Jump to content

AX-poulpe

Membre Actif
  • Posts

    7664
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    12

Everything posted by AX-poulpe

  1. Ah ben oui j’avais pas fait gaffe
  2. Je constate que le cours de Tether ne descend presque jamais en dessous de 0,998$ selon Coinmarketcap, lorsque dans le même temps je le vois à 0,94 et des brouettes selon l'agrégateur de marché de Ledger Live. Qui est plus proche de la vérité ?
  3. La démarche pue du cul, même si je ne doute pas que dans un milieu pareil il y a effectivement encore plus d'arnaqueurs qu'ailleurs, très justement attirés par la grande quantité de pigeons à plumer. Je ne vois pas trop ce qu'on va apprendre de nouveau sur le genre humain, à supposer que l'archive ne soit pas fausse ou modifiée en premier lieu.
  4. Si c'est possible juridiquement d'indexer les tranches d'impôts sur l'inflation mais de ne pas indexer les salaires ni les retraites sur l'inflation, c'est clairement la stratégie optimale pour nos chers gouvernants 😃
  5. Une partie des infos se trouve ici http://www.shadowstats.com/article/no-438-public-comment-on-inflation-measurement
  6. Oui. Je suis pauvre
  7. Je n'ai aucune légitimité pour donner le moindre conseil financier, et comme beaucoup ici j'ai un biais catastrophiste dont je ne sais pas me défaire. Par exemple avant le premier confinement j'ai retiré absolument toutes mes écononomies (pas grand chose ceci dit) en espèces pour les garder chez moi. Ca s'est avéré inutile, et je me suis surtout aperçu que ma superbe banque que j'aime ne permettait pas les dépôts d'espèces, donc j'ai du m'emmerder au possible en remettant tout ça dans le système. Je peux te dire ce que je ferais à ta place : j'estimerais avant tout mon besoin de liquidité et je laisserais la somme en question sur un compte courant ou un livret A. Elle se fait doucement bouffer par l'inflation mais en cas de pépin tu as de quoi faire face, c'est le prix à payer. Si j'avais des sommes restantes au-delà de ce matelas de sécurité je les investirais tout simplement dans quoi que ce soit de réel : voiture, appartement, place de parking, actions, etc. Et naturellement je mettrais une petite portion en or physique et en Bitcoin pour dormir plus tranquille, tant que la somme en Bitcoin peut se permettre d'être entièrement perdue et que celle en or ne représente pas un trop gros risque à conserver hors d'un coffre de banque.
  8. Je n'ai pas regardé les chiffres en détails mais j'imagine mal un retour à la normale sachant que nous avons entièrement financé les deux ans de dictature sanitaire (et l'arrêt corollaire de l'économie) avec des prêts garantis par l'Etat qu'il va désormais falloir rembourser ou sur lesquels il y aura des défauts. Donc soit l'inflation baissera car l'économie se contractera, soit on rembourse les prêts avec d'autres prêts et alors je vois mal comment l'inflation peut diminuer. D'autant que je ne vois pas d'issue prochaine à la guerre en Ukraine, ni de climat commercial très sain entre la Chine et le reste du monde, donc le retour à la situation d'avant (qui était déjà inflationniste, quoi qu'on en dise) me semble illusoire. Et puis les actifs c'est bien gentil mais ça finira par mettre toute une génération dans la rue, celle qui n'a pas compris l'arnaque des BC et n'a donc pas investi en bourse, et n'aura jamais accès à l'immobilier. Ou alors en s'endettant à vie pour une cage à lapins qui sera de plus en plus taxée. C'est un cocktail explosif quand on verra pendant ce temps-là le CAC40 s'en mettre plein les fouilles (ce sera présenté comme ça en tous cas).
  9. Je ne vois pas car le scénario est inédit et qu'il n'existe aucune bonne solution. J'ai tendance à penser que les BC remonteront effectivement les taux mais trop peu et trop tard, et donc l'inflation filera jusqu'à l'établissement d'un nouvel ordre monétaire (lequel et après quels troubles sociaux et politiques ? Je m'inquiète). Ou alors elles remonteront suffisamment les taux mais que cela s'accompagnera d'importantes remises de dettes publiques et privées qui rendraient alors possible pour tous les incontinents de la dépense de mieux encaisser le choc, le temps de se réformer (ou de repartir pour un tour). Avec un peu de malchance on aura un mi-chèvre mi-chou qui mécontentera tout le monde, et ce sera d'autant plus explosif. Voilà mes deux sous, qui ne correspondent effectivement à aucun scénario théorique puisque la situation d'aujourd'hui est historiquement inédite à certains égards, notamment sur notre incapacité à accepter des difficultés économiques au contraire des américains qui se sont pris une cure de taux élevés dans les années 1980.
