Jump to content

Cortalus

Utilisateur
  • Content Count

    567
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    13

About Cortalus

  • Rank
    Jeune Padawan

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Hayek

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    France

Recent Profile Visitors

877 profile views
  1. Bon, je vais laisser tomber le jus d'orange le matin dans mon alimentation. Mais pour garder les vitamines, je pourrais le prendre le soir, disons avec une dose de tequila et de grenadine ?
  2. Cortalus

    Thés

    Je proposerai bien une tea party, moi.
  3. Dans mon cas perso (celui du gars qui ne pense pas trop pilotage des hormones), c'est que quand je suis à la bourre le matin (c'est-à-dire à peu près tous les matins) et que je veux quand même avaler un truc avant de partir, je peux me servir et avaler un verre de jus de fruit en 10 secondes à tout casser alors que préparer et siroter un café ou un thé me prendrait plusieurs minutes... Bien sûr, je pourrais boire un verre d'eau, mais psychologiquement ça fait moins "petit déjeuner" et je ne suis pas à 75 calories près. Mais je n'avais jamais pensé à l'effet hormonal. Si je comprends bien, je pourrais avoir un bénéfice intéressant en termes d'effet brûle-graisse pour un modique sacrifice (parce que je ne tiens pas plus que ça à ce verre de jus d'orange) ? PS : je vois venir ma femme qui va me dire que je vais manquer de vitamine C. Est-ce qu'éliminer de mes habitudes alimentaires 50-60 cl de jus d'orange par semaine aurait vraiment un effet sensible de ce point de vue ?
  4. Ou alors on essaie juste de reprendre une conversation normale ? Mes habitudes alimentaires sont issues d'un processus idiosyncratique et non pas de volonté d'adopter tel ou tel régime pour atteindre un objectif sportif ou esthétique. En gros, comme le bourgeois prosateur de Molière, j'ai appris que je faisais de la warrior diet sans le savoir. Après m'être renseigné sur le sujet par curiosité, je reste sur ma faim car je n'ai pas trouvé beaucoup de sources de qualité (je me méfie des blogs de fitness/muscu/régime, apologétiques par rapport aux tendances à la mode et pas forcément très sérieux). Je me pose surtout deux questions : - Sur le plan historique : y-a-t'il des sources qui attestent vraiment de cette pratique dans les milieux militaires de l'antiquité ? Cela me semble assez fumeux mais je peux me tromper... - Sur le plan scientifique : y-a-t'il des études sur les effets de cette manière de s'alimenter ? Ça ressemble à du jeûne intermittent, mais en fait le jeûne complet de la nuit est suivi par une phase d'alimentation très restreinte (journée) puis par une phase d'alimentation très concentrée (gros dîner). Donc ce n'est pas tout à fait comparable. Après, puisqu'on a abordé la question du verre de jus d'orange, autant la prendre comme exemple : entre un petit déjeuner consistant uniquement en un thé/café non sucré et un autre dans lequel on ajouterait 15 cl de jus de fruit, est-ce qu'il y a une différence radicale à cause de l'effet de rupture du jeûne ?
  5. Mon grand, pour le moment : tu ne réponds pas à la question ; tu as démontré que tu ne connais pas le sujet dont je parle (la consommation en faibles quantités de fruits frais entiers ou en jus pendant la journée est possible dans le cadre d'un régime du guerrier, c'est d'ailleurs un des trucs qui m'a surpris et qui m'a amené à solliciter l'avis du forum) ; tu pinailles à mauvais escient sur mon vocabulaire (la définition de manger est "mâcher et avaler des aliments", alors quitte à te montrer inutilement belligérant, il fallait pointer la poignée d'amandes pour être au moins pertinent). Bref, ta contribution à la conversation est aussi enrichissante que celle de mon correcteur automatique. Où est-ce qu'on clique pour t'éteindre ?
  6. Ce n'est pas parce que je poste sur ce thread pour la première que je suis complètement ignare... Merci pour l'accueil.
  7. Pendant ma semaine de boulot, j'ai pris l'habitude de ne manger que le soir, en famille. Un verre de jus d'orange et café ou thé au réveil, puis juste du thé pendant la journée (avec éventuellement quelques amandes). Le week-end je mange normalement. Je viens d'apprendre que ce genre de jeûne intermittent a été popularisé sous le nom du "régime du guerrier". Il y a un peu de littérature sérieuse sur ce sujet ?
  8. C'est l'inverse. Elles ont une plus forte probabilité d'être victimes. Mais la différence n'est pas énorme.
  9. En ce qui concerne les juges, c'est un héritage de la tradition romaine impériale du droit (Ulpien : les juges sont les prêtres du droit, etc.).
