Jump to content

Alliance Al Avec Udf ?


Nico

Recommended Posts

Ensuite, la télévision a largement participé à la victoire du NON et les partisans de ce dernier ont pu largement s'exprimer à la télé. On entendait Buffet et Devilliers 24h/24, ils ont largement défendu le NON. La campagne du TCE a été désastreuse c'est vrai, puisque tout le monde préparait derrière 2007, en particulier l'UMP qui voulait diviser le PS et Fabius qui y a participé en espérant retrouver la confiance des électeurs de gauche.

Et Chirac qui avait dit à la même époque qu'il voulait voir la Turquie rentrer dans l'Europe !

52% des votants du Non ont voté sanction contre l'Etat et 40% parce qu'il trouvait le TCE trop libéral.

Y'a vraiment un problème avec le libéralisme dans ce pays

Si les médias avaient acceptés de faire passer les libéraux et libertarien qui défendaient le NON, je suis sur que le TCE serait passé car les gens se seraient rendu compte que le TCE n'était pas libéral mais bien un compromis. Cela aurait complètement décridibiliser le NON de gauche qui n'aurai pas pu prendre une telle dimension car il y aurait eu 3 NONs, le NON de gauche, le NON de droite et le NON libéral. Trois NONs qui se contredisent absolument en tout point, entre Devilliers qui dit que dire NON c'est prendre les commandes de l'UE et que c'est dire non à la Turquie, Buffet qui dit que c'est dire non à une europe ultra-libéral et que ce n'est pas dire non à la turquie et Salin qui dit que c'est dire non à une Europe ultra-socialiste et oui au réel libre-échange. Excusez-moi, mais je ne vois aucun point commun.

Il n'y en a pas, mais quant à l'échec du TCE, on ne s'en plaindra pas. Je pense que c'était plus un vote sanction qu'autre chose. Je me souviens de ce sondage ( :icon_up: ) qui disait que l'Europe trop libérale n'arrivait qu'en troisième position, 29 %, le reste c'était d'autres questions.

Rocou, concernant l'anarcapie, si une police privatisée te rackette, tu es obligé de leur donner de l'argent puisque personne ne peut les condamner puisqu'ils n'ont ni dieux ni maîtres et qu'ils se font leurs propres justices.Black Jack, ça m'étonnerait qu'on vive l'enfer de la justice privatisée maintenant, il n'y qu'à voir les pionniers des USA qui se faisaient justice eux-même.

La justice privée existe aux USA, ça s'appelle l'arbitrage. Plusieurs avantages :

- Rapide

- Discrète

- Peu onéreuse

- Efficace.

Là bas ça touche aussi l'ordre public, et au niveau internationale elle est très utilisée notamment pour des problèmes de frontières… Je pense qu'à terme elle prendra une importance grandissante… Pour une agences de protection privée, je ne vois pas très bien comment elle te racketterait puisque tu aurais consenti à la payer pour te faire protéger.

Link to post

Bayrou est plus un social démocrate frustré qu'autre chose, d'ailleurs on ne saisit pas très bien ce qu"il défend tellement il est flou. Je crois qu'AL n'a effectivement rien à gagner à nouer une alliance avec l'UDF, mais qui sait, les choses peuvent changer d'ici là. Bayrou n'est pas éternel non plus

Link to post
Mais… Mais, c'est le fonctionnement de l'Etat que tu me décris là.

En Anarcapie, ma police privée me défendra d'une police de voyous.

Oui et votre police ne sera certainement pas seule. Car on peut imaginer des accords entre polices privées, de sorte que si l'une d'entre elle ne se comporte pas de manière morale, les autres se liguent contre elle.

Link to post

@ tienouchou

Tienouchou tu es un vrai comique. Tu nous dis que le TCE ne planifie rien du tout, et pour le prouver, justement, tu nous sors des exemples d'articles de planification. Tu l'as fait exprès? As-tu vraiment lu les liens que tu nous proposes? Je cite juste le lien que tu nous as filé, en mettant en gras les articles incriminés.

