Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Apollon

Intérêt Général

Recommended Posts

'Spèce de nominaliste, négateur du socle millénaire de la civilisation ! :icon_up:

:doigt: nominaliste gnostique mon cher Rincevent, sinon je ne pourrais pas prétendre au titre de celui qui toujours nie, selon le mot de Goethe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le marché n'est pas obligé d'être absolu pour fonctionner. En fait je ne comprends pas pourquoi vous vous torturez l'esprit sur l'intérêt général. Crois-tu comme certains ici qu'il n'y a pas de différence entre empêcher qqn de voler, et se mettre tous ensemble pour voler qqn après tout c'est bien l'intérêt de tous moins un contre un… J'ai l'impression d'être Socrate en face des sophistes expliquant que le mouvement n'existe pas.

Je ne suis pas sûr que l'on parle de la même chose…

Personne ne dit que le marché doive être absolu pour fonctionner; d'ailleurs, que cela voudrait-il dire? Le marché existe, fonctionne, mais les prélèvements étatistes aussi, au nom de l'intérêt général (solidarité, égalitarisme), d'où le débat engagé qui n'a rien d'une prise de tête futile mais est un choix politico-éonomique de société bien ancré dans une réalité, non?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne suis pas sûr que l'on parle de la même chose…

Personne ne dit que le marché doive être absolu pour fonctionner; d'ailleurs, que cela voudrait-il dire? Le marché existe, fonctionne, mais les prélèvements étatistes aussi, au nom de l'intérêt général (solidarité, égalitarisme), d'où le débat engagé qui n'a rien d'une prise de tête futile mais est un choix politico-éonomique de société bien ancré dans une réalité, non?

Revenons au débat alors. Beaucoup semblent croire que démonter l'intérêt général socialiste suffit à nier l'existence de l'intérêt général. Cependant ce que les socialiste appellent intérêt général n'est souvent qu'un ensemble d'intérêt particuliers ; et ce qu'ils appellent intérêt particulier sert autrement mieux le véritable intérêt général. J'avais écrit là-dessus il y a quelques temps : ici.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il est dans l’intérêt de tous que les feux rouges existent, que la paix soit maintenue, la liberté des échanges assurée, le fruit du travail assuré au producteur.

Il est dans l'interet de chacun que ces choses soient assurées, pas de tous, la nuance est fondamentale

D'autre part si l'on considère l'intérêt comme : "Attraction ou préférence d'un individu vers un objet susceptible de contribuer à la satisfaction d'un besoin, d'une tendance, soit directement, soit par l'éloignement d'obstacles."

Alors, pour qu'il y ait un intérêt général, il faudrait qu'un tel "objet, tendance ou besoin" fasse l'unanimité.

Autre condition : si un tel "objet, tendance ou besoin" existait, il faudrait qu'il soit partageable entre tous et de manière égale. Afin que l'intérêt général soit satisfait.

C'eut été la Paix, il n'y aurait jamais eu de guerre.

C'eut été la Sécurité, il n'y aurait jamais eu de crime.

C'eut été l'Ordre il n'y aurait jamais eu de désordre.

C'eut été la Liberté nous serions comblés.

Si tu connais cette chose, sans qu'aucun humain n'ait encore pu le découvrir avant toi : tu te dois de le démontrer.

Nous t'écoutons.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alors, pour qu'il y ait un intérêt général, il faudrait qu'un tel "objet, tendance ou besoin" fasse l'unanimité.

Non.

Autre condition : si un tel "objet, tendance ou besoin" existait, il faudrait qu'il soit partageable entre tous et de manière égale. Afin que l'intérêt général soit satisfait.

Sophisme.

C'eut été la Paix, il n'y aurait jamais eu de guerre.

C'eut été la Sécurité, il n'y aurait jamais eu de crime.

C'eut été l'Ordre il n'y aurait jamais eu de désordre.

C'eut été la Liberté nous serions comblés.

:icon_up: tu es en train de m'expliquer que l'intérêt général est violé, que donc l'intérêt général n'existe pas.

Prenons un exemple : tout le monde a intérêt à ce que le vol soit interdit. Pour autant chacun a intérêt à pouvoir voler alors que tous les autres respecteraient la règle, pour profiter de son délit tranquille. L'intérêt général n'en existe pas moins, qui est l'interdiction du vol.

Share this post


Link to post
Share on other sites
:icon_up: tu es en train de m'expliquer que l'intérêt général est violé, que donc l'intérêt général n'existe pas.

