Aller au contenu

Cortalus

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    358
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    3

Cortalus a gagné pour la dernière fois le 9 novembre

Cortalus a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

145 Accepté

À propos de Cortalus

  • Rang
    Jeune Padawan

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Hayek

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    France

Visiteurs récents du profil

563 visualisations du profil
  1. Vu la dernière saison de House of Cards. C'est affligeant. La qualité de la série n'a pas cessé de dégringoler depuis la saison 2, mais même dans ce contexte qui n'incitait pas à nourrir de grands espoirs, cette ultime livraison de huit épisodes réussit l'exploit de décevoir au plus haut point. Je pense que j'ai moins gâché de temps en regardant Naruto jusqu'à la fin qu'en m'infligeant les saisons 3 à 6 de cette bouse.
  2. Cortalus

    Le féminisme

    J'avais pondu ça l'année dernière :
  3. Cortalus

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Les gens de gauche sont moins tolérants que les gens de droite à la différence d'orientation politique dans le couple. C'est pas moi qui le dit, c'est une de mes anciennes profs, sociologue de gauche, qui a étudié le sujet. Elle en a tiré un bouquin : Toi, Moi Et La Politique : Amour Et Convictions (2008).
  4. Cortalus

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Mais est-ce que tu peux te déclarer discordien ?
  5. Antifragile est l'ouvrage majeur de la série, mais je pense qu'il est préférable de faire connaissance progressivement avec NNT et donc de lire dans l'ordre : 1. le Hasard sauvage, 2. le Cygne noir, 3. Antifragile. Le quatrième, Jouer sa peau, est plus dispensable à mon avis. PS : en fait, quand j'y réfléchis bien, Jouer sa peau est lui aussi très bien. Ses seuls torts sont d'être un peu court et de faire suite à Antifragile.
  6. Cortalus

    Blogosphère politique

    En fait, je pense qu'il est un peu allumé. Mais dans le genre stimulant. Par ailleurs, il n'utilise pas les étiquettes "anti-mondialisation" et "anti-capitaliste" dans le même sens que les gauchistes. La mondialisation qu'il redoute, par exemple, c'est celle du gouvernement, pas des échanges. Le capitalisme qu'il dénonce, c'est celui qui repose sur la banque centrale et l'aléa moral, pas celui de l'épargne et de l'investissement.
  7. Cortalus

    Blogosphère politique

    Je recommande les blogs de Bruno Bertez et Inrgid Riocreux (et bien sûr les habitués de Contrepoints).
  8. NNT cite en effet explicitement Hayek dans ses ouvrages, notamment sur ce sujet.
  9. Cortalus

    Indépendance financière

    Il a des neveux et nièces et il a toujours eu une volonté de transmettre quelque chose, même après massacre fiscal.
  10. Cortalus

    Indépendance financière

    L'un de mes grand-oncles est l'homme le plus indépendant financièrement que je connaisse. Il ne s'est jamais marié et n'a jamais eu d'enfant. Il a eu un chien toutefois. En plus de son travail d'ouvrier qualifié, il cultivait son jardin maraîcher. Il dépensait très peu. Un peu de chauffage l'hiver, parce que le chien avait du mal à supporter les températures trop négatives. Et des vêtements, parce qu'il n'était pas assez bon couturier pour les fabriquer lui-même. Pour compenser, il n'achetait que des fringues en solde de la plus basse qualité. Sur la fin cela a dégénéré : atteint du syndrome de Diogène, il a accumulé de telles quantités de merdes textiles chinoises qu'on ne pouvait plus que difficilement circuler dans sa maison. (Au passage, permettez-moi de faire part de mon incompréhension : pourquoi appelle-t-on "syndrome de Diogène" un trouble du comportement se caractérisant par l'accumulation compulsive de biens alors que Diogène est plutôt un modèle d'ascétisme ? Si un professionnel de santé a une explication, je suis preneur.) Nous ne nous sommes vraiment rendu compte des conditions dans lesquelles vivait mon grand-oncle que quand il a commencé à montrer des signes de démence sénile. Vu son épargne monstrueuse, on ne s'est pas posé de questions et on l'a placé dans le meilleur établissement du coin. Même à 3,5 K€ mois, son capital durera très longtemps. Il peut donc vivre ses derniers jours au sec, au chaud, avec trois repas par jour, de la compagnie, du confort. Mais on ne peut pas dire qu'il est vraiment "là" pour en profiter. Alzheimer est une maladie cruelle. Franchement, je suis persuadé que s'il avait encore sa tête, il nous reprocherait de gaspiller.
  11. Ces dix pour cent auraient été manouvriers et journaliers dans le monde paysan traditionnel. Même les boulots qui nous apparaissent les plus basiques aujourd'hui nécessitent généralement d'appliquer un ensemble de procédures, souvent dans un environnement informatisé. La seule force physique n'est pas suffisante. Prenons le cas d'un employé d'immeuble qui nettoie des halls et des escaliers : il y a un planning minuté, une technique à mettre en œuvre, des produits à sélectionner et à doser selon les besoins, etc. S'il y a un contrôle qualité-performance derrière, c'est pas à la portée de tout le monde. Mon idée comme ça sans y avoir beaucoup réfléchi : supprimons le SMIC et laissons des entrepreneurs expérimenter des modèles d'entreprise différents qui pourraient valoriser ces profils.
  12. Cortalus

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Lors de mon dernier déménagement, j'ai trimballé mes cartons de livres d'étudiants, ma collection de jeux de rôle, mon portable et une valise de fringues ! Je n'ai clairement aucune idée véritable de ce qui m'attend si ce projet aboutit. Mais je pense qu'une prime de déménagement peut se négocier.
  13. Cortalus

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Tu as certainement raison. Merci pour ce bon conseil.
  14. Cortalus

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Partir en éclaireur pendant la période d’essai et en attendant la fin de l’année scolaire me semble déjà une bonne idée. Je n’ose imaginer comment réagirait ma femme si on devait changer de continent. Il y a quelques années, on avait déjà traversé une crise parce que je voulais me rapprocher de mon boulot actuel, qui est à 65 km de notre domicile ! Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
  15. Cortalus

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Je suis "chassé" pour un poste intéressant, dans une ville qui me plaît bien, avec une belle augmentation sur la feuille de paye. En plus, ça tombe au bon moment : dans mon business actuel, ça va pas fort. Mais cela impliquerait de déménager à plus de quatre heures de route de nos parents et beaux-parents, et c'est très difficile à envisager du point de vue conjugal et familial. Ma femme ne s'est jamais éloignée de notre ville natale et j'ai l'impression de lui arracher le cœur quand je parle d'ailleurs. J'ai aussi une fille de 8 ans qui angoisse facilement, et un tel changement va forcément la perturber. Mon intuition et mon analyse du marché de l'emploi me font penser que c'est un sacrifice à court terme pour des gains à long terme. Ma femme trouverait plus facilement du boulot là-bas, alors qu'elle galère dans notre environnement actuel. Et les perspectives seraient meilleures pour ma fille si elle grandissait dans une métropole plus ouverte sur le monde, plus dynamique que notre morose province. Mais mes tripes se tordent quand même à l'idée de faire souffrir ma famille. S'il y a parmi vous des parents qui ont été confrontés à ce genre de choix, ou si vous les avez subis quand vous étiez enfants, j'aimerais bien entendre votre histoire et en discuter.
×