Aller au contenu

Flashy

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    5 583
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    31

Flashy a gagné pour la dernière fois le 18 octobre

Flashy a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 484 Admiré

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste

Contact Methods

  • Website URL
    https://journalduncurieux.com/

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    France

Visiteurs récents du profil

679 visualisations du profil
  1. Les drônes-taxi.

    C'est pareil à Londres ou Washington D.C? Je pensais que Paris, comme d'habitude, faisait chier pour rien.
  2. Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Menacé, mais ça va, je suis plus grand que 99% des salariés. Je ne suis pas une frêle demoiselle, ça calme les ardeurs.
  3. Pénurie : Y a plus d'beurre

    Du coup mieux vaut ne pas vendre? (C'est une vraie question, pas de l'ironie, ça paraît un peu contre-intuitif)
  4. Il est dommage que certaines vraies victimes préfèrent se taire. Mais l'exigence probatoire, elle, demeure essentielle. C'était là le but de ce petit compte-rendu : rappeler l'importance de la preuve. Là, un des deux militaires avait, heureusement, des échanges sur snapchat pour s'épargner la taule. Mais quid si ça n'avait pas été le cas? L'enjeu n'a rien d'anodin, je sais que tu en conviens. Tout comme la guerre est un sujet trop grave pour la laisser aux militaires (ou aux politiques...), la Justice est un sujet trop grave pour qu'on la laisse aux victimes (ou aux politiques...). L'empathie, la compassion, tout ça est extrêmement dangereux lorsqu'on cause procédure pénale.
  5. Pénurie : Y a plus d'beurre

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/06/17/le-marche-du-beurre-a-un-acces-de-fievre_5146219_3234.html
  6. Les drônes-taxi.

    Cela dépend de l'objection. Ainsi, pour qu'une telle technologie soit exploitable à Paris, il faudrait (i) un législateur souple et (ii) une mairie de Paris intelligente. La réunion de ces deux éléments me paraît hautement improbable dans un avenir proche.
  7. Pénurie : Y a plus d'beurre

    C'est à cause de la fin des quotas laitiers. Vu qu'il y a surproduction de lait, il y a rupture de stock de beurre. J'ai lu ça dans l'Immonde.
  8. Catalogne

    Oui, on est tous des opprimés. C'est ce qu'avaient en tête les rédacteurs de la DDHC lorsqu'ils évoquaient l'oppression.
  9. Catalogne

    Le XVIème arrondissement a fait sécession? Sinon, on parle de choix individuels ou du choix du gouvernement catalan via un référendum irrégulier sans valeur? Je suis perdu. Quant à l'oppression, non, payer trop d'impôt ce n'est pas de l'oppression. La résistance à l'oppression (contre le génocide, l'esclavagisme, les atteintes systématiques aux droits fondamentaux) ce n'est pas de lutter contre sa feuille d'impôts. Si tu veux vivre une bonne vie, chose tout à fait légitime et normale, tu peux faire ta vie ailleurs. Mais pas besoin, en partant, de clamer qu'on est opprimé. Les mots ont un sens. Remettre la télévision publique soumise au pouvoir catalan entre les mains du pouvoir central irait à l'encontre de la privatisation? Pourquoi? Le gouvernement catalan était une entité moins publique? Je ne comprends pas ton argument. Très concrètement, un organe de propagande change de crèmerie. Hurler à l'atteinte à l'indépendance, c'est ridicule, de ce point de vue. C'est exactement ce que j'ai dit, oui. Merci pour ta mesure.
  10. Catalogne

    Et sur le reste, ils sont autonomes ou pas? Ou ils sont opprimés? Emprisonnements d'idiots qui excitent la population contre les forces de l'ordre. Rien de très surprenant. Tout comme la mise en examen à venir des ministres ou de Puigdemont. Sur la répression policière, c'est triste mais pas de quoi comparer avec le Vénézuela si on garde vaguement le sens de la mesure. Sur le droit des peuples à l'autodétermination, je ne vais pas me répéter cent cinquante fois. Donc cf mes dix posts sur le sujet. Quant à la prise de contrôle des médias, il y a eu des nationalisations? Où ça? La télévision publique catalane n'est plus indépendante car ce n'est plus le gouvernement catalan qui donne les ordres mais Madrid? J'ai le droit de rouler des yeux? Oui, et? En quoi cela justifie que le gouvernement catalan agisse avec une telle légèreté vis-à-vis de ses propres lois? Ou en quoi cela rend-il la coalition moins brinquebalante?
  11. Catalogne

