Jump to content

Philiber Té

Utilisateur
  • Posts

    4819
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Everything posted by Philiber Té

  1. Cf. donc le premier chapitre du bouquin : "Jeanne d’Arc (1412-1432) n’est pas une guerrière transgenre comme le proclamait l’activiste Leslie Feinberg, pas plus qu’elle n’est sainte au Moyen Âge (elle le sera en 1920). Condamnée pour hérésie à la suite d’un procès hautement politique, elle n’a jamais essayé de passer pour un homme. Bien que revêtant l’habit masculin sur le champ de bataille et en dehors, ce qui peut faire penser à une pratique transgenre, elle ne cesse de s’appeler Jeannette et se définit comme « pucelle », soit le statut médiéval pour désigner les jeunes filles nubiles. De queer, il n’y a que sa réappropriation contemporaine, ce qui prête à sourire quand on sait que Jeanne d’Arc est l’égérie depuis les années 1980 de l’extrême droite radicale française, première défenseuse de la binarité des genres et de l’hétéronormativité (chap. 1)."
  2. Tu retrouves la même chose aujourd'hui dans les micro-trottoir de Guillaume Meurice...
  3. Vraiment ? Entre les participes passés, le verbe être, etc. et l'incapacité à aligner logiquement des idées, il va se planter systématiquement dans toutes les matières ! S'il arrive à avoir son bac et qu'il ne fait pas partie des portés disparus dès le premier semestre, le prof qui ne lui fait pas comprendre qu'il faut vraiment changer d'orientation est un incompétent.
  4. Un coup à vous rappeler les heures les plus sombres...
  5. Non, tu n'es pas obligée de croire ces témoignages, et vu que Léo Grasset conteste ce qui est raconté dans l'article de Médiapart et qu'aucune plainte n'a été déposée pour l'instant (pour viol, harcèlement ou diffamation), on devra certainement se contenter de nos jugements respectifs sur cette affaire...
  6. C'est osé de parler de présomption d'innocence alors qu'il n'y a pas de procédure judiciaire en cours surtout. Mais sinon ça répond à ta question, je ne sais pas ce que tu voulais de plus.
  7. Il y a quand même une femme qui l'accuse de viol et lui qui raconte partout que c'est une folle, une menteuse, etc.
  8. Quand tu constates que toutes les femmes que tu as fréquentées sont "en dépression à cause de [toi]", il faut sérieusement penser à se remettre en question. Mais je pose la question et je ne suis pas entièrement d'accord avec ta réponse. Si, effectivement, ça marche bien avec la police, je n'en ferai pas une vérité générale. L'institution devrait sans nul doute revoir ses méthodes et ses principes, vu le nombre de conneries qu'elle accumule. Et soyons fou, puisque nous sommes sur un forum libéral, on pourrait aussi bien étendre cette logique à d'autres domaines comme la santé, l'éducation nationale, etc. et on s'accorderait sur le fait que l'État est particulièrement mauvais pour faire son auto-critique ! Par contre, je crois moins au "s'il ne t'arrive que des emmerdes, c'est forcément de ta faute"... Heureusement, tous les séducteurs et les coureurs de jupons ne sont pas des violeurs ou des harceleurs.
  9. Encore une fois, je pense qu'il ne faut pas dissocier tous ces éléments mais considérer l'ensemble des témoignages, comme une description cohérente. Si tu reprends le chapitre de l'article ("Des femmes parlent d'une emprise") d'où Adrian a tiré ces quelques phrases, tu comprends que c'est une illustration de la situation d'emprise évoquée tout au long de l'article. Des personnes déçues ou déprimées lorsqu'elles apprennent une infidélité, je conçois que c'est assez classique. Que ça entraine un "état de choc immense", comme le rapporte son ami, c'est à mon avis beaucoup moins courant. Ce témoignage permet également d'introduire le suivant de Manon Bril (qui décrit le même genre de comportements et d'emprise), ainsi que la manière dont Léo Grasset perçoit ses anciennes conquêtes : « toutes les meufs mignonnes ou bonnes même, hop, elles sont niquées de la tête [...] / ou en dépression à cause de moi ». Quand une situation se répète ainsi, tu peux t'interroger sur ce qui conduit aussi souvent à ce résultat, non ? Les journalistes ont nécessairement fait des choix dans ce qui est retranscrit des témoignages des six femmes, il est impossible de les présenter dans leur intégralité. Mais ce serait dommage de rater ce qu'ont en commun tous ces récits en isolant chacune des citations. Et non, pas de continuum entre l'infidèle et le violeur... mais les relations de Léo Grasset se résument quand même difficilement à de simples histoires d'infidélité.
  10. Je doute que cela fonctionne de cette manière mais je ne suis pas un spécialiste. Peut-être que quelqu'un de plus calé en psychologie pourra nous expliquer comment ces experts prétendent œuvrer, ceci dit... Ce n'est pas ma prétention. Mais ce sont pourtant les éléments que recueillent la police pour alimenter le processus judiciaire : se renseigner sur le comportement de l'accusé avec la victime, avec les femmes, avec ses collègues, etc. Il ne faut pas oublier non plus le fait qu'il a tenté de la décrédibiliser, de l'isoler, de nuire à sa carrière, etc. Dire qu'une personne est une menteuse n'est pas illégal, mais ce n'est pas anodin quand il est question d'une affaire de viol. Libre à toi de considérer que tous ces éléments sont parfaitement déconnectés.
  11. Présenter les mécanismes de l'emprise ? Ce que ttoinou ne comprend pas par exemple.
