Jump to content

Recommended Posts

Oups, 120 000 sociétés offshore ont été révélées par 86 journalistes d'investigation.

Ils ont eu reçu un disque dur "tout cuit" en 2011 et ont enquêté a partir de ces 2,5 millions de documents.

 

On y trouve les noms de dictateurs, d'hommes politiques, mais aussi des dentistes US et autres personnes qui cherchent a préserver leur argent de la gloutonnerie de l'Etat.

 

Que se passe-t-il ? Les paradis fiscaux sont-ils en danger, ou bien vont-ils revoir leur politique de sécurité des données ?

 

Votre avis ?

Les suites ?

Link to comment

ça n'a aucun intérêt. Cela fait des années que les banques privées proposent à leurs clients de protéger leur argent en ouvrant, via une fiduciaire, une société offshore. De plus, il est maintenant obligatoire de mettre le "beneficial owner" de la société lors d'une transfert de cash.

N'importe quelle personne censée qui possède une patrimoine en espèce supérieur à 500 000 euros possède un compte dans une banque privée d'un autre pays.

 

Si les gens tombent des nues, alors c'est que vraiment ce sont des idiots. Je ne pense pas que les règles vont se durcir au niveau des banques privées, pour deux raisons. La première les riches et puissants doivent continuer à prospérer. La deuxième, comment feront les politiques pour planquer leur argent?

 

Vraiment une nouvelle qui fait pshiiit

Link to comment

Puisqu'on parle de banque "privée", c'est quoi la différence entre une banque "privée", "familiale", ... comme on peut en voir un peu partout (meme à Marseille) et les banques grand public type BNP ou HSBC ?

Link to comment

Puisqu'on parle de banque "privée", c'est quoi la différence entre une banque "privée", "familiale", ... comme on peut en voir un peu partout (meme à Marseille) et les banques grand public type BNP ou HSBC ?

Les grandes banques ont aussi une cellule de banque privée. Une banque privée c'est juste une structure de conseil en patrimoine ou de gestion sous-mandat pour les clients qui commencent à avoir un patrimoine conséquent (qui ont besoin d'autres interlocuteurs que le conseiller clientèle basique dont le seul objectif est de faire ouvrir un maximum de PEL).

Link to comment

Oups, 120 000 sociétés offshore ont été révélées par 86 journalistes d'investigation.

Ils ont eu reçu un disque dur "tout cuit" en 2011 et ont enquêté a partir de ces 2,5 millions de documents.

 

On y trouve les noms de dictateurs, d'hommes politiques, mais aussi des dentistes US et autres personnes qui cherchent a préserver leur argent de la gloutonnerie de l'Etat.

 

Que se passe-t-il ? Les paradis fiscaux sont-ils en danger, ou bien vont-ils revoir leur politique de sécurité des données ?

 

Votre avis ?

Les suites ?

Mouais, bof...

Quelle est la validité juridique de ce genre de dénonciation ? Le fisc reçoit tous les jours des dénonciations anonymes et la plupart du temps, ça va à la poubelle.

Link to comment

Les grandes banques ont aussi une cellule de banque privée. Une banque privée c'est juste une structure de conseil en patrimoine ou de gestion sous-mandat pour les clients qui commencent à avoir un patrimoine conséquent (qui ont besoin d'autres interlocuteurs que le conseiller clientèle basique dont le seul objectif est de faire ouvrir un maximum de PEL).

 

Ok. Et les "familiales", ce sont les "petites banques" en fait ? Je me souviens avoir lu qu'elles s'étaient tirées, pour la plupart et surtout en Suisse, sans problème de la crise, n'ayant pas mis leurs mains dans les subprimes.

Depuis ce jour, mon "graal banquier" est de rentrer dans une telle banque mais je suppute qu'il faut un portefeuille bien garni...

Link to comment

Une banque privée a les mêmes services qu'une banque de détail. Elle vous propose un panel de placement avec de la gestion de portefeuille classique, ce qui veut dire qu'à chaque transaction le client doit donner son accord. Elle peut aussi proposer (et ce qui rapporte le plus) des mandats de gestions. Ce dernier type de gestion est un contrat que vous passez avec la banque qui prend en charge une certaine somme d'argent et qui la manage sans que vous n'ayez votre mot à dire. Au moment de la signature du contrat, théoriquement, le client peut choisir des types de gestions du moins risqué au plus risqué.

