrait arbitrer plus efficacement entre les intérêts de toutes les parties, et on serait plus incités à trouver des solutions qui arrangent tout le monde. Il faudrait aussi repenser la clim. Tout le monde qui climatise, c'est chacun qui réchauffe tout le reste (même sans compter la contribution au RCA). Pour le coup, je ne suis pas sûr que miser sur une meilleure isolation, comme le font nos technocrates, soit une bonne idée. Faire des lieux de vie des boîtes hermétiques sans aucun échange thermique (et donc d'air) avec l'extérieur ne me semble ni réalisable, ni souhaitable. Mais je ne m'y connais pas assez. Il y a sans doute des tonnes de choses utiles au niveau local aussi bien que global qui pourraient être fait par des associations volontaires, mais je ne suis pas sûr qu'il y ait un programme global qui puisse être appliqué partout, en fait...
  12. Le carbone (si on admet qu'il pose problème) est un problème global, donc je ne vois pas ce qu'une petite commune aurait à en dire. En tant que consommateur, libre à chacun, particulier ou entreprise, de s'imposer des contraintes, mais la chaîne de production est si longue qu'il est difficile de s'assurer que ça baisse effectivement de façon significative ses émissions. En tant que producteur, beaucoup d'innovations techniques peuvent être faite : sans parler de la recherche en nucléaire, améliorer nos façons de stocker l'énergie serait de la plus grande utilité. Mais rien de politique ici, que l'état s'en mêle serait la pire chose qui soit. Planter des arbres est surtout utile pour lutter contre le fameux effet îlot de chaleur. Au niveau municipal, il y a beaucoup de chose qui peuvent être faites pour s'adapter au réchauffement (l'essentiel, même). Eviter les grandes surfaces goudronnées, aussi. Mais quand on veut privatiser les routes, même l'urbanisme ne relève plus de la politique. Je ne suis pas tout à fait convaincu par l'impact qu'auraient les arbres plantés par les humains pour stocker le carbone... Aux USA : reconnaître un droit des propriétaires terriens de s'opposer au fracking lorsque ça a un impact sur eux (plutôt que de les exproprier de ce droit en leur donnant une compensation arbitraire). A un niveau supérieur : avoir une politique extérieur moins belliciste, la plupart des guerres depuis la fin de l'URSS visant à faire baisser le coût des énergies fossiles... Sinon, si on tient vraiment à réduire, par l'état, les émissions de CO2, qu'une seule solution : la taxe pigouvienne. Et libéralisation totale du secteur de l'énergie pour que la taxe fasse correctement son oeuvre. Ca ignore la symmétrie et la subjectivité de l'externalité, mais ça me semble être la seule chose instrumentalement efficace.
  13. Tout à fait, mais il est amusant de constater que ce test semble nous classer du même coté de les copains d'Adorno.
  14. Merci ! Effectivement, je n'avais pas l'impression que c'était très utile, et souvent, je m'arrête presque plus par ennui que par effort... Je vais essayer quelques unes de ces variations, je ne faisais que la planche statique de base, et parfois les cotés.
  15. Okay, 9 minutes de planche (gainage) Je vais continuer jusqu'à atteindre les 10 minutes histoire de, mais ça commence à faire long. Quelqu'un a une idée pour level up l'exercice ? J'envisage de le faire avec un sac à dos remplis de livre, mais j'ai peur de me faire mal au dos plus qu'autre chose.
  16. Un vieux test bidon, mais avec une aura de sérieux pour la gauche académique ! https://www.anesi.com/fscale.htm
  17. Ce qui est une autre bonne nouvelle en soi. Rappelons que la vapeur d'eau est le principal gaz à effet de serre de la Terre. Que son taux atmosphérique soit une fonction de la température en fait l'une des principales boucles de rétroactions positives. Qu'il y ait moins d'eau que prévu veut dire moins de verdissement (si les plantes sont responsables de cette plus faible quantité d'eau que prévu, peut-être est-ce une rétroaction négative du verdissement ?) mais aussi et surtout moins de réchauffement que prévu. Ceci dit, je me souviens avoir lu des informations contradictoires (à propos de la fin du verdissement) dans d'autres articles scientifiques récents.
  18. https://www.valeursactuelles.com/societe/greta-thunberg-son-voyage-en-voilier-va-necessiter-six-vols-en-avion-109945
  19. Je ne pense pas que le wokisme puisse vraiment s'installer en France. Ca accroche par ci par là, Macron joue le jeu, mais il me semble que la population, même de gauche (hormis les trop jeune, à la limite) y est assez réticente. Je m'attends à un retour de bâton avant que ça n'accroche vraiment.
  20. Ne dit pas de mal de Magic, okay, le lore est vachement bien ! (mais c'est plus pour lycéen / vieux geek que pour collégien)
  21. Il a raison, si par "ultra-économisme" il désigne l'approche uniquement technocratique des problèmes politiques, et non le libéralisme économique. Des marxistes orthodoxes aux keynésiens, la fixette sur l'économie, macro en particulier, est quelque chose de tout particulièrement de gauche. Ceci dit, si il veut dire "Pékin vs Hong Kong, c'est le libéralisme (ne serait-ce qu'économique) vs la démocratie", alors c'est effectivement ridicule, je pense que même lui peut s'en rendre compte. D'ailleurs, Hong Kong n'est pas vraiment une démocratie (ou alors, d'une façon très étrange). Les personnes morales y votent par "circonscription fonctionnelle" (secteur économique) et élisent le chef de l’exécutif et les 2/3 du conseil législatif.
  22. La soit disant universalité de la condamnation de l'inceste, ça me semble être du gros pipeau, tout comme celle du meurtre d'ailleurs. Dans les systèmes de pouvoir héréditaire, les mariages incestueux étaient très fréquent, et l'Europe n'est pas en reste, même si on n'arrive pas à la cheville des anciens égyptiens. C'est l'église qui a passé son temps à faire une fixette là dessus et tenter de l'interdire au moyen-âge. Sans doute dans le but d'affaiblir les structures de pouvoir traditionnelle et d'augmenter le sien.
  23. (ça sort de quelle page, ça ? ) Sinon, je croyais que si, avec quelque chose comme 10000 morts. Non ?
×
×
  • Create New...