Jump to content

lib

Yabon Nonosse
  • Content Count

    58
  • Joined

  • Last visited

About lib

  • Rank
    Néophyte

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Profile Information

  • Gender
    Male

Recent Profile Visitors

392 profile views
  1. La montée de la droite et de la gauche radicale en France et aux US à deux phénomènes: -La social-démocratie(de droite comme de gauche) a perdue toute forme de crédibilité. A partir de 1985,le PS a renoncé au socialisme pour devenir un parti social-démocrate néolibéral et euromondialiste. Sous Mitterrand,Jospin et Hollande,une multitude d'entreprises publiques ont été privatisées. Le code du travail a été sabotée. Plus généralement l'Etat s'est rapproché des multinationales et banques françaises et s'est mis à leur service. A la même période,la droite française a complétement renoncé au gaullisme. Elle a cessé de prendre en compte l'idée de nation comme cadre protecteur. la pratique du réferendum qui été fréquente du temps de De Gaulle a été progressivement abandonné.Le dernier référendum organisé par la droite remonte à 2005 et il concernait le TCE. Sarkozy en 2007 a fait passer de force(sans référendum) le TCE sous la forme de traité de Lisbonne. La droite française a renoncé à toute forme de conservatisme et a adopté une fois qu'elle a été au pouvoir une politique centriste. Juppé est l'illustration même de la dérive centriste du parti les républicains. Une droite molle qui maintien tout ce que fait la gauche. -L'échec des mouvements trotskistes en France et des mouvements libertariens aux US. Besancenot comme Ron Paul ont vendu aux lycéens et aux étudiants,un modèle de rébellion face au système en place factice. Ils ont vendus à ces derniers une vision optimiste,généreuse et naïve du monde dans lequel on vit. Les mouvements trotskistes et libertariens refusent de regarder en face les problèmes liés à la mondialisation et à l'ouverture des frontières. Ils défendent un internationalisme utopique au possible. Ils refusent de voir que le libre-échange dans le contexte de la mondialisation favorise les pays asiatiques émergents tels que la Chine et l'Inde. Da
  2. Ce que je trouve assez étrange c'est de voir que la nouvelle génération libertarienne est migrantophile à outrance. Ils sont pour le démantèlement total des frontières et la régularisations systématiques de tous les immigrés qui rentrent. Hors quand on lit des auteurs libéraux ou libertariens tels qu'Hans-Hermann Hoppe,on remarque ce dernier est fortement hostile à l'immigration de masse. http://herve.dequengo.free.fr/Hoppe/Hoppe1.htm Je ne pense qu'Hoppe soit un idiot. Avant de développer ses thèses,il a sans doutes lu tous les auteurs libéraux depuis Adam Smith. De même comme j'en ai parlé Friedman émettait de forte réserves sur l'immigration massive. Pour ma part je trouve que les arguments en faveur de l'immigration de masse ne m'apparaissent pas cohérent. On fait venir des gens du fin fond de l'Afrique pour les faire travailler dans le BTP sous prétexte que les français ne veulent pas faire le taf. Hors ce que je remarque c'est que si les tafs dans le BTP étaient correctement rémunérés,les français les plus pauvres les accepteraient. J'en viens à l'hypothèse que les néo-libertariens ont suivit la même évolution que les néoconservateurs. Ce sont des gens qui avant d'être libertariens,militaient auparavant dans des partis trotskistes tels que la LCR devenu NPA. Quand on regarde les interview de Krivine et de Besancenot,on remarque ces derniers militent pour la régularisation systématique des sans papiers. Besancenot était extrêmement populaire chez les lycéens et les étudiants à la fin des années 2000. Il était invité quasiment tous les dimanche après-midi dans l'émission de Drucker. A partir des années 2010,le NPA a décliné à cause de l'éclosion de Mélenchon et de Marine Le Pen. Tous les militants et électeurs du NPA sont partis chez ces derniers. Le NPA est aujourd'hui un parti mourant qui fait moins de 2% des voix.Il est probable qu'une infime parti des militants du NPA pro-immigration massive mais également pro-capitalisme se soit droitisé en vue de rallier les associations et organisations libérales. Les néoconservateurs aux Etats-Unis ont connu la même évolution que les néolibertariens. Reagan est un ancien démocrate qui est passé à droite à partir des années 70-80. Bush est un ancien trotskiste.
