Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Roniberal

[modéré]Jf Revel

Recommended Posts

Triste nouvelle, beau papier. Mais quels commentaires… On pisse déjà sur la dépouille:

Je viens de répondre ça au ci devant "êtredegauche" :

"Chacun sait maintenant qu'être de gauche signifie, avant toute chose, être sous informé.

Alors a l'intention des Allendôlattres mais surtout des autres c'est à dire ceux qui sont encore capables de tirer profit de leurs lectures :

Il faut que quelqu'un rappelle ce soir et ce sera moi,à l'évidence, qu'elle a été la véritable nature de l'action d'Allende.

A cet effet, je vous invite à lire le compte rendu qu'en fait Revel dans la "Tentation totalitaire"."

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quand je parle d'un juste milieu, je dis qu'il ne faut pas réagir à "la française" (c'est-à-dire tout ce que les Etats-Unis font est nul) ou à "la MILLIERE ou à la ROUCAUTE" (tout ce que fait BUSH est bien)…

Revel a ouvert la voie aux seconds (c'est sans doute à ces anciens gauchiste - Millière - et communiste - Roucaute - que Melo pensait, d'ailleurs).

Assez révélateur est le sous-titre que tu donnes à ton fil. Ce n'est pas "L'auteur de La Tentation totalitaire-La Connaissance inutile-L'Absolutisme inefficace-La Grande Parade" (au choix), mais "de L'Obsession anti-américaine".

Share this post


Link to post
Share on other sites
La Grande Parade s'appuyait d'ailleurs très pesamment sur "le passé d'une illusion" de François Furet et le "livre noir du communisme". En fait, c'était quasi une vulgarisation polémique de ces deux bouquins.

Exact… Mais j'ai lu deux fois la Grande Parade avec facilité, et beaucoup de plaisir, alors que les deux pavés sus-nommés ne sont pas aussi digestes, du moins le second, car je n'ai pas lu "le passé d'une illusion" .

La vulgarisation à la Revel, on en redemande… :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Exact… Mais j'ai lu deux fois la Grande Parade avec facilité, et beaucoup de plaisir, alors que les deux pavés sus-nommés ne sont pas aussi digestes, du moins le second, car je n'ai pas lu "le passé d'une illusion" .

La vulgarisation à la Revel, on en redemande… :icon_up:

Oui, Calypso, thorough OK with you!

J'aimerais voir apparaître, malgré tout, d'autres REVEL.

Ronnie, ne sois pas trop dur avec REVEL, il a été malgré tout un fidèle compagnon de route et sa pensée a même "ému" Jacques CHIRAC qui a feint de verser quelques larmes hypocrites…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi écris-tu tous les noms de FAMILLE avec des majuscules ? Militaire de carrière ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bref, moi qui fut un revelien, qui admirait son style et sa drôlerie vacharde à l'égard des icônes de la gauche bien-pensante, je suis bien sûr fort triste.

Revel était un libéral : peut-être pas un libéral selon les canons établis mais un esprit libre, qui faisait entendre une voix libérale dans ce pays.

Je cite toujours à mes élèves son éditorial sur le libéralisme des pauvres où il rappelait combien l'étatisme était largement responsable des problèmes des pays du Sud.

Il n'a eu de cesse de démolir le socialisme : en ce sens, oui, il a été un grand libéral de notre temps.

C'est vrai, il n'a eu de cesse de démolir le socialisme alors qu'il a été à ses début de gauche ce qui rend son oeuvre d'autant plus remarquable.

Un grand homme libre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pourquoi écris-tu tous les noms de FAMILLE avec des majuscules ? Militaire de carrière ?

Je ne sais pas…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, enfin ce n'est pas Mises qui est mort tout de même. Revel était à la politique ce qu'André Comte-Sponville est à la philosophie : un vulgarisateur qui passe bien à la télé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, enfin ce n'est pas Mises qui est mort tout de même. Revel était à la politique ce qu'André Comte-Sponville est à la philosophie : un vulgarisateur qui passe bien à la télé.

:icon_up:

Je me demandais quand vous sortiriez une de ces saillies dont vous avez le secret !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Votre résistance fut héroîque

ï

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest (=S=)
ï

Voilà, ce qui s'appelle mettre les points sur les i !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je l'aimais bien mais j'avais été un peu déçu par ses prises de position atlantistes récentes. Un toulonnais comme moi se méfie toujours des marseillais. Enfin, sa verve me manquera bien tout de même.

Share this post


Link to post
Share on other sites
:icon_up: Tu vois, on me pousse à être méchant.

On apprenait certaines petites choses avec lui quand même.

Par exemple que :

"L'auteur d'un des plus sourcilleux plaidoyer en faveur de l'indépendance nécessaire des intellectuels, La trahison des clercs, Julien Benda lui même, vingt ans après ce livre purificateur, s'égarera au point d'acclamer la condamnation à mort de Rajk lors du procés truqué de Budapest."

