Jump to content

Pelerin Dumont

Utilisateur
  • Posts

    1873
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Lieu
    Dans les montagnes

Ideas

  • Ma référence
    Bastiat, Hayek, Salin

Recent Profile Visitors

1041 profile views
  1. C'est sûr que si on s'arcboute sur l'interdiction du port d'armes, qu'on refuse toute prémice allant dans l'autre sens parce que "c'est dangereux, il peut y avoir des morts" (continuez de militer pour le principe de précaution), je ne vois pas comment recréer cette culture ex nihilo, hormis quelques ruraux qui pratiquent encore le tir ou la chasse... (je ne vise personne en particulier c'est une remarque d'ordre général)
  2. L'Etat n'a pas à légiférer sur la tenue des individus ou ce qu'ils doivent porter pour se baigner dans une piscine (chaque piscine à son règlement intérieur). Bien que le débat porte sur les signes religieux et le séparatisme politique et non sur la simple tenue, l'Etat n'a pas à s'investir dans ce débat (hint : ce n'est pas un domaine régalien) car la séparation du temporel et du spirituel est une des bases de notre civilisation : si on autorise chacun à croire et pratiquer sa religion du moment que cela n'enfreint pas les droits des autres individus de la communauté pourquoi l'interdire dans ce contexte ci? Est ce que les autres nageurs ont le droit de ne pas être confronté à des signes religieux ? Le seul à pouvoir décider en dernier ressort est de toute évidence le propriétaire de la piscine (et donc le problème en revient au caractère public de celle ci : quand les droits de propriété ne sont pas definis cela amène à ce type de problèmes vaseux). Maintenant je pense que Piolle et la mairie de Grenoble ne sont pas animés par des intentions pures et désintéressés, c'est clairement du clientélisme communautariste mais je pense que le condamner sur cette mesure ci est peu efficace, il y a surement d'autres occasions plus susbtantielles pour l'attaquer sur ce point. D'autant plus qu'une élection démocratique ne lui confère aucune légitimité quant au règlement des piscines, ne sombrons pas dans la fable de l'incarnation de la volonté populaire.
  3. Bof, je n'etais pas vraiment en besoin d'attention de la part des profs (cela me rendait gêné plus qu'autre chose), je demeurais de mon côté et j'intervenais le moins possible (introversion tout ça) donc bon je ne pense pas avoir "sursolliciter" les ressources pédagogiques.
  4. C'est à dire qu'à partir d'un certain moment j'étais le seul à faire ou finir les exos (les autres en mesure de de les faire avaient la flemme vu que les notes ne comptaient plus) donc j'étais aussi le seul à être disponible pour la correction et au troisieme trimestre j'ai littéralement passé ma vie au tableau 🙃 donc ça se passait comme ça : 1) Le prof demande qui a fait les exo 2) je suis le seul lever la main/J'y vais par dépit 3) je commence à ecrire la solution au tableau 4) Mes camarades se plaignent de ma graphie illisible 5) je réécris -> repeat
  5. https://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/harcelement-place-de-strasbourg-a-brest-c-est-un-challenge-de-sortir-dans-la-rue-ce98b364-d80f-11ec-8904-9cb8c32f5ee6?mgo_eu=2667236&mgo_l=ans1Gbo9QYuF5Wzg4_XcBA.4.1 @Lugaxker alors comme ça on habite une cité ? Sinon mettre au même niveau regards insistants, importuns et harcèlement de rue ? Bon après l'insécurité et le harcèlement de rue sont de vrais problèmes 🤔
  6. Je ne sais pas si quelqu'un l'a déjà fait mais je poste ma traduction : Mon avis est que les tournures de phrases sont très répétitives (langage technique), redondantes, et de qualité inégale (en plus d'un fort parti pris pour les hydrocarbures?)
  7. Il n'y a pas le principe "Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude" pour justement éviter ces fables?
  8. Paris, Ville Lumière, comme toujors phare de l'humanité guidant la civilisation vers l'aube nouvelle https://www.lemonde.fr/elections-legislatives-2022/article/2022/05/24/legislatives-2022-a-paris-une-competition-dominee-par-les-femmes_6127467_6104324.html
  9. Pour celui ci la biographie de Sanjay Subrahmanyam paraît meilleure non? Sinon j'ai fini un livre sir le japon médiéval où Pierre Souyri compare les ligues paysannes entre myoshu, petits guerriers et moines (les sô et les ikki) pour se defendre contre les gouverneurs shugo, l'aristocratie militaire, et qui parviennent même à former des sortes de républiques fédérales dans certaines provinces, aux cantons suisses qui se fédèrent pour chasser les Habsbourg 🤣
  10. Il a aussi négocié la finale de la C1 au Stade de France, un vrai footix. Mais Sarkozy et l'émir du Qatar étaient aussi dans le coup apparemment
  11. Personnellement je le vois comme le défraiement des coûts engendrés par l'éducation de l'enfant ou le paiement d'un service : le parent qui élève l'enfant seul a le droit de se faire rémunérer en monnaie par le parent absent qui aurait pu payer 'en nature' s'il avait été présent. Donc, au final je serais d'avis que ces droits sont plus dirigés vers le parent en charge de l'enfant que vers ce dernier. Non les pro avortements ont d'autres arguments que 'lol le fœtus n'est pas un enfant' quand même : "mon corps mon choix", ou le violoncelliste de Peter Singer reposent sur l'idée qu'un fœtus (et même l’enfant pour Rothbard) n'a pas de droit à la vie ou qu'en tout cas ce droit est subordonné à ceux que sa mère détient sur son corps (elle peut donc 'rompre le contrat de location' selon Lemennicier). Donc oui on peut très bien supprimer la vie d'un enfant pour le bien-être de la mère (après il est vrai que beaucoup n'élucident pas le raisonnement jusqu'au bout et éprouvent malgré tout un certain malaise). Mais bref, j'avais une autre question : quels rapports entre tes pères séparés qui ne versent plus leur pension et l'affaire initiale (à savoir qu'un homme aurait pu se retrouver père contre son gré via un sabotage insidieux) , pour moi les deux situations sont de nature différentes.
  12. N'est ce pas similaire au raisonnement des pro life ? Si tu admets, au nom du bonheur de l'enfant, qu'on puisse forcer le père à verser une pension pour assumer ses actes, pourquoi ne pas forcer la mère a conserver la vie de l'enfant pour qu'elle assume les siens? A priori la vie de l'enfant est plus immédiat à son bien être que l'absence d'un père... Plus généralement partir du bien-être ou des droits de l'enfant comme base de réflexion est un panier de crabes insoluble, source de nombreux errements
  13. Et Di Maria, Cavani, Thiago Silva, et Marquinhos aussi j'imagine ?
×
×
  • Create New...