Jump to content

Je raconte my life II - Le retour


Mobius

Recommended Posts

Ce midi, mon collègue, qui vient juste d'avoir la nationalité française me sort:

"j'ai l'impression de travailler pour l'État".

Ça m'a surpris, j'ai eu l'impression de m'entendre râler. :ninja:

Un vrai bol d'air, ça change des trucs du genre:

"les impôts, ça pique un peu, mais il faut bien participer au désendettement de

la Frâânce" …

Link to comment

C'est assez normal… Il faut remplacer la contrainte sociale par une contrainte personnelle, et par nature il faut être motivé, peut-être un peu coquet et, je crois, un peu maniaque pour garder le cap. Ceci dit ce n'est pas que cosmétique, la qualité du travail accompli à la maison demande les mêmes caractéristiques sur la durée ! C'est important donc. D'autant que l'image de soi peut s'éroder à force de se laisser aller, et les qualités professionnelles avec… et je ne parle pas des enjeux de couple.

Un autre problème classique est l'appel du frigo :popcorn:

Ben écoute, peut-être… j'ai toujours pensé qu'il aimait s'habiller, il possède près de 100 chemises, 2x plus de cravattes, un 50aine de costumes. Trois armoires rien que pour lui. Malheureusement pour moi, il met du 54/56 et moi du 50. Faut dire que c'est un frigo et que je me cache derrière, et pourtant, je suis très loin d'être un gringalet, mais on s'en fou, donc, oui, contrainte sociale, j'y ai pensé, et ça m'a donc beaucoup surpris, vu que j'ai toujours pensé qu'il aimait s'habiller, tic que je lui ai emprunté a mon tour.

En fait, je pense surtout qu'il est sujet à un autre problème, peut-être plus grave : la déprime d'être seul. Faut voir maintenant comme il remue ciel et terre pour voir ses amis le WE, la semaine, il n'est plus au bureau avec des collègues, il est seul dans le bureau chez mes parents, avec son labrador, et au téléphone.

J'viserais donc plutôt une sorte de déprime, ou de solitude. Peut-être que d'autres ici étant passé du "bureau" à "la maison" me confirmeront… huh.gif

"les impôts, ça pique un peu, mais il faut bien participer au désendettement de

la Frâânce" …

C'est un peu comme les réactions quand tu dis que t'as pas déclarer un truc aux impôts et qu'on te traite de voleur parce que tu profites d'infrastructure (et autre) que tu ne paies pas… rolleyes.gif

Link to comment
En fait, je pense surtout qu'il est sujet à un autre problème, peut-être plus grave : la déprime d'être seul. Faut voir maintenant comme il remue ciel et terre pour voir ses amis le WE, la semaine, il n'est plus au bureau avec des collègues, il est seul dans le bureau chez mes parents, avec son labrador, et au téléphone.

J'viserais donc plutôt une sorte de déprime, ou de solitude. Peut-être que d'autres ici étant passé du "bureau" à "la maison" me confirmeront… huh.gif

La déprime, c'est bien possible, mais c'est un cercle vicieux. On va quand même rajouter une nouvelle entrée à la liste des préalables utiles au succès et au bonheur dans le travail à domicile : une très grande indépendance. Sachant que l'on peut perdre sa capacité à être indépendant selon les habitudes que l'on a prises.

Et à l'inverse, en bossant pour moi-même dès mes 20 ans, j'ai peut-être perdu ma capacité à avoir besoin de quiconque… même si j'apprécie toujours les relations sociales, elles ne me manquent jamais. Bref, notre caractère se façonne selon nos expériences et on perd souvent les capacités que l'on n'exploite pas, d'où les plus grandes difficultés que l'on rencontrera selon l'âge auquel intervient une modification de son quotidien.

Avec le temps peut-être que ton père trouvera un nouvel équilibre. Certains ont toujours cependant des difficultés à gérer les transitions psycho-sociales telles que la retraite par exemple. Les études montrent d'ailleurs que le fait de se préparer au changement (ne pas le subir par exemple) et le caractère (son optimisme et sa méticulosité en particulier) ont une grande influence sur la satisfaction ressentie après une transition sociale.