CHAPITRE III POLITIQUES DANS D'AUTRES DOMAINES

SECTION 1 EMPLOI

Article III-203

L'Union et les États membres s'attachent, conformément à la présente section, à élaborer une stratégie coordonnée pour l'emploi et en particulier à promouvoir une main-d'œuvre qualifiée, formée et susceptible de s'adapter ainsi que des marchés du travail aptes à réagir rapidement à l'évolution de l'économie, en vue d'atteindre les objectifs visés à l'article I-3.

Article III-204

1. Les États membres, au moyen de leurs politiques de l'emploi, contribuent à la réalisation des objectifs visés à l'article III-203 d'une manière compatible avec les grandes orientations des politiques économiques des États membres et de l'Union, adoptées en application de l'article III-179, paragraphe 2.

2. Les États membres, compte tenu des pratiques nationales liées aux responsabilités des partenaires sociaux, considèrent la promotion de l'emploi comme une question d'intérêt commun et coordonnent leur action à cet égard au sein du Conseil, conformément à l'article III-206.

Article III-205

1. L'Union contribue à la réalisation d'un niveau d'emploi élevé en encourageant la coopération entre les États membres et en soutenant et, au besoin, en complétant leur action. Ce faisant, elle respecte pleinement les compétences des États membres en la matière.

2. L'objectif consistant à atteindre un niveau d'emploi élevé est pris en compte dans la définition et la mise en œuvre des politiques et des actions de l'Union.

Article III-206

1. Le Conseil européen examine, chaque année, la situation de l'emploi dans l'Union et adopte des conclusions à ce sujet, sur la base d'un rapport annuel conjoint du Conseil et de la Commission.

2. Sur la base des conclusions du Conseil européen, le Conseil, sur proposition de la Commission, adopte chaque année des lignes directrices, dont les États membres tiennent compte dans leurs politiques de l'emploi. Il statue après consultation du Parlement européen, du Comité des régions, du Comité économique et social et du comité de l'emploi.

Ces lignes directrices sont compatibles avec les grandes orientations adoptées en application de l'article III-179, paragraphe 2.

3. Chaque État membre transmet au Conseil et à la Commission un rapport annuel sur les principales mesures qu'il a prises pour mettre en œuvre sa politique de l'emploi, à la lumière des lignes directrices pour l'emploi visées au paragraphe 2.

4. Sur la base des rapports visés au paragraphe 3 et après avoir obtenu l'avis du comité de l'emploi, le Conseil procède annuellement, à la lumière des lignes directrices pour l'emploi, à un examen de la mise en œuvre des politiques de l'emploi des États membres. Le Conseil, sur recommandation de la Commission, peut adopter des recommandations qu'il adresse aux États membres.

5. Sur la base des résultats de cet examen, le Conseil et la Commission adressent un rapport annuel conjoint au Conseil européen concernant la situation de l'emploi dans l'Union et la mise en œuvre des lignes directrices pour l'emploi.

Article III-207

La loi ou loi-cadre européenne peut établir des actions d'encouragement destinées à favoriser la coopération entre les États membres et à soutenir leur action dans le domaine de l'emploi par des initiatives visant à développer les échanges d'informations et de meilleures pratiques, en fournissant des analyses comparatives et des conseils ainsi qu'en promouvant les approches novatrices et en évaluant les expériences, notamment en ayant recours aux projets pilotes. Elle est adoptée après consultation du Comité des régions et du Comité économique et social.

La loi ou loi-cadre européenne ne comporte pas d'harmonisation des dispositions législatives et réglementaires des États membres.

Article III-208

Le Conseil adopte, à la majorité simple, une décision européenne instituant un comité de l'emploi à caractère consultatif afin de promouvoir la coordination, entre les États membres, des politiques en matière d'emploi et de marché du travail. Il statue après consultation du Parlement européen.