  10. Selon Roberto Saviano, ces vieilles traditions patriarcales ont été abandonnées par la Camorra depuis qu'Immacolata Capone, une des dames de compagnie de la "veuve noire de la Camorra", Anna Mazza, été exécutée à Sant'Antimo en 2004. Deux balles dans la nuque, ce qui est la manière de faire des tueurs napolitains quand l'élimination n'est motivée que par la vie des affaires, sans affects. A noter par contre que les violences entre femmes camorristes (le massacre des Cava par les Graziano en 2002 par exemple) ou contre des femmes non camorristes (qui ont le tort par exemple d'être une connaissance d'un rival ou juste d'être au mauvais endroit au mauvais moment) sont fair play depuis toujours. Bref, du point de vue féministe, on peut dire que la Camorra s'est positionnée très tôt parmi les organisations les plus progressistes de la planète.
  11. Justified, c'est très bon. Mais la première saison démarre lentement, alors il faut s'accrocher un peu.
  12. Compte-rendu de quelques lectures de vacances : Sous le feu, de Michel Goya : une étude de la psychologie de l'homme qui rentre dans la "zone de mort". L'auteur est un officier spécialiste de l'histoire militaire (notamment la première guerre mondiale) dont la liberté de penser et surtout d'expression est assez atypique pour un ancien de la "grande muette". A la base, il avait publié un article qui m'avait marqué dans un des cahiers de doctrine de l'armée de terre. Vous pouvez le trouvez ici. Ce livre est une version étendue de l'article. La première édition est épuisée mais il vient d'être réédité. Personnellement, c'est mon livre de management préféré, et je ne dis ça qu'à moitié pour rire. Je recommande aussi le blog de l'auteur, la Voie de l'épé. Tragédie à l'Everest, de Jon Krakauer : le récit d'un journaliste qui a survécu à la désastreuse saison 1996 sur le sommet du monde. Je connaissais déjà un peu l'histoire après avoir vu le film inspiré par les mêmes évènements, Everest (2015). Ces gens qui veulent à tout prix rentrer dans la "zone de mort" des plus de 8000 et aller aussi haut que possible me fascinent. Si vous avez d'autres lectures dans ce genre à me recommander, je suis preneur. Gomorra, de Roberto Saviano : une plongée macabre dans l'univers de la Camorra, ou plutôt du "système". Un ouvrage très intéressant même s'il est gâché par les préjugés gauchistes de l'auteur : pour lui, les chefs du crime organisé sont des ultra-libéraux. Vous voyez le genre.
  13. Compte-rendu du D&D de ce soir : Après avoir embauché deux hommes de main à l'Auberge de la bonne hôtesse, Frida la prêtresse halfelin et Karissa la princesse elfe (voleuse à ses heures) prennent la route du fort en ruine qu'elles suspectent d'abriter la bande de brigands qui rançonne les voyageurs dans la région. Sous un soleil pesant, les aventurières et leurs compagnons se frayent un chemin dans une garrigue épineuse puis serpentent dans un marécage nauséabond avant d'arriver en vue de leur destination. Mais alors que la petite troupe s'approche du pont-levis, une demi-douzaine de grenouilles géantes jaillissent du marais ! Le cheval de Karissa, pris de panique, se précipite avec sa cavalière dans les eaux boueuses, où il s'enlise. Le plus imposant des batraciens est si gros qu'il pourrait avaler toute entière Frida -- avec son poney -- ce qu'il fait. Frida cherche désespérément une arme tranchante qui lui permettrait de s'extirper de l'estomac du monstre, mais sa vocation cléricale ne lui autorise que le port des armes contondantes. En dernier recours, elle invoque les pouvoirs de son Dieu solaire et une flamme sacrée jaillit de ses doigts. À l'intérieur de l'estomac gonflé par les gaz issus de la digestion du précédent repas de la grenouille, la réaction est fatale : dans une explosion de viscères et de muqueuses gluantes, Frida est libérée de sa prison organique, sonnée mais sauve. Pendant ce temps, Karissa et les hommes de mains ont réussi à se débarrasser des autres créatures. Finalement, la rencontre n'aura pas été vaine puisque nos héroïnes trouveront parmi les morceaux de grenouille explosée un beau joyau. Peut-être est-ce tout ce qu'il reste du dernier groupe qui s'est approché des ruines du fort ? Je pense que ma fille ne me redemandera plus jamais un Monopoly.
  14. C'est vrai qu'il était parfois délicat de jouer en VO avec des joueurs moyennement doués en anglais. J'attendais cette traduction depuis des années pour justement ouvrir le jeu à un plus large public... Mais je suis engagés dans tellement de JDR dans mon club, côté joueur comme MJ, que je n'ai pas encore eu l'opportunité de proposer une partie !
  15. Même si c’est une très mauvaise idée dans l’absolu, l’helicopter money n’est-elle pas la moins mauvaise manière de faire tourner la planche à billet ? En effet, l’injection de liquidités se fait de manière moins inégalitaire qu’avec les mécanismes plus classiques qui génèrent un phénomène de richesse indue aux points d’injection des liquidités. En outre, le mécanisme est tellement transparent que j’aurais tendance à imaginer qu’il serait moins délétère puisque les agents économiques anticiperaient mieux la perte de valeur de la monnaie, selon une forme d’équivalence ricardienne. Du coup, pour toutes ces raisons, je pense que cela ne sera probablement jamais mis en œuvre. Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
×
×
  • Create New...