Jump to content

Vilfredo Pareto

Utilisateur
  • Content Count

    3183
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

3 Followers

About Vilfredo Pareto

  • Rank
    pied-tendre
  • Birthday 12/13/2000

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Nozick, Hayek

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    La Cité libre
  • Interests
    Philosophie des sciences, philosophie politique, psychologie, biologie, littérature anglaise

Recent Profile Visitors

6495 profile views
  1. Ça dépend. Le grec il y a un côté ludique parce qu'au début tu déchiffres littéralement. J'en ai moins fait et j'en fais plus depuis trois ans. The Secret History ❤️ (Le Maître des illusions en fr je crois) Franchement si ça ne donne pas envie de faire des études classiques, rien ne donnera envie.
  2. Pour le latin il y a aussi Astérix en latin. Je crois que c'est bien fait. Ça peut entretenir son intérêt une fois qu'il récitera rosa, rosa, rosam. Quand il commencera les cours aussi, voire un peu avant, je recommande très très fortement de travailler avec la Lingua Latina Per Se Illustrata en deux volumes de Orberg. C'est un manuel de latin en latin, je sais que ça a l'air crazy, mais c'est la meilleure méthode qui existe pour faire des progrès de géant, et donc arrêter de s'emmerder le plus vite possible. Bien sûr ça commence avec des phrases hyper simples (Roma in Italia est. Ubi est Roma
  3. Et c’est l’heure du déjeuner sur liborg
  4. Je pensais à Jasay mais ça me va aussi A ma grande honte, je n'ai rien lu de Sowell J'avais vu son livre sur la discrimination positive à Abbey Bookshop et sinon Race and Culture maybe? (Je crois que je vais me faire une liborg wishlist dans ma want-to-read shelf sur goodreads à force de demander des conseils de lecture.)
  5. Il n'y a pas de "redistribution" parce qu'il n'y a pas de distribution. Next.
  6. Au fait sur Freund et Taguieff: le livre de Taguieff est nul. Ça n'aurait jamais dû dépasser la taille d'un article dans le Figaro littéraire. C'est une espèce de jérémiade cringe et surtout complètement anecdotique sur Freund le pauvre chtiminou incompris dans une France de gauchistes (sur 200 pages). D'ailleurs je crois pas être le seul à avoir l'impression que Taguieff c'est un peu nul ce qu'il fait maintenant (je veux dire: quand il n'écrit pas sur dreuz.info). Entre dire que le progressisme cépabien et révéler à la Terre entière que Céline était antisémite, j'ai pas l'impression que sa pr
  7. Ouh on redécouvre la philosophie politique à ce que je vois. J'avais vu ses "critères", ça me faisait penser aux politologues qui aiment inventer des noms et faire des critères et des "lois" qui servent à rien. Les développements dans Qu'est-ce que la politique? (ou "le" politique, je sais plus, il aime bien écrire "le" politique comme Schmitt parce que c'est une essence ) sur le commandement et l'obéissance sont la reprise de Weber (le charisme), mais en moins bien. C'est un peu du sous-Jouvenel tiens, la manie pour l'exposé historique en moins. Les critères ne sont pas complémentaire
  8. Il y a de la SF bien écrite. Dick c'est pas deg. Après j'ai pas trouzmille exemples, j'en lis pas bcp.
  9. Ben voir ci-dessus. Avant de dire que tout Etat a "une vision du monde" (whatever that means), il faut déjà voir ce que "axiologiquement neutre" veut dire dans le débat contemporain sur le sujet (en gros libertarianisme + nouveau contractualisme + utilitarisme + communautarianisme). Mon avis, c'est que cette neutralité est en effet fictive, et que ce que Rawls fait, c'est en gros du légalisme. Mais c'est Rawls, ça n'est pas "le libéralisme". Derrière la neutralité de Rawls se cacherait en fait une forme de fondamentalisme (c'est la critique de Sandel), et chez tous ces critiques du libéralism
  10. D'abord, ce n'est pas parce que qqch est légitime qu'il est bon de le faire. Sinon "bon" ne veut rien dire, c'est redondant, comme "il est vrai que". C'est sur ce genre de constructions redondantes que se base Hoppe avec son éthique de l'argumentation, par exemple, au sens où, pour lui, dire "je suis propriétaire de mon corps" (jugement de fait) ou "je défends la propriété" (jugement de valeur) est redondant puisque l'acte de parole témoigne déjà du fait/de la valeur qui rend l'énoncé vrai. On peut discuter du type de fondement des théories du droit (d'autres normes, la nature humaine, la cout
  11. pourquoi pas n/2+1? et si pas n/2+1, alors pourquoi n-1 (:="écrasant")? https://rintintin.colorado.edu/~vancecd/phil215/Nozick.pdf ok je lirai l'essai de méta-éthique et je relirai la brochure Ah bah parce qu'il défend le pluralisme, mais il est conservateur oui. J'ai toujours eu un faible pour les conservateurs puisque j'étais un gros réac avant de venir sur liborg. (Et il n'est pas partisan de l'écologie radicale non plus, il s'en explique dans An Agenda for Green Conservatism mais clairement ce n'est pas par là qu'il brille.)
×
×
  • Create New...