Raisonnement logique, et faux, très courant sur ce forum.

Prenons un exemple : tout le monde a intérêt à ce que le vol soit interdit. Pour autant chacun a intérêt à pouvoir voler alors que tous les autres respecteraient la règle, pour profiter de son délit tranquille. L'intérêt général n'en existe pas moins, qui est l'interdiction du vol.

C'est un fait. Il y a un intérêt général à beaucoups de choses naturelles (allant de soi) dans une société. Un intérêt (d'abord individuel) à avoir de quoi manger, un toît où habiter, s'enrichir, conserver ses propres biens, etc… Tout est question de hiérarchie. Si on société peut, et doit, interdire le vol, elle ne peut en revanche décréter tout le reste. Les libéraux qui dépassent ce point de simple bon sens font tout simplement fausse route.

Share this post


Link to post
Share on other sites
:icon_up: tu es en train de m'expliquer que l'intérêt général est violé, que donc l'intérêt général n'existe pas.

Prenons un exemple : tout le monde a intérêt à ce que le vol soit interdit. Pour autant chacun a intérêt à pouvoir voler alors que tous les autres respecteraient la règle, pour profiter de son délit tranquille. L'intérêt général n'en existe pas moins, qui est l'interdiction du vol.

Tu es en train de m'expliquer que tu connais mieux qu'eux l'intérêt des hommes. C'est la premiere étape sur la route de la servitude. Bon voyage…

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est un fait. Il y a un intérêt général à beaucoups de choses naturelles (allant de soi) dans une société. Un intérêt (d'abord individuel) à avoir de quoi manger, un toît où habiter, s'enrichir, conserver ses propres biens, etc… Tout est question de hiérarchie. Si on société peut, et doit, interdire le vol, elle ne peut en revanche décréter tout le reste. Les libéraux qui dépassent ce point de simple bon sens font tout simplement fausse route.

Bien sur mais là c'est le problème de la détermination du contenu de l'intérêt général, pas de son existence. Est-ce que parce que son contenu n'est pas facile à déterminer alors il n'existe pas ? Erreur commune n ces lieux.

Tu es en train de m'expliquer que tu connais mieux qu'eux l'intérêt des hommes.

Non.

C'est la premiere étape sur la route de la servitude. Bon voyage…

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu es en train de m'expliquer que tu connais mieux qu'eux l'intérêt des hommes. C'est la premiere étape sur la route de la servitude. Bon voyage…

Tu contestes le fait qu'il y a un intérêt général à interdire le vol ?

Toi aussi tu fais dans le libéralisme Timurien ? Je peux te voler, violer et tuer à partir du moment que tu signes un contrat ?

Bien sur mais là c'est le problème de la détermination du contenu de l'intérêt général, pas de son existence. Est-ce que parce que son contenu n'est pas facile à déterminer alors il n'existe pas ? Erreur commune n ces lieux.

Exactement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'interdiction du vol ne nait pas de l'intérêt général, mais du droit naturel, car chacun peut disposer librement de sa propriété. Toi tu affirme que tout le monde a le droit de ne pas se faire voler…absurde.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu contestes le fait qu'il y a un intérêt général à interdire le vol ?

Ce n'est pas un intérêt général. Le vol viole le droit particulier de propriété. On le punit car il porte atteinte à un droit individuel, pas général. Même si le droit positif pénal se fonde illégitimement sur l'argutie de l'intérêt général.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce n'est pas un intérêt général. Le vol viole le droit particulier de propriété. On le punit car il porte atteinte à un droit individuel, pas général.

Aucun contradiction. L'intérêt général découle des droits individuels.

L'interdiction du vol ne nait pas de l'intérêt général, mais du droit naturel, car chacun peut disposer librement de sa propriété. Toi tu affirme que tout le monde a le droit de ne pas se faire voler…absurde.

J'admire la déformation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'interdiction du vol ne nait pas de l'intérêt général, mais du droit naturel, car chacun peut disposer librement de sa propriété. Toi tu affirme que tout le monde a le droit de ne pas se faire voler…absurde.

L'intérêt général est une source du droit maintenant ?

Ce n'est pas un intérêt général. Le vol viole le droit particulier de propriété. On le punit car il porte atteinte à un droit individuel, pas général. Même si le droit positif pénal se fonde illégitimement sur l'argutie de l'intérêt général.

Le vol viole à la fois l'intérêt particulier du volé et l'intérêt général.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aucun contradiction. L'intérêt général découle des droits individuels.

