Jump to content

Alternatives économiques


Jeeves

Recommended Posts

Bonjour,

il y a deux jours, j'ai dissuadé une étudiante de terminale de s'abonner à AE.

Mais j'ai quelques remords.

1. je me suis senti faible dans mon argumentation pour déconseiller ce magasine.

2. j'ai été incapable de proposer autre chose.

3. il est presque nécessaire pour le bac ES de le lire et en tout cas dangereux de présenter des thèses non keynésienne.

Alors je lance un SOS :

1. qui peut me donner plus d'infos sur AE et comment le critiquer efficacement (point de vue pédagogique).

2. quel journal, ou bouquin proposer en substitut ou complément

3. quelle est la meilleure stratégie pour ne pas rater son bac tout en restant ouvert sur les "autres théories économiques"

Link to comment
Purée de mordel de merde ! C'est quoi encore ton pseudo ?

hum… je pensait surtout à un journal d'actu ou un truc récent et pédago. Je ne voulais pas faire du entre dedans ( ;-) ) et proposer un truc un peu plus neutre. Mais clair, je vais lui offrire "Sophisme économique"…

Link to comment
OK. Comme tu parlais aussi de bouquin. Sinon, The Economist, c'est très bien. :icon_up:

Même pour des terminales? (je l'ai proposé déjà…)

On n'arrêtes pas de dire autour des lycéens que The Economist n'est pas adapté. Et en plus c'est en Anglais donc pas sur que ce soit très efficace… sinon, un bon blog ça pourrait le faire.

Sinon, des arguments fort CONTRE AE?

Ils n'ont pas des liens avec ATTAC? comment montrer que c'est pédagogiquement mauvais de lire AE ou de ne lire QUE AE (montrer l'orientation)?

Link to comment
Ca n'est pas adapté à l'entreprise de propagande des profs d'économie de lycée.

Ça c'est clair pour nous.

Mais dit comme ça à un élève, il te prend pour un illuminé.

Mais un anglais très abordable.

Oui, mais pour un lycéen c'est repoussant. Et ça n'aide pas à sa pénétration en france…

Link to comment

Ya une stratégie alternative, ça vaut ce que ça vaut, lui offrir le PUF 'Macroéconomie' de Pascal Salin le lendemain de son bac.

Mais dans tous les cas, tu sais, souvent les théories boiteuses sont mieux exposées par les critiques que par les auteurs originaux; je crois qu'on peut apprendre la Keynesionomique en lisant des trucs critique à son sujet.

Link to comment

AE est un magazine qui s'affirme comme keynésien, voire néo marxiste en économie politique internationale.

Ca devrait suffire à le rendre repoussant.

MAIS

AE est LA source des profs d'éco, et donc des correcteurs.

C'est aussi une source fréquente pour les sujets du bac !

DONC - dans l'objectif d'obtenir le Bac E/S - point de salut en dehors du manuel d'éco et de la lecture d'AE !

Tu peux néanmoins lui conseiller un pansement néoclassique:

G.Mankiw: les principes de l'économie

C'est un livre de 1ere année de fac aux EU, mais c'est simple pour terminale ES.

Tu peux également lui conseiller des antidotes à prendre avec de fortes posologies si son prof est encarté (syndical, PS, PC ou pire…)

* Bastiat bien sûr

* Le nouvel économiste

* wikiberal

* et s'il est motivé, Salin:

macroéconomie

le libre échange

le libéralisme

et voili ! :icon_up:

Link to comment

Sans AE point de salut au bac?

Faux. La source de révision N°1 des lycéens ce sont les annales révise-bac, avec des plans de cours synthétiques et des exercices de méthodes pour les questions de cours et la dissertation. 80% des lycéens ES arrivent à 2 mois du bac sans être au point sur la méthode de dissert', il leur faut des bouquins pour le contenu ET la méthode.

Les lycéens se foutent d'AE comme de l'an 40. En plus, nombre de lycéens de cette série ne montre presque aucun intérêt durable pour l'éco, la socio, la politique et les actualités.

AE est un magazine qui s'affirme comme keynésien, voire néo marxiste en économie politique internationale.

Ca devrait suffire à le rendre repoussant.

Il est un adjectif qui caractèrise mieux AE que keynésien ou néo-marxiste: régulationniste.

Link to comment
Il est un adjectif qui caractèrise mieux AE que keynésien ou néo-marxiste: régulationniste.