Link to comment

La déprime, c'est bien possible, mais c'est un cercle vicieux. On va quand même rajouter une nouvelle entrée à la liste des préalables utiles au succès et au bonheur dans le travail à domicile : une très grande indépendance. Sachant que l'on peut perdre sa capacité à être indépendant selon les habitudes que l'on a prises.

Et à l'inverse, en bossant pour moi-même dès mes 20 ans, j'ai peut-être perdu ma capacité à avoir besoin de quiconque… même si j'apprécie toujours les relations sociales, elles ne me manquent jamais. Bref, notre caractère se façonne selon nos expériences et on perd souvent les capacités que l'on n'exploite pas, d'où les plus grandes difficultés que l'on rencontrera selon l'âge auquel intervient une modification de son quotidien.

Avec le temps peut-être que ton père trouvera un nouvel équilibre. Certains ont toujours cependant des difficultés à gérer les transitions psycho-sociales telles que la retraite par exemple. Les études montrent d'ailleurs que le fait de se préparer au changement (ne pas le subir par exemple) et le caractère (son optimisme et sa méticulosité en particulier) ont une grande influence sur la satisfaction ressentie après une transition sociale.

Mais il s'est préparé, longtemps, d'ailleurs, ce n'était qu'un "retour à la normale", il a commencé indépendant et a switché de nombreuses fois entre employé et indépendant, au moins 5 ou 6 fois dans sa vie. Je pense qu'il préfère de loin son indépendance, de très loin, mais bizarrement, cette fois-ci, je l'impression que ça cloche. Enfin peut-être étais-je trop jeune avant. Mais bon, j'espère qu'il finira par trouver un équilibre, parce que la retraite, c'est pas son genre, à 57 ans, il se donne encore 20 ans devant lui laugh.gif

Link to comment
Mais il s'est préparé, longtemps, d'ailleurs, ce n'était qu'un "retour à la normale", il a commencé indépendant et a switché de nombreuses fois entre employé et indépendant, au moins 5 ou 6 fois dans sa vie. Je pense qu'il préfère de loin son indépendance, de très loin, mais bizarrement, cette fois-ci, je l'impression que ça cloche. Enfin peut-être étais-je trop jeune avant. Mais bon, j'espère qu'il finira par trouver un équilibre, parce que la retraite, c'est pas son genre, à 57 ans, il se donne encore 20 ans devant lui laugh.gif

C'est peut-être aussi un relâchement dû à l'âge ! S'il se sent vieillir, il peut avoir moins envi de prendre soin de lui. À cet égard, le fait de ne pas vraiment envisager la retraite, même si je suis complètement dans le même état d'esprit, peut indiquer une difficulté à accepter que le temps est plus passé qu'il ne passe encore…

Link to comment

C'est peut-être aussi un relâchement dû à l'âge ! S'il se sent vieillir, il peut avoir moins envi de prendre soin de lui. À cet égard, le fait de ne pas vraiment envisager la retraite, même si je suis complètement dans le même état d'esprit, peut indiquer une difficulté à accepter que le temps est plus passé qu'il ne passe encore…

C'est un éternel adolescent…rolleyes.gif

Il n'a, effectivement, jamais accepté son âge, il a parfois quelques sursauts, mais de manière générale, il a toujours 30 ans dans sa tête. Ça doit être de famille, mon gd-père est quasiment mort une truelle et un marteau à la main, foutus Ardennais…

Link to comment

La conférence avec Sarko, c'était marrant. Il a quand même une sacrée prestance, il va faire qu'une bouchée de François Hollande. Rien de spé au niveau du contenu.

Tu t'es fait enfumé par la fonction. Tu aurais du penser au déficit et à la dette qu'il laisse, ça t'aurait remis les pieds sur terre direct quant à sa prestance.

Et les questions préparés, c'était quoi ? des conneries sur l'Europe ?

Link to comment

Tu t'es fait enfumé par la fonction. Tu aurais du penser au déficit et à la dette qu'il laisse, ça t'aurait remis les pieds sur terre direct quant à sa prestance.

