Jump to content

Recommended Posts

+1

Courtillot, star de ce fil, a aussi signé le rapport de l'Académie.

Ce rapport dit : "L’énergie totale rayonnée par le Soleil est dominée par la partie visible du spectre et a très peu varié au XXe siècle si on fait la moyenne sur les cycles d’activité de 11 ans. La variation relative de cette énergie durant ces cycles est de l’ordre du millième. Le forçage correspondant, de l’ordre de 0,2 W/m2, est 10 fois plus faible que celui dû à l’augmentation de l’effet de serre lié aux activités humaines."

On se demande comment fonctionnent ces institutions ( les académies).

Les scientifiques pensent-ils ce qu'ils signent ou disent-ils ce qu'ils pensent ?

http://vincentcourtillot.blogspot.com/2010…ce-culture.html

Link to post
Share on other sites
Formellement parlant c'est l'église qui avait raison. En effet elle voulait insister sur le fait que l'héliocentrisme n'est qu'une astuce de calcul alors que Galilée insistait pour dire que c'était bien une réalité concrète. En fait le mouvement est relatif et dire que le Soleil tourne autour de la Terre n'est pas faux, le seul intérêt de dire le contraire c'est bien que cela facilite les calculs.

Joli renversement: Les épicyles étaient des astuces de calcul, elles. Et en plus, ils ne collaient pas aux observations : plus la précision des mesures augmentait, plus il fallait ajouter d'épicycles.

Le mouvement est relatif: oui, s'il est effectué à vecteur vitesse constant.

Tu négliges juste un petit détail: le mouvement de révolution des planètes autour du soleil est un mouvement accéléré: c'est ce qui le rend non relatif.

Donc non, ce n'est pas juste une astuce de calcul.

Révise ta physique newtonienne.

Link to post
Share on other sites
Certains scientifiques vont même jusqu'à affirmer que l'évolution est établie, et non une théorie au même titre que le créationnisme : que les Tea-Party nous délivrent de cette hérésie :icon_up:

Plaque -> x

Barbapapa -> x

Joli renversement: Les épicyles étaient des astuces de calcul, elles. Et en plus, ils ne collaient pas aux observations : plus la précision des mesures augmentait, plus il fallait ajouter d'épicycles.

Le mouvement est relatif: oui, s'il est effectué à vecteur vitesse constant.

Tu négliges juste un petit détail: le mouvement de révolution des planètes autour du soleil est un mouvement accéléré: c'est ce qui le rend non relatif.

Donc non, ce n'est pas juste une astuce de calcul.

Révise ta physique newtonienne.

Oui.

Link to post
Share on other sites

CITATION(Arn0 @ 2 Feb 07, 18:27) *

Formellement parlant c'est l'église qui avait raison. En effet elle voulait insister sur le fait que l'héliocentrisme n'est qu'une astuce de calcul alors que Galilée insistait pour dire que c'était bien une réalité concrète. En fait le mouvement est relatif et dire que le Soleil tourne autour de la Terre n'est pas faux, le seul intérêt de dire le contraire c'est bien que cela facilite les calculs.

Joli renversement: Les épicyles étaient des astuces de calcul, elles. Et en plus, ils ne collaient pas aux observations : plus la précision des mesures augmentait, plus il fallait ajouter d'épicycles.

Le mouvement est relatif: oui, s'il est effectué à vecteur vitesse constant.

Tu négliges juste un petit détail: le mouvement de révolution des planètes autour du soleil est un mouvement accéléré: c'est ce qui le rend non relatif.

Donc non, ce n'est pas juste une astuce de calcul.

Révise ta physique newtonienne.