Si j'en crois la caractérisation qu'en a fait le toujours excellent Serge Schweitzer à l'occasion de sa conférence lors de la dernière Fête de la Liberté, les membres fondateurs de l'Ecole de la Régulation (Aglietta, Lipietz et les autres) se qualifient eux-mêmes de néo-marxistes. Wikipedia retranscrit ça en termes jargonnants :

Son programme consiste en une opérationnalisation pour l’analyse économique de la lecture philosophique de Marx par l’althusserisme classique, et une mise en mouvement de ce structuralisme par une réintroduction d’une figure de l’agent permettant la restitution de la dimension créatrice des pratiques conflictuelles.

Burp.

Link to comment
Ça c'est clair pour nous.

Mais dit comme ça à un élève, il te prend pour un illuminé.

Oui, mais pour un lycéen c'est repoussant. Et ça n'aide pas à sa pénétration en france…

Pour ne pas être piéger avec AE il faut une bonne formation intellectuelle.

propose lui économie matin c'est un hebdo plutôt bien fait en plus c'est gratuit (c'est un bon argument ça).

http://www.economiematin.com/

ils ont une techno de lecture en ligne confortable et on peut avoir les articles sur son mobile avec des mobiletags

http://mon.pressenumerique.com/?pbk=000000…3a020c435e43c21

bon, et puis offre lui Bastiat si tu la connais bien, je l'ai fait pour mon cousin au début de ses études d'éco pour l'immuniser, il bosse au canada maintenant …

Link to comment
Son programme consiste en une opérationnalisation pour l’analyse économique de la lecture philosophique de Marx par l’althusserisme classique, et une mise en mouvement de ce structuralisme par une réintroduction d’une figure de l’agent permettant la restitution de la dimension créatrice des pratiques conflictuelles.

Rien n'est plus insupportable à lire que cet empilage arrogant de mots inutilement sophistiqués pour dire quelque chose de très simple et surtout très con.

Link to comment
Bonjour,

il y a deux jours, j'ai dissuadé une étudiante de terminale de s'abonner à AE.

Mais j'ai quelques remords.

1. je me suis senti faible dans mon argumentation pour déconseiller ce magasine.

2. j'ai été incapable de proposer autre chose.

3. il est presque nécessaire pour le bac ES de le lire et en tout cas dangereux de présenter des thèses non keynésienne.

Alors je lance un SOS :

1. qui peut me donner plus d'infos sur AE et comment le critiquer efficacement (point de vue pédagogique).

2. quel journal, ou bouquin proposer en substitut ou complément

3. quelle est la meilleure stratégie pour ne pas rater son bac tout en restant ouvert sur les "autres théories économiques"

Moi, ce que je te conseillerais, en tant qu'ancien éléve de section éco et ancien lecteur d'AE, c'est de proposer effectivement la lecture de ce magazine, mais en indiquant clairement que c'est un journal dont la ligne directrice est d'inspiration keynésienne. C'est souvent ce point là qui manque dans les lycées. Mais je ne vois aucune raison de faire sans ce magazine. Il présente dans chaque numéro des idées autres que celles de Keynes et consorts.

Comme je le disais récemment, l'économie est l'art du débat (dans ce vaste domaine…). Je ne vois donc aucune raison de boycoter AE, a eux de se faire leurs idées, avec le temps, pour etre de bons "économistes". Et comme tu le suggères toi meme, si AE est si souvent proposé, voire imposé il faut bien le dire, c'est que ce mag est d'assez bonne qualité et qu'il a peu de concurrent sur ce créneau.

Link to comment
Comme je le disais récemment, l'économie est l'art du débat (dans ce vaste domaine…). Je ne vois donc aucune raison de boycoter AE, a eux de se faire leurs idées, avec le temps, pour etre de bons "économistes". Et comme tu le suggères toi meme, si AE est si souvent proposé, voire imposé il faut bien le dire, c'est que ce mag est d'assez bonne qualité et qu'il a peu de concurrent sur ce créneau.

Justement en apparence.

Sans vaccination préalable, c'est un poison pour l'esprit critique, je ne recommanderais jamais a un/une débutante en eco ce type de journal.

Justement en apparence.

Sans vaccination préalable, c'est un poison pour l'esprit critique, je ne recommanderais jamais a un/une débutante en eco ce type de journal.

Link to comment
hum… je pensait surtout à un journal d'actu ou un truc récent et pédago. Je ne voulais pas faire du entre dedans ( ;-) ) et proposer un truc un peu plus neutre. Mais clair, je vais lui offrire "Sophisme économique"…

En magazine francophone, Enjeux-Les Échos est très bien et Challenges assez bien. Pour améliorer son anglais, comprendre le reste du monde, l'économie et les avancés en science et technologie : The Economist.

