Jump to content

Armageddon économique ?


Recommended Posts

Peut-être bien, mais 11% sur toutes les bourses, ça fait du pognon. De toute façon on sera sûr une fois que ce sera arrivé, pas avant.

Le volume sur le CAC n'était pas dément aujourd'hui comparé aux séances de baisse importante de la semaine dernière (7,5 mds d'€ contre plus de 9 mds d'€ à deux reprises).

Link to post
Share on other sites
Juger des évolutions boursières sur un jour, ça n'a pas beaucoup de sens - d'autant que les périodes de cotation ne sont pas les mêmes et qu'il faudrait tenir compte des taux de change pour "normaliser".

Oui on ne peut pas calculer une correlation a partir d'une seul journee, mais la j'ai vu une dizaine de "+11%" a la suite c'etait impressionnant. Rien de scientifique la dedans.

Je me pose quand meme toujours la question sur l'impact de la crise en asie.

En période de crise, un marché est très volatile, sans qu'il y ait nécessairement de raison profonde.

Effectivement quand les marches se casse la gueule, il y a toujours des rebonds tres important, c'est comme ca. Les meilleurs journees du Dow Jones ont toute ete en periode de crash (post 1929 ou 1987).

Link to post
Share on other sites

Pendant ce temps, ça sent le roussi pour les OAT. La solvabilité qui se dégrade, je l'avais évoquée, on y vient tout doucement. Evidemment, si ça devait se confirmer, ça entraînerait des effets collatéraux catastrophiques.

http://mobile.lemonde.fr/economie/article/…05769_3234.html

Depuis le début du mois de septembre, les obligations émises par les Trésors des plus grands pays industrialisés avaient plutôt bénéficié de l'aggravation de la crise bancaire, les investisseurs les considérant comme des valeurs refuges et des placements sans risque.

Mais l'afflux annoncé de nouveaux emprunts et la détérioration attendue de la qualité de la signature des Etats commencent à inquiéter. Et vendredi, malgré le krach boursier dont ils auraient dû en théorie profiter, les emprunts du Trésor ont vivement reculé. Leurs rendements - qui évoluent à l'inverse des prix - se sont nettement tendus, celui du Bund allemand à dix ans remontant à 4,01 % contre 3,86 % jeudi, et celui de l'OAT française à 4,30 % contre 4,15 % la veille.

"C'est un mouvement très anormal, explique Guillaume Sciard, gérant obligataire chez Barclays, interrogé par l'AFP. Selon lui, "la seule explication est que les investisseurs se réfugient sur la dette d'Etat à court terme, jugée sûre, alors que l'implosion probable des déficits budgétaires rend la dette à long terme beaucoup plus problématique".

Link to post
Share on other sites
En revanche le nikkei225 ne suit pas du tout (+0%)

Ce qui amene une question que je me pose depuis quelques temps: Dans quel mesure l'asie va t elle etre affecte par la crise ?

Evidemment, il était fermé. :icon_up:

Link to post
Share on other sites
Non ! La bourse Islandaise à ouvert à la baisse… de 76% !! Armageddon, quand tu nous tiens ! :icon_up:

Et encore c'est compter sans les financières qui ne sont pas cotées…

Edit: en fait c est justement ça les 75%, il ne reste que 25% des valeurs cotées quand on retire les banques de l'indice.

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

J'espère poster dans le bon topic. Je suis à la recherche du lien d'un blog donné ici il y'a quelques temps et traitant de la responsabilité de l'Etat dans la crise actuelle. L'auteur montrait comment Fannie et Freddie Mac, issus d'une logique étatique et purement politique ont conduit à la crise des subprimes. Alain Madelin pronait le même discours ce matin sur BFM en réponse à la question : "le libéralisme est il coupable de la crise financière ?".

En vous remerciant,

Link to post
Share on other sites
Bonjour,

J'espère poster dans le bon topic. Je suis à la recherche du lien d'un blog donné ici il y'a quelques temps et traitant de la responsabilité de l'Etat dans la crise actuelle. L'auteur montrait comment Fannie et Freddie Mac, issus d'une logique étatique et purement politique ont conduit à la crise des subprimes. Alain Madelin pronait le même discours ce matin sur BFM en réponse à la question : "le libéralisme est il coupable de la crise financière ?".

En vous remerciant,

http://www.objectifliberte.fr/2008/09/figaro.html

http://www.objectifliberte.fr/2008/09/subprimes-recap.html

Link to post
Share on other sites
Guest rogermila
Il suffirait d'une petite faillite d'assureur pour tout reflanquer par terre aussi sec.

Que sait-on de la solidité financière des assureurs ?

On a beaucoup parlé des banques, mais jusqu'ici assez peu des grands groupes d'assurance, et pourtant ce sont eux qui gérent les milliards d'euros que leur ont confié les gens, en souscrivant des assurances-vies (dont la plupart sont des contrats sur des fonds en euros qui rapportent environ 4% par an, et sont soit-disant garantis).

Mais, j'ai lu que cet argent, les assureurs l'ont placé, la plupart du temps sur des bons du tresor de l'Etat ou des obligations d'Etat.

En est-on certain, les assureurs disent-ils tous la vérité ?

Link to post
Share on other sites

Apparemment, surrinvestissemnt massifs dans les écrans plats …. a fuir.

Se preparer à acheter un écran plat mi 2009… :doigt:

Bon je garde mes totals malgres un risque de prise de benef, mais je vais surveiller EDF à l'achat aujourd'hui.

Si vous sentez que je fume vous me le dittes. :icon_up:

Link to post
Share on other sites
Malheureusement, ce n'est que le début des emmerdes. Pour le moment, nous avons vécu la partie heureuse de la crise.

bon loupe la correction à été sévere.