  3. https://actu.fr/pays-de-la-loire/bailleul_72022/ivg-quand-quotidien-yann-barthes-filme-camera-cachee-lhopital-bailleul_18550840.html Certains hôpitaux ont décidé de ne plus faire d'IVG. Le droit des femmes de disposer de leur corps comme elle l'entends est remis en cause voir bafoué. Cet article permet de mieux comprendre l'agressivité et l'hystérie des mouvements féministes et la potentielle dérive autoritaire de ces mouvements.
  4. Dans ce cas-là comment expliquez-vous qu'un industriel dans le BTP tel que Bouygues dans les années 70 préférait embaucher des immigrés plutôt que des français? Ca démontre que les immigrés(sans papiers) font pression à la baisse sur les salaires. Si la main d'oeuvre immigré n'était pas rentable,il embaucherait des travailleurs français.
  5. On remarque que sur la question de l'immigration,Mélenchon a évolué pour des raisons électoralistes. Il n'est plus internationaliste à outrance comme il l'était quand il était trotskiste puis Mitterandien: https://www.marianne.net/politique/immigration-le-en-meme-temps-des-insoumis Il reprend les positions du PC de Marchais des années 70 comme quoi l'immigration fait pression à la baisse sur les salaires: 'Décidée à conquérir un électorat populaire sur la défensive concernant la question migratoire, la France insoumise de Mélenchon tient un discours d'équilibriste, prônant la solidarité tout en rejetant le tropisme "no border" d'une bonne partie de la gauche. La violence des réactions donne une idée de l'ampleur du tabou. Il a suffi que Sarah Wagenknecht lance en Allemagne le mouvement "Aufstehen", alliant positions économiques très à gauche et opposition à "l'ouverture des frontières pour tous", et que Jean-Luc Mélenchon déplore les effets de l'immigration sur les petits salaires' Mélenchon est-il à votre avis entrain de se transformer en nouveau Doriot ou Déat?
  6. Les arguments mis en avant dans cette propagande pour justifier la chasse sont peu convaincants voir douteux. Est-ce que la chasse est réellement nécessaire au XXI ème siècle? On est plus au temps de la préhistoire où l'homme devait chasser pour survivre. De même un écosystème naturel équilibré,il s'autorégule tout seul. Il n' a pas besoin de l'homme pour se faire. Pour ma part que les chasseurs pratique leur hobby n'est pas le problème. Ils ont le droit de le pratiquer même si ce hobby relève d'un autre âge. Le problème c'est qu'un chasseur est quelqu'un a qui l'Etat lui a donné un privilège que n'a pas un citoyen ordinaire. Le droit de posséder une arme à feu comme un fusil. Hors une personne qui se déplace dans un espace public comme une forêt avec une arme à feu chargée dans les mains est dangereuse. Un chasseur surtout s'il est saoul,il peut tirer sur quelqu'un et provoquer un accident. Et c'est pour cette raison que la chasse est antilibérale en raison de cet aspect là. De même quand le chasseur va récupérer le gibier dans la propriété d'un particulier,il viole la propriété de ce dernier. Le particulier n'a pas forcément envie qu'une personne qu'il ne connaît pas rentre chez lui. De même le particulier peut également avoir une sensibilité écolo et vouloir préserver la biodiversité présente sur son terrain. Le rapport de tous ça avec Macron c'est que cette campagne de propagande coincide avec le fait que Macron a reçu à l'Elysée,le leader du syndicat de chasseur le plus influent qui existe en France,la FNC: https://rmc.bfmtv.com/emission/les-chasseurs-a-l-elysee-le-jour-de-la-rentree-on-n-a-jamais-vu-ca-1512421.html Ce que fait Macron va à l'encontre de l'article premier de la constitution de la V ème république car c'est du corporatisme voir du communautarisme
  7. En me baladant à Toulouse,je suis tombé sur ce genre d'affiches de propagande pro-chasse réalisés par l'ONG Chasseurs de France: Vous en pensez-quoi de ce lobbying pro-chasse qui sert les intérêts politiques de Macron? Surtout quand on sait que cette propagande vise à cacher les aspects antilibéraux de la pratique de la chasse. Les chasseurs lors des battues violent le droit de propriété(le gibier est récupéré dans les propriétés des personnes habitant à la campagne) et restreignent(de part leur dangerosité) la libre-circulation des personnes dans les zones rurales.