Le comité a pour mission:

a) de suivre l'évolution de la situation de l'emploi et des politiques de l'emploi dans l'Union et dans les États membres;

b ) sans préjudice de l'article III-344, de formuler des avis, soit à la demande du Conseil ou de la Commission, soit de sa propre initiative, et de contribuer à la préparation des délibérations du Conseil visées à l'article III-206.

Dans l'accomplissement de son mandat, le comité consulte les partenaires sociaux.

Chaque État membre et la Commission nomment deux membres du comité.

Tu n'as pas besoin d'attendre de plans quinquennaux pour avoir une économie planifiée, encore heureux qu'on n'adopte pas les solutions soviétiques! La planification s'est "modernisée" depuis déjà bien longtemps, que ce soit de manière soft à la Mitterand ou de manière hard pronée par la IIIe Internationale, c'est la même chose. Ne cherche pas à prouver l'improuvable, la 3e partie de la TCE est un plan pour l'UE, que le politiquement correct appelle ça "la partie sur le fonctionnement de l'Union" ne trompe personne. Si on devait renommer cette 3e partie, il faudrait l'appeller "fonctionnement des institutions européennes et plans économiques".

En ce qui concerne le pétrole des Antilles, c'est sûrement par manque de curiosité ou par dégoût du traité que tu ne l'as pas vu. C'est d'après moi l'un des articles les plus ridicules de ce TCE, le TCE tout entier est de toute façon ridicule (j'espère qu'il a fini chez toi à la poubelle, tout comme ça l'a été pour moi).

Evidemment que le non libéral n'est pas le même que ceux de Buffet, De Villiers ou Le Pen.

De toute façon, on tourne en boucle sur l'UE depuis déjà trop longtemps, pourtant la solution a été trouvé il y a déjà une vingtaine d'années par Tatcher. Quelques citations de Tatcher, celles qui m'ont le plus marquées:

Une coopération volontaire et active entre Etats souverains indépendants est le meilleur moyen de construire une Communauté européenne réussie.
L’Europe sera plus forte si elle compte précisément en son sein la France en tant que France, l’Espagne en tant qu’Espagne, la Grande-Bretagne en tant que Grande-Bretagne, chacune avec ses coutumes, traditions et particularités. Ce serait de la folie que d’essayer de les faire entrer dans une sorte de portrait-robot européen.
Je suis la première à dire que les pays d’Europe devraient parler d’une seule voix sur de nombreuses questions. […] L’Europe est alors plus forte, qu’il s’agisse de commerce, de défense ou de nos relations avec le reste du monde. Mais coopérer plus étroitement n’exige pas que le pouvoir soit centralisé à Bruxelles, ni que les décisions soient prises par une bureaucratie en place par voie de nomination.
Au moment précis où des pays comme l’Union soviétique, qui ont essayé de tout diriger de manière centralisatrice, prennent conscience que le succès provient de la dispersion du pouvoir et de la décentralisation des décisions, il est paradoxal que certains pays de la Communauté semblent vouloir aller dans le sens opposé.

Citation la plus importante:

Si nous avons réussi à faire reculer chez nous les frontières de l’Etat, ce n’est pas pour les voir réimposées au niveau européen, avec un super-Etat européen exerçant à partir de Bruxelles une domination nouvelle.

Voilà, tout ça pour dire non à l'Europe politique!

Link to post
Harald, les constitutions suisses et américaines appellent aussi à respecter les lois. Si, il n'y a pas de loi c'est l'anarchie la plus totale.

A la différence près que l'UE n'a pas de Bill of Rights, ce qui est bien pratique pour une institution qui ne donne pas au parlement la possibilité d'initiative législative. On a vu mieux en matière de checks and balances, non? En outre dans ces constitutions, la liberté n'est pas subordonnée à la loi.