Et les questions préparés, c'était quoi ? des conneries sur l'Europe ?

Je sais très bien différencier ses discours et ses actes.

Les questions :

Ne pensez-vous pas que l'avenir c'est plus d'Europe ?

La spéculation sur les matières premières, faut faire quelque chose.

Les agences de notation dictent-elles à l'Etat sa politique économique ?

Sur le site de l’Élysée vous pouvez voir la conférence en entier.

Link to comment

Après une dizaine d'années de travail à la maison : toujours se préparer le matin comme si on devait quitter son appartement ! C'est en tout cas pour moi le seul moyen de maintenir une bonne hygiène de vie, un relatif cloisonnement du pro et du perso… et ainsi profiter de tous les bénéfices du travail à domicile ! Recréer des routines, c'est la clef B)

Ca fait 7 ans que je bosse chez moi. Je ne vois pas l'avantage de créer des routines et ainsi de vivre comme un employé. Non, il faut au contraire changer de programme tous les jours, vivre selon l'inspiration du moment. Il faut travailler quand il y a du travail au lieu de travailler quand c'est l'heure. À mon sens, le vrai problème du statut d'indépendant, ce n'est pas la solitude (des tonnes de gens travaillent dans un bureau qu'ils occupent seul ou dans un open space cloisonné) : c'est qu'on finit par devenir vénal. On ne pense plus qu'en termes d'heures prestées et de tarif horaire, ce qui peut parfois pousser à accepter des jobs rémunérateurs mais faciles (car on a l'habitude) ou peu intéressants. On peut aussi être tenté de surfacturer. Enfin, gagner plus que la moyenne n'est pas une mince affaire ; il faut essayer de comprendre quelle est sa valeur ajoutée.

Link to comment
Ca fait 7 ans que je bosse chez moi. Je ne vois pas l'avantage de créer des routines et ainsi de vivre comme un employé. Non, il faut au contraire changer de programme tous les jours, vivre selon l'inspiration du moment. Il faut travailler quand il y a du travail au lieu de travailler quand c'est l'heure. À mon sens, le vrai problème du statut d'indépendant, ce n'est pas la solitude (des tonnes de gens travaillent dans un bureau qu'ils occupent seul ou dans un open space cloisonné) : c'est qu'on finit par devenir vénal. On ne pense plus qu'en termes d'heures prestées et de tarif horaire, ce qui peut parfois pousser à accepter des jobs rémunérateurs mais faciles (car on a l'habitude) ou peu intéressants. On peut aussi être tenté de surfacturer. Enfin, gagner plus que la moyenne n'est pas une mince affaire ; il faut essayer de comprendre quelle est sa valeur ajoutée.

Concrètement, cela dépend beaucoup du type de travail et du système économique dans lequel on s'inscrit.

Dans mon cas personnel, je n'ai aucun impératif, ni client, ni personne à qui rendre des comptes : que je travaille ou non ce mois, mes revenus seront identiques, et quand bien même je pourrais constater un fléchissement dans mes rentrées dans plusieurs mois suite à mon inactivité, au quotidien, si je devais vivre selon l'inspiration du moment, je n'accomplirais pas grand chose… d'autant plus que le travail que je fais aujourd'hui portera ses fruits dans plusieurs mois, et que mes revenus actuels ne m'imposent aucun manque particulier.

Dans ce cadre-là, certainement très particulier, j'ai besoin de routines, c'est-à-dire des choses que l'on fait jour après jour parce qu'on s'est programmé pour les faire.

Mais plus largement et pour n'importe qui, je crois que les routines aident à faire ce qui naturellement suscite peu de satisfaction immédiate : faire un régime, faire du sport, se lever de bonne heure et, oui, dans certains cas au moins, aussi des routines professionnelles, aident à accomplir des objectifs plus lointains.

Par contre, c'est très loin de ce que la vie de salarié peut avoir d'aliénant, c'est-à-dire une contrainte et une surveillance extérieures, des routines et des horaires que d'autres ont élaborés pour lui, une impossibilité de se soustraire à sa routine, une impossibilité des exceptions.

