Jump to content

Liseuses (Kindle, Kobo, ...)


jabial

Recommended Posts

Les BU acceptent les inscriptions externes en général, moyennant un abonnement à l'année ou une caution. Ce n'est pas excessif vu la somme d'ouvrages dont une BU dispose par rapport à une BM.

Effectivement mais on ne peut pouvait pas emprunter/sortir les documents. Je viens de vérifier et il semble que ça soit à présent possible. Dans ce cas il est évident que je vais me jeter dessus :-).

Ca n'empêche pas l'intérêt d'une liseuse.

Link to comment
Effectivement mais on ne peut pouvait pas emprunter/sortir les documents. Je viens de vérifier et il semble que ça soit à présent possible. Dans ce cas il est évident que je vais me jeter dessus :-).

Bah je ne vois pas à quoi servirait l'abonnement dans ce cas :icon_up: Rien ne t'empêche d'entrer dans une BU sans y être abonné ; je vais de temps en temps faire des photocopies de bouquins ou d'articles de revues alors que je ne suis inscris nul part.

Link to comment
Bah je ne vois pas à quoi servirait l'abonnement dans ce cas :icon_up: Rien ne t'empêche d'entrer dans une BU sans y être abonné ; je vais de temps en temps faire des photocopies de bouquins ou d'articles de revues alors que je ne suis inscris nul part.

Oui pour consulter c'est ouvert à tous. Mais la carte aquipass qui semble être accessible depuis la rentrée 2010/2011 aux non étudiants semble plus s'adresser à ceux qui sont en formation hors université. Mais c'est pas clair, parce que la même carte ouvre au RU, aux parcmètres, tram… tarif étudiant pour les spectacles, etc… Je vais appeler lundi pour en savoir plus.

Quoiqu'il en soit ça coûterait 62€/an (sans accès à la bibliothèque numérique), ce qui n'est pas une paille…

Je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il y a toujours moyen de moyenner quand on a la chance davoir une BU à portée de la main ; je n'ai pas d'excuse valable pour ne pas en profiter.

Link to comment
Quoiqu'il en soit ça coûterait 62€/an (sans accès à la bibliothèque numérique), ce qui n'est pas une paille…

Sans déconner, c'est deux jours des pires missions d'intérim possibles et imaginables, toutes taxes comprises… DEUX JOURS POUR LIRE TOUTE L'ANNEE !

Link to comment
:icon_up: Tu en es à trois livres papiers à 20 euros par semaine, et tu chipotes pour 62 euros par an ?

Je suis confus.

Je n'achete pas 2-3 livres / semaine. C'est ce que je consomme sur ecran d'ordi/liseuse et avec ce que j'emprunte à la BM et ce que je peux m'offrir quand je ne peux pas faire autrement. 62€ ça fait du ~6€/mois, c'est intéressant mais ça n'existait pas l'année dernière. Je vais me pencher la dessus, lundi.

Link to comment
A ce prix là, pourquoi pas un Kindle DX.

Le truc, c'est que les kindles n'acceptent que les DRM proprio d'Amazon (en azw, topaz) et pas ceux d'Adobe (pdf, epub). J'ai déjà quelques pdf protégés et les catalogues autres qu'Amazon vendent avec les DRM d'Adobe, donc c'est vite vu, me concernant.

Aussi, je n'ai pas besoin de la 3G (à vrai dire, seul la connectique USB me suffit) et pour annoter, je préfère l'écran tactile au clavier.

Bonus : le pocketbook lit le format djvu.

Link to comment

Point de détail pour les BU, certaines proposent l'accès à leur "bibliothèque numérique", c'est à dire à leurs volumes en pdf (j'avais participé à un "beta-test" il y a 2~3 ans). Ça devrait avoir évolué, parce qu'à l'époque, le système était débile : un volume = 1 PDF, et si le pdf était "prêté" à quelqu'un, le pdf ne pouvait pas être prêté à quelqu'un d'autre s'il n'avait pas été "rendu" entre temps).

On peut supposer qu'avec l'arrivé des tablettes et du eInk, ça soit un peu mieux aujourd'hui.

Link to comment
Ça devrait avoir évolué, parce qu'à l'époque, le système était débile : un volume = 1 PDF, et si le pdf était "prêté" à quelqu'un, le pdf ne pouvait pas être prêté à quelqu'un d'autre s'il n'avait pas été "rendu" entre temps).

Non c'est normal.

Les éditeurs ne vont pas vendre des licences aux bibli pour qu'elles puissent prêter le livre en version numérique de façon illimitée.

Link to comment
Non c'est normal.

Les éditeurs ne vont pas vendre des licences aux bibli pour qu'elles puissent prêter le livre en version numérique de façon illimitée.

Ça se tient, mais ça fait quand même vachement économie de la pénurie. Ils auraient pu faire un système ) 2 ou 3 prêts parallèles possibles.

Link to comment
  • 3 weeks later...
J'ai la flemme de relire tout le fil.

Alors, le Kindle, ça le fait ou pas comme lecteur potable de fichiers PDF ?