 

En coulisse les mandat c'est super pourquoi? On regroupe les clients par type d'aversion au risque, on fait des achats groupés afin que tous les clients aient le même portefeuille. Bien souvent les banques ont leur propres produits financiers qu'ils refilent à ces clients et des accords avec d'autres boites qui font des produits structurés qui donne des rétrocommissions à la banque privée à chaque vente.

 

Le mandat, réduit les coûts d'analyse, rapporte plus et donc est bien plus rentable pour une banque. 

 

Sinon les banques privées font les mêmes types d'opérations que les banques de détail classiques, transferts de cash par exemple, à la différence que le prix est... sensiblement différent. Dans une banque de détail, le transfert sera facturé 3 euros, dans une banque privé ça va de 100 à 500 euros, alors que le personnel qui effectue ces transferts est parfois le même!!! Un peu comme le coût d'heure de main d'oeuvre volkswagen et audi chez le même concessionnaire auto!

 

Les banques privées ne pensent qu'à leur gueule, elle font de l'argent avec les passages d'ordres de bourse, avec la crise, le nombre de passage d'ordres a fortement diminué, d'où les bénéfices qui ont baissés. Une banque privée se moque complètement de savoir si vous perdez 70% sur votre portefeuille, elle agira pour empêcher que cela arrive pour ne pas avoir une mauvais image, c'est tout.

 

Ensuite il y a aussi les sociétés de gestions, le porteurs d'affaire comme on dit dans le jargon bancaire (third parties en anglais), ce sont des sociétés de gestion qui n'hébergent pas les comptes, les ouvrent dans une banque privée mais ce sont eux qui assurent le management du compte.

 

Il y a les family offices, qu'ils soient single ou pluri families. Leur objectif est de garantir votre patrimoine, qu'il soit financier, immobilier ou autre. Eux aussi peuvent être amené à géré votre argent.

 

Dans beaucoup de paradis fiscaux, les banques n'ont pas le droit d'ouvrir des sociétés offshore, ce sont donc ce qu'on appelle des sociétés fiduciaires qui le font. Elle créent en masse des sociétés et les vendent aux clients via une transaction toute simple. Elles assurent aussi son suivi pour un prix relativement modique, qui va de 400 à 2500 euros par an. 

 

Le système des banques privées et des types de sociétés qui gravitent autours est bien huilé et très intéressant!

Link to comment

Ok. Et les "familiales", ce sont les "petites banques" en fait ? Je me souviens avoir lu qu'elles s'étaient tirées, pour la plupart et surtout en Suisse, sans problème de la crise, n'ayant pas mis leurs mains dans les subprimes.

Depuis ce jour, mon "graal banquier" est de rentrer dans une telle banque mais je suppute qu'il faut un portefeuille bien garni...

Je crois que ce qui définit une banque familiale est simplement son indépendance par rapport aux banques de réseau. Par exemple Lazard ou Edmond de Rothschild sont des banques familiales, mais ne sont pas spécialement "petites".

 

Et oui en général elles sont spécialisées dans la banque privée, la gestion d'actifs, le private equity, la fusion et acquisition, etc. Donc oui, pour en être client en tant que particulier, il faut être éligible à la banque privée, donc avoir de la thune.

Link to comment

 

Je crois que ce qui définit une banque familiale est simplement son indépendance par rapport aux banques de réseau. Par exemple Lazard ou Edmond de Rothschild sont des banques familiales, mais ne sont pas spécialement "petites".

 

Et oui en général elles sont spécialisées dans la banque privée, la gestion d'actifs, le private equity, la fusion et acquisition, etc. Donc oui, pour en être client en tant que particulier, il faut être éligible à la banque privée, donc avoir de la thune.

D'accord

 

Link to comment

 

Je crois que ce qui définit une banque familiale est simplement son indépendance par rapport aux banques de réseau. Par exemple Lazard ou Edmond de Rothschild sont des banques familiales, mais ne sont pas spécialement "petites".