Link to post
Non. Vous pouvez relire Mises, sa définition du socialisme est la même que celle de Marx. Totalement aboli c'est le communisme, plus ou moins aboli c'est le socialisme. Ensuite que le communisme pose comme condition supplémentaire qu'il n'y ait aucune classe, ça on est d'accord.
La définition du socialisme de Mises n'est certainement pas la même que celle de Marx ! Mises n'a certainement pas définit le communisme comme une société sans état ! Marx si (même si c'est stupide, mais là n'est pas le sujet).

Le caractère distinctif du communisme par rapport au socialisme, dans la pensée communiste, c'est la disparition de l'état et la fin des classes sociales (ce que "la supression de la propriété privée des moyens de production" n'implique pas automatiquement). Les premiers à se revendiquer socialiste réclamait bien l'abolition totale de la propriété privée des moyens de production (au passage les premiers à se réclamer libéraux ne demandait pas eux l'abolition de l'état).

Mais il est amusant que tu me cite Marx et Mises comme autorité. Pense tu que Marx aurait mis AL dans les partis socialistes? Et Mises dirait-il que les minarchistes ne sont pas libéraux ? Se référer à une autorité qui à une opinion contraire à la sienne est pour le moins bizarre.

Mais comme l'a dit Jabial ce n'est pas le sujet du fil.

Link to post

Mais les solutions qui peuvent être acceptés dans le cadre de l'article III-203 peuvent être libérales:

comme la directive bolkeinstein qui prône la libre-circulation des travailleurs.

Harald, dans le TCE c'est la commission européenne élue par le parlement qui propose les lois.

Link to post

Je sais merci, c'est un exemple de directive pouvant aider à la libéralisation.

Vous allez pas me dire quand même que c'est mal quand Bruxelles impose la libre-circulation des travailleurs aux Etats? Il faut bien faire baisser l'interventionnisme.

Link to post
Ha en recréant une mafia Etat alors. Ok. Oui, c'est un des risques de l'Anarcapie.

complètement, j'ai failli ajouter d'ailleurs que c'est ce qui existe aujourd'hui ! Mais j'avoue ignorer totalement comment éviter cela sans une consitution (donc quelque part une loi)

Link to post
Je sais merci, c'est un exemple de directive pouvant aider à la libéralisation.

Vous allez pas me dire quand même que c'est mal quand Bruxelles impose la libre-circulation des travailleurs aux Etats? Il faut bien faire baisser l'interventionnisme.

Je vais être clair : on ne veut pas discuter d'une europe politique (autrement pourquoi en avoir une chez nous?) mais d'une europe qui possède une Constitution et qui se limite à la faire respecter. C'est ça ou pas d'UE du tout pour moi. Pour l'heure c'est pas d'UE. Même économiquement, je ne vois pas l'intérêt de se retreindre à l'UE. On a pas besoin de ce "machin" désolé.

Link to post

D'ailleurs on peut très bien ( et on doit même ) être libéral et eurosceptique ! C'est la ligne que suivent les tories britanniques, beaucoup plus libéraux que leurs homologues conservateurs allemands et surtout français.

On doit revoir totalement notre politique européenne de fond en comble. Je serais partisan d'une plus grande indépendance économique et politique par rapport à l'Europe. Je considère que l'Europe originelle n'est plus d'actualité et qu'elle a failli. Quand on voit par exemple les gauchistes qui sévissent à Bruxelles ( ils ne sont pas les seuls ) mais ils sont complètement malades ces mecs là, à nous imposer des directives complètement sottes et anti-libérales !

Il faut sortir de l'UE actuelle avant qu'elle nous tue. La Grande Bretagne a su résister et a su conserver une certaine marge de manoeuvre et aujourd'hui, elle est la place la plus dynamique de l'UE ! Il n'y a pas de hasard…

Link to post
L'UE peut s'étendre toujours au niveau mondial et on peut installer une grande zone de paix et de libre-échange.

Non seulement ça ne serait plus l'UE, mais encore ça serait utopique et dangeureux. Un gouvernement mondial sans sentiment d'appartenance à une nation mondiale, argh…

Link to post
L'UE peut s'étendre toujours au niveau mondial et on peut installer une grande zone de paix et de libre-échange.