Link to comment

Je présenterais les choses avec de la psychologie négative.

"Si tu veux avoir de bonnes notes à l'école et au bac, être bien considérée par tes professeurs, réussir une brillante carrière d'économiste au service de l'état, te faire considérer comme une rebelle tout en hurlant avec les loups, alors abonne-toi à Alternatives Economiques."

Link to comment
En magazine francophone, Enjeux-Les Échos est très bien et Challenges assez bien. Pour améliorer son anglais, comprendre le reste du monde, l'économie et les avancés en science et technologie : The Economist.

Ni Enjeux-Les Echos ni Challenges ne proposent des articles de fond. The Economist est pas mal mais idem dans l'ensemble. La vérité c'est que alter-éco occupe seule un créneau dans la presse francophone : des analyses de fond théoriques des problèmes économiques et sociaux. C'est à dire ce qui correspond le mieux à la série ES…

Le seul substitut crédible aujourd'hui ce sont les blogs d'économie et de sociologie, il en existe de très bonne qualité, pas forcément "libéraux" mais au moins sérieux sur le plan des analyses. Personnellement, c'est ce que je recommande comme lectures quotidiennes à mes étudiants en première année de fac.

Link to comment
Ni Enjeux-Les Echos ni Challenges ne proposent des articles de fond. The Economist est pas mal mais idem dans l'ensemble. La vérité c'est que alter-éco occupe seule un créneau dans la presse francophone : des analyses de fond théoriques des problèmes économiques et sociaux. C'est à dire ce qui correspond le mieux à la série ES…

Le seul substitut crédible aujourd'hui ce sont les blogs d'économie et de sociologie, il en existe de très bonne qualité, pas forcément "libéraux" mais au moins sérieux sur le plan des analyses. Personnellement, c'est ce que je recommande comme lectures quotidiennes à mes étudiants en première année de fac.

Il me semblait aussi que AE jouait un peu dans une catégorie à part. C'est vrai que les articles de fond, la bibliographie, les analyses historiques semblent bien faites (en tout cas pour un néophyte comme moi), on peut dire que c'est un magazine de qualité qu'on soit d'accord ou pas avec les articles.

S'il n'y a pas d'équivalent libéral, c'est dommage, et il y a peut être là un créneau à exploiter.

Concernant les blogs, je serais interessé par les liens que tu pourrais nous donner.

Link to comment
Il me semblait aussi que AE jouait un peu dans une catégorie à part. C'est vrai que les articles de fond, la bibliographie, les analyses historiques semblent bien faites (en tout cas pour un néophyte comme moi), on peut dire que c'est un magazine de qualité qu'on soit d'accord ou pas avec les articles.

S'il n'y a pas d'équivalent libéral, c'est dommage, et il y a peut être là un créneau à exploiter.

Concernant les blogs, je serais interessé par les liens que tu pourrais nous donner.

En économie, voici les blogs que je consulte le plus souvent :

Econoclaste

Blog de O. Bouba-Olga (maitre de conférence à l'université de Poitier)

Blog d'une maitre de conférence

L'économie sans tabou (blog de B. Salanié, peu actualisé depuis quelques mois)

Optimum

Ecopublix

Voilà pour les principaux… ce qui ne veut pas dire que je suis d'accord avec tout ce qui se raconte sur ces blogs mais disons qu'ils sont la garantie d'analyses sérieuses par des gens qui savent de quoi ils parlent.

Link to comment
Je présenterais les choses avec de la psychologie négative.

"Si tu veux avoir de bonnes notes à l'école et au bac, être bien considérée par tes professeurs, réussir une brillante carrière d'économiste au service de l'état, te faire considérer comme une rebelle tout en hurlant avec les loups, alors abonne-toi à Alternatives Economiques."

Perso, ca ne m'a jamais traversé l'esprit, a l'epoque ou je passais le bac, que mon argumentation en éco devait etre orientée dans un certain sens pour plaire au correcteur. Et quand j'y pense il y aurait beaucoup a dire sur tot ca. D'abord ne perdons pas de vue qu'on ne serait pas légitime non plus a demander que cet enseignement soit essentiellement tourné vers la pensée libérale. L'économie n'est pas la science de la non-intervention étatique… Ensuite, soyons honnete, on ne demande pas a un gamin de 17-18 ans d'inventer le fil a couper le beurre en économie. On lui demande de montrer qu'il a assimilé des notions, des raisonnements et des arguments, et qu'il est capable de les ressortir a bon escient. De ce point de vue, on peut se féliciter que les examens d'éco au lycée se fasse sous la forme de rédaction, plutot que d'exercices. C'est conforme a l'esprit de la discipline. Avant d'etre "fort en éco", il faut savoir présenter ses arguments de façon cohérente.