La connaissance inutile p 327.

Intéressant non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quel est le point commun entre Julien Benda (un colosse, sa Trahison des Clercs est un must read), Boris Vian, et le chanteur Antoine ("Atol…..LES OPTICIENS")?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quel est le point commun entre Julien Benda (un colosse, sa Trahison des Clercs est un must read), Boris Vian, et le chanteur Antoine ("Atol…..LES OPTICIENS")?

Centrale Paris ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quel est le point commun entre Julien Benda (un colosse, sa Trahison des Clercs est un must read), Boris Vian, et le chanteur Antoine ("Atol…..LES OPTICIENS")?

Vian et Antoine ont obtenu un diplôme d'ingénieur c'était le cas de Benda aussi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo à tous les deux, petite précision, Benda a démissionné avant de terminer cette école!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vian et Antoine ont obtenu un diplôme d'ingénieur c'était le cas de Benda aussi ?
Peut-être même étaient-ils tous les trois centraliens?

Alien-Normalien-Centralien.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je l'aimais bien mais j'avais été un peu déçu par ses prises de position atlantistes récentes. Un toulonnais comme moi se méfie toujours des marseillais. Enfin, sa verve me manquera bien tout de même.

Oui, d'autant que les intellectuels, qui sont à une écrasante majorité fonctionnarisés, ont une tendance certaine en matière de culture à transformer (pour reprendre une formulation de Revel au sujet des rédacteurs de manuels de littérature) : "les fleurs les plus éclatantes en grisâtres serpillères."

Share this post


Link to post
Share on other sites
On apprenait certaines petites choses avec lui quand même.

Par exemple que :

"L'auteur d'un des plus sourcilleux plaidoyer en faveur de l'indépendance nécessaire des intellectuels, La trahison des clercs, Julien Benda lui même, vingt ans après ce livre purificateur, s'égarera au point d'acclamer la condamnation à mort de Rajk lors du procés truqué de Budapest."

La connaissance inutile p 327.

Intéressant non ?

Très intéressant, je vais l'intégrer à wp. Je ne sais pas si c'est très pertinent pour wb.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un toulonnais comme moi se méfie toujours des marseillais.

Grrr! Tu me le paieras, sous-commandant Marco!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Exact… Mais j'ai lu deux fois la Grande Parade avec facilité, et beaucoup de plaisir, alors que les deux pavés sus-nommés ne sont pas aussi digestes, du moins le second, car je n'ai pas lu "le passé d'une illusion" .

La vulgarisation à la Revel, on en redemande… :icon_up:

"Le passé d'une illusion" est très lisible et très intéressant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais j'ai lu deux fois la Grande Parade avec facilité, et beaucoup de plaisir, alors que les deux pavés sus-nommés ne sont pas aussi digestes, du moins le second, car je n'ai pas lu "le passé d'une illusion" .

La vulgarisation à la Revel, on en redemande… :icon_up:

"Le livre noir" est pourtant bien plus interessant d'un point de vue historique et surtout beaucoup plus complet. Revel dans "La grande parade" ne fait que (sur ce point) souligner certaines grandes lignes du "Livre noir" pour appuyer sa critique du socialisme français.

La lecture du "Livre noir" est indispensable et une vulgarisation ne suffit pas à en saisir l'amplitude.

Nous avions malheureusement plus que jamais besoin d'une voie pour dénoncer le communisme (et surtout l'anti-anti-communisme), l'idéologie est loin d'être morte quand on écoute le bruit ambiant :doigt:

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Le livre noir" est pourtant bien plus interessant d'un point de vue historique et surtout beaucoup plus complet. Revel dans "La grande parade" ne fait que (sur ce point) souligner certaines grandes lignes du "Livre noir" pour appuyer sa critique du socialisme français.

La lecture du "Livre noir" est indispensable et une vulgarisation ne suffit pas à en saisir l'amplitude.

Bien sûr! C'est pour ça que la comparaison que tenteraient de faire certains entre ces deux bons bouquins ne me paraît pas tenable du tout.

Comme tu le dis, Alex6, La grande parade n'est qu'une sorte de suite du Livre noir du communisme en en montrant les conséquences et non en essayant de copier ce superbe chef d'oeuvre…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous me pardonnerez de ne pas partager le mépris de certains à l'égard des vulgarisateurs. Il n'est pas si facile que cela de vulgariser (essayez : vous verrez).

Écrire un livre c'est autre chose que de poster trois mots plus ou moins spirituels sur un forum (et Revel a écrit bien moins d'approximations que nombre des forumeurs ici présents).

Nul n'a affirmé que Revel était un penseur (mais bon, on se serait bien passé des 3/4 des penseurs de notre beau siècle dernier) mais il avait une bonne plume et une faconde marseillaise, si l'on veut.

Ayant lu Le livre Noir, le Passé d'une illusion et La Grande Parade, aucun de ces trois ouvrages ne me paraît superfétatoire. Chacun a sa place et son utilité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...