Où est alors l'intérêt de l'UE ????

Arrête de défendre l'indéfendable.

Link to post
complètement, j'ai failli ajouter d'ailleurs que c'est ce qui existe aujourd'hui ! Mais j'avoue ignorer totalement comment éviter cela sans une consitution (donc quelque part une loi)

Je crois qu'il est impossible d'éviter ce risque, cela dit les anarcaps ont déjà leur "constitution", c'est le Droit Naturel.

Je sais merci, c'est un exemple de directive pouvant aider à la libéralisation.

Vous allez pas me dire quand même que c'est mal quand Bruxelles impose la libre-circulation des travailleurs aux Etats? Il faut bien faire baisser l'interventionnisme.

Il y a deux visions de l'Europe:

1- il y a celle des libéraux qui voient en l'Europe, une manière de briser les frontières et de reculer les murs de la prison. C'es la libre circulation des biens et des personnes, le libre échange, la diminution des pouvoirs locaux mais certainement pas au profit d'un pouvoir central européen.

2- et puis il y a la vision politique, celle que les collectivistes de tout poil cherchent à mettre en place. Celle qui fiche, qui réglemente, qui jugule, qui normalise, qui condamne, qui emprisonne, etc.

Tienouchou et madame Buffet se disputent l'organisation de la vision numéro 2 et n'envisagent nullement la première façon de voir les choses. C'est un affrontement droite-gauche classique.

Link to post
Harald, dans le TCE c'est la commission européenne élue par le parlement qui propose les lois.

C'est bien là le problème que j'avais soulevé dans mon post. A priori, un parlement qui ne peut légiférer, ne semble pas choquer grand monde au sein de l'establishment politico-merdiatique franchouillard.

Il y a deux visions de l'Europe:

1- il y a celle des libéraux qui voient en l'Europe, une manière de briser les frontières et de reculer les murs de la prison. C'es la libre circulation des biens et des personnes, le libre échange, la diminution des pouvoirs locaux mais certainement pas au profit d'un pouvoir central européen.

2- et puis il y a la vision politique, celle que les collectivistes de tout poil cherchent à mettre en place. Celle qui fiche, qui réglemente, qui jugule, qui normalise, qui condamne, qui emprisonne, etc.

Tienouchou et madame Buffet se disputent l'organisation de la vision numéro 2 et n'envisagent nullement la première façon de voir les choses. C'est un affrontement droite-gauche classique.

+1

L'Europe politique, c'est le cheval de bataille de tous les politocards qui ne rêvent que d'uniformisation fiscale, etc. Tant que l'on présentera des projets sur ce mode je voterais systématiquement NON. La seule Union Européenne viable est celle basée sur la concurrence des systèmes qu'ils soient politiques, fiscaux, sociaux,…

Link to post
C'est bien là le problème que j'avais soulevé dans mon post. A priori, un parlement qui ne peut légiférer, ne semble pas choquer grand monde au sein de l'establishment politico-merdiatique franchouillard.

D'autant qu'en pratique, c'est encore plus compliqué ; le conseil européen permet d'établir les sujets qui vont porter à légiférer, la commission propose, les députés entérinent ou non, en plusieurs passages, le tout sur fond de commitologie bien grasse. Un régal. En tout cas, on est très très loin d'un système où le peuple fait la loi.

Link to post

L'UE n'est pas un pays voir même les EUA. Le parlement européen n'a pour but de légiférer, son rôle est consultatif et non législatif.

Ensuite, ma vision reste libéral, le libéralisme n'est pas incompatible avec le pro-européannisme comme le démontre l'ELDR ou le LYMEC. C'est le libertariennisme qui est incompatible avec l'Europe.

Je défends le libre-échange, la libre-circulation et l'abolition des frontières que je continuerai à défendre.