La guerre de tous contre tous, qui découle des "droits individuels", reflète donc "l'intérêt général" ?

(Je fais mon mauvais esprit, je sais.)

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est un fait. Il y a un intérêt général à beaucoups de choses naturelles (allant de soi) dans une société. Un intérêt (d'abord individuel) à avoir de quoi manger, un toît où habiter, s'enrichir, conserver ses propres biens, etc… Tout est question de hiérarchie. Si on société peut, et doit, interdire le vol, elle ne peut en revanche décréter tout le reste. Les libéraux qui dépassent ce point de simple bon sens font tout simplement fausse route.

Parce que précisément, décréter un toit et une table pour tout le monde suppose le vol de quelques uns au profit des autres. Manger et dormir ne rentrent pas à mon sens dans le cadre de l'intérêt général, car ce ne sont pas des actes sociaux (au contraire de la sécurité, qui n'a de sens que pour une vie en société). L'intérêt général est un concept politique, et les besoins naturels n'en sont pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'intérêt général découle des droits individuels.

Sophisme. Il n'existe que des intérêts individuels. Que beaucoup de personnes aient les mêmes intérêts n'en fait pas un intérêt général.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'admire la déformation.

J'admire le fait qu'on puisse imaginer une société avec le vol comme postulat de départ… désolé de te le dire mais c'est completement con et j'ai d'ores et déjà perdu l'envie d'argumenter.

Surtout que jusqu'a présent je n'ai eu droit qu'a des négations catégoriques non argumentées et a des questions.

C'est a ceux qui y croit de démontrer que l'intérêt général existe. On attend toujours une démonstration construite.

Conseil : A chaque fois que vous prendrez un exemple concret (type feux rouge ou libre-échange) je nierai que ce soit mon intérêt. Ainsi vous aurez toujours tort, et moi toujours raison. Je vous conseille donc de commencer à réfléchir en termes généraux et a oublier le petit bout de la lorgnette.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sophisme. Il n'existe que des intérêts individuels. Que beaucoup de personnes aient les mêmes intérêts n'en fait pas un intérêt général.

La justice ? La paix ?

j'ai dors et déjà perdu l'envie d'argumenter.

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le vol viole à la fois l'intérêt particulier du volé et l'intérêt général.

Non. Pour preuve, dans l'histoire juridique, la notion d'intérêt général n'apparaît qu'avec l'apparition du système démocratique. Et pourtant, on sanctionnait bien le vol auparavant sans avoir recours à cette foireuse argutie.

La justice ? La paix ?

La justice n'est pas sauvegarder un pseudo intérêt général, mais rendre à chacun ce qui lui est dû. La paix n'est que le respect du droit individuel à la vie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Conseil : A chaque fois que vous prendrez un exemple concret (type feux rouge ou libre-échange) je nierai que ce soit mon intérêt. Ainsi vous aurez toujours tort, et moi toujours raison. Je vous conseille donc de commencer à réfléchir en termes généraux et a oublier le petit bout de la lorgnette.

Merci pour cet exposé solipsiste qui nous montre sur quoi repose la négation de l'existence de l'intérêt général.

Non. Pour preuve, dans l'histoire juridique, la notion d'intérêt général n'apparaît qu'avec l'apparition du système démocratique. Et pourtant, on sanctionnait bien le vol auparavant sans avoir recours à cette foireuse argutie.

Qui parle de justifier l'interdiction du vol par l'intérêt général ? Personne.

La justice n'est pas sauvegarder un pseudo intérêt général, mais rendre à chacun ce qui lui est dû.

Et la règle rendre à chacun sa part est dans l'intérêt général.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sophisme. Il n'existe que des intérêts individuels. Que beaucoup de personnes aient les mêmes intérêts n'en fait pas un intérêt général.

De même que ça n'en fait pas un droit individuel pour autant. Où est l'erreur ?

Parce que précisément, décréter un toit et une table pour tout le monde suppose le vol de quelques uns au profit des autres. Manger et dormir ne rentrent pas à mon sens dans le cadre de l'intérêt général, car ce ne sont pas des actes sociaux (au contraire de la sécurité, qui n'a de sens que pour une vie en société). L'intérêt général est un concept politique, et les besoins naturels n'en sont pas.

Une société, ainsi que les individus, visent à s'élever afin de vivre mieux et de rester libre. Il est tout à fait normal que cela se confonde avec la politique.

