Jump to content

Rübezahl

Membre Adhérent
  • Content Count

    10729
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    9

Everything posted by Rübezahl

  1. Alpes du sud : des chevreuils en état d’ébriété sur l'autoroute ! @diciradio https://www.dici.fr/actu/2019/04/18/alpes-sud-chevreuils-etat-d-ebriete-l-autoroute-1254889
  2. Mon propos concernait l'intelligence des gens dans leur champ de compétences. Les boulangers sont en majorité compétents dans leur domaine. Les charcutiers sont en majorité compétents dans leur domaine. Les menuisiers sont en majorité compétents dans leur domaine. Les scientifiques en sciences dures sont en majorité compétents dans leur domaine. Les politiques sont à 95% incompétents en politique. (Justes bons à gagner les élections, pour sagouiner ensuite). C'est pas pour rien que la politique est un des derniers domaines à résister obstinément au progrès. Et le peu de progrès ne vient pas des politiques.
  3. ça vaut surtout pour les politiques ama. En sciences dures par exemple, il me semble que les stupides sont plutôt en minorité.
  4. Les méchants modèles oui. Mais les gentils modèles, cépapareil. Ils sont gentils, et ça change tout.
  5. Non, nos ressources naturelles ne sont pas limitées (vidéo) https://www.contrepoints.org/2019/04/14/341647-non-nos-ressources-naturelles-ne-sont-pas-limitees-video
  6. « J’ai vu naître un mot ; c’est voir naître une fleur. Ce mot ne sortira peut-être jamais d’un cercle étroit, mais il existe ; c’est lirlie. Comme il n’a jamais été écrit, je suppose sa forme : lir ou lire, la première syllabe ne peut être différente ; la seconde, phonétiquement li, est sans doute, par analogie, lie, le mot ayant conçu au féminin. J’entendais donc, à la campagne, appeler des pommes de terre roses hâtives, des lirlies roses : on ne put me donner aucune autre explication, et le mot m’étant inutile, je l’oubliai. Dix ans après, en feuilletant un catalogue de grainetier, je fus frappé par le nom d’early rose donné à une pomme de terre, et je compris les syllabes du jardinier. » Remy de Gourmont (Esthétique de la langue française, Mercure de France, 1899). Très bien vue. J'en ai des comme ça à chaque atelier informatique/français avec les migrants. ça relativise.
  7. Le bon libéralisme fr pour ces têtes de piaf, de facto, c'est l'ultra-étatisme ... contre lequel il râle en début de vidéo. Bref, il voudrait de l'eau froide, mais qui soit en même temps chaude. Pas étonnant qu'il n'ait pas trouvé.
  8. ama ça ressemble à une question d'à partir de quelle échelle tu acceptes de reconnaître un phénomène. Quand la grippe se manifeste macroscopiquement dans un organisme, ben ça fait de facto des heures qu'elle est déjà présente. Idem pour les nénuphars sur le lac. à partir de quand tu dates leur apparition ? En ce sens, le capitalisme, il est ama là depuis longtemps. y compris (et surtout) dans les campagnes parce que, pour capitaliser à petite échelle, ben il faut aussi un peu de place, d'énergie, etc.
  9. Le captage toujours plus profond dans la naïveté. Pas une nouveauté. Presque un bon signe.
  10. Le fait de pouvoir utiliser l'état pour enquiquiner les voisins, les collègues, etc, ça en fait aussi saliver beaucoup. Et surtout les plus vocaux. C'est très rare (voire inexistant) d'avoir une réunion publique aujourd'hui sans que le recours à la coercition soit évoqué (d'emblée). La coercition et la contrainte fiscale sont vraiment vues comme une soluce à tout par beaucoup. Le réservoir des gens à enquiquiner et à plumer est présumé infini. J'invoque Robert : « Les étiquettes politiques - royaliste, communiste, populiste, fasciste, socialiste - ne sont pas pertinentes. Le genre humain se divise politiquement entre ceux qui veulent contrôler la vie des autres, et ceux qui n'éprouvent pas ce besoin. » - Robert Heinlein
  11. Bastiat parlait de la même plante, à différents stades de croissance. (et je suis hélas du même avis). Sur le flicage fr, impossible de ne pas constater la mise en place de tous les outils. Alors, certes, oui, ils ne sont pas encore utilisés au même niveau que dans des pays bien pires, mais ils sont là, et nos députés en votent de nouveaux chaque année. Notons aussi qu'il y a déjà des milliers de citoyens qui en ont fait les frais. Bien sûr, tant que c'est pas bibi qui se fait fracasser sa porte à 6h du mat, ça reste lointain, alors que ça ne l'est de facto pas. Le plus sûr moyen de ne pas utiliser un mauvais outil, c'est déjà de ne pas se munir de cet outil. En s'en munissant, on casse déjà cette barrière là. Rien de bon. Le mantra "ça n'arrivera jamais chez nous" , je ne vois pas bien par quoi il est étayé ? (Je viens de relire la BD "V comme Vendetta". Même si elle peut sembler caricaturale par endroit, je trouve qu'elle expose assez bien certains mécanismes du pouvoir. Dont certains tout à fait à l'oeuvre bien chez nous).
  12. en profiter pour passer à Linux.
  13. Il y a peut-être des mondes habités dévorés en ce moment par ce monstre. Vilaine bête !
  14. peut-être ?, j'espère ... mais je n'en suis pas du tout sûr. Les GJ c'est parce que ça a tapé aux portefeuilles (gazole, radar). Le programme de flicage de la population fr quant à lui, se déroule sans grosse anicroche depuis plus de 10 ans.