  8. Lénine,le fondateur de l'URSS s'est rendu compte quand il est arrivé au pouvoir que les idées des théoriciens socialistes du XIXème siècle ne pouvaient pas être transposés en Russie et dans les pays d'Europe de l'Est. Avant l'apparition de l'URSS,le socialisme a été expérimenté dans des micro-sociétés d'au maximum 50 personnes comme l'Icarie de Cabet,les phalanstères de Fourier... La Russie compte 100 millions d'habitants voir plus. Dans une société peuplé de dizaines de millions d'habitants,les gens ne se connaissent pas et donc ne peuvent pas partager d’intérêts communs. C'est pour cette raison que le socialisme a été dévoyé par Lénine dés les débuts de l'URSS par pragmatisme: «Si nous payons un tribut plus élevé au capitalisme d'État, cela ne nous nuira en rien, mais servira au contraire à nous conduire au socialisme par le chemin le plus sûr. [...] Quand la classe ouvrière aura appris [...] à organiser la grande production à l'échelle de l'État, sur les bases du capitalisme d'État, elle aura alors, passez-moi l'expression, tous les atouts en mains et la consolidation du socialisme sera assurée. [...] Le capitalisme d'État est, au point de vue économique, infiniment supérieur à notre économie actuelle. [...] Le socialisme est impossible sans la technique du grand capitalisme, conçue d'après le dernier mot de la science la plus moderne, sans une organisation d'État méthodique qui ordonne des dizaines de millions d'hommes à l'observa­tion la plus rigoureuse d'une norme unique dans la produc­tion et la répartition des produits. Nous, les marxistes, nous l'avons toujours affirmé ; quant aux gens qui ont été incapables de comprendre au moins cela (les anarchistes et une bonne moitié des socialistes révolutionnaires de gau­che), il est inutile de perdre même deux secondes à discuter avec eux. [...] Notre devoir est de nous mettre à l'école du capitalisme d'État des Allemands, de nous appliquer de toutes nos forces à l'assimiler, de ne pas ménager les procédés dictatoriaux pour l'implanter en Russie [...] Le raisonnement des « communistes de gauche » au sujet de la menace que ferait peser sur nous le « capitalisme d'État » n'est qu'une erreur économique [...] le pouvoir soviétique confie la « direction » aux capitalistes non pas en tant que capitalistes, mais en tant que spécialistes techniciens ou organisateurs, moyennant des salaires élevés. [...] il est plutôt étrange d'entendre de pareils propos de la part d'un marxiste qui devrait savoir qu'il est impos­sible de réaliser le socialisme sans utiliser les conquêtes de la technique et de la culture obtenues par le grand capitalis­me. Il ne reste plus là le moindre soupçon de marxisme. » — Lénine, Sur l'infantilisme "de gauche" et les idées petites-bourgeoises (5 mai 1918) L'URSS était bel et bien un capitalisme d'Etat car son fonctionnement reposait sur des plans économiques quinquennaux: https://fr.wikipedia.org/wiki/Planification_en_URSS De plus en URSS,le pouvoir décisionnel appartenait à une élite oligarchique,la nomenklatura. Dans le vrai socialisme,les classes sociales seraient supprimées. la propriété des moyens de production serait collective. Les biens et les services seraient partagés et il n'y aurait pas d'Etat et donc de pouvoir. Le village d'Astérix c'est qui ressemble le plus à un régime socialiste. Trump n'est pas vraiment ce qu'on pourrait appeller un socdem vu qu'il est très hostile à l'Etat-Providence. Il cherche à détruire l'Obamacare c'est à dire le système médical étatique mis en place par son prédecesseur. Trump est plutôt un conservateur classique(libéral seulement sur le plan économique) qui oscille entre néoconservatisme et nationalisme
