Jump to content

Cortalus

Utilisateur
  • Content Count

    548
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    13

About Cortalus

  • Rank
    Jeune Padawan

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Hayek

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    France

Recent Profile Visitors

819 profile views
  1. Allez, je saute à pieds joints dans le fil avec mes gros sabots hayekiens pour dire que son titre me choque : Antigone, anomiste ? C'est un contre-sens. Elle est au contraire du côté du nomos, c'est-à-dire des lois universelles et des traditions qui sont préexistantes par rapport au thesis, les règlements du législateur. Quant à Créon, il est bien lui anti-nomiste, puisqu'il interdit à Antigone de réaliser un rite funéraire pour des raisons bassement politiques, et qu'il la condamne à un sort atroce car elle a suivi les lois ancestrales plutôt qu'obéir au tyran actuel de la cité.
  2. C'est un bon épisode pilote. J'ai hâte d'écouter les suivants ! Seul défaut pour moi : un niveau des voix très faible par rapport aux podcasts que j'écoute habituellement. Il a fallu que j'augmente fortement le volume pour entendre correctement dans la voiture (je consomme des podcasts pendant mes trajets, comme beaucoup de personnes j'imagine), et du coup, ça faisait ressortir des bruits parasites un peu désagréables. C'est peut-être dû au dispositif de prise de son ou à des micros trop éloignés des interlocuteurs ?
  3. Il y a quand même une nuance entre "être mal vu" et "être banni à vie du forum". Et surtout, liborg affiche clairement son identité politique et philosophique. Quand on se rend sur un forum de tricot, de fans de littérature fantastique ou de jeux vidéos, en revanche, on ne s'attend pas spécialement à tomber dans un nid de SJW.
  4. À tous ceux qui s'intéressent au petit monde des journalistes, je ne peux, comme Rincevent, que recommander la lecture de La langue des médias d'Ingrid Riocreux.
  5. Tu devrais au moins essayer A la poursuite d'octobre rouge pour te faire une idée ! A l'époque, le bouquin a eu du mal à trouver un éditeur car ces derniers le trouvaient trop technique, trop documentaire par moment. Et puis finalement il a vraiment trouvé son public (notamment à la Maison Blanche) et ouvert la voie au genre du techno-thriller.
  6. A ce sujet, dans les Experts de ce matin, Alain Madelin commentait les propos de Blanchard en remarquant qu'avec son open bar de la dette publique, il rejoignait en fait le projet économique de Marine Le Pen.
  7. J'aurais plus pensé aux bouquins de Tom Clancy. L'intrigue est un prétexte à la mise en scène de la machinerie militaire, des minuties de son organisation stratégique aux détails techniques des engagements tactiques. Je trouve que ça correspond bien à l'idée du porno non sexuel. Certains aspects peuvent être évocateurs ("tu l'as vue, ma grosse torpille à supercavitation ?") mais ça reste bien entendu métaphorique.
  8. D'après des témoignages, il y aurait eu quelques cas de ce genre pendant l'Holodomor également.
  9. L'économie planifiée étant incapable de produire les biens et services nécessaires pour satisfaire les besoins des entreprises et des individus, il est certain qu'elle favorise le recyclage. 😄 Pendant le "grand bond en avant" de Mao, les chinois venaient jeter dans des hauts fourneaux improvisés leurs outils, ustensiles et autres babioles métalliques afin de remplir les objectifs délirants du plan en matière de production de métaux. Non seulement il fallut revenir aux couverts en bois pour manger à la cantine collective, les jours où il y avait de quoi manger, mais en plus l'acier issu de ces fourneaux fut d'une qualité déplorable et largement inutilisable. Mais l'exemple le plus frappant est peut-être celui des khmers rouges. Comme il avait quasiment annihilé son appareil productif, le Kampuchea démocratique nous a fourni l'un des rares, peut-être le seul, exemples historiques d'une économie "post-apocalyptique" à l'échelle d'un pays : le démontage pour pièces ou matériaux des installations mécaniques, qu'on ne savait plus faire fonctionner, et les bricolages improvisés avec ce qui avait pu être récupéré étaient ce qui y ressemblait le plus à une industrie.
  10. L'éducation n'a pas vocation qu'à améliorer la productivité. La théorie du signal, par exemple, affirme qu'elle fournit également des informations aux employeurs potentiels. L'orthographe fait partie de ces signaux.
  11. J'imagine bien que les travaux sérieux prennent en compte ces questions. Mais j'ai comme la vague impression que dans le discours politico-médiatique ambiant, la pondération des facteurs dans certains phénomènes est, comment dire, "arrondie" dans l'intérêt du public, afin de lui épargner une complexité bien entendu inutile pour sa bonne compréhension du sujet.
  12. Tout à fait. L'intention peut être de créer un contenu politiquement neutre. Est-ce possible ? Je ne crois pas, du moins tant que l’œuvre est analysée dans son contexte de production. Cela étant dit, ne pas considérer cette thèse comme évidemment vraie ne devrait pas valoir d'être catégorisé parmi les gens qu'il est légitime d'attaquer à coups de poings.
  13. Bon, je maintiens que tu me fais dire au sujet "de la profession en général" plus que ce que j'ai voulu dire. Mais pour le reste, j'ai eu une réaction épidermique excessive et je tiens donc à retirer mes propos désobligeants à ton égard. La faute de traduction que je rapporte est tellement grotesque que j'imagine qu'il est difficile de ne pas chercher une explication alternative. Mais je t'assure que ce n'est pas un cas isolé dans les traductions de la Roue du Temps qui datent d'avant la reprise en main par Bragelonne. C'est par contre le plus emblématique du manque de sérieux avec lequel l'éditeur précédent avait traité le matériau (surtout des incohérences dans la terminologie propre à l'univers, qui témoignaient d'un manque de vue d'ensemble sur le cycle et rendaient certains aspects de l'intrigue incompréhensibles sans remonter à la VO). Pour moi, ceci est le résultat d'une politique éditoriale low cost et pas d'une incompétence des traducteurs. En France, pendant longtemps seule la blanche a été considérée comme de la vraie littérature. La noire était une distraction prolétaire, donc un peu chic (c'est très aristocratique de s'encanailler), la SF un passe-temps pour les enfants et la fantasy un truc pour les inadaptés sociaux. Mais ce snobisme s'efface progressivement. Et moi j'ai vieilli et je conviens que mon anecdote témoigne donc d'une situation commune dans les années 90 et 2000, mais peut-être révolue aujourd'hui. Au plaisir d'échanger avec toi plus sereinement à l'avenir.
  14. Ah oui, formulé comme ça tu suggères une réponse "instinctive" de 30 km/h. Bon exemple pour apprendre à se méfier de la notion de moyenne et surtout à méditer un peu sur l'énoncé avant de se précipiter dans un calcul (c'est le gros problème de ma fille, mais c'est de famille, mon père me tirait déjà les oreilles à ce sujet).
  15. Quand on parle comme ça de montée des eaux, est-ce qu'on est bien certain d'avoir corrigé les influences de la variation des planchers océaniques (tectonique des plaques etc.) avant de relier le phénomène au climat ?
×
×
  • Create New...