Chacun doit naturellement trouver ce qui lui convient mais pour moi, il faut savoir créer de la rareté dans sa propre vie, serait-elle artificielle, pour éviter que sa saveur ne se banalise. Disposer de son temps totalement librement, délite l'existence : les projets lointains peuvent utilement la structurer, et les routines peuvent faire partie du plan d’exécution de ces projets.

Un bon exemple de ce principe est que les séries US auraient bien moins d'intérêt sans les contraintes publicitaires qui en impriment le rythme. La poésie, la musique, le théâtre, les compétitions… les illustrations ne manquent pas : les contraintes sont souvent fécondes et évitent de verser dans la facilité.

En l'absence de contraintes extérieures, les routines peuvent faire office de simili-contraintes, intérieures quant à elles. Mais bien sûr ces routines ne doivent pas absurdement imiter tel ou tel modèle (des horaires de bureau par exemple), mais être réfléchies afin de créer un environnement favorable à ses objectifs.

Link to comment

Dans mon cas personnel, je n'ai aucun impératif, ni client, ni personne à qui rendre des comptes : que je travaille ou non ce mois, mes revenus seront identiques, et quand bien même je pourrais constater un fléchissement dans mes rentrées dans plusieurs mois suite à mon inactivité présente,

ça a l'air cool comme boulot !

c'est quoi ?

Link to comment

toujours se préparer le matin comme si on devait quitter son appartement ! C'est en tout cas pour moi le seul moyen de maintenir une bonne hygiène de vie,

Un autre problème classique est l'appel du frigo :popcorn:

un peu maniaque pour garder le cap. Ceci dit ce n'est pas que cosmétique, la qualité du travail accompli à la maison demande les mêmes caractéristiques sur la durée !

Dans mon cas personnel, je n'ai aucun impératif, ni client, ni personne à qui rendre des comptes : que je travaille ou non ce mois, mes revenus seront identiques, et quand bien même je pourrais constater un fléchissement dans mes rentrées dans plusieurs mois suite à mon inactivité présente, au quotidien, si je devais vivre selon l'inspiration du moment, je n'accomplirais pas grand chose… d'autant plus que le travail que je fais aujourd'hui portera ses fruits dans plusieurs mois,

Asthenik, tu es mère-porteuse, c'est ça ? ;)

Link to comment

J'hallucine, j'hallucine complètement.

Je me couche, je m'endors et je suis réveillé par un bruit sourd.

Y a une grue qui pète la passerelle en béton devant chez moi, à 2h du mat.

Ils ont pas bossé la journée. Pas 5 minutes.

J'hallucine, vraiment. Qu'est ce qui tourne pas rond dans cette ville ?

Link to comment

ça a l'air cool comme boulot !

c'est quoi ?

Cool aujourd'hui, de sacrés galères au début ! et non Kuing, je ne parle pas des nausées du matin :lol:

ceci dit ma femme attaque son 6ème mois de grossesse mais je m'écarte du sujet

Disons pour rester vague qu'on peut créer des sites internet et des contenus evergreen, c'est-à-dire qui ne se périment pas ou très lentement. Si on a suffisamment de puissance de référencement et certains savoir-faire, on peut après une longue montée en puissance parvenir à des résultats satisfaisants et stables sans travail ajouté ou presque.

Link to comment
Disons pour rester vague qu'on peut créer des sites internet et des contenus evergreen, c'est-à-dire qui ne se périment pas ou très lentement. Si on a suffisamment de puissance de référencement et certains savoir-faire, on peut après une longue montée en puissance parvenir à des résultats satisfaisants et stables sans travail ajouté ou presque.

Internet Porn King ?

Link to comment

Charles xavier qui prend une balle et devient handicapé alors qu'on l'a vu marcher dans un des autres épisodes, quand il découvre Jean Grey enfant avec Magneto.