  12. Oui, tu as inventé l'étape où j'ai dit qu'il fallait punir des mentalités ! Par contre, il n'est pas impossible que certains actes soient motivés par des mentalités ou des intentions, et que ces dernières transparaissent non pas seulement à travers des actes répréhensibles pénalement. Si tu as envie de mettre sur le même pied d'égalité la psychologie et l'ordalie... je ne sais pas quoi te répondre.
  13. Et je trouve ça absurde de dissocier les deux : c'est la même personne à l’œuvre et ça traduit probablement la même mentalité derrière (cf. les propos rapportés sur le consentement, etc.). Ah non, je reste un gauchiste patenté ! Pour avoir suivi plusieurs affaires de viols, je sais qu'ils sont incompétents. 😉
  14. Et à propos de ceci : "Marine Périn, « Marinette » sur YouTube et Twitch, rencontre Léo Grasset en 2018. Durant l’été, lors d’un rapport sexuel choisi, elle lui aurait demandé d’arrêter pour retirer sa coupe menstruelle. En vain." ? Pour le harcèlement sexuel, je renvoie au témoignage de Clothilde Chamussy. En dehors de l'histoire de viol(s), vous jugez que les autres témoignages ne sont pas pertinents mais j'imagine que c'est parce que vous ne connaissez pas grand chose du sujet en question. Ces témoignages permettent de dresser un profil qui vient crédibiliser le récit rapporté par Lisa. ils permettent de mieux appréhender la personnalité et le comportement de Léo Grasset, d'autant plus lorsqu'il s'agit d'une personnalité publique, qui se présente justement avec une certaine forme de mise en scène et de contrôle de son image. La police procède (normalement) aussi de cette manière, les journalistes reprennent ici la même approche. Et cela vaut également pour les affaires de harcèlement sexuel : on ne se contente pas d'enregistrer le témoignage de la victime. J'ai l'impression que vous êtes à côté de la plaque, mais je ne sais pas si c'est délibéré ou si c'est par ignorance...
  15. Il est question de viols et d'harcèlement sexuel, et vous parlez d'amoureuses éconduites et de turpitudes sentimentales... wow, vous vous surpassez !
  16. Le granite est généralement un granit mais tous les granits ne sont pas des granites ! D'ailleurs, l'académie française donne la définition scientifique du granite...
  17. Ce n'est pas une épreuve de géologie mais... outch ! Voici un extrait de la légende de la carte géologie de la France au 1/1 000 000, qui présente l'âge des plutons granitiques en millions d'années. Le véritable problème, c'est ce granite sans E !! Sinon l'extrait me fait penser à la description d'une tribu barbare d'héroic fantasy... ça forcément parlé aux nerds ! 😁
  18. Oui oui, on a compris, il y a les trans respectables qui s'habillent comme la norme et les autres créatures. Mais, personnellement, je ne vois toujours pas en quoi c'est un sujet pertinent donc je t'invite cordialement à ouvrir un nouveau topic pour partager ton opinion sur les gouts vestimentaires des personnes queer, ça intéressera peut-être d'autres personnes.
  19. Et tu compares vraiment ça à la tenue de Sam Brinton ? Toujours aussi pertinent dis donc !
  20. Merci de reconnaitre qu'il s'agit seulement d'une affaire de gouts personnels. On pourrait faire le même procès à Moetai Brotherson : il s'agit de militantisme polynésien, voire même de communautarisme anti-républicain ! A l'inverse, la tenue de Sam Brinton s'apparente plutôt à son identité queer.
  21. Vous commentez une photo prise lors d'un événement caritatif, c'est parfaitement le sujet. Je me doute que si tu parles d'une "créature", rien ne te satisfera vraiment... Mais quel rapport entre sa tenue lors d'un événement caritatif et son boulot ? On nous explique constamment que l'important ce sont les compétences dans le domaine concerné et voila que maintenant on rajoute d'autres critères absurdes, qui n'ont absolument aucun impact sur ses capacités à gérer des dossiers relatifs au nucléaire. Dites-le simplement : il ne correspond pas à vos gouts personnels et à l'image que vous vous faites d'un ingénieur. C'est juste une manière d'émettre un jugement négatif aussi pertinent qu'un commentaire sur ses gouts culinaires ou que sais-je.
  22. Bien sûr, les messages précédents ne traitent pas du tout de ça ! Mais je note : si l'on mérite un poste au gouvernement, il ne faut pas être un militant, ni participer à des événements caritatifs et éviter d'avoir une vie publique en dehors de son métier d'ingénieur. Ah, et j'oubliais, avoir un style vestimentaire insignifiant ! Je chercher toujours le rapport avec le réchauffement climatique...
  23. Non, mais sérieusement, vous êtes obligés de venir pourrir un nouveau fil avec des trucs hors-sujet et des remarques dégueulasses comme ça ?! Ça prend deux secondes de recherches sur Google pour vérifier son CV. Vous qui adorez vous inquiéter des compétences professionnelles des gens "nommés pour les quotas", et la première chose que vous faites, c'est juger son apparence ? C'est encore probablement un truc de conservateur qui m'échappe : si tu ne rentres pas dans le moule, tu ne mérites pas ta place... Vraiment, je n'ai pas envie de subir les tweets sortis de la fachosphère par Soda sur ce topic. Est-ce qu'il y a moyen de déplacer ça ailleurs ? Vers le sujet concernant le nucléaire, ce sera toujours aussi pertinent.
  24. C'est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité ! Voici l'auteur de l'article : Et tu as également tout un tas de sources à ta disposition dans l'article, si tu veux juger du sérieux et de la fiabilité du contenu. Mais j'imagine que, comme à ton habitude, tu vas t'évaporer lorsqu'il s'agira de discuter du fond...
×
×
  • Create New...