Ce qui me fait rire c'est qu'a chaque annonce d'un plan gouvernemental.

Nos "economistes mondains" font: grace au plan (sic) ça repart ou malgré le plan ça baisse. C'est beau la foi !

Link to post
Share on other sites

Bah, de toute façon, maintenant, c'est Open-Bar :

ECB To Fund BBB- Junk

The Eurosystem will lower the credit threshold for marketable and non-marketable assets from A- to BBB-, with the exception of asset-backed securities (ABS), and impose a haircut add-on of 5% on all assets rated BBB-.

http://www.aleablog.com/ecb-to-fund-bbb-junk/

Je suppose qu'à l'étape d'après, la BCE acceptera les colliers de perles, les petits cailloux colorés ou les bouquets de fleurs séchées.

Link to post
Share on other sites

J'aurais mis Citigroup plus tôt… On est dans le détail, maintenant. Je prédis une séance cataclysmique au CAC d'ici à la fin de semaine… Et, disons, le CAC à 2000 points dans les trois mois. Quant à la récession, les gouvernements ne se rendent même pas compte de la violence de ce qui déboule.

Il va y avoir des pleurs et des grincements de dents.

Link to post
Share on other sites
Et ensuite Barclays, Crédit Agricole, HSBC Holding, Axa, CitiGroup et Deutsche Bank… SNAFU.

Quels signes sont d'apres toi avant coureures de la reprise de l'économie réelle. (oui je sais c'est supposé être un peu tôt pour en parler)

-remise d'aplomb de la courbe des taux ?

Link to post
Share on other sites
Quels signes sont d'apres toi avant coureures de la reprise de l'économie réelle. (oui je sais c'est supposé être un peu tôt pour en parler)

-remise d'aplomb de la courbe des taux ?

Quand le chômage atteindra un pic (i.e. au moment où plus personne ne parlera de reprise).

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Lugaxker
      On y est je pense.
       
      Baril de Brent : - 20 % aujourd'hui
      CAC 40 : - 6 % à l'ouverture
      Le S&P 500 va probablement aussi plonger cet après-midi.
       
      Indépendamment du contexte (le coronavirus qui a déclenché le mouvement), ça sent la nouvelle récession.
       
      Vous en pensez quoi ?
    • By Alchimi
      http://www.lefigaro.fr/medias/2018/05/24/20004-20180524ARTFIG00294-netflix-pese-desormais-plus-lourd-que-disney.php
       
      L'article:
       
      +2300% le titre netflix entre 2012 et 2017. Pas moche. Je crois que je vais aller leur proposer mon scénario de court-métrage de SF.
    • By POE
      Dans ce sujet, je souhaite aborder les différentes manières de considérer le sujet de l'emploi.
      Il y a par exemple, les aspects légaux : les types de contrats, leur formalisme, la réglementation sur le temps de travail, sur les horaires, les pauses, les dimanches, les vacances, les RTT, les représentants syndicaux, les licenciements...bref, c'est bien ennuyeux, et le libéralisme n'a pas forcément vocation à nous donner une manière de gérer ces problèmes autre que de dire que c'est le contrat de travail qui doit le faire, et qu'il ne regarde que les contractants. 
      L'autre aspect ce sont les charges qui pèsent sur les salaires, là encore, le libéralisme n'a pas vocation à se prononcer sur un bon niveau de charges, mais plutôt à laisser entreprises et individus s'organiser pour gérer les aspects sociaux liés au travail.
      Une autre aspect c'est celui de la formation.
      Un autre aspect c'est celui du chômage, du retour à l'emploi.
      Un dernier aspect c'est le dynamisme de l'économie, les freins qui pèsent sur l'économie.
      Bon, on peut considérer que les libéraux n'ont rien à dire sur ces sujets que de laisser faire les individus pour s'organiser eux mêmes.
      On peut aussi réfléchir sur chacun des domaines à ce qui pose vraiment problème, ce qui ne gêne pas trop, ce qui est utile...mais aussi. à ce qu'attendent les individus du système en place, ce qu'ils espèrent, et de l'autre, ce qui les entravent et les gênent.
      A partir de cette réflexion, nous pourrions faire émerger des solutions innovantes qui puissent à la fois satisfaire les attentes, et l'utilité, en se rapprochant de l'idéal libéral c'est à dire la liberté, l'autonomie des individus.
       
    • By Axpoulpe
      Nous y sommes, la solution de mise à l'échelle imaginée par l'équipe de Bitcoin Core est lancée pour de bon, même si c'est encore en phase de test mais déjà sur le main net. @h16 a qualifié cette solution de vaste blague, ou un truc du genre. Moi-même je n'ai pas les connaissances techniques pour juger son jugement, mais pour la première fois j'ai pu entendre des explications plus détaillées que les courtes vidéos, et des réponses aux objections courantes, dans ce podcast. Tout ça m'a semblé plutôt convaincant, mais je suis conscient de mon biais de jugement chaque fois que c'est Antonopoulos qui s'exprime. Globalement j'ai quand même du mal à croire que l'équipe de développement de la plus grosse capitalisation dans le monde des cryptos aurait foiré au point de suicider sa monnaie. Les sommes en jeu sont trop grandes. Et puis du côté de Bitcoin Cash il me semble que l'augmentation de la taille des blocs ne peut pas être une solution à long terme en cas d'adoption, non ?
       
      Bref, je suis intéressé par vos commentaires sur la question !
       
       
    • By Adrian
      Kenneth Arrow, economist, 1921-2017Nobel Prize winner who influenced thinking on welfare and social choice
       
      Sur wikiberal
       
      Je me suis avoir écrit la "preuve" de son théorème d’impossibilité.Il ne reste plus beaucoup d'économiste néo-classique post WW2 ...
       
×
×
  • Create New...