  9. Comment définiriez-vous quelqu'un de méchant ou de crétin(dans le sens politique du terme)? Moi,ce que je vois chez Asselineau c'est que même si je ne partage pas ses idées,je vois quelqu'un de poli et de cultivé. Les gens en France s'en foutent de la politique tout simplement car les élites ignorent complétement leur avis. Et l'exemple le plus frappant est celui de l'UE. En 2005,les français ont voté massivement contre la constitution européenne. En 2007, Sarkozy une fois pouvoir fait passer de force la constitution européenne sous la forme de Traité de Lisbonne. Pourquoi les gens vont s'intéresser au libéralisme si on n'écoute pas leur avis? Pour le citoyen français lambda,le libéralisme c'est Sarkozy ou Macron Plutôt que d'être individualiste à outrance,est-ce qu'on ne pourrait pas concilier individualisme et intérêt général comme c'est le cas en Suisse En Suisse,la gauche radicale est discrète voire inexistante tout simplement parce que les élites politiques sont capable de mettre en oeuvre une politique sociale et écologique capable de satisfaire le plus grand nombre: En Suisse le salaire minimum équivaut à 3000 euros: https://actufinance.fr/actu/salaire-minimum-en-suisse-6968135.html Plus généralement les salaires en Suisse sont très élevés même pour les boulots faiblement qualifiés: http://www.illustre.ch/magazine/decouvrez-metier-metier-salaires-suisses-moyens-2017 La Suisse a également une politique avancée en matière de protection de l'environnement: https://houseofswitzerland.org/fr/swissstories/environnement/mesures-suisses-protection-environnement Cela n'empêche pas que la Suisse est classé 4 ème économie la plus libre au monde: https://www.heritage.org/index/country/switzerland L'exemple de la Suisse montre que l'on peut concilier libéralisme,politique sociale et écologie
  10. Je ne veux pas parler spécialement des profs. Quand je parle des socialistes,je parle aussi des fonctionnaires Un socialiste n'est pas nécessairement un méchant ou un crêtin. Par exemple quand tu prend l'exemple d'Asselineau qui a créé son propre parti l'UPR,tu remarques que c'est un technocrate hautement qualifié qui est énarque et inspecteur général des finances. Il a effectué diverses missions dans de nombreux cabinets ministériels. De même Jean Robin qui a connu Asselineau vu qu'il a milité dans son parti l'UPR,souligne qu'Asselineau est quelqu'un de correct sur le plan humain. Le problème comme le souligne Jean Robin dans cette vidéo c'est qu'Asselineau est totalement déconnecté du réel. Il est persuadé qu'on crée de la croissance économique et du plein emploi à travers la planification et l'interventionnisme étatique. Il est incapable de concevoir l'importance des entreprises privées et des banques dans la création de valeur ajoutée. Robin explique cela parce qu'Asselineau n'a aucune expérience du monde de l'entreprise. Asselineau est un mec qui a travaillé l'essentiel de sa vie dans la haute fonction publique et dans les cabinets ministériels. Le socialisme est basé sur le postulat que l'homme est un "animal" social. Dans les sociétés humaines,les hommes font preuve d'empathie vis-à-vis de leurs semblables. Quand quelqu'un se trouve en difficulté ou dans le besoin il faut lui venir en aide. La masse de gens qui adhére au socialisme même si ils tomberont d'accords avec les libéraux qu'une solidarité naturelle est plus humaine qu'une solidarité artificielle bureaucratique,il estimeront que cette solidarité ne donne pas à leurs yeux des résultats immédiats. Dans une société libérale,on ne peut pas contraindre par la force une personne égoïste de donner son argent à une personne démunie. C'est à partir de ce moment que se met en place toute la superstition socialiste de la redistribution des richesses. Le politicien socialiste se voit comme une sorte de pseudo-Robin des bois qui se donne pour objectif de voler les riches et les puissants pour donner aux plus pauvres. Dans la réalité le politicien socialiste vole l'argent des riches et le redistribue à lui et ses copains. le politicien socialiste est en réalité le roi Jean. http://mjp.univ-perp.fr/constit/dz1976.htm D'ailleurs quand on se penche sur le cas des pays socialistes comme l'Algérie,il y a d'abord eu à l'indépendance du pays en 1962, un utopiste comme Ben Bella qui s'est donné pour but d'éradiquer l'exploitation de l'homme par l'homme. Ben Bella en 1965 a été renversé par Boumédienne. Depuis l'Algérie est gouverné par un système mafieux et corrompu.