  15. Il est clair qu'une partie de la population (partout) pense que c'est plutôt bien, et n'y voit pas malice. L'état est, pour eux, devenu réellement Dieu incarné pour de bon sur terre. Il y a des gens pour qui un cerfa ou e-cerfa de plus n'est jamais de trop. C'est comme un cocon de papier pour des souris. C'est une des raisons pour lesquelles il me semble que la seule solution à terme est une scission entre les statolâtres (improductifs) et les autres. ... alors même que les statolâtres ne sont pas pérennes sans les productifs, et que, sans la coercition et/ou l'attachement national, les productifs n'ont aucun intérêt à rester avec les statolâtres.
  16. ... un peu l'archétype du progrès 100% dévoyé. Rêve humide de nos propres polytocards et clairement en préparation chez nous aussi. ama ça va se planter, mais ils vont inévitablement essayer.
  17. ... on n'est pas non plus obligé de se lover directement au coeur de la machine à laver.
  18. C'était déjà pénible en 1989, mais encore gérable. Aujourd'hui, entre la complexité et surtout les ennuis immanquables à venir derrière, tant qu'à manger du temps et du tracas, des milliers choisissent, à raison, le gris ou le black. On avait un boulanger ambulant il y a qqs années. Qui bossait vraiment dur. à force d'efforts, l'urssaf et consorts ont réussi à le faire fermer. Bravo. Il faut en être conscient. Bosser en fr aujourd'hui, c'est non seulement bosser pour son boulot, mais c'est aussi bosser contre l'appareil d'état. Car un entrepreneur, comme chacun sait, c'est d'abord un voleur, un bandit et un escroc, qu'il convient de maintenir aussi serré que possible, et d'étrangler à la première occasion. La boulangerie du bled est restée fermée plus de 2 ans. Celui qui rouvre maintenant ne le fait qu'avec l'appui de la municipalité. Pas sûr que ça suffise.
  19. Je n'excluerais pas, comme évoqué, une optimisation/intégration plus poussée des fonctions intellectuelles. ie pour 2 bipèdes qui font le même boulot intellectuel, eg reconnaissance d'une proie, d'un danger, celui qui le fait avec un processeur qui consomme 5mW a un avantage sur celui qui le fait en bouffant 8mW. Et justement, je crois me souvenir que le cerveau est (même encore today) pas mal énergivore.
  20. ça fait assez typiquement partie des trucs ou ama, relativement, ça se discute. Le gars qui fait 5 kms à vélo pour aller au boulot, puis son fils en fait 50 kms en voiture ou RER. Je ne suis pas sûr que le progrès soit directement/pile à cet endroit visible là. (Je dirais eg que le progrès dans ce cas est plus sur le choix des boulots accessibles que sur les kms parcourus). Dans les années 80, ça m'arrivait souvent d'aller de Strasbourg en Suisse, avec sac à dos piolet/crampons, pour le we en stop. ... ça n'existe tout bonnement plus aujourd'hui. ça a juste disparu. Dans le même genre, le paysan fr d'aujourd'hui gère facile une surface 10 ou 20 fois plus grande que son grand-père. On pourrait se dire alors que, à niveau de vie équivalent, le gars doit bosser 10 ou 20 fois moins. Ben non. Il bosse autant. Il est nettement plus endetté, et il s'en suicide en moyenne 2/jour. Globalement, il y a ama bel et bien progrès car la production a bien augmentée. Mais ce n'est pas direct. Je ne veux pas donner l'impression d'être pessimiste, car, au global, le progrès est une évidence absolument visible de nos jours. Néanmoins, je ne crois pas que le progrès technique tout seul suffise à rendre la vie meilleure. ama, il y arrive pour l'instant car le progrès technique est nettement plus rapide que la dinguerie législative. Il n'empêche que la dinguerie législative en consomme une portion énorme (songeons aux éoliennes, RCA et autres folies, qui engloutissent des milliards en vain). ama il y a une grande bataille en cours entre le progrès purement technique, et les idiots et les crapules dont le seul but est d'employer ce progrès technique pour ramener l'humanité dans les arbres. Le bon progrès technique est celui qui, simultanément, envoie les politiciens au compost.
  21. C'est pas con ça tiens. Tu te pointes direct avec le plan tout fait.
  22. Il y a peut-être des seuils à distinguer. D'une part, il y a le seuil de survie dû à l'hygiène etc. Passer eg d'une mortalité de 50% à une mortalité de 5%, c'est gigantesque comme gap, et ça n'arrive qu'une fois dans l'histoire. Ensuite, passer de 5% à 4%, c'est bien sûr sympa et bon à prendre, mais ça n'est plus qu'une petite amélioration. En ce sens, certaines étapes de grosses améliorations (d'une génération à la suivante) sont derrière nous. Une révolution comme l'eau courante ... c'est pas tous les jours. La généralisation du téléphone portable. C'est formidable et ça a mis en jeu beaucoup plus de complexité que l'adduction d'eau ... néanmoins ça passe ama après l'eau courante. Et sinon, ama politiquement les choses se dégradent bel et bien en occident depuis 30 ans. La vie politique en 2019 ne me semble pas franchement meilleure qu'en 1980. En 1980 l'état emmerdait moins les gens. Il ne fallait pas 5 cerfas et 4 A/R à la mairie pour se voir autoriser un poulailler. J'ai du mal à voir ça comme "une vie meilleure". On est désormais asticoté par l'état 24/7/365. Et ça, il n'y a pas que les liborgiens qui en sont emmerdés. Si les gens pensaient que les radars sont synonymes de "vie meilleure", ils n'en auraient pas démontés les 3/4.
×
×
  • Create New...