poney

Animateur
  • Compteur de contenus

    23 194
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    54

poney a gagné pour la dernière fois le 15 juin

poney a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 924 Admiré

1 abonné

À propos de poney

  • Rang
    Gros posteur- Lasagne - leftlibertarian
  • Date de naissance 01/01/2000

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral classique
  • Ma référence
    Farrokh Bulsara

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Location
    Zanzibar
  • Interests
    Les activités de gauchisto-communistes habituellement dénigrées par les libéraux : les sciences sociales et les bars à vin branchouilles.

Visiteurs récents du profil

1 164 visualisations du profil
  1. Ah bon alors c'est juste une bonne soirée normale
  2. Ho lol, une party de 22h ? Chaud ! Ca me rappelle que étudiant, on organisait des fêtes de 24h. Sans drogue c'est très difficile, j'en ai fait que 3 ou 4, je sais plus trop. On commençait à midi par contre, pas à 9h du mat, mais il y a toujours ce moment difficile ou il n'y a plus de rades ouverts entre 5h du matin et 7/8h, et dans le quartier étudiant, il y a pas mal de bars qui ouvrent tôt mais refusent de servir de l'alcool avant 11h exprès à cause des étudiants qui font des afters...
  3. Nan mais y a 10gr de sucre dans une bière, donc a peu près : -une 15aine bières : 150gr -4/5 coupettes de champomy : ça doit faire quelques grammes -3/4 whisky coca : 20gr par verre, disons pas loin des 80gr Je me demande si on a pas bu aussi des Get27 ? En général, j'ai toujours une passade Get27 quand je suis bien dedans parce que c'est frais. Bon je me souviens pas trop. Des poignées de bonbons, des dizaines de macarons, des choux à la crème, du gateau. Et 5 ou 6 petits burgers... edit : oh wait il y avait aussi des croques monsieur. Erf Si j'ai pas tapé 3/400gr 500gr de sucre ce soir là, alors que je tourne à moins de 25/30 en moyenne par jour, mon corps à littéralement bugué les jours d'après. J'ai couru ces foutus 14km avec un ventre qui groulait, l'impression désagréable que j'allais me faire dessus. C'était les 78 minutes les longues que j'ai passé en 2017
  4. Mais bordel, c'est complètement con, le secret médical je veux bien, comme le secret judiciaire, ou le secret bancaire, mais quand il y a une affaire grosse comme une maison, ça se soulève.
  5. haha, nan, pour l'anecdote, j'ai couru un jogging de 14km très vallonné sous 30° le lendemain (départ 14h...). J'ai mis 1h18, je suis pas très ravis de mon temps, bien que j'aurais été incapable de faire mieux que ça il y a encore 6 mois, mais j'étais sorti à cause de la veille de mon état low-carb, je sentais que tout mon corps me demandait ce qu'il se passait, pas de jus. Mal dormi les premiers jours, pas de jus le mardi qui suivait à la musculation, grosse fatigue jusqu'au jeudi. bref, le sucre.
  6. lisez MG, pour milligramme et non megachiasse
  7. Oui l'appel du sucre je confirme, j'étais à un mariage il y a 15 jours et il y avait un buffet dessert dingue, avec aussi pleins de bonbons, je me suis battu contre moi même très longtemps durant la soirée avant que, probablement grisé par l'alcool, je me suis totalement laissé aller et ce fut un carnage. Un enfant lâché dans une confiserie. J'ai mis toute la semaine à m'en remettre, je le sentais. Pour ce qui est du magnesium, si je ne raconte pas de la merde, il me semble que les glucides participent à contenir dans le corps les electrolytes, donc passer en low-carb et plus en encore en céto, c'est s'assurer de voir son corps littéralement se vider de sodium, magnesium et autre calcium. Sans se supplémenter, je crois que c'est difficile voir impossible. (ce qui au passage me pose question sur le principe prétendument "naturel" de cette alimentation, mais peut-être que les fruits, baies sauvages et mode d'alimentation plus riches en abas replacent les electrolytes qu'il manque à une alimentation moderne) Personnellement, je prends 250gr de magnesium chaque matin et des compléments d’hydratations solubles en plus dans ma gourde quand je fais du sport, sans sucre. Et après une dose de sport, je rajoute un cachet de 250mg de magnesium que je ne prends pas sur une journée sans sport
