Aller au contenu

Ultimex

Tribun de la Plèbe
  • Compteur de contenus

    4 452
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    4

Ultimex a gagné pour la dernière fois le 8 janvier

Ultimex a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

664 Populaire

1 abonné

À propos de Ultimex

  • Rang
    Agent gras double zéro sept
  • Date de naissance 08/03/1985

Previous Fields

  • Tendance
    Anarcap
  • Ma référence
    Hayek, Oakeshott

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.lastfm.fr/user/StonedBob

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Maremma, Orsenna
  • Interests
    Musique, littérature, peinture, philosophie politique.

Visiteurs récents du profil

3 211 visualisations du profil
  1. Ultimex

    Combien tu pollues ?

    3,3 Terres seulement.
  2. Ultimex

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Ok, on a trouvé notre roi-philosophe. All hail Flashy !
  3. Ultimex

    Conservateurs et libertariens: un cousinage malaisé

    Oui c'est Friedman. En fait, je n'y vois pas une hiérarchisation des libertés mais plutôt un rappel qu'elles sont toutes intriquées les unes aux autres : restreindre la liberté d'expression se traduira aussi par une restriction de la liberté économique.
  4. Ultimex

    Conservateurs et libertariens: un cousinage malaisé

    Le roi-philosophe. En fait, @L'affreux n'a pas tort : les libertés que vous mentionnez peuvent exister voire être défendues en théorie dans un pays mais pas en pratique du fait de restrictions à la liberté économique. Exemple concernant la liberté d'expression : supposons un pays qui défend en théorie celle-ci (et où, effectivement, personne n'est arrêté pour ses opinions) mais où il faut avoir une autorisation administrative quelconque pour ouvrir un journal (posséder un capital de XXXX € pour cela par exemple) ou où le papier et l'encre ne sont produites que par une entreprise publique ou (insérer l'exemple de restriction économique de son choix)... Bref, dans ce pays, il devient facile pour l'Etat de contrôler les opinions sans pour autant interdire directement la liberté d'expression : les opinions dissidentes resteront tout simplement minoritaires.
  5. Ultimex

    Darwin awards

    Je n'en garde pas un souvenir particulier.
  6. Ultimex

    Darwin awards

    Ça se trouve encore dans les bleds perdus.
  7. Ultimex

    Images pas cool, justice sociale & steaks saignants

    Concernant l'aspect totalitaire, il faut attendre le XXème siècle (soit 2300 ans après la rédaction de la République) pour voir apparaître les premières expériences de ce genre. Et cela n’a rien de surprenant, le communisme, le fascisme et le nazisme (tout comme le libéralisme, le socialisme ou le conservatisme) sont en effet le fruit de la philosophie politique moderne qui naît avec Machiavel et Hobbes et qui se caractérise par la recherche de l’ordre politique le mieux à même de diriger les hommes tels qu’ils sont, accordé à ce que la plupart d’entre eux désirent effectivement. Inversement, les penseurs classiques (dont Platon) recherchent le meilleur régime, c’est-à-dire celui le plus favorable à la pratique de la vertu ou au mode de vie que les hommes (souverains inclus) devraient mener, conformément à l’ordre naturel des choses. Les problèmes auxquels tentent de répondre les systèmes totalitaires ne correspondent donc pas à ceux soulevés par la philosophie politique classique et, par conséquent, prétendre que Platon est totalitaire s’avère un anachronisme certain. Ensuite on peut considérer que l'analogie cité/âme a quelque chose d'ironique (une Cité peut-elle philosopher ou se reproduire ?). Quant au corps et à ses désirs, il n'est pas qu'étroitement contrôlé par l'ardeur, il est surtout négligé (ce qui rend son contrôle facile) ! Si on regarde l'éducation sportive des gardiens ou les passages sur la médecine, ces éléments semblent principalement consacrées au bien-être de l'âme et non du corps. De même, la différence homme/femme est minimisée dans le livre V (de mémoire, hommes et femmes ne sont, selon Socrate, pas plus différents qu'un homme chauve et un homme avec des cheveux. Ah bon ?), le désir entre eux aussi : en fait, tout ce livre est une exagération peu subtile. Après, on peut voir cette négation du corps et de ses désirs comme quelque chose de secondaire (de même que le fait de ne pas beaucoup parler du peuple). Il me semble cependant que Socrate fait du désir un élément fondamental pour philosopher dans le Banquet (je ne l'ai pas encore lu), ce qui est un peu embêtant : cela veut dire que lui-même n'aurait pas sa place dans la Cité juste. Encore heureux que cela ne lui échappe pas, la fin de Socrate est bien la preuve que la Cité est hostile à la philosophie. Et il y a un passage qui m'a marqué, où Socrate semble assez clairement se moquer de son auditoire, le moment où il explique que les habitants de la Cité, ayant accepté de mettre un philosophe à sa tête, la quitteront en laissant leurs enfants de moins de 10 ans, comme ça, sans se poser de questions. Oui oui, les mêmes habitants qui voient initialement d'un mauvais œil les philosophes (cf. les Nuées d'Aristophane ou, pour rappel, la condamnation à mort de Socrate pour se souvenir de l'hostilité de la Cité envers la philosophie). Peut-être parce que Socrate laisse justement sous-entendre que c'est impossible (on peut imaginer qu'il s'agit d'une manière de tempérer Glaucon et Adimante : inutile d'essayer de recréer la Cité juste, elle n'existe en effet que dans le passé, mieux vaut donc 1) réformer prudemment Athènes (sinon on risque de faire dégénérer la démocratie athénienne en tyrannie) et 2) faire une place aux philosophes qui ne sont pas un danger pour la Cité malgré ce que le peuple veut croire). Tu noteras d'ailleurs que si Socrate n'aime guère la démocratie, il reconnaît qu'il s'agit du seul régime où il est possible de philosopher (en dehors de l'aristocratie).
  8. Ultimex

