Jump to content

Nouvelles du monde sans intérêt


Rincevent

Recommended Posts

J’ai essentiellement été accusé de sexisme et de déni de classe.

Je l'ai lu y'a trèèèss longtemps. Est-ce là où il explique qu'il se cherchait une "meuf", et qu'il essayait de draguer une de ses camarades ? Et sa direction l'a très mal pris ?

Et vous êtes étonnés ? Non mais c'est un ancien parti trotskyste, ils sont comme ça là bas. C'est leur "féminisme"… huh huh

Link to comment
Je le lisais à une époque pour la rigolade, mais je supporte moins maintenant. Il m'a ruiné l'acteur Michael Chiklis, je peux plus le voir sans penser à son site <–<

T'as qu'a pensé à José Anigo, ça passe mieux comme sosie.

Link to comment

Je sais, je suis une pute, mais ce genre de news me fait rire :

Toute sa vie elle a été discriminée, et même morte cela continue." Marie-Pierre Pelabarrère ne décolère pas de l'ultime humiliation faite à sa mère, obèse, décédée dans la nuit de vendredi à samedi, dont la dépouille mortelle a été refusée par tous les crématoriums de la région bordelaise. "Ma mère, âgée de 63 ans, est décédée dans la nuit de vendredi à samedi d'un arrêt cardiaque, et quand on a entrepris les démarches pour son incinération, on m'a dit que ce n'était pas possible car il manquait quelques centimètres pour que cela passe", a expliqué Marie-Pierre Pelabarrère. Selon elle, l'entreprise de pompes funèbres lui a déclaré que, pour des raisons techniques, l'incinération de sa mère, Danielle, qui pesait entre 120 et 140 kg, n'était possible ni à Mérignac (Gironde), où résidait la défunte, ni dans le reste du département, tout comme en Lot-et-Garonne et en Dordogne.

[…]

"On a finalement obtenu gain de cause, ma mère sera incinérée vendredi à Toulouse car là-bas, il y a un crématorium qui a des portes plus larges", a expliqué sa fille, qui entend cependant toujours porter plainte contre la Communauté urbaine de Bordeaux, gestionnaire du four crématoire de Mérignac, ainsi que contre la société gestionnaire de différents crématoriums en Aquitaine. "Le fait de devoir aller à Toulouse engendre pas mal de souffrances dans notre famille, car certains membres ne pourront pas faire le déplacement", a souligné Mme Pelabarrère.

En mars, la crémation d'une personne en surpoids avait été surfacturée à la dernière minute lors de la cérémonie funéraire à Montussan (Gironde), au motif que le défunt pesait plus que prévu.

Link to comment
Il ne poste pas?

Lis chacun des posts, c'est un truc de ouf.

Cliquez sur les mots clés de son cloudtag : "valérie" et "bénédicte" où il raconte les histoires qu'il a eues.

moi je kiffe l'accusation de virilisme, mot qui visible n'existe pas

c'est bon ca quand même comme accusation

Link to comment
Je le lisais à une époque pour la rigolade, mais je supporte moins maintenant. Il m'a ruiné l'acteur Michael Chiklis, je peux plus le voir sans penser à son site <–<

Moi je le lis de temps en temps en diagonale pour rigoler et voir s'il nous lit :icon_up:

(badurl) http://comite-de-salut-public.blogspot.com/2010/09/ha-ha-ha-creve.html (badurl)

M'enfin bon, purée que ses textes sont long, répétitif et ennuyeux à lire.

Sinon, le blog de Julien, ça me fait penser à la page perso de dkvador, un vieux canular de l'époque glorieuse d'internet :

http://dkvador.chez.com/

http://dkvador.chez.com/cv_darkvador.html

Il devrait essayer la mulette le Julien !

Link to comment
Non, non, je t'assure qu'il est hautement moral d'en rire.

Moi je trouve pas ça drôle. Je trouve ça triste.

Ça doit être mon côté connement naïf.

Et puis l'avantage de mon cerveau computomimétique, c'est que je suis capable d'être contre quelque chose même si émotionnellement, j'ai envie d'être pour.

Link to comment

Seuil de pauvreté: il est resté stable en 2008 avec 13% de la population

http://www.20minutes.fr/article/602276/soc…8-13-population

Selon la méthode pour calculer le revenu (déclarations fiscales ?), à quel groupe appartiennent certains joyeux lurons gagnant 3000€/jour ?

http://www.20minutes.fr/article/602106/par…k-passent-barre

Link to comment

C'est la période des weekend d'intégration, ça ne se passe pas toujours bien évidemment avec l'alcool, et les conséquences sont parfois facheuses malheureusement… mais les journaux ressortent les guns face aux petits salauds de bourgeois capitalistes qui 1 fois ou 2 par an se laissent aller un peu trop.