Link to comment
Perso, ca ne m'a jamais traversé l'esprit, a l'epoque ou je passais le bac, que mon argumentation en éco devait etre orientée dans un certain sens pour plaire au correcteur. Et quand j'y pense il y aurait beaucoup a dire sur tot ca. D'abord ne perdons pas de vue qu'on ne serait pas légitime non plus a demander que cet enseignement soit essentiellement tourné vers la pensée libérale. L'économie n'est pas la science de la non-intervention étatique… Ensuite, soyons honnete, on ne demande pas a un gamin de 17-18 ans d'inventer le fil a couper le beurre en économie. On lui demande de montrer qu'il a assimilé des notions, des raisonnements et des arguments, et qu'il est capable de les ressortir a bon escient. De ce point de vue, on peut se féliciter que les examens d'éco au lycée se fasse sous la forme de rédaction, plutot que d'exercices. C'est conforme a l'esprit de la discipline. Avant d'etre "fort en éco", il faut savoir présenter ses arguments de façon cohérente.

Tu n'as pas eu ton bac ?

Link to comment
Tu n'as pas eu ton bac ?

bah si, et du 1° coup!!!

j'ai eu 8/20 en éco, ce qui m'a beaucoup déçu car j'avais tendance a cartonner dans cette matière.

ensuite, 4 ans d'éco, en bossant et sans redoubler, ce qui me donne une maitrise d'économétrie. Je dis ça pour ceux qui auraient raté mon pédigrée exact.

ensuite j'ai fais un DEA mais je m'y suis fais tellement chier que j'ai arrété rapidement. J'ai vraiment bien aimé la fac, mais pas le DEA.

Bon… a part ca, j'avoue que l'économie pourrait etre enseignée d'une façon complètement différente, plus efficace et plus intéressante, mais ca c'est pareil pour l'anglais, les maths, le latin, le français, l'histoire, le dessisn….

Link to comment
En magazine francophone, Enjeux-Les Échos est très bien et Challenges assez bien. Pour améliorer son anglais, comprendre le reste du monde, l'économie et les avancés en science et technologie : The Economist.

En réalité même les étudiants de ES ne s'abonnent pas à un magazine économique. Pour autant je recommande également Enjeux-Les Echos et Capital.

Alternatives Economiques est foncièrement antilibéral, les pires dans la rédaction étant Guillaume Duval et Denis Clerc. ATTAC a d'ailleurs été lancé par Le Monde Diplomatique mais aussi par Alternatives Economiques. La ligne de ce magazine est celle de l'école de la régulation, donc néo-marxistes.

Le magazine est malheureusement assez bien fait et colle aux cours tels que présentés par les manuels alter-comprenants.

Conseille aussi à ton étudiante le très bon site http://libertariens.chez-alice.fr/indexa.htm

C'est moche, mais il y a un bon moteur de recherche qui respecte le référentiel, tappe y donc école de la régulation d'ailleurs…

Link to comment
Alternatives Economiques est foncièrement antilibéral

Il me semble qu'il y a un malentendu dont on peine réellement a sortir a propos du libéralisme. Soit on considère une version soft du libéralisme (liberté d'entreprendre, libertés politiques, démocratie, tolérance, etc…), et on se rend compte qu'elle est partagée par une bonne majorité de la population, y compris par Alternatives Economiques, ou meme par Keynes!, soit on entend par libéralisme une certaine forme de pensée complètement idéologique, doctrinale, qui me rapelle parfois l'expression "raisonner comme un tambour" (monétarisme stricte, doctrine du FMI, discours du Medef, chomage volontaire, concurrence pure et parfaite, etc…) et là on se rend compte que la majorité des gens sont anti-libéraux, y compris AE ou Keynes.

Ce que je dis là est trés mal dit, mais vous admettrez sans doute que c'est le fond du probleme.

PS : je préfère de loin le "discours du Medef" a celui de la CGT, je vous rassure… C'est plutot la perception que peuvent en avoir les gens. Et chacun n'est pas un chercheur en économie, meme a l'heure des médias que nous vivons aujourd'hui.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...