 

Et oui en général elles sont spécialisées dans la banque privée, la gestion d'actifs, le private equity, la fusion et acquisition, etc. Donc oui, pour en être client en tant que particulier, il faut être éligible à la banque privée, donc avoir de la thune.

D'accord 

 

Link to comment

ça n'a aucun intérêt. Cela fait des années que les banques privées proposent à leurs clients de protéger leur argent en ouvrant, via une fiduciaire, une société offshore. De plus, il est maintenant obligatoire de mettre le "beneficial owner" de la société lors d'une transfert de cash.

N'importe quelle personne censée qui possède une patrimoine en espèce supérieur à 500 000 euros possède un compte dans une banque privée d'un autre pays.

 

Si les gens tombent des nues, alors c'est que vraiment ce sont des idiots. Je ne pense pas que les règles vont se durcir au niveau des banques privées, pour deux raisons. La première les riches et puissants doivent continuer à prospérer. La deuxième, comment feront les politiques pour planquer leur argent?

 

Vraiment une nouvelle qui fait pshiiit

 

Oui, mais il semble bien que ce ne sont pas seulement des comptes connus du fisc. Il y a également beaucoup de comptes qui étaient non déclarés.

Cela signifie que le fisc peut lancer des redressements sur cette base, ou bien tout ceci est-il invalide sur le plan juridique ?

 

Je veux bien que le "beneficial owner" soit indique, mais cela ne le fait pas tomber automatiquement dans les griffes du fisc, si ?

Link to comment

Non, il en faut plus que ça! En général les transferts de cash sont peu nombreux dans les banques privées, sauf les entrants. Les clients ne se servent pas de la banque privée comme d'une banque de détail, en règle générale.

 

Ce matin je lisais que les banques françaises aidaient les français à mettre leur argent à l'abris! J'ai pouffé! La société générale, la BNP et d'autres ont des antennes en Suisse et dans tous les paradis fiscaux, on dirait que tout le monde découvre cet état de fait! Il faut arrêter un peu les idioties. Je suis originaire de Monaco (j'y vie actuellement), j'ai bossé en Suisse et en Belgique, dans des banques privées et dans un multi-family office, je sais très bien comment ça se passe.

 

En Suisse par exemple, le banquier a interdiction de donner les moyens pour son client d'amener l'argent de son client en Suisse (ou ailleurs), les fiduciaires le font. 

 

Le fisc français fait des planques à Genève (si si!!) devant les banques privées. Il est compliqué de gruger le fisc français. Un des moyens est de partir un moment, résider dans un pays moins agressif et revenir, une fois les fonds transférés. Il existe des moyens très élaborés mais je ne les connait pas tous, ça n'a jamais été mon métier. Mais les valises de cash ça ne se fait quasiment plus, il suffit de voir la merde que c'est que de retirer 10 000 euros en cash.

 

Il faut savoir que tout transfert supérieur à 10 000 euros (je ne sais pas si le plafond a baissé depuis 2008) doit être justifié par un code banque de france. Si vous faites un transfert de 250 000 euros pour "services divers" dans le quart d'heure, la banque de france vous appelle et vous demande de mieux justifier votre transfert.

 

Maintenant les choses sont très encadrées, difficile de frauder mais faisable.

Link to comment

 

Ils justifient cette baisse d'imposition par le fait qu'ils aident les journalistes. Tout comme ils baissent les impôts pour telle zone géographique pour aider le développement de celle-ci. Nos gouvernants comprennent donc absolument bien que pour aider et développer X, il faut moins taxer X. Il suffit juste maintenant qu'ils remplacent X par la France dans son ensemble...

Link to comment

 

Ils justifient cette baisse d'imposition par le fait qu'ils aident les journalistes. Tout comme ils baissent les impôts pour telle zone géographique pour aider le développement de celle-ci. Nos gouvernants comprennent donc absolument bien que pour aider et développer X, il faut moins taxer X. Il suffit juste maintenant qu'ils remplacent X par la France dans son ensemble...

+1 

 

Link to comment

Le fisc français fait des planques à Genève (si si!!) devant les banques privées. Il est compliqué de gruger le fisc français. Un des moyens est de partir un moment, résider dans un pays moins agressif et revenir, une fois les fonds transférés. Il existe des moyens très élaborés mais je ne les connait pas tous, ça n'a jamais été mon métier. Mais les valises de cash ça ne se fait quasiment plus, il suffit de voir la merde que c'est que de retirer 10 000 euros en cash.

