Jump to content

Cortalus

Utilisateur
  • Posts

    1031
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    21

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Lieu
    France

Ideas

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Hayek

Recent Profile Visitors

2187 profile views
  1. En fait, j'ai mis dans ma liste les séries dont j'ai au moins énormément apprécié une saison. Narcos, par exemple, il n'y a que la saison 3 de vraiment excellente.
  2. Gambling School, oui, très bien ! Je n'ai pas encore vu les autres par contre.
  3. Je prétends pas avoir vu toute les prod netflix originales, mais voilà celles que j'ai globalement beaucoup aimé : House of Cards Narcos The Crown Stranger Things Santa Clarita Diet Squid Game Le jeu de la dame Ozark Mindhunter Better Call Saul Godless Altered Carbon Daredevil Undercover Dirk Gently The Spy Giri/Haji The Witcher Cobra Kai The Good Place Alice in Borderland You Devilman Crybaby Arcane Violet Evergarden Bojack Horseman Edit : et Edgerunners donc, sorti récemment
  4. Oui, les sorties en séries classiques ne font pas très envie. Par contre, il y a de bons animes. Edgerunners surtout.
  5. Qui dit grosses thunes dit gros risques, donc souvent moins de libertés laissées aux créateurs. Donc rien à voir avec l'aspect financier directement, c'est une question de direction d'entreprise. Mais il y a aussi l'argument selon lequel des moyens limités stimulent l'innovation et la créativité. En pratique, il y a parfois des auteurs excellents avec un petit budget dont la production s'avèrent décevante avec plus de moyens, soit parce que leur compétence de dirigeant d'entreprise n'est pas à la hauteur de leur talent créatif, soit à cause d'ingérence des producteurs, etc.
  6. Intéressant. Comme je ne vois pas beaucoup d'employeurs accorder des augmentations juste parce que tu as des gosses, on peut supposer en effet des stratégies de carrières qui ont changé. Tu évoques le besoin d'augmenter les ressources pour protéger les enfants, mais il faut aussi que les hommes compensent la perte de revenus des femmes.
  7. Que disent ces études ? Que les hommes augmentent leurs revenus après la naissance de leur premier enfant ? Ou que en moyenne les hommes qui ont des enfants gagent plus que ceux qui n'en ont pas ? Dans le second cas, c'est un constat totalement banal à mon avis. La sécurité financière est un critère féminin basique dans la recherche d'un progéniteur.
  8. Tout ce qui fait appel à des techniques utilisées dans les arts pour sa production n'est pas pour autant de l'art. Le jeu vidéo, comme le cinéma ou la télé, c'est d'abord une entreprise avec des méthodes de production, des outils, du management, de la gestion financière, du juridique, etc. Bref, beaucoup de monde, y compris des directeurs artistiques certes. Tout cela produit d'excellents divertissements, mais rarement des objets culturels qui provoquent une réaction émotionnelle profonde. La spécificité du médium par rapport au cinéma ou à la télé, c'est le jeu, autrement dit, l'interactivité avec le programme ou d'autres joueurs dans le cadre d'un ensemble de règles. Or, le jeu n'a jamais été considéré comme un art. Mais on accepte généralement aujourd'hui l'idée qu'il y a des jeux d'auteurs. Les productions d'un Bruno Faidutti ou d'un Martin Wallace se reconnaissent, ils ont un "style". Je pense qu'à défaut de trancher définitivement la question de la qualification d'art, on peut se mettre d'accord sur cette notion d’œuvre d'auteur. Comme dans le cinéma ou les jeux de plateau, on peut considérer qu'il a des jeux vidéos d'auteurs. Ce sont souvent des œuvres qui exploitent les possibilités du gameplay, plutôt que de simplement cumuler des qualités narratives et esthétiques. Par exemple, un jeu mal fichu de Yoko Taro est un jeu d'auteur, et se rapproche en cela bien davantage pour moi d'une création artistique qu'une production léchée Rockstar.
  9. Amazon Prime, c'est le grand écart. D'un côté on a des adaptations woke comme la série seigneur des anneaux, d'un autre des séries "de propagande fasciste" si on en croit les critiques, comme Terminal List. Je recommande totalement Terminal List. Un bon techno-thriller à l'ancienne, bien écrit, bien réalisé, bien interprété.
  10. Le marché du locatif privé va se réduire de plus en plus de toute façon. Avec la loi climat à la con, les petits proprios qui louent des biens un peu anciens, appart en centre-ville, petite maison de village, vont se retrouver dans l'impossibilité d'augmenter les loyers, et bientôt de louer tout simplement. Il faudrait investir des sommes formidables en rénovation énergétique pour les remettre sur le marché, et ces petits proprios ont rarement le capital qu'il faut. Sur le plan monétaire bien sûr, mais aussi temporel. Ils sont souvent âgés et l'anticipation de la durée de location nécessaire pour avoir un retour sur investissement aurait déjà de quoi horrifier un trentenaire, alors les retraités... Les biens vont être mis en vente, vont avoir du mal à trouver preneur dans le contexte actuel, ou ça va basculer en marchand de sommeil. Ajoutons à ça l'effet de glaciation de la ZAN (zéro artificialisation nette) et de toutes les autres réglementations sur le bâti, et on va vers un univers où on ne pourra ni construire ni louer. On se tournera vers le secteur Hlm, mais celui-ci a déjà été bien essoré par le premier mandat Macron et il va s'épuiser dans cette décennie sur le NPNRU (la rénovation urbaine des quartiers émotifs).
  11. La meilleure solution est encore de passer un coup de fil à des amis tchétchènes.
  12. Déjà, tu as la période d'hiver où la décision est inexécutable. Et quand arrive le printemps, il faut que le préfet accepte de prêter le concours de la force publique pour que la décision soit appliquée. Il n'a pas à se justifier. Il y a des années "zéro expulsion", et même des préfets "zéro expulsion". Dans ce cas, tout ce que tu peux faire est espérer que le prochain sera moins un enculé de gauchiste. Ou alors tu espères que le squatteur parte gentiment parce qu'un juge l'a demandé.
  13. La vertu de la démocratie élective est qu'elle limite en général les effusions de sang dans le processus qui permet aux sociopathes les plus habiles d'accéder au pouvoir. C'est un progrès, mais ça mérite vraiment pas d'être sacralisé. La démocratie n'est pas synonyme d'état de droit et de respect des libertés. Elle peut s'en éloigner alors qu'un régime autoritaire peut s'en rapprocher. Je ne vois pas ce qu'il y a de polémique dans les propos de Hayek et l'évolution du Chili lui a donné raison.
×
×
  • Create New...