  10. C'est comme ça que je vois les choses : c'était très mal engagé depuis que la Fed s'était dégonflée après tenté de remonter les taux à un niveau normal en 2018 ou 2019 (je ne sais plus) et maintenant viennent s'ajouter deux chocs exogènes et réels : la pandémie (qui aurait pu être un choc bien moindre si nous n'avions pas volontairement arrêté nos économies) et la guerre en ukraine qui crée un choc immédiat et empêche un retour à un niveau de mondialisation comme nous connaissions. Oui, et ça avait aussi été masqué par les changements réguliers de méthode de calcul. Pour avoir une estimation de l'inflation actuelle si on a mesurait comme en 1980 ou 1990, il y a ce site http://www.shadowstats.com . Si on prend la méthode de 1980 et pour les Etats-Unis, cela nous donne ça : D'après Jean-Marc Daniel c'était plutôt quelque chose comme le taux normal de défauts de remboursement même lorsque tout va bien, ou quelque chose du genre. Et pour les salaires je suis absolument contre le fait de les maintenir tandis que l'inflation augmente car cela revient à redistribuer l'argent des salariés en direction des catégories qui bénéficient de l'argent magique que nous créent les banques centrales. Ca permet de masquer plus longtemps la dimension insoutenable de la dynamique inflationniste, il faut admettre que c'est pratique pour les banquiers centraux comme pour les gouvernements et les producteurs. L'ajustement devrait se faire par une bonne grosse purge de l'économie avec des faillites en pagaille et des salariés licenciés qui pourraient - dans un monde idéal - venir faire pression à la baisse sur les salaires des emplois encore disponibles ou remplir les emplois jusque là non pourvus.
  11. Je signale ce petit événement
  12. Pour leur défense je dirais que de nombreux articles de Bloomberg ne volent pas beaucoup plus haut dans l'analyse. Mais pas avec nos impôts, j'en conviens.
  13. C'est un peu l'impression que j'ai eu en parcourant rapidement le discord, ça fait un peu forum parallèle. Mais comme c'est ma première expérience sur Discord mon avis vaut vraiment deux sous, et puis soyons réaliste : je ne suis plus assez jeune pour comprendre comment les vrais jeunes communiquent
  14. Up ! Je me suis enfin décidé à télécharger Discord et Telegram, il y a déjà un lien pour rejoindre les libéraux les plus cools de France et d'ailleurs ?
  15. Oui, j'en suis encore un peu choqué. Pour le groupe ça doit être d'autant plus difficile quand ils étaient en tournée et avaient dû lui taper sur l'épaule quelques heures plus tôt
  16. Salut tout le monde, je reviens sur ce fil au même sujet que la dernière fois que je suis intervenu : la méthodologie économique expliquée à des étudiants qui débutent à peine l'économie (et ne la poursuivront probablement pas). La première fois je crois me souvenir que @xara m'avait fait un retour intéressant sur un paragraphe que j'avais soumis: il pointait des erreurs et imprécisions qui m'ont fait réaliser que de toute façon mon propos était beaucoup trop ambitieux pour des étudiants de L1 Droit et donc plutôt que d'intégrer ses précisions intéressantes mais complexes, j'ai simplifié et clarifié le tout, je ne vous l'inflige pas ici mais j'en profite pour poser une question et demander un avis. La question : auriez-vous des exemples concrets de problèmes économiques résolus (ou correctement étudiés) à l'aide d'une méthodologie hypothético-déductiviste, puis de problèmes mieux résolus avec une méthode empirico-inductiviste ? Il me semble que si j'étais un noob, l'inductivisme me semblerait beaucoup plus intéressant et "scientifique". J'ai tenté d'expliquer qu'après tout le déductivisme - étant donné qu'il repose sur des hypothèses issues de l'observation ou de l'introspection - est en quelque sorte un inductivisme indirect et n'est donc pas aussi détaché du réel que sa description habituelle pourrait laisser croire. Idéalement ce serait intéressant de montrer pour chacune de ces deux approches un exemple de problème pour lequel l'autre méthodologie pourrait mener à des erreurs flagrantes en matière d'analyse ou de prédiction. L'avis : j'avais téléchargé il y a un moment le traité de méthodologie économique de Benoît Malbranque, mais j'ai longtemps repoussé sa lecture car l'absence de credentials de l'auteur pouvait légitimement inciter à la prudence. J'ai commencé à le lire et je dois dire que pour l'instant je trouve le style agréable, clair et l'ambition de l'ouvrage bien définie. Seul reproche à faire pour l'instant : le ton est parfois prétentieux. Mais je serais curieux d'avoir vos retours critiques si certains d'entre vous l'ont lu. https://www.institutcoppet.org/benoit-malbranque-introduction-a-la-methodologie-economique-2013/
  17. Dernier épisode de CP Podcast https://anchor.fm/contrepoints/episodes/Invasion-russe-de-lUkraine--premier-bilan-et-perspectives-avec-Alexandre-Massaux-e1f9hji
  18. Je pense que ce ne serait effectivement pas une surprise très surprenante ?
  19. J'ai peu été sur le forum récemment, mais je m'étonne qu'il ne soit pas nonossé
  20. je voulais dire que la chute lente mais sûre est en train de faire place à une chute brutale, mais bien sûr qu’il suffit de regarder le prix de l’or pour mesurer la nullité de nos monnaies. il faut vraiment te l’expliquer ?
  21. ah mais moi je crois que l’effondrement monétaire a débuté, j’en profitais simplement pour faire un peu de réclame, comme dirait ma grand-mère
  22. Il se trouve que Jean-Marc Daniel rejoint Madelin sur certains points, notamment sur la faiblesse de l'inflation. Mais il est très inquiet sur la question de la dette publique, comme il l'a récemment expliqué dans un très célèbre podcast d'un non moins célèbre journal.
  23. Zut alors, il va encore falloir changer le mode de calcul de l'inflation pour nous démontrer qu'elle est parfaitement sous contrôle.
  24. je suis preneur de la référence exacte qui ne manquera pas d’être ressortie
×
×
  • Create New...