  11. Les gauchistes ne sont pas nécessairement des gens méchants ou des crétins. Car dans le gauchisme on peut trouver des gens issus d'horizons intellectuels variés(des geeks,des profs,des étudiants,des artistes,des bobos...). Un intellectuel de gauche comme Onfray(antilibéral à outrance) a été professeur de philosophie dans un lycée durant plusieurs années avant d'être célèbre. Le problème du gauchiste c'est qu'il a une vision très naïve et simpliste mais surtout manichéenne de la politique. Il estime que le monde dans lequel il vit est injuste et imparfait. Il pense que les hommes politiques ont le pouvoir de faire progresser la société,de la rendre meilleure et plus juste. Le problème c'est que le gauchiste a du mal à se rendre compte que les hommes politiques ne sont pas nécessairement des gens gentils qui roulent pour l’intérêt général. Ils voient également la politique comme un moyen de faire prévaloir leur ambitions personnelles. Le gauchiste pense qu'un pays comme la France de 60 millions d'habitants peut être géré une tribu d'amazonie de 20 personnes. De même le mec de gauche a du mal à se rendre compte que l'économie fonctionne sur des mécanismes sophistiqués. Il y a différents équilibres à prendre compte comme dans un écosystème naturel. Si un élément de cet équilibre est perturbé,tout l'écosystème l'est également. Et ce principe s'applique à l'économie. Les socialistes deviennent socdems,une fois au pouvoir parce qu'ils se rendent compte que le monde réel ne correspond à leur idéologie. De plus les mécanismes institutionnels des pays occidentaux restreignent les pouvoirs des politiciens. Un politicien socialiste français ne peut pas entreprendre la collectivisation totale de l'économie de la France comme le ferait Maduro au Venezuela. Dans une démocratie,on doit également accepter que sa politique puisse être critiqué. C'est ce qui s'est passé en Grèce avec Tsipras. Ce dernier s'est fait élir sur un programme d'ultra gauche(quasiment le même que celui de Mélenchon) pour au final faire une politique de centre-gauche. Le discours d'extrême gauche reste quand même plus sophistiqué que le discours d'extrême droite car il touche à des domaines des sciences sociales tels que l'économie,la sociologie et la philosophie. Le discours d'extrême droite reste centré sur les immigrés. On peut le voir lors des élections présidentielles de 2017,Marine Le Pen était totalement perdue face à Macron. Dés qu'elle sort de son discours habituel sur l'immigration,elle ne connaît que dalle. Elle était incapable d'expliquer à Macron,comment elle s'y prendrait pour sortir la France de l'UE. De même elle est incapable d'expliquer quelle serait les conséquences de la sortie de la France de l'UE. Je pense que Mélénchon s'il avait été face à Macron au second tour des élections présidentielles,il aurait été plus habile que Marine. Il a une culture plus vaste. Il aurait pu mettre Macron en difficulté.
  12. L'épisode de la gestion de l'organe de presse "Le Média" illustre les limites du capitalisme dirigiste de type socialiste. La France Insoumise a expérimenté à petite échelle la politique du programme commun entreprise par Mitterrand et Mauroy entre 1981-1983. A cette époque Mitterrand avait tenté de booster l''économie française a grand coups de relances keynésiennes en vue de stimuler la consommation des ménages. Il a nationalisé de nombreuses entreprises publiques. Il a casé à la tête de ces entreprises nationalisés des énarques comme Minc et Attali. Mitterrand avait plafonné les prix(dans l'immobilier) et les salaires des grandes entreprises. Cette politique s'est révèle être un échec cuisant. De nombreuses entreprises publiques nationalisés ont fait faillite. A partir de 1983-1984,le PS a abandonné le socialisme et s'est converti à la social-démocratie voire au néolibéralisme. C'est qu'on a appellé le tournant de la rigueur. Ce que je remarque c'est que Mélenchon et la FI,une fois au pouvoir se retrouveront dans la même situation que Tsipras et Syriza en Grèce. Ils se rendront rapidement compte que le monde réel ne colle avec leur utopie collectiviste et anticapitalisme. Même si il sera élu sur la base d'un programme d'extrême gauche,Mélenchon fera pratiquement la même politique que Macron. Il se démarquera de ce dernier uniquement sur du détail(plus féministe,plus écolo). Mélenchon se rendra compte que les politiciens et les haut fonctionnaires sont loin d'être infaillibles et qu'il aura besoin du Cac 40,des multinationales et des banques pour faire tourner l'économie. Pour conclure,je dirais que le rapport entre la gauche française et le capitalisme c'est un peu le même rapport entre une femme soumise et son mari brutal et misogyne. La femme soumise déteste son mari car il la méprise et l'insulte mais elle refuse de divorcer car elle a peur de se retrouver à la rue(son mari est riche et elle non). La gauche française c'est pareil .Elle déteste le capitalisme et le monde de la finance mais a besoin de ce dernier pour faire fonctionner l'économie du pays.
