Jump to content

Wheat

Utilisateur
  • Content Count

    113
  • Joined

  • Last visited

About Wheat

  • Rank
    Petit nouveau

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral classique
  • Ma référence
    Hayek, Schumpeter

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    -

Recent Profile Visitors

369 profile views
  1. Hum il me semble que le gros du travail sur le franc germinal a justement été fait sous le consulat, donc sous les ordres de Napoléon. D'ailleurs l'appellation "Franc germinal" provient de la loi du 7 germinal an XI (27 mars 1803) qui date justement du consulat. Quant à la Banque de France, son rôle était justement de soutenir le franc germinal,et Napoléon a toujours permis la convertibilité de sa monnaie, assurant de fait un grand crédit à celle-ci.
  2. Non mais dans l'idée je suis d'accord avec toi, mais quand on regarde dans les faits le directoire était incapable de contrôler quoi que ce soit. Les institutions étaient faibles, les luttes de pouvoir intestines (qui d'ailleurs contribueront à mettre Napoléon au pouvoir) étaient incessantes et le pays sombrait peu à peu dans la guerre civile. Je préfère quand même l'empire de Napoléon à ça, même si c'était pas la panacée.
  3. Bien sûr, le pays allait tellement mieux sous la terreur et le directoire. Les révolutionnaires de 1793 n'envoyaient pas des gens crever dans des conquêtes inutiles, eux. Et puis réussir à unifier le véritable maquis législatif qu'était la France à l'époque n'est pas du tout un exploit, non non. Détruit la démocratie ? Pardon ? La démocratie du directoire, c'est ça ? Ce système incapable de fonctionner correctement et qui allait droit dans le mur ? De plus je trouve Salin malhonnête dans ce qu'il dit : encore une fois, il faut regarder en contexte. La crise des assignats c'était terminée 3 ans plus tôt et c'est Bonaparte qui a réussi à contrôler le grand n'importe quoi monétaire du moment via l'institution de la banque de France. Qu'il se soit enrichi via cela sûrement, de toute façon je ne suis pas Bonapartiste et je ne pense pas que ce soit un saint (d'ailleurs je ne cautionne pas du tout ses guerres d'expansion, je l'ai déjà dit), mais au moins reconnaissez qu'il a réussi à remettre de l'ordre dans un beau merdier tout de même.
  4. J'ai jamais compris cette haine qu'ont les libéraux envers Napoléon. Certes c'était pas un libéral, mais il faut voir dans quel contexte il se trouvait : le mec a quand même réussi à restaurer les principes de 1789 après 12 ans de guerre civile et a permis la mise en place d'un Code civil qui a influencé l'Europe entière. On a quand même à faire à un autre niveau que nos politiques serpillères d'aujourd'hui.
  5. M'est d'avis que Fillon aurait fait la même. Après tout il est bien resté 5 ans en tant que PM et il n'a jamais rien essayé de faire de peur de perdre la place. Fillon président aurait plié dès le premier heurt.
  6. C'est pas comme si 100% des gouvernements qui avaient voulu utiliser la procédure d'urgence avaient pu le faire sans que personne ne sourcille lorsqu'ils en avaient eu besoin. Ni même comme si des réformes du droit du travail n'étaient pas dans les tuyaux depuis 10 ans. Bref je veux pas dénigrer Macron parce qu'il va dans le bon sens mais il y a quand même un sacré manque de volontarisme politique.
  7. Non au contraire ils ont raison. Le moment de faire des réformes c'est lorsqu'il y a un mouvement, un moment envers toi, ce qui est très souvent le cas après une élection. Pour moi Macron est pas un mauvais bougre mais s'il est très clairement emprisonné dans un cadre de pensé technocratique (qui l'empêche de véritablement engager des réformes) et surtout il était pas du tout préparé à ce qui lui est arrivé. Encore une fois Macron n'a jamais pensé gagner la présidentielle, son mouvement c'était juste du flan pour pouvoir ensuite peser dans le game. D'où le manque total de préparation mais aussi de vision claire de ce qu'il faut faire malgré beaucoup de constats très justes. Là il attend trop, il fait l'intello qui "réfléchit" à ses réformes et il risque de se prendre une bonne grosse claque à la rentrée lorsque le jeu politique va recommencer.
  8. Oui enfin si on juge les œuvres d'art sur ce qu'en pensent les ouvriers.
  9. Ça prouve que lorsqu'il s'agit d'améliorer l'efficacité du racket, les technocrates savent très bien que la privatisation, ça marche.
  10. Au delà de tout ça, il y a quand même une constatation assez juste sur le fait que le confort moderne favorise l'individualisme et raréfie les rapport sociaux. Aujourd'hui beaucoup de couples perdent très vite leur libido, parfois même chez les plus jeunes. Je ne sais pas si c'est un biais d'observation de ma part (je ne prétend pas dire que tout cela est documenté) mais c'est l'impression que j'ai.
  11. Pour le coup c'est Trump qui fait n'importe quoi avec sa communication. Ça fait des années que les USA ignorent plus ou moins la NK, qui passait alors pour une sorte de moustique un peu gênant mais pas plus. Mais les déclarations belliqueuses de Trump ont soudainement donné une stature quasi-internationale à Kim (dans tous les journaux ont voit les têtes des deux leaders côte à côte, on se croirait revenu au temps de l'URSS) et les menaces (ridicules) de Pyongyang sont totalement occultées par les menaces de riposte totalement disproportionnées. Pour Maduro par contre c'est dans l'ADN de la gauche depuis 1917 : ils ne peuvent pas admettre que leur système théorique ne marche pas. Donc si un pays qui applique le socialisme ne marche pas, c'est forcément la faute des USA !
  12. Non le speaker des commons ne le fait plus. Ça reste chez les juges (mais depuis peu ce n'est plus obligatoire) et chez les lords en tenue de cérémonie.
×
×
  • Create New...