  8. Les casques Grado je connais pas, mais j'utilise des cellules Grado (Green et Gold) sur mes platines et je les trouve cool (j'ai pas non plus testé des centaines de cellules donc...) La loudness war, je dirais que c'est l'ingé son des Beatles qui l'a inventé. Y avait déjà tentatives de gros son avec le "wall of sound" (qui est une compression "naturelle" de la réverbération) de Philou Spector, mais à ma connaissance, c'est ce jeune ingé son de 20 ans, Geoff Emerick, qui décide de passer outre toutes les règles des studios EMI pour enregistrer notamment la batterie de Ringo sur Revolver. Les micros à bande de l'époque coutaient une blinde et étaient fragiles, il fallait les foutre à une certaine distance de la source sonore, Emerick les a placé contre la grosse caisse, ensuite il a compressé le son puis à rajouté du gain. Je ne sais même pas comment il s'y est pris exactement, en 66, sur une table deux bandes, ça devait être du grand bricolage. Bref, et voilà. L'idée était de faire mieux que Spector et ça va aller en s'amplifiant sur les albums qui vont suivre avec Geoff Emerick. Quand on lit sa biographie, on voit bien que c'est une pratique qui n'existe pas vraiment, qui est clairement interdite pas EMI, il le fait en douce sinon c'est la porte, et le but est sonner plus fort que Spector. Il y a déjà l'idée de "war" à ce moment là. Le ver est dans le fruit, même si les albums des Beatles sonnent superbement et que Geoff Emerick peut légitimement être considéré comme l'un des meilleurs ingé son du monde. Évidemment, on ne parle pas encore des niveaux de compression dingues d'aujourd'hui, à cette époque, on trouve encore facilement 10, 15 voir 20 DB de dynamique sur les enregistrements, ce qui est déjà très éloigné des 50DB et plus réglementaires de l'époque (musique classique, jazz, toussa). A mon avis on peut déjà parler de loudness war parce que la volonté de sonner fort, bien, compressé, ... existe déjà. Une autre chose qui me fait dire ça, c'est que Alan Parsons était réputé pour détester cette mode de la compression et à enregistré les Floyds avec peu, voir pas du tout de compression (sur la batterie, justement). Dark Side of The Moon à une plage dynamique digne d'un grand enregistrement de jazz ou de classique. Si ce genre de débat existait dans les 60s/70s, y avait déjà un part de loudness war. Mais une part seulement.. A partir des années 80 ça part en couille et dès 2000, ouais, c'est le sommet du n'importe quoi. Personnellement, ça me fait mal aux oreilles, on ne distingue rien, c'est de la soupe. C'est sur-utilisé dans le metal et tout le monde trouve ça génial parce que "le son est énorme". Il est pas énorme connard, il va fort et c'est brouillon. Bref. Je suis nostalgique du son du hard-rock pour ça, bien sur ça compressait déjà mais à des niveaux relativement raisonnables.
  9. Tu découvres l'effet de l'insuline sur ton corps. Enfin plutôt son absence d'effets t Pour discogs, y a surtout BC d electro, j'ai pas tout regardé
  10. Ca me paraît louche. Déjà parce que je suppose qu'on parle du "Kapital" qu'il n'a jamais terminé (déjà). Ensuite parce qu'il est assez clair dans ses travaux que les "contradictions internes" au capitalisme qui suppose son écroulement ne sont pas pour tout de suite.
  11. https://www.nature.com/ngeo/journal/vaop/ncurrent/full/ngeo2973.html De circonstances
  12. Il n'est pas lavé, il est pollué parce que le gouvernement les a aidé.
  13. et ceci dit, le type est un Marocain arrivé à bxl il y a 3 ans.
  14. Remarque, à l'époque du haro sur le Herve puis sur la tarte au riz, on a vu fleurir les terroristes à Verviers