    Bitcoin et autres cryptomonnaies

    Bienvenue @Dybs, Merci d'aller te présenter dans le sous-forum approprié et de te choisir un avatar.
  9. Ultimex

    Images pas cool, justice sociale & steaks saignants

    La République (-380) , c'est postérieur à l'Assemblée des femmes (-392). Et ce n'est pas à toi que s'adressait ma remarque (personnellement, j'aime bien le peu de Platon que j'ai lu), plutôt à ceux qui défendent l'idée que Platon est un précurseur du totalitarisme. Sinon, je ne suis pas sûr que l'on puisse limiter la discussion politique dans la République à une grosse métaphore de l'âme : sa Cité en paroles met en lumière un certain nombre de chose sur le fonctionnement des cités en général (la partie sur le Noble Mensonge par exemple : il est intéressant de noter que toute société est basée sur un concept similaire). Par contre, il convient de noter que la Cité juste n'est possible que parce que Socrate néglige, fait volontairement abstraction d'un certain nombre de choses (1. les choses les plus basses i.e. le peuple dans la Cité, le corps et ses désirs chez l'individu, ce qui est d'ailleurs conforme à la demande des deux frères de Platon qui négligent aussi ces points dans leurs questions ; 2. la difficulté à faire coïncider la philosophie avec la direction de la Cité, le philosophe devant en effet accepter de prendre la direction de la Cité et le peuple accepter le Philosophe à sa tête, ce qui n'est pas gagné : cf. la fin de Socrate). Bon, de toute manière :
  10. Ultimex

    Images pas cool, justice sociale & steaks saignants

    Tiens tiens ça me rappelle le synopsis d'un dialogue écrit par un philosophe peu aimé en ces lieux. *Relance la machine sur la République*. Excellent sinon, oui, comme beaucoup de ses pièces.
  11. Ultimex

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Un belge, comme par hasard. ()
  12. Y a encore du progrès à faire de la part des séries françaises....
  13. Je ne sais pas qui est le scénariste de cet excellent feuilleton d'été mais il maîtrise l'art du rebondissement comme personne. Maintenant, je crains un peu l'essoufflement, le dénouement plan-plan, facile, sans panache, à base de tout-est-bien-qui-finit-bien, le méchant Benalla est puni, la République est sauve (et reste sans tâche) voire le délayage pour laisser place une deuxième saison sans intérêt. Enfin bon, il est encore trop tôt pour resiller mon abonnement à Repflix.
  14. Chic, encore un débat liborg où tout le monde se prend la tête sur un détail alors que, globalement, le même avis est partagé par tous. En résumé : la prétendue homosexualité de Macron ou les origines rebeus de Benalla n'ont a priori aucun lien dans cette affaire et en parler plus longuement ici n'a donc strictement aucun intérêt. Bref, au lieu de nous étriper inutilement, revenons au scandale Benalla avec des éléments plus factuels et intéressants. (Au nom de tous les lurkers, merci).
  15. De rien. A noter que si ce livre ne répond pas nécessairement aux questions de Zagor, il explique de manière assez claire le développement des institutions juridiques en Occident (tout en ayant le mérite d'être assez accessible pour quelqu'un n'ayant que de vagues notions de droit).
×