Je me permettrai cependant de renvoyer à Henri Poincaré (qui n'était pas me semble-t-il le dernier des imbéciles) qui disait (ce n'est pas une citation, mais un résumé de ce qu'il a développé par ailleurs) que le système de Galilée n'était pas plus vrai que celui de Ptolémée, mais qu'il était simplement plus commode :icon_up:

Il est cependant vrai qu'ayant eu un rôle non négligeable dans le développement de la théorie de la relativité, il avait quelque peu dépassé la mécanique newtonienne

Link to post
Share on other sites
Je me permettrai cependant de renvoyer à Henri Poincaré (qui n'était pas me semble-t-il le dernier des imbéciles) qui disait (ce n'est pas une citation, mais un résumé de ce qu'il a développé par ailleurs) que le système de Galilée n'était pas plus vrai que celui de Ptolémée, mais qu'il était simplement plus commode :icon_up:

Voilà

Ne manquez pas, l'antidote à la désinformation.

http://www.contrepoints.org/2010/11/01/588…rt-de-lacademie

Franchement, est-ce que le chapeau n'est pas excessif :

Un Guest Post signé Jean-Michel Bélouve, qui remet à leur place les piteuses outrances de la médiasphère réchauffiste après la parution du rapport de l’académie des sciences sur le climat
Link to post
Share on other sites

Vincent Bénard très pessimiste quant aux récupérations du rapport de l'académie des sciences dont les conclusions-beaucoup plus visibles- seront récupérées beaucoup plus aisément par les politiciens et les médias au détriment du corps du texte. Ce rapport censé représenter un compromis lorsqu'en science le compromis n'a pas de place, finit avec une conclusion franchement très contradictoire puisque celle-ci abonde dans le sens des réchauffistes.

Bref des méthodes douteuses du début jusqu'à la fin.

http://www.contrepoints.org/2010/11/04/635…ar-la-politique

Comme Claude Allègre, JM Bélouve ou Drieu Godefridi le soulignent, le rapport est un « compromis » entre les opinions « réchauffistes-alarmistes, réchauffistes non alarmistes et non réchauffistes » des membres de l’académie.

« En réalité, l’Académie ne peut désavouer aucun de ses membres sans mettre en cause le processus de l’élection de ses membres. Donc, c’est mi-chèvre mi-chou. Oui c’est le CO2 mais il y a des incertitudes… exactement comme la Royal Society (britannique) ».

Seul petit problème, les phénomènes scientifiques ne connaissent pas le « compromis politique ». Une loi physique ou chimique est ou n’est pas. Un système gouverné par des phénomènes naturels qui obéissent à des lois physicochimiques ne peut être décrit par un « compromis » entre les différentes hypothèses concurrentes à l’intérieur d’une zone d’incertitude.

En demandant à une instance scientifique de répondre en bonne « politicienne » à une question aux très fortes implications politiques, on prend le risque de faire dire à des scientifiques tout et son contraire, et ce qui est acceptable d’un blogueur sceptique ou d’un plumitif de libération devient problématique lorsque cela émane d’un organisme qui représente la science française. Il en résulte des divergences importantes entre le corps du rapport et la tonalité de sa conclusion, divergences qui posent problème

L’académie affirme ainsi on ne peut plus clairement qu’il n’y a pas consensus et qu’il reste encore beaucoup à découvrir.

Je reste toutefois dubitatif sur la façon dont l’académie, après avoir souligné tant d’incertitudes et de domaines où les connaissances sont insuffisantes, peut se permettre de rédiger ainsi sa conclusion:

Plusieurs indicateurs indépendants montrent une augmentation du réchauffement climatique de 1975 à 2003.

Cette augmentation est principalement due à l’augmentation de la concentration du CO2 dans l’atmosphère.

L’augmentation de CO2 et, à un moindre degré, des autres gaz à effet de serre, est incontestablement due à l’activité humaine.

Bref, malgré l’abondance des incertitudes décrites dans le rapport, l’augmentation de la température « moyenne » de 1975 à 2003 est imputée au CO2 dans la conclusion, sans que le rapport n’apporte la moindre explication sur la baisse des températures de 1945 à 1975 ou sur le plateau observé depuis 2003, et ce alors que les émissions et la concentration de CO2 augmentaient à ces périodes de la même façon qu’entre 1975 et 2003.

Si le CO2 est le principal vecteur d’augmentation des températures, comment expliquer que la corrélation ne soit valide qu’entre 1975 et 2003 ? Il y a là une incohérence majeure.