Je n'estime rien à voir avec Buffet qui défend l'interventionnisme pure et simple.

Ensuite, vous n'avez pas réussi à contrer mes arguments notamment que les décisions de la commission européenne pouvaient être libérales.

Link to post
L'UE n'est pas un pays voir même les EUA. Le parlement européen n'a pour but de légiférer, son rôle est consultatif et non législatif.

Bref inutile. Supprimons-le. Réflexe libéral.

Ensuite, ma vision reste libéral, le libéralisme n'est pas incompatible avec le pro-européannisme comme le démontre l'ELDR ou le LYMEC. C'est le libertariennisme qui est incompatible avec l'Europe.

l'ELDR ou le LYMEC ???? Arrêter de répéter bêtement ce qu'on te souffle, merci.

Et le libéralisme n'est pas compatible avec les supra-états et les Constitutions qui dépassent de leur cadre, chose que prévoyait le TCE.

Ensuite, vous n'avez pas réussi à contrer mes arguments notamment que les décisions de la commission européenne pouvaient être libérales.

Et le monde peuplé de bisounours.

Va falloir que tu comprennes que tout dans l'histoire démontre que l'europe politique est un projet soviétique.

Link to post
Ensuite, vous n'avez pas réussi à contrer mes arguments notamment que les décisions de la commission européenne pouvaient être libérales.

Ce qui n'est pas libéral ce ne sont pas les décisions, mais la commission européenne. Elle n'a aucune légitimité. Elle peut certes faire autant de mesures dites libérales qu'elle veut, elle ne sera jamais une institution libérale, car elle se permet d'émettre des décisions au-dessus des Etats souverains. C'est la tentation vers une union politique dont la base d'action est la majorité qualifiée qui est anti-libérale par essence, car ce que voudrait aujourd'hui ces néo-soviétiques, c'est annihiler les Etats en minorité pour imposer une vision majoritaire. Et si un jour un Etat tombait dans le socialisme, est-ce que la commission européenne aurait un droit d'intervenir dans cet Etat pour le libéraliser? Certainement pas! Si cet Etat a choisi une voie socialiste, tant pis pour lui, il tombera tout seul face à la concurrence de ses voisins.

On n'a pas besoin d'Europe politique pour avoir des relations étroites intereuropéennes. L'A380 se fait dans un consortium de 4 Etats européens seulement, sans les Suédois. Le JSF s'est fait avec une bonne partie des Etats européens+la Turquie, sans la France. La libre circulation des travailleurs étrangers réguliers s'est fait entre les Etats scandinaves, l'Espagne et d'autres Etats dont je ne me souviens plus, sans la France. La GB a des relations économiques privilégiées avec le Commonwealth, sans les continentaux. Il y en a plein des exemples comme ça.

Tout ça pour dire que l'Europe est capable de progresser toute seule, sans institution pan-européenne, par la coopération inter-Etatique. Si libre-échange il y a, on peut le faire juste en ouvrant réciproquement nos frontières, sans organisation parasite entre nous. Les Américains ont été en accord pour un partenariat de libre-échange avec le Maroc, ils n'ont pas créer d'Union américano-marocaine pour autant, il suffit juste de donner des consignes aux douaniers, c'est tout.

C'est pour cette raison qu'il faut absolument défendre le vote à l'unanimité, et non le vote à la majorité qualifiée. Et si par hasard un Etat émet un vote négatif à un projet, il sera possible alors d'agir sans lui. C'est simple, et ça a le mérite de défendre un minimum la liberté des Etats.

Link to post
pourquoi ?

Parce que les valeurs de l'UDF sont l'humanisme et le libéralisme économique et AL peut se retrouver dans ces éléments la et parce qu'il faut en france en vrai parti politique libéral et non pas encore une petite organisation type AL qui ne représente personne et qui ne décollera jamais parce que les idées d'AL sont déjà dans d'autres partis.

Pourquoi ne pas regonfler l'UDF pour en faire un vrai parti libéral.

Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...