Mais bien sûr qu'attend-on pour interdire tout ça, puisque l'alcool et les viols sont une constante propre aux petits cons des grandes écoles, le reste de la société est clean vis-à-vis de ça bien sûr, seuls les étudiants sont responsables des milliers de viols que l'on déplore tous les ans. Bref, que fait l'Etat môsieur?

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/20…integration.php

La grande fête rituelle de début d'année a mal tourné. Une étudiante de 24 ans aurait été violée dans la nuit de samedi à dimanche, à Grasse, lors d'un week-end d'intégration pour les étudiants de l'Institut commercial de Nancy, l'une des meilleurs écoles de commerce françaises. La victime, scolarisée en troisième année, a été trouvée, dimanche vers 4 heures du matin, prostrée dans un buisson près du bâtiment du club VVF où se tenait la fête, à moitié dénudée et en état de choc. Elle a porté plainte pour viol mais l'enquête s'annonce délicate : la jeune femme dit ne se souvenir de rien.

La police de Grasse, en charge de l'enquête, a interrogé une vingtaine d'étudiants, qui ont tous regagné Nancy dimanche soir. Les camarades de la victime pointent du doigt des «éléments extérieurs qui se sont introduits à l'intérieur du centre». La présidente du BDE a indiqué au Post qu'une autre étudiante avait été abordée par des individus n'appartenant pas à l'ICN. «L'un d'eux a eu une attitude incorrecte et des gestes entreprenants. Elle est partie en courant appeler la police». «Quand des personnes extérieures sont entrées dans le site, on s'en est tout de suite aperçus. On a immédiatement changé les codes d'entrée des deux ou trois portes permettant d'accéder au site en voiture. Mais, après, on les a revus», a précisé l'organisatrice du week-end.

Link to comment
Un homme se pend au dessus d'une autoroute et finit décapité

Un homme de 49 ans s'est suicidé lundi après-midi en se pendant d'un pont surplombant l'A86 sur la commune de Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) et a fini décapité sur le talus, a-t-on appris mardi auprès de la police.

C'est sa compagne, alertée par un SMS la prévenant qu'il comptait mettre fin à ses jours, qui a appelé les services de police.

«L'homme s'est jeté dans le vide et sous l'effet du choc, la corde l'a décapité. Son corps est tombé sur le talus sans causer d'accident», a expliqué une porte-parole de la police.

AFP

20minutes.fr

Link to comment

La fin de la respoublique s'approche à grandes enjambées de babouches.

Craignez.

Le foulard musulman bienvenu au conseil municipal

Un maire interdit le foulard musulman au conseil municipal… et se fait condamner pour discrimination religieuse. Chères amies, chers amis, la patrie est en danger (Cour de cassation, chambre criminelle, 1 septembre 2010, n° 10-80584).

http://lesactualitesdudroit.20minutes-blog…-municipal.html

Link to comment

Il y avait un maire PCF qui s'était fait condamner il y a quelques temps pour avoir empêcher de parler une élue du MNR portant une croix au nom de la laicité.

http://dinersroom.eu/5344/peut-on-manifest…seil-municipal/

Il faut dire qu’il n’existe rien de tel qu’une « obligation de neutralité et de réserve » pour les élus de la République. Et le principe de laïcité n’interdit pas que l’on manifeste publiquement ses convictions religieuses, y compris au sein d’un conseil municipal2, comme l’a rappelé la Chambre criminelle de la Cour de cassation dans un arrêt rendu le 1er septembre 2010.

On doit la réaffirmation de ce principe à Jean-Pierre Brard, député pittoresque, ancien maire de Montreuil d’obédience communiste à la laïcité intransigeante. Ce dernier, en effet, s’était avisé de refuser la parole à une élue d’opposition lors d’un conseil municipal en arguant du principe de laïcité. Je ne puis résister à reprendre une partie du dialogue rapporté par la Cour de cassation :

— Jean-Pierre X… : Je vous prie de cesser d’exhiber ce signe religieux, vous êtes dans une enceinte laïque.

— Patricia Y… : J’ai le droit de porter cette croix.

— Jean-Pierre X… : Vous aurez la parole quand vous arrêterez cette attitude provocatrice, contraire à la loi de 1905 sur la laïcité.

L’élue du Mouvement National Républicain3 avait donc fait citer le maire devant un tribunal correctionnel qui le condamna pour violation de l’article 432-7 du Code péna […]

Une condamnation confirmée en appel.