    Autonomie accrue sur quel point? La Police? La Culture? L'urbanisme? L'éducation? La santé? Quant aux indépendantistes, ils ont "gagné" les élections, il semblerait qu'il faille le dire assez vite vu la tronche de leur coalition. Quand t'es obligé de gratter des sièges auprès d'adversaires idéologiques pour avoir tant bien que mal une courte majorité, je n'appelle pas ça être en position de force : tu es dépendant de tes alliés minoritaires si tu veux garder ta courte majorité... Attendre six mois et parier sur une victoire plus large me paraîtrait plus sage que de s'entêter en se fondant sur un référendum en carton, une coalition brinquebalante et un storytelling victimaire qui ne prend pas. Mais c'est moins romantique. Je regarde les choses sous le prisme de l'importance, pour un gouvernement, d'essayer a minima de faire semblant de respecter la loi. Ainsi, je n'aime pas quand un gouvernement s'assied sur le droit quand ça ne lui convient pas. Je n'apprécie pas non plus qu'un gouvernement modifie la loi pour venir ensuite dire "nous sommes respectueux du droit, la preuve, nous avons modifié la loi pour la respecter", procédé que je trouve profondément détestable. Quand tu veux organiser un référendum ou une sécession, tu n'as pas beaucoup de règles à respecter, mais a minima quelques unes. Or, la façon dont s'est déroulée la séance parlementaire du 6 septembre dernier a vicié, à mes yeux, tout le processus ultérieur.
  12. Je parle de la loi, expression de la volonté générale. Je parle des institutions. Je parle des risques très concrets à avoir les comportements que tu dénonces. Et les risques, c'est de la taule. Les boîtes ne tolèrent pas les agressions sexuelles ou les viols. Quant au harcèlement, lorsque c'est caractérisé, je te certifie qu'il y a licenciement derrière dans une grande partie des cas. Par contre, non, le ressenti des gens ou leur définition évanescente du harcèlement ne suffit pas à licencier leur supérieur, leur collègue, leur subordonné (et c'est heureux). Nous ne vivons pas dans la même société, je pense. Je ne connais absolument personne qui aurait une telle réaction face à quelqu'un victime de viol. Ta position, c'est que la société ne pense pas vraiment que les comportements type harcèlement sont problématiques. Ton exemple ne me paraît pas aller dans ce sens. Ils savent que c'est problématique ou mal. Par contre, ils sont lâches ("pas de vagues"). Si, en réalité, tu veux dire qu'il y a beaucoup de lâcheté sur ces sujets-là, hé bien là je peux te rejoindre. Par contre, si tu veux dire que ces comportements sont admissibles par les gens en général, je suis en profond désaccord. Prenons le Cabinet X. Le Cabinet d'avocats X a un associé qui rapporte plein de thunes. Vraiment plein. Le problème, c'est que cet associé est dément. Parmi ses faits d'armes, il y a eu le vol des petites culottes d'une collaboratrice lors d'un voyage ou le fait de renverser une canette de coca sur le crâne d'un collaborateur qui n'avait pas été assez vif d'esprit. Ces faits n'ont pas donné lieu à sanction. Pourquoi? Pas parce que le cabinet soutient ou apprécie ces comportements. Mais parce qu'il ramène de la thune. A la micro-seconde où ce type sera dans la merde d'un point de vue clientèle, il se fera crucifier, voire radié. Quatremer parlait du côté très lourdingue de DSK, même si rétrospectivement on voit bien qu'il était plus que lourdingue... Et il n'a pas tort : en France, on tolère davantage la séduction à deux balles du cinquantenaire bedonnant qu'aux USA. Je ne suis pas sûr, en soi, que ce soit un mal tant qu'on reste strict et rigoureux dès lors qu'il y a clairement abus. La presse française est servile. Ce n'est pas un problème de devoir prouver le viol, ou le reste. Cette exigence probatoire, qui est absolument fondamentale, ne signifie pas que la Justice tolère ou admet les comportements incriminés. Si ça t'intéresses, un compte-rendu d'une affaire sur deux militaires accusés de viol, compte-rendu du point de vue du conseil des militaires : http://maitremo.fr/les-deux-costauds/
  13. Catalogne

    Tu n'acceptes pas le cadre de négociation posé par des partenaires politiquement plus faibles, qui se fondent sur un référendum irrégulier et une assise juridique non rigoureuse. Quant à l'attitude "ça passe ou ça casse", j'ai l'impression qu'elle vient du gouvernement catalan. Je ne serais pas surpris si, dans leurs rêves, ils espèrent qu'il y ait quelques morts à exploiter médiatiquement. Ou un pourrissement permettant la radicalisation nationaliste. Je trouve que le romantisme révolutionnaire permet d'effacer un peu vite l'attitude très décontractée du gouvernement catalan à l'égard des règles de droit. Non, la fin ne justifie pas les moyens. La seule voie honorable est d'accepter la mise sous tutelle de 6 mois, en contestant tel ou tel point s'il y a lieu (par exemple quant à l'empiétement du pouvoir législatif catalan par l'exécutif castillan), et de viser la victoire aux élections anticipées. Si les indépendantistes gagnent ces élections anticipées, ils pourront peser pour la négociation de la réforme constitutionnelle et, si leur coalition est solide, seront en meilleure position pour obtenir ce qu'ils veulent sans être contraints à un pourrissement de la situation. Mais je suis peut-être trop timoré.
  14. Désolé, mais le harcèlement sexuel, l'agression sexuelle ou le viol n'ont pas la bénédiction de "la société". Ce sont, d'ailleurs, des infractions pénales. Dès lors qu'il y a des preuves, il y a condamnation. De même, quand j'ai des preuves, je licencie. Quand le comportement privilégié est de baisser les yeux comme une victime et de chouiner sur Twitter, hé bien ouais, ça ne bouge pas. Mais ça, je n'y peux rien.
  15. Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Oui, ça. Ma description assez laconique ne rend pas justice au bouzin.
×