Aller au contenu

Chitah

Yabon Nonosse
  • Compteur de contenus

    37 760
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de Chitah

  • Rang
    Philosophe
  • Date de naissance 03/03/1870

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    t

Visiteurs récents du profil

5 963 visualisations du profil
  1. Vu le comportement des libéraux sur ce topic, je comprends pourquoi les français nous méprisent, car nous sommes méprisables (je m'inclus dedans même si je ne le mérite pas). Mentir sur ce que disent les gens, calomnier, déformer les propos. Il faut quand même être une belle merde pour faire des trucs pareils. A toi le liborgien qui m'a nuit : tu es vraiment une belle merde. Une belle grosse merde bien puante.
  2. Ma foi pourquoi pas. Je dubite mais bon. Un mec qui a été 5 ans premier ministre, rappelons-le. Mais soit, on va laisser sa chance au produit. De mon côté : je conseille de surveiller très très très étroitement Bruno Le Maire (j'en ai déjà parlé il y a quelques semaines). Tous les dimance il réunit ses soutiens au Montalembert à Paris. Ses réseaux couvrent 70 départements. Il débauche les sarkozystes les uns après les autres. Et il est relativement jeune, 46 ans.
  3. Il a admis que la France était un pays en faillite parce qu'il avait bu trop de rosé, je le tiens de source très très très sûre crois-moi. Je m'en souviens très bien, c'était en Corse. Et c'est un membre de son équipe de l'époque qui me l'a dit, je te dirai de qui il s'agit IRL, pas sur le forum. Sur le reste : je ne comprends pas tellement comment tu peux faire confiance a un mec qui a fait moins de réduction de dépense publique en 250 semaines à Matignon que Valls qui n'est là que depuis trois semaines. La seule raison que je vois, c'est que d'une façon très générale, indépendamment de la personnalité dont on parle, tu n'aimes pas les gens de gauche.
  4. Le journaliste Cyrille Lachèvre, L'Opinion du jour "Un deficit de 3% en 2015? Pas hors de portée selon les économistes". Le détail : trois mesures non encore financées (pacte de responsabilité et de solidarité, et réduction de la C3S) soit 9 milliards non financés. Si l'Etat les finance : 1,5% de croissance en 2015, chomage qui stagne à 10%, deficit à 3,1%. Si l'Etat ne les finance pas : 2% de croissance, 9,8% de chomage, deficit à 3,2%.
  5. François Fillon, visiblment opéré de la honte. Discours devant Croissance Plus : il propose une méthde d'exécution de réforme sans précédent depuis 1958 (fin de 35h, etc.). Si seulement il avait été un jour premier ministre....
  6. L'Opinion est un journal ultra-sarkozyste et d'une mauvaise foi crasse concernant Hollande (mais c'est peut-être le meilleur quotidien actuel avec Les Echos). Jeudi dernier sous le titre "Austérité : 1; Réformes : 0", le journaliste Stéphane Grand écrit : "Une cure sans précédent". Nicolas Beytout "l'erreur n'est pas d'avoir choisi cette issue mais de l'avoir dissimulée" (c'est ce que je dis depuis le début, Hollande savait très bien que son coup de 2 ans de réforme, 3 ans de redistribution était du pipeau, ce serait 5 ans de réformes point final). Cyrille Lachèvre, écrit "Un gel historique des pensions de retraite". Etc.
  7. Petit rappel pour les insulteurs professionnels : Il n'y a nulle contradiction dans ce que j'écris, ce que j'écris est mille fois plus documenté que ce que je lis ici (je parle des critiques génériques d'anarcap sans connaissance réelle de la France), et de toute façon tout ce qui se passe je l'avais déjà décrit il y a quelques semaines ou quelques mois. Voilà. Bisous bisous. Et je le répète :
  8. Alors là je n'en sais absolument rien. Privatiser EDF veut dire vendre une grande partie des 80% du capital encore détenu par l'Etat. Faut déjà trouver un acheteur.
  9. L'Italie est un bon benchmark, auquel la France aurait ressemblé en 2020 si on avait continué sans réformes du tout. 120% de dette publique, etc. Je dis que Valls et Hollande n'ont pas le choix. Matteo Renzi a encore largement moins le choix : c'est simple, d'ici quelques mois, l'Etat italien sera devant le dilemme suivant : payer le RMI ou payer les flics. En plus, comme tu l'as très bien dit, Renzi est un social démocrate, pas un socialiste. La gauche culturelle n'a certainement pas (je crois) autant pollué les esprits en Italie qu'en France. Un rappel : la technostructure française, c'est probablement ce qui se fait de pire au monde. Rappelons ses états de service pendant la seconde guerre mondiale : pas un instant, pas une micro-seconde elle n'a hésité à collaborer. Elle n'en n'a rien à branler du peuple français. Elle est capable d'envoyer des enfants dans des chambres à gaz alors que les allemands n'ont rien demandé. Et quand les Alliés sont arrivés, les dossiers étaient prêts : coucou, on est des gentils en fait, on va reconstruire le pays, allez hop merci pour le plan Marshall et en avant pour la IVème République, youpi! Donc espérer d'elle qu'elle se réveille un matin en proposant le Grand Soir Libéral, c'est se foutre le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Elle ne fera que ce qui est dans son intérêt, elle ne libéralisera que si cela va dans son intérêt (comme je le dis, sauver la Bête pour continuer à vivre dessus), elle ne bougera que lorsqu'elle sentira que son existence même est menacée.
  10. C'est parce que je suis un gros con, pas du tout au courant de la politique intérieure française, et qu'en plus étant complètement barge j'ai une vision de la réalité farfelue.
  11. "la figure principale de l'opposition est sur écoutes depuis des mois" Quelle bande de bouffeurs de merde chez le Figaro. Il faut vraiment être un bel enculé pour mentir comme ça. La vérité : le Nabot est sur écoute largement pour des affaires qui ont commencé sous son propre quinquennat.
  12. Bah dis donc, éditorial au vitriol de Eric Dupin : http://ericdupin.blogs.com/murmures/2014/04/hollande-change-dhommes-pas-de-ligne.html Pas gentil du tout avec Hollande et Valls celui-là.
  13. C'est exactement cela : ils sauveront la Bête car ils souhaitent continuer à vivre dessus, ils ne souhaitent pas assainir ses compter pour rendre des sous aux français. Je ne me fais aucune illusion, l'hôte de Matignon et de l'Elysée c'est pas Chitah, c'est François Hollande le "socialiste" (Dieu seul sait ce qu'il pense vraiment) et Manuel Valls le "social-libéral". On ne peut pas demander à un pompier de cultiver un champ de patates, un pompier ça éteint des incendies, au mieux ça sait arroser d'eau un périmètre, on pourra tout au plus lui demander d'arroser le champ de patates mais pas de le cultiver. Bah un socialiste c'est pareil, ça fait du socialisme. Le réflexe classique pour un libéral, c'est par exemple d'aimer les CD de Johhny Hallyday, et d'aimer tellement cela qu'il finit par croire que Johnny est libéral. Alors que cela n'a rien à voir. De mon côté : j'ai dit que Valls allait dans le bon sens. Je n'ai jamais, et je mets au défi quiconque de prouver le contraire, mais alors jamais dit que Hollande ferait du libéralisme en France. Jamais. J'ai dit qu'il réformerait, je n'ai jamais, au grand jamais dit qu'il verserait dans le réformisme libéral. Peut-être ici ou là, ponctuellement, mais gloablement à 95% certainement pas.
×