Neomatix

Membre Adhérent
  • Compteur de contenus

    8 781
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

Neomatix a gagné pour la dernière fois le 31 décembre 2016

Neomatix a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

835 Populaire

À propos de Neomatix

  • Rang
    Scribe
  • Date de naissance 14 décembre

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Balthazar Picsou

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Location, Location

Visiteurs récents du profil

659 visualisations du profil
  1. Le marché c'est la rencontre de l'offre et de la demande, point final. Il se trouve que, dans le secteur pétrolier, l'offre et la demande sont sous forte influence de déterminants politiques, mais ça ne change rien à l'efficience du marché dans ce contexte. L'ancitipation des phénomènes géopolitiques fait partie intégrante des anticipations par les agents de l'offre et la demande pour le pricing des futures.
  2. Le principal ça se rembourse aussi, hein. Mais même sans principal, s2k€/an capitalisés sur une vie active de 40 ans ça chiffre. Comment la dépense est dirigée par le vote, plutôt. Cet argument est utilisé pour décourager les électeurs de soutenir des politiques déficitaires, pas pour culpabiliser les libéraux.
  3. Donc les générations passées laissent la charge aux générations futures de travailler "un peu" (33k€/pers tout de même) plus pour assumer leur train de vie passé. Et tu cries à l'abus de langage lorsque l'on parle d'"endettement sur le dos des générations futures" ?
  4. Je viens de recevoir deux PV de stationnement de la belle ville de Bordeaux, datés d'il y a trois semaines. L'écart entre les deux PV ? 15 minutes. A ce point-là je me demande pourquoi ils n'en bourrinent pas quinze à la seconde. La cerise sur le pompon : cette nuit-là je me suis fait taguer le camion. Les flics devaient être trop occupés à verbaliser les gens qui se garent devant chez eux, ces vilains délinquants.
  5. Si seulement...
  6. Notez bien la mega-baise annoncée. Ce n'est pas faire converger la fiscalité du diesel ET celle de l'essence. Ou faire converger la fiscalité de l'essence avec celle du diesel. Ils nous annoncent pépère utiliser les inquiétudes sur les particules pour augmenter d'un quart les taxes. Lesquelles sont subies par les pauvres hères qui avaient suivi les encouragements fiscaux de l'Etat sur le diesel (i.e. ceux qui roulent beaucoup, i.e. ceux qui bossent). Gros connards.
  7. Lesquelles richesses sont consommées aujourd'hui. Les générations futures de contribuables devront créer suffisamment de richesses pour couvrir principal et intérêts auprès de l'organisme créancier (en grande majorité étranger mais peu importe). Edit : ce retard dans le post
  8. Un peu comme une femme qui resterait avec un homme qu'elle méprise car il apporte un revenu confortable ? (ou l'inverse, hein). J'ai jamais lu ça sur Liborg (je conviens que j'y suis depuis moins longtemps). CPEF, oui, pays de cons, oui, de même que maintes critiques contre l'Etat. Mais jamais une exclamation aussi vide de sens que "nique la France".
  9. De quoi ? Elle a dit explicitement qu'elle ne cautionnait pas les propos.
  10. C'est quoi ce titre putaclick ? La réalité de l'article est tout de même assez différente. Aujourd'hui c'est déjà 33%, et on est loin d'avoir un tiers de la population qui clamse dès qu'il fait un peu chaud. Gageons que les climatiseurs seront suffisamment répandus en 2100 pour réduire la mortalité de tels événements. Ce sera toujours moins cher et plus confortable que de "limiter drastiquement les émissions de GES". Ce qui gonfle pas mal de personnes (pas uniquement les libéraux) c'est le catastrophisme extrémiste et l'inquisition qui s'immiscent dès qu'on veut parler du climat. Le drame de l'"écologie politique" est que ça sert de mulet de bataille à tous les losers en manque de reconnaissance (*ahem* Ségolène *ahem* Al Gore *ahem*). Si ces derniers ne faisaient que donner des conférences ce serait OK : c'est leur avis, qu'ils le partagent. Mais ils poussent des réglementations aussi absurdes que liberticides et contre productives, ce qui devrait choquer n'importe quel libéral aussi bien que tout rationnel. Il y a un climat malsain (désolé) et de sérieux amalgames sur ce sujet, ça crève les yeux. Ne serait-ce que la confusion goubiboulguesque entre émissions de CO2 et énergies renouvelables. Un exemple tout con : la combustion de bois de chauffage est encouragée par Ségolène Royal, aux antipodes de l'objectif de réduction des émissions de CO2. A tel point que Roissy est chauffé au bois (récolté à côté de chez moi en massacrant la forêt, merci l'ONF). TL;DR : l'écologie, oui ; l'écologie politique, non.
  11. Comment quoi marche ? Le bourgeois malgré lui ça le rend lettré et presque sympathique.
  12. En lisant le titre de la vidéo YouTube j'ai cru que Camélia Jordana était sociétaire de la Comédie Française. Tout de suite, ça faisait bizarre. Bref, quand ils en sont à donner les running gags (Fabrice/Farid) dans la bande annonce, ça craint.
  13. Si ça suit la même fourchette qu'en anglais (13-19 inclus) c'est bon.