Devant la Cour de cassation, Jean-Pierre Brard soutenait que « le respect du principe constitutionnel de laïcité et donc de neutralité impose une restriction à la liberté d’exprimer sa pensée en public, restriction qui, prévue par la loi, constitue une mesure nécessaire, au sens de l’article 9 précité, autorisant le maire à soumettre le droit à la parole d’une élue municipale au respect de ce principe et donc à l’absence de port d’un insigne religieux ostentatoire. » Un argument peu ou prou semblable à celui qu’avançait l’association Ni Putes Ni Soumises concernant le port du voile, qui entraîna une réponse laconique de chacune des juridictions saisies. Et notamment de la Cour de cassation :

[A]ucune disposition législative (…) ne permet au maire d’une commune, dans le cadre des réunions du conseil municipal, lieu de débats et de confrontations d’idées, d’interdire aux élus de manifester publiquement, notamment par le port d’un insigne, leur appartenance religieuse.
Link to comment
Un maire interdit le foulard musulman au conseil municipal… et se fait condamner pour discrimination religieuse. Chères amies, chers amis, la patrie est en danger (Cour de cassation, chambre criminelle, 1 septembre 2010, n° 10-80584).
Il y avait un maire PCF qui s'était fait condamner il y a quelques temps pour avoir empêcher de parler une élue du MNR portant une croix au nom de la laicité.

Voilà qui illustre ce que j'exposais hier irl : on discute de tout mais on exclu d'abord les dissidents. Au fond le second terme n'est que le pendant du premier.

En érigeant la tolérance en valeur suprême on sape paradoxalement cette valeur et on prépare l'émergence de mécanismes qui éliminent l'opposition en amont. Aujourd'hui on ne débat plus, on discrédite. Il faudrait revaloriser l'ad hominem pour l'encadrer et le contraindre.

Link to comment
Afin de lutter contre le chômage des jeunes, le ministère de la Jeunesse et des Solidarités actives a annoncé mardi la création du revenu contractualisé d'autonomie (RCA). Il prévoit une allocation mensuelle de 250 euros pour les jeunes peu qualifiés ou diplômés de licence à la recherche d'un emploi. L'expérimentation pourrait ensuite être généralisée.

http://www.lejdd.fr/Societe/Emploi/Actuali…-jeunes-223262/

:icon_up:

Link to comment

Shortage en injections létales : http://www.slate.fr/lien/27877/peine-mort-…produit-penurie

Aux Etats-Unis, trois exécutions ont été remises à plus tard et quatorze autres pourraient être retardées jusqu’à janvier à cause d’une pénurie nationale de thiopental sodique, un produit utilisé dans les injections mortelles lors des exécutions.

Le gouverneur du Kentucky a dû annuler la signature de deux ordres d’exécution en attendant que le produit soit de nouveau en stock, une injection a été repoussée en Oklahoma le mois dernier et les responsables en Arizona ont éprouvé les pires difficultés pour trouver assez de barbiturique pour la prochaine exécution, le 26 octobre prochain (ils ont finalement réussi à mettre la main sur ce qu’ils cherchaient.)

Le fabriquant du produit, Hospira, connaît une pénurie de thiopental sodique depuis le printemps, et l’annonce qu’il n’y aura aucun nouvel arrivage jusqu’en 2011 à cause d’un «problème avec un fournisseur de matière première» en a étonné plus d’un, notamment parce que l’entreprise a fait part publiquement de son opposition à la peine de mort.

La pénurie a mis les 35 Etats américains qui utilisent le barbiturique dans une situtation délicate: il n’y a pas de fabricant de thiopental sodique approuvé par la Food and drugs administration (FDA) hors des Etats-Unis, et toute tentative d’utilisation d’autres produits entraînerait probablement une bataille juridique et des délais encore plus importants.

Les hôpitaux ne peuvent pas intervenir pour des raisons éthiques, explique Associated Press, et n’ont de toute façon que peu de stocks du produit depuis que celui-ci n’est plus utilisé comme anesthésiant. Selon certains observateurs, c’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle Hospira n’est plus très à l’aise dans son costume de seul fournisseur de thiopental sodique du pays.

Hospina dément toute considération politique dans la pénurie, mais pour Jonathan Groner, chercheur à l’Ohio State University, le démenti est peu crédible: l’utilisation de ce barbiturique «a diminué à tel point que l’entreprise ne veut pas fabriquer un produit qui n’a d’autre application que celle de tuer des gens». Selon le Columbus Dispatch, Hospira aurait informé des responsables du système pénitencier de l’Ohio qu’il «ne soutenait pas l’utilisation de nos produits dans des procédures de peine capitale».

J'aime bien cette manière "Schindlerienne" d'agir.

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...