Aller au contenu

NoName

Membre Adhérent
  • Compteur de contenus

    15 096
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    12

Réputation sur la communauté

824 Populaire

1 abonné

À propos de NoName

  • Rang
    Mister Bolognaise

Previous Fields

  • Tendance
    Anarcap
  • Ma référence
    Liborg, JIM16

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Troyes
  • Interests
    Education / Histoire /Autodidaxie / Contre-économie / Curvy girls

    Procrastinateur Compulsif
    Etudiant Désespéré
    Branleur Professionnel
    Jeune Déçu

Visiteurs récents du profil

2 544 visualisations du profil
  1. Front National

    Désolé mais je crois pas ça. La science bien faite nous raconte des trucs vrais, mais pas d'histoire ou de morale ou de leçon. Ça dit juste "si ceci alors cela"; l'histoire ne parlant que du passé, ça devient "voilà ce qu'il s'est passé". Ensuite c'est pas parce que pleins de gens croient un truc que ça devient vrai. Pleins de gens ont cru pendant longtemps que les camps n'avaient pas existé. Hé bien peu importe, car ça a existé. Comme les viols massifs dans le nord de la France par l'armée allemande. On a cru jusqu'à il y a une douzaine d'années que c'était de la propagande de guerre française, puis deux historiens ont prouvé que c'était vrai. Le fait d'y croire ou pas ne change rien. Enfin, je suis d'accord quand tu parle de représentation mais c'est bien le probleme de croire que l'histoire est supposé faire dans la représentation alors que c'est supposé s'interesser aux faits.
  2. Front National

    Mais justement, les mythes sont des mythes
  3. Je te rassure, tu n'es pas mon type Non en vrai, tu voulais dire quoi ? C'est de la merde les mots dans le carnet. Ou plutôt, si des mots dans le carnet suffisent à calmer tes élèves, t'es sûrement pas dans le genre de collèges où des profs se font tabasser par les élèves. Tout le monde peut imiter la signature des parents de manière convaincante, sauf si ça ressemble à la signature de ma daronne. Ça permet aussi de prendre la température
  4. Front National

    Je pense que dans l'optique ou l'état s'occupe d'éducation ça devrait se limiter aux math + français. Allez, je suis gentil, je rajoute des notions basiques d'histoire, de géographie et de science. L'éducation par l'état, au sens profond du terme, c'est de la propagande et du totalitarisme en germe, par principe et par destination. Évidemment, on ne peut pas faire de l'instruction sans aucune éducation, pas par principe, mais parce que les gens qui enseignent ne sont pas des machines à laver sans âme et que, volontairement ou pas, par la parole ou par l'exemple, il feront de l'éducation sans forcément même le vouloir. Dans une optique anarcap, tu te goures aussi, parce que le concept même d'école au sens où on l'entend n'a aucun sens dans un système sans standardisation. Il y aura forcément des gens qui tiendront à faire de l'éducation, mais ça sera certainement aussi ouvert et large et divers que ce que toute l'humanité peut ouvrir en matière d'idée. Les écoles coraniques, les montessori, les écoles versions troisième république, le no-schooling, on aura forcément tout en même temps. Ce que l'un appelle éducation, c'est l'instruction de l'autre. Du coup, je ne "pense" pas que l'école devrait étre comme ci où comme ça. Je sais ce que je veux, je sais aussi que d'autre gens (la plupart d'entre eux même) veulent autre chose de fondamentalement différent et même d'opposé à ce que je veux, je sais aussi que les gens ne naissent pas sous la forme de pages blanches et qu'il faudra adapter l'instruction à donner à quelqu'un à son comportement et sa personnalité, ainsi qu'à son milieu, son identité, etc... Pour revenir à l'histoire et à l'éducation, c'est un grand manque d'imagination que de penser qu'on doit forcément lier éducation et création d'une communauté autour d'une histoire. Une communauté peut se créer autour d'autre chose: des valeurs, des personnes (genre, un roi, seigneur, empereur), des croyances, etc... Évidemment, loin de moi l'idée de dire que l'histoire commune (ou pas d'ailleurs) n'entre pas en ligne de compte, simplement on peut bâtir une communauté sur autre chose qu'une histoire commune, et le fait d'avoir une histoire commune n'est pas forcément la chose la plus importante. (D'ailleurs, si l'histoire commune peut nous être ce qui cimente une communauté, elle peut aussi être la source de la division). De plus, on peut raconter l'histoire de son pays sans pour autant faire du roman national (et je dis ça au sens général: je parle autant du roman national de droite avec son temps béni des colonies que le roman national de gauche featuring Robespierre ce héros) et tomber dans la bouffonnerie. Comme l'a ait remarquer Bézoukhov, on ne peut pas enseigner d'histoire sans faire de politique, mais comme l'avait dit le doyen de la fac "à défaut d'être impartial, on doit avoir l'honnêteté de son parti pris". J'estime également qu'il y a une incompatibilité fondamentale entre le fait de faire de l'histoire et chercher à édifier des gens: vous voulez monter et cimenter une communauté autour d'événements et de figures tutélaires, grand bien vous en fasse, mais ne dites pas que c'est de l'histoire. L'histoire qui enseigne ça n'est pas de l'histoire: l'histoire ça dit, en tout cas c'est supposé dire, qu'est ce qu'il s'est passé. Des lors qu'on en tire des enseignements, des exemples, des valeurs, on arrête de faire de l'histoire. Et pire, l'incompatibilité entre histoire et roman national viens aussi de ce que la démarche du roman national ne peut pas s'accommoder d'une recherche historique bien menée: inévitablement, l'histoire fait tomber tous les héros et toutes les idoles de leur piédestal, et c'est pour ça qu'on entend la gauche pleurnicher quand on rappelle que la révolution française était une guerre civile criblée de crimes et que Robespierre était une pourriture, tandis que la droite aime pas trop qu'on parle de l'armée française en Algérie. Personnellement, je pense qu'avoir besoin de tomber dans le roman national et autres bouffonneries du même acabit pour permettre à la communauté nationale de tenir, pour maintenir une communauté de valeur, c'est un indépassable constat d'échec. À la limite, qu'on vienne me dire que c'est effectivement une histoire orientée, tronquée et remaniée, qu'on le sait mais qu'on le fait quand même pour des motifs politiques de cohésion nationale me gêne moins: c'est pas bien mais c'est honnête. En bref, tout ça pour dire que le fait de regretter le roman national pour moi c'est surtout regretter l'époque où l'histoire ne se faisait qu'en y insérant de la propagande, que ça me paraît bizarre et complètement con, et que j'aurais beaucoup à dire dessus mais que c'est typiquement le sujet où chaque réponse soulève dix questions de plus alors je vais m'arrêter.
  5. Tout le monde paie des impôts, sauf si on considère que l'IR est le seul impôt. M2C: l'extension de l'adolescence n'est pas la cause mais la conséquence du fait de retirer la responsabilité aux gens de 16 à 18 ans de vivre leur vie comme ils veulent
  6. Aujourd'hui, en France