Moyen pour moi, disons que si le pdf a des grosses marges (que le kindle peut couper) ça passe bien, mais même là ca n'égale pas l'iPad en confort de lecture si on ne regarde que les pdf (ou un Kindle DX mais je n'ai jamais essayé).

En fait moi aussi je me disais que les pdf c'est le plus important, mais en fait c'est pas si difficile de trouver les bouquins qu'on cherche en format txt, rtf, html, lit ou ePub (soit sur des stores en ligne soit cf. mon dernier post).

Évidemment, ce que j'attends avec impatience, c'est que les biblis universitaires s'y mettent.

Link to comment
J'ai la flemme de relire tout le fil.

Alors, le Kindle, ça le fait ou pas comme lecteur potable de fichiers PDF ?

J'ai un peu parcouru l'interweb, et pour les PDF en format A4 (ou pas d'ailleurs), une liseuse 9 pouces est quasi indispensable si on ne veut pas s'arracher les cheveux à zoomer/dézoomer avec le temps d'attente.

Du coup, la meilleure 9 pouces semble être la Pocket Book Pro 902 : http://www.pocketbook.fr/products/pocketbook-902

A 340 boules tout de même.

Ou bien la Asus DR-900 qui ne va pas tarder à sortir autour du même prix, et qui semble pas mal non plus.

Par contre, moins pratique à transporter qu'une petite liseuse 5'.

Link to comment
J'ai la flemme de relire tout le fil.

Alors, le Kindle, ça le fait ou pas comme lecteur potable de fichiers PDF ?

Je vois deux grandes questions derrière ces débats :

1) compatibilité : chaque tablette exige un cana spécifique de distribution. Kindle, c'est forcément Amazon (grand choix, mais prix souvent proches, voire supérieurs au tarif papier). Peut-on échanger des livres, quitte à ne conserver les droits de lecture que pour un seul lecteur ? Sans parler des restrictions par pays. Le fait de ne pas vivre aux US interdit-il l'accès à un certain nombre d'ouvrages, ou bien cette restriction est-elle contournable ?

2) intrusion : ces systèmes ont un oeil sur le contenu de votre tablette : les bouquins piratés, ou de source douteuse, risquent donc d'être effacés ou rendus illisibles. Si un pays interdit un livre, y sera-t-on repéré par la 3G afin de bloquer la lecture de ce document ?

La compétition va-t-elle jouer, selon vous, sur ces deux critères : compatibilité élargie, abonnement pour disposer d'un catalogue en ligne, possibilité d'une bourse aux échanges (lecteur unique chaque fois) ?

Link to comment
1) compatibilité : chaque tablette exige un cana spécifique de distribution. Kindle, c'est forcément Amazon (grand choix, mais prix souvent proches, voire supérieurs au tarif papier).

Ce n'est pas tout à fait vrai, on peut acheter des livres aussi à n'importe quelle librairie numérique qui vend des livres sans DRM.

Link to comment

Une information (utile ou non) : en jailbreakant les appareils Apple, on peut désactiver le killswitch, la méthode d'Apple pour désactiver à distance le contenu qu'ils considèrent comme "répréhensible" (cela concerne les livres, les applis et la musique), entre autres possibilités. Je ne sais pas s'il est possible de faire la même chose sur le Kindle, sachant qu'Amazon dispose du même pouvoir et la déjà utilisé par le passé.

Link to comment
Une information (utile ou non) : en jailbreakant les appareils Apple, on peut désactiver le killswitch, la méthode d'Apple pour désactiver à distance le contenu qu'ils considèrent comme "répréhensible" (cela concerne les livres, les applis et la musique), entre autres possibilités. Je ne sais pas s'il est possible de faire la même chose sur le Kindle, sachant qu'Amazon dispose du même pouvoir et la déjà utilisé par le passé.

A la différence d'Apple qui n'a jamais usé de cette possibilité.

Link to comment
Et en disposer sur Kindle par exemple ?

Oui. Reste le statut légal de la conversion.

A-t-on le droit de convertir dans un autre format un livre sans DRM qu'on a acheté ? Pour être franc je n'en sais rien, mais c'est vraiment du chipotage.

En revanche, c'est l'inverse qui est vrai : les livres achetés chez Amazon ne vont que sur le Kindle.

Link to comment

Ils ne vont que sur le Kindle si on ne les dé-DRM-ise pas.

Maintenant, suivant l'interprétation que vous faites de la loi, on peut considérer qu'il est légal de dé-DRM-iser un fichier qu'on a légalement acquis afin de pouvoir le lire sur un matériel concurrent.

Acheter légalement des fichiers et en retirer le DRM sans pour autant faire de partage illégal, je fais ça tout le temps, notamment parce que certains fichiers soit ne sont disponibles qu'en ePub DRM, soit ne peuvent être achetés qu'à partir d'un compte étranger.

C'est vrai que ce n'est pas très facile pour un non-geek de trouver les logiciels qui le permettent, ceci dit. Mais une fois les bons outils installés, c'est deux clics de souris.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...