  13. Quand on s'intéresse à l'histoire des religions en France,on constate que les tensions et les abus du catholicisme au cours des siècles ont conduit à la séparation de l'église et de l'Etat(loi 1905). Je me demande si on ne devrait pas faire la même chose avec les idéologies utopiques comme le socialisme,le fascisme et le communisme. Ces trois idéologies ont démontrés leur nocivité au XX ème et XXI ème siècle. Quand on voit l'état catastrophique dans laquelle se trouvent les derniers régimes d'ultra gauche(Venezuela,Corée du Nord,Cuba),je me demande si cela présente toujours un intérêts que des partis se revendiquant encore du socialisme ou du communisme participent encore à des élections. Je me demande si il n'est pas préférable de faire une loi 1905 bis qui exclurait définitivement le socialisme,le communisme ou le fascisme de la scène politique. Le socialisme continuerait à exister à l'échelon local. Les socialistes créeraient comme au XIXème siècle des micro-sociétés utopiques basés sur la solidarité et le partage. ils n'auraient cependant pas le droit d'imposer leur idéologie à des gens qui n'y adhérent pas. On se retrouverait alors avec une scène politique dont la configuration ressemblerait à la démocratie américaine. A gauche on aurait un parti social-démocrate(LREM),à droite on aurait les républicains. Au sein des deux grands partis il y aurait une multitude de tendances politique différentes.
  14. Pour le fun source: https://activeast.wordpress.com/2013/08/28/zeon-dessinateur-resistant/compos-zeon-14/
  15. Dans le contexte de la guerre froide,Hayek considérait la dictature de Pinochet comme un "mal nécessaire". Il a tenu les propos suivant: Je dirai que, comme institutions pour le long terme, je suis complètement contre les dictatures. Mais une dictature peut être un système nécessaire pour une période transitoire. Parfois il est nécessaire pour un pays d’avoir, pour un temps, une forme ou une autre de pouvoir dictatorial. […] Personnellement je préfère un dictateur libéral plutôt qu’un gouvernement démocratique manquant de libéralisme. Mon impression personnelle est que […] au Chili par exemple, nous assisterons à la transition d’un gouvernement dictatorial vers un gouvernement libéral. » (Entretien avec le quotidien chilien El Mercurio, 12 avril 1981, d’après la documentation de Institut Hayek) On peut extrapoler en disant que Trump et l'Alt-Right voient la Russie de Poutine et la Syrie d'Assad de la même façon qu'Hayek voyait le régime de Pinochet. Trump estime que c'est illusoire et naïf de vouloir imposer de force la démocratie dans des pays qui n'ont pas de traditions démocratiques. Pour qu'un pays se démocratise,il faut attendre que l’alphabétisation de la population soit complète et que l'économie soit viable. Ce que je remarque dans l'administration Trump c'est qu'il y a deux clans antagonistes qui s'opposent: -Le clan néoconservateur incarné par sa fille,son gendre ainsi que Bolton. Ce clan défend un néoconservatisme utopiste. Il veut la destruction du régime d'Assad et de la Russie Poutinienne. Il est pro-immigration massive. La fille de Trump s'oppose aux expulsions de migrants -Les restes du clan Bannon plus réaliste. Trump oscille entre les deux clans.
×
×
  • Create New...