La guerre de tous contre tous, qui découle des "droits individuels", reflète donc "l'intérêt général" ?

(Je fais mon mauvais esprit, je sais.)

C'est parce que tu sais que je n'ai pas de réponse à cela :doigt:

J'admire le fait qu'on puisse imaginer une société avec le vol comme postulat de départ… désolé de te le dire mais c'est completement con et j'ai dors et déjà perdu l'envie d'argumenter.

C'est ça… En interdisant le vol, j'autorise le vol. J'imagine que même quand t'as tort, t'as quand même raison :icon_up:

edit: ça va trop vite pour moi tous ces reply.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La justice n'est pas sauvegarder un pseudo intérêt général, mais rendre à chacun ce qui lui est dû.

Peut-on parler de "bien commun" alors ? Ou c'est la même chose ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour cet exposé solipsiste qui nous montre sur quoi repose la négation de l'existence de l'intérêt général.

Pour l'instant, et je suis désolé de te le dire, mais il n'y a rien a nier, puisque tu n'as toujours rien démontré.

DES PREUVES !

edit :

:icon_up:

Hihi… corrigé !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et la règle rendre à chacun sa part est dans l'intérêt général.

Non. C'est seulement jouer sur les mots par généralisation hyperbolique. Dire que la justice est d'intérêt général, enlève simplement toute caractère opératif à cette notion qui reviendrait seulement à dire que l'intérêt général serait de protéger les droits individuels. Or, quand on parle d'intérêt général, quand l'État parle d'intérêt général, c'est pour violer tes droits individuels au profit d'une pseudo majorité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non. C'est seulement jouer sur les mots par généralisation hyperbolique. Dire que la justice est d'intérêt général, enlève simplement toute caractère opératif à cette notion qui reviendrait seulement à dire que l'intérêt général serait de protéger les droits individuels. Or, quand on parle d'intérêt général, quand l'État parle d'intérêt général, c'est pour violer tes droits individuels au profit d'une pseudo majorité.

Seulement parce que ce dernier tend à reproduire la définition de l'intérêt général véhiculé par les socialistes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non. C'est seulement jouer sur les mots par généralisation hyperbolique. Dire que la justice est d'intérêt général, enlève simplement toute caractère opératif à cette notion qui reviendrait seulement à dire que l'intérêt général serait de protéger les droits individuels. Or, quand on parle d'intérêt général, quand l'État parle d'intérêt général, c'est pour violer tes droits individuels au profit d'une pseudo majorité.

ça c'est l'intérêt général socialiste.

Prenons un autre exemple : si l'Etat aligne un jour les privilèges du secteur public sur le régime du privé, si il met fin au monopole des NMPP, n'est-ce pas l'intérêt général contre l'intérêt particulier illégitime ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Peut-on parler de "bien commun" alors ? Ou c'est la même chose ?

Le bien commun est une notion bien plus pertinente, féconde et ancienne. Alors que le très spéculatif "intérêt général" est affaire de politiciens à la petite semaine, de peintres du dimanche de la vita activa.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seulement parce que ce dernier tend à reproduire la définition de l'intérêt général véhiculé par les socialistes.

Pas seulement par les socialistes, mais bien par tous les démocrates.

Share this post


Link to post
Share on other sites
:icon_up: tu es en train de m'expliquer que l'intérêt général est violé, que donc l'intérêt général n'existe pas.

En effet, c'est la preuve qu'il n'était pas général (mis à part le cas du fou, mais les guerriers de tous temps n'ont pas toujours été uniquement des fous).

Ce que tu défends s'appelle l'intérêt global la plupart du temps. Que tu veuilles le renommer en intérêt général, tu fais ce que tu veux. En tout état de cause, il est clair que la nature humaine rend l'intérêt général, dans son acception commune, inexistant. Tant que les individus auront des aspirations contraires et que les ressources seront rares.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas seulement par les socialistes, mais bien par tous les démocrates.

Ne reste que les meilleurs :icon_up:

En effet, c'est la preuve qu'il n'était pas général (mis à part le cas du fou, mais les guerriers de tous temps n'ont pas toujours été uniquement des fous).

Ce que tu défends s'appelle l'intérêt global la plupart du temps. Que tu veuilles le renommer en intérêt général, tu fais ce que tu veux. En tout état de cause, il est clair que la nature humaine rend l'intérêt général, dans son acception commune, inexistant. Tant que les individus auront des aspirations contraires et que les ressources seront rares.

Dans ce cas c'est également vrai pour le DN.

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...