 

 

Je suppose que ceux qui arrivent avec du cash, on du cash à la base, et ne l'ont pas retiré. J'ai bossé dans un bar ou 25% de la caisse en cash était "planqué" par le patron. Je ne sais pas trop ce qu'il faisait avec (ça représentait parfois 4 ou 500€ par soir), je suppose que ce n'était pas que pour aller au restau avec sa femme ou lui payer une robe ...

 

Ils justifient cette baisse d'imposition par le fait qu'ils aident les journalistes. Tout comme ils baissent les impôts pour telle zone géographique pour aider le développement de celle-ci. Nos gouvernants comprennent donc absolument bien que pour aider et développer X, il faut moins taxer X. Il suffit juste maintenant qu'ils remplacent X par la France dans son ensemble...

 

J'aime bien ton "il suffirait" :D

Link to comment

Oh Mon Dieu ! Contrairement au Monde, qui depuis 10 ans tient son rôle de journal de référence à la perfection, la presse anglo-saxonne ne parle quasiment pas du scâândale d'Offshore Leaks : http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/04/06/offshore-leaks-silence-radio-a-londres_3155281_3234.html .

 

Faudrait qu'ils dégonflent un peu leur tête ceux-là.

Link to comment

Je suppose que ceux qui arrivent avec du cash, on du cash à la base, et ne l'ont pas retiré. J'ai bossé dans un bar ou 25% de la caisse en cash était "planqué" par le patron. Je ne sais pas trop ce qu'il faisait avec (ça représentait parfois 4 ou 500€ par soir), je suppose que ce n'était pas que pour aller au restau avec sa femme ou lui payer une robe 

 

Alors il y a le cash mais c'est risqué, même si je connais des routes entre la France et Genève où il n'y a pas de poste frontière. Se faire chopper avec du cash c'est pas cool.

Mais on parle de sommes dérisoires. Il y a des millions qui transitent. Il y a un moyen facile mais très connu, c'est juste pour que tu vois un des systèmes. Tu ouvres une société offshore, son compte est tenu par la banque privée choisie. Ensuite, tu prêtes de l'argent à la société. Argent qui ne sera jamais remboursé, bien sûr! ca ne se fait plus, c'est trop gros mais il y a des moyens plus sophistiqués.

Link to comment

Puisqu'on parle de banque "privée", c'est quoi la différence entre une banque "privée", "familiale", ... comme on peut en voir un peu partout (meme à Marseille) et les banques grand public type BNP ou HSBC ?

 

La banque privée est une activité ordinaire des banques, adressée à des clients fortunés.

En revanche un "Banquier privé" désigne en suisse, un type de banque ou il y a au moins un dirigeant responsable de manière illimité des dettes de la banque sur son patrimoine personnel, Typiquement une forme juridique de type SNC, mais il y en a d'autres.

http://www.swissprivatebankers.com/fr/index.cfm

Aucune banque centrale ne fera le moindre effort pour sauver ce type d’établissement, et on n'a jamais vu une telle banque mettre en danger l'economie mondiale.

Link to comment

La banque privée est une activité ordinaire des banques, adressée à des clients fortunés.

En revanche un "Banquier privé" désigne en suisse, un type de banque ou il y a au moins un dirigeant responsable de manière illimité des dettes de la banque sur son patrimoine personnel, Typiquement une forme juridique de SNC, mais il y en a d'autres.

http://www.swissprivatebankers.com/fr/index.cfm

Aucune banque centrale ne fera le moindre effort pour sauver ce type d’établissement, et on n'a jamais vu une telle banque mettre en danger l'economie mondiale.

 

Tout à fait d'accord!

Link to comment
  • 2 weeks later...

Tiens, maintenant il y a une proposition de loi de "moralisation de la vie publique", ou le fisc pourrait utiliser même les données volées.

Ça a des chances de passer ?

Et si oui, quel impact ?

Ça va faire mal, mais pas aux hommes politiques.

Comme d'hab, la loi passée n'a aucun rapport avec sa justification.

:(

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...