En fait si j'ai bien compris, c'est normal : à la fin de ce film, Charles-Xavier et Magneto sont fâchés, ils n'iront plus ensemble à la pêche aux gamins mutants. Ergo, Jean Grey a été découverte pendant la période d'amitié retranscrite dans le film, même si on ne le voit pas (encore que je l'ai pas revu, mais je ne m'en souviens pas).

Link to comment

J'hallucine, j'hallucine complètement.

Y a une grue qui pète la passerelle en béton devant chez moi, à 2h du mat.

J'hallucine, vraiment. Qu'est ce qui tourne pas rond dans cette ville ?

ouch.

C'est la mafia étatique qui a commandé des travaux à 2h00 du mat ?

Personne n'a été prévenu ?

Personne n'a appelé les flics ?

Personne n'est allé voir ces imbéciles ?

Effectivement, ça ne tourne pas très rond dans cette ville.

Link to comment

ouch.

C'est la mafia étatique qui a commandé des travaux à 2h00 du mat ?

Personne n'a été prévenu ?

Personne n'a appelé les flics ?

Personne n'est allé voir ces imbéciles ?

Effectivement, ça ne tourne pas très rond dans cette ville.

J'ai voté avec moi même : travail au black, flagrant délit tout ça.

En tout cas, ils m'ont tenu éveillé jusque 4h30 du mat ces cons, et depuis ce matin, personne sur le chantier, pas un chat.

Link to comment

J'ai voté avec moi même : travail au black, flagrant délit tout ça.

En tout cas, ils m'ont tenu éveillé jusque 4h30 du mat ces cons, et depuis ce matin, personne sur le chantier, pas un chat.

C'est parce que Lucilio, en bonne âme, est finalement venu faire le ménage…

Link to comment

Gaudi à propos du Corbusier : « La maquette que j'ai vue de cet architecte est un assemblage de parallélépipèdes, on dirait le quai d'une gare où l'on décharge des caisses d'emballage, quelques-unes d'entre elles évoquent des rayonnages. Cet homme possède une mentalité de menuisier. »

^–^

Link to comment

C'est parce que Lucilio, en bonne âme, est finalement venu faire le ménage…

A mon avis, la pluie n'y est pas étrangère non plus.

"Bosser sous la pluie, oh, vous n'y pensez pas, chomage technique, oui"

Link to comment

Gaudi à propos du Corbusier : « La maquette que j'ai vue de cet architecte est un assemblage de parallélépipèdes, on dirait le quai d'une gare où l'on décharge des caisses d'emballage, quelques-unes d'entre elles évoquent des rayonnages. Cet homme possède une mentalité de menuisier. »

En quelle année, et à propos de quelle maquette s'exprimait il ?

Link to comment

Gaudi à propos du Corbusier : « La maquette que j'ai vue de cet architecte est un assemblage de parallélépipèdes, on dirait le quai d'une gare où l'on décharge des caisses d'emballage, quelques-unes d'entre elles évoquent des rayonnages. Cet homme possède une mentalité de menuisier. »

happy.gif

Alors que Le Corbusier est 10x plus classe que Gaudi…

Link to comment

En fait si j'ai bien compris, c'est normal : à la fin de ce film, Charles-Xavier et Magneto sont fâchés, ils n'iront plus ensemble à la pêche aux gamins mutants. Ergo, Jean Grey a été découverte pendant la période d'amitié retranscrite dans le film, même si on ne le voit pas (encore que je l'ai pas revu, mais je ne m'en souviens pas).

Non, ça ne colle pas avec leurs âges respectifs. En outre, Xavier est chauve quand il découvre Jean Grey alors qu'il a encore tous ses cheveux quand il se prend la balle qui le laisse handicapé.

Link to comment

Ah ça c'est le problème du physique des acteurs…ils n'ont pas rajouté numériquement des cheveux sur l'acteur…ni rendu chauve celui du nouvel épisode…c'est l'incohérence que je vois. Parce qu'ayant vu le III récemment les deux acteurs sont rajeunis numériquement ! Mais même avec ça évidemment ils font plus vieux que les acteurs d'origins. En tout cas pas d'anachronismes juste une incohérence de calvitie…

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...