« Les projections de l’évolution climatique sur 30 à 50 ans sont peu affectées par les incertitudes sur la modélisation des processus à évolution lente. Ces projections sont particulièrement utiles pour répondre aux préoccupations sociétales actuelles, aggravées par l’accroissement prévisible des populations. »

Là, les bras m’en tombent: voilà des modèles dont AUCUN n’avait prévu le plateau post 2003, qui nous prédisent des augmentations de température comprises entre 1.6° et 4.1°C (bonjour la précision) sur un siècle, dont on nous dit que les projections à 30-50 ans sont « peu affectées par les incertitudes »

Link to post
Share on other sites

On est pas sorti de l'auberge réchauffiste les amis :icon_up:

La Terre mettra 100.000 ans à se remettre du réchauffement climatique

Jim Zachos prévient : si le monde continue de libérer des gaz à effet de serre au rythme actuel, environ 5.000 gigatonnes se répandront dans l'atmosphère sur quelques centaines d'années seulement. Cela provoquerait une augmentation encore plus rapide de la température, selon lui, et pourrait causer une "extinction massive d'espèces" terrestres encore jamais vue auparavant.

C'est sur Maxiscience, Miniconscience !

Link to post
Share on other sites
On est pas sorti de l'auberge réchauffiste les amis :icon_up:

La Terre mettra 100.000 ans à se remettre du réchauffement climatique

C'est sur Maxiscience, Miniconscience !

Oui oui et il lui faudra 1000 ans pour absorber le pétrole rejeté lors de la 1ère guerre du Golfe, en 1991. Ah bah non, en 3 ans, c'était bouclé.

Bande de clowns.

Link to post
Share on other sites
Oui oui et il lui faudra 1000 ans pour absorber le pétrole rejeté lors de la 1ère guerre du Golfe, en 1991. Ah bah non, en 3 ans, c'était bouclé.

Bande de clowns.

:icon_up: S'il suffisait d'insulter pour être dans le vrai, vous seriez des intelligences, les gars.

Mais hélas, le réel résiste, et vous voila en passe de devoir le nier. Amusant. J'ai surtout beaucoup apprécié la référence à Lyssenko !

Link to post
Share on other sites
:icon_up: S'il suffisait d'insulter pour être dans le vrai, vous seriez des intelligences, les gars.

Mais hélas, le réel résiste, et vous voila en passe de devoir le nier. Amusant. J'ai surtout beaucoup apprécié la référence à Lyssenko !

Oui oui, on est de la baise : la température mondiale, concept très plein de signification, a grimpé de 0,8°C en 130 ans, ce que la terre n'avait jamais vu (ah si, et souvent en plus, et bien plus fort? Non!), avec un réseau de stations météos aux sol infaillibles (ah, en fait 90% de celles des USA ne répondent pas aux critères officiels de qualité. Non!), et elles sont placé à côté de climatiseurs et d'aéroports qui étaient déjà là il y 130 ans (non? Non!) et la température n'a jamais été aussi haute en 1000 ans (euh oui, enfin, à part l'optimum médiéval. Non!), comme c'est prouvé par les troncs d'arbres (bon, on n'a utilisé qu'une poignée de pins bristlecone de californie et 12 arbres de Yamal en Sibérie. Non!) et analysé par un statisticien infaillible Michael Mann (ah, la NAS a déclaré que son analyse ne tenait pas debout? Non!), et le réchauffement s'est accéléré depuis 12 ans (il s'est arrêté? Non!), ce que les modèle informatiques avaient précisément prédit (ils disaient que ces 12 ans devaient voir la hausse se prolonger? Non!) et il y a de plus en plus d'ouragans (Non? Non!) et la banquise disparait (Elle est à un niveau record, Arctique + Antarctique. Non!) et la mer monte de plus en plus vite et les atolls paradisiaques vont être engloutis (Ah, ça se ralentit et rien n'est englouti? Non!)

H16, on est mis minable, Bergame a gagné, on est faits comme des rats. D'ailleurs, quand on voit tous les dangers que ça crée, on ferait mieux d'arrêter notre déconnade, on ne peut pas faire tout ça à la Terre que vont hériter les petits nenfants :

http://www.numberwatch.co.uk/warmlist.htm

Ah la la Bergame heureusement que tu passais par là, tu nous a vraiment fait voir la lumière (et après le passage à l'heure d'hiver c'est appréciable, y a pas).