    "nouveau" Un journaliste c'est un mec qui découvre le monde 20 ans après ses lecteurs
  7. Front National

    Tu es parfaitement ridicule. Tu défend une version du roman national qui n'existe pas. Comme pratiquement tous les conservateurs du forum, tu es atteint du syndrome du "not real socialism". Quand ça va dans notre sens, c'est du conservatisme. Et si ça ne correspond pas à ce que j'appelle du conservatisme, alors c'est pas du conservatisme. Pile je gagne face tu perd C'est pas parce que conservateurs et religieux ont perdu la guerre culturelle et sont maintenant les victimes qu'ils sont immaculés et n'ont rien à se reprocher et que subitement ce sont des défenseurs immodéré et parfait de la liberté. C'est la même engeance pleine de volonté de domination que les progressistes et comme les progs ce n'est que marginalement des gens que nous défendons et qui nous défendront. Fussions nous nés il y a un siècle et demi, personne ne se poserait la question.
  8. Front National

    Et on ne paie cette merveille qu'au prix de la vérité, de l'intégrité intellectuelle, de l'abolition de l'esprit critique et globalement de la recherche historique. Le roman national ne peut pas être autre chose, par principe et par destination, qu'une machine à propagande et à mensonges. Merci mais c'est carrément pas le sujet, en plus d'être une fausse dichotomie. Je ne te félicite pas.
  9. J'adore le passage de l'article qui mentionne que la laïcité et la mixité n'ont plus cours. Genre ils ont deux cents élèves qui jettent des caillasses aux autres et c'est ça qui les inquiète Tu m'étonne. C'est faux mais c'est pas grave.
  10. Droit d'auteur

    Aujourd'hui c'est le mec qui a créé les chevaliers du zodiaque la série abrégée qui se prend un strike pour copyright. Je ne sais plus où j'ai dit ça, mais j'avais fait remarquer une fois que les lois sur le copyright ne servent jamais à permettre la diffusion d'une œuvre mais quasi systématiquement à censurer et interdire la critique en utilisant des extraits. Antoine Daniel à du éditer plusieurs vidéos à cause de ça pour pas se faire down ses vidéos Un faux graphiste s'est vu interdire de publier les détournements des planches de tintin Linksthesun à du enlever plusieurs vidéos où il se moquait de maître gims et Black M Il me semble que Mathieu Sommet avait eu des épisodes tombés à cause de ça Cdza est menacé de disparition à cause de questions de copyright complètement bullshit Ça commence à faire un joli panel
  11. Tous les téléphones ne sont pas verrouillés automatiquement (ce qui est très très con) Prof non mais le pion avant moi était très fortement soupçonné d'avoir fait ça. Il a été viré pour avoir ouvert la prote de la douche alors qu'un élève se lavait...
  12. Mais on s'en fout de ça. Le souci c'est bien que si c'est pas prévu par le règlement intérieur, alors c'est bel et bien techniquement du vol, et pas de manière métaphorique. Point final. Et c'est pour ça que je dis depuis tout à l'heure que le respect du règlement est super puissant et sert essentiellement à se couvrir en cas de souci. Tiens,typiquement tu dis que le portable doit être confié à la direction mais si c'est interdit, qui garde le téléphone ? On le met où ? On le rend au bout de combien de temps ? Je l'ai pas lu alors que j'étais pion, et je met ma main au feu que les profs non plus.
  13. Le féminisme

    La plainte ne porte pas sur le fait qu'elle dit qu'il aurait reconnu quelque chose qu'il n'a pas fait, ce qui serait une manière détournée de le qualifier de X sans le dire directement
  14. Le règlement intérieur fait la différence entre le vol et la confiscation. Par exemple, le fait que ce soit aux parents de venir le chercher, etc... c'est très bien. Ça remet la discussion entre adultes. Enfin là il y aurait le souci de savoir si c'est une confiscation autorisée par le règlement ou pas, parce que ça a l'air contradictoire.
×