Link to post
Share on other sites
:icon_up: S'il suffisait d'insulter pour être dans le vrai, vous seriez des intelligences, les gars.

Mais hélas, le réel résiste, et vous voila en passe de devoir le nier. Amusant. J'ai surtout beaucoup apprécié la référence à Lyssenko !

Surpris que tu sois capable de lire jusque là.

Mais bon, devant une pointure comme toi, je renonce : tu as tout raison partout.

Link to post
Share on other sites
Oui oui, on est de la baise : la température mondiale, concept très plein de signification, a grimpé de 0,8°C en 130 ans, ce que la terre n'avait jamais vu (ah si, et souvent en plus, et bien plus fort? Non!), avec un réseau de stations météos aux sol infaillibles (ah, en fait 90% de celles des USA ne répondent pas aux critères officiels de qualité. Non!), et elles sont placé à côté de climatiseurs et d'aéroports qui étaient déjà là il y 130 ans (non? Non!) et la température n'a jamais été aussi haute en 1000 ans (euh oui, enfin, à part l'optimum médiéval. Non!), comme c'est prouvé par les troncs d'arbres (bon, on n'a utilisé qu'une poignée de pins bristlecone de californie et 12 arbres de Yamal en Sibérie. Non!) et analysé par un statisticien infaillible Michael Mann (ah, la NAS a déclaré que son analyse ne tenait pas debout? Non!), et le réchauffement s'est accéléré depuis 12 ans (il s'est arrêté? Non!), ce que les modèle informatiques avaient précisément prédit (ils disaient que ces 12 ans devaient voir la hausse se prolonger? Non!) et il y a de plus en plus d'ouragans (Non? Non!) et la banquise disparait (Elle est à un niveau record, Arctique + Antarctique. Non!) et la mer monte de plus en plus vite et les atolls paradisiaques vont être engloutis (Ah, ça se ralentit et rien n'est englouti? Non!)

H16, on est mis minable, Bergame a gagné, on est faits comme des rats. D'ailleurs, quand on voit tous les dangers que ça crée, on ferait mieux d'arrêter notre déconnade, on ne peut pas faire tout ça à la Terre que vont hériter les petits nenfants :

http://www.numberwatch.co.uk/warmlist.htm

Ah la la Bergame heureusement que tu passais par là, tu nous a vraiment fait voir la lumière (et après le passage à l'heure d'hiver c'est appréciable, y a pas).

:icon_up:

Link to post
Share on other sites
Oui oui, on est de la baise : la température mondiale, concept très plein de signification, a grimpé de 0,8°C en 130 ans, ce que la terre n'avait jamais vu (ah si, et souvent en plus, et bien plus fort? Non!)
Vous pouvez produire une source pour une telle variation globale de température avec une telle précision avant 1850 ?

Si oui, chapeau bas, vous êtes le plus fort :

20 Measurements suitable for showing how surface temperature has changed with time

across the world became available around 1850. Analyses of these data, in a number of

institutes, try to take into account changing distributions of measurements, changing

observation techniques, and changing surroundings of observing stations (e.g. some

stations become more urban with time, which can make measurements from them less

representative of wider areas).

http://royalsociety.org/WorkArea/DownloadA…x?id=4294972963

Link to post
Share on other sites
Surpris que tu sois capable de lire jusque là.

Mais bon, devant une pointure comme toi, je renonce : tu as tout raison partout.

Et tu renonces vite. Mais je n'ai pas grand chose d'autre à dire. Je vais polluer un peu le fil encore avec un ou deux prouts carbonés, puis m'en aller.

Link to post
Share on other sites
I think you just shot yourself in the foot.

Ce document souligne dès la première page que de fortes preuves établissent que le réchauffement a des causes anthropomorphiques essentiellement.

Link to post
Share on other sites

Les climato-sceptiques dénoncent chez ceux qui reconnaissent un réchauffement d'origine humaine une sélection complaisante des informations et un idéologisme. Ils ont raison mais aiment donner eux-mêmes dans ces travers.

:icon_up:

Merci, ça fait du bien en ce morne dimanche.

Anthropologique, désolé. Encore qu'anthropomorphique n'est pas choquant. Et l'objection demeure.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...