Jump to content

AX-poulpe

Membre Actif
  • Posts

    7745
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    12

Everything posted by AX-poulpe

  1. Essaie plusieurs modèles, elle doit être confortable dans tes bras, jolie pour te donner envie de la jouer, et bien sonner à ton oreille (demande au vendeur de l'essayer pour toi, c'est souvent mieux pour juger un instrument).
  2. En effet j'ai pas mal écumé le sujet entre le podcast et la musique, donc si tu me fais un récap de tes besoins je te fais quelques suggestions. Dis moi surtout si c'est juste pour une seule utilisation ou si tu aimerais un truc qui peut te servir à autre chose (et si oui, quoi ?). Une idée de budget ?
  3. Je l'ai fait J'ai un ami qui l'a fait et ça a très bien fonctionné sauf avec TheFork, faudra d'ailleurs que l'ami en question contacte le service client pour éclaircir ça.
  4. AX-poulpe

    Montelibero

    @Zagor J'en profite pour signaler qu'un ami a soumis un article à CP sur ce projet (je crois qu'il y songe sérieusement) et voulait justement savoir si la rédac compte le publier.
  5. Si quelqu'un souhaite faire un article à ce sujet je vous rappelle que nous avons un podcast à ce sujet, et qui me semblait particulièrement intéressant : https://spotifyanchor-web.app.link/e/ddFlfel2sub (avec Kevin Brookes)
  6. Bonne remarque, et ce n'est pas impossible qu'elle ait écrit elle-même le message, plus rien ne m'étonne à ce stade. Mais en effet ça devient triste donc j'arrête de m'en moquer. Pas complètement quand même car ses actions ont un impact sur des gens bien réels (oui, même Eric Zemmour est un être humain), mais disons que je vais éviter de tirer sur l'ambulance.
  7. On entre dans le pathos, comme d'habitude... 100% d'accord avec ses filles : il faut arrêter Twitter pour de bon
  8. https://www.liberation.fr/checknews/saisie-de-drogue-faux-commandant-dinterpol-comment-une-ex-soutien-de-zemmour-a-voulu-pieger-luniversite-dete-de-reconquete-20220913_TWJNZVBFYRGJNPASFLAJL64GWI/ Cette femme est un facepalm permanent, on ne s'en lasse pas.
  9. J'espère que ça fera réfléchir les prochains qui seront tentés d'accepter les généreux dons de la famille Gave
  10. Je n'ai pas étudié la période, mais si l'inflation continuait cela devait bien se traduire tôt ou tard par des hausses de salaires, au moins pour certaines catégories bénéficiant le plus directement de l'impression monétaire, non ? Ou alors c'était essentiellement le prix du pétrole qui nourrissait l'inflation d'alors ? Il me semble pourtant que si la hausse des prix était alors liée à un choc exogène, alors cela aurait dû se traduire par une récession plutôt que par une inflation durable. Je peux comprendre le fait que l'élasticité-prix assez faible de la demande de pétrole a pu causer une inflation à court terme, mais sans endettement et impression monétaire massive le revenu disponible aurait dû mécaniquement se réduire et contracter le reste de la production (nonobstant l'épargne qui peut être grillée dans les premiers temps pour maintenir un niveau de consommation donnée. Récemment ma tante me disait qu'à l'époque même elle qui n'avait pas fait d'études avait bien compris que l'inflation lui rembourserait ses emprunts immo, et avait donc foncé. Elle était assistante sociale, donc probablement fonctionnaire, j'imagine que son salaire était peut-être indexé sur l'inflation ou quelque chose du genre.
  11. Si tu écoutes JM Daniel, tu peux par exemple écouter cette interview que je recommande de manière tout à fait objective et désinteressée https://anchor.fm/contrepoints/episodes/Largent-magique--enfin-la-solution-pour-sauver-nos-finances-publiques---Avec-Jean-Marc-Daniel-partie-22-e1eb392
  12. Ah ben oui j’avais pas fait gaffe
  13. Je constate que le cours de Tether ne descend presque jamais en dessous de 0,998$ selon Coinmarketcap, lorsque dans le même temps je le vois à 0,94 et des brouettes selon l'agrégateur de marché de Ledger Live. Qui est plus proche de la vérité ?
  14. La démarche pue du cul, même si je ne doute pas que dans un milieu pareil il y a effectivement encore plus d'arnaqueurs qu'ailleurs, très justement attirés par la grande quantité de pigeons à plumer. Je ne vois pas trop ce qu'on va apprendre de nouveau sur le genre humain, à supposer que l'archive ne soit pas fausse ou modifiée en premier lieu.
  15. Si c'est possible juridiquement d'indexer les tranches d'impôts sur l'inflation mais de ne pas indexer les salaires ni les retraites sur l'inflation, c'est clairement la stratégie optimale pour nos chers gouvernants 😃
  16. Une partie des infos se trouve ici http://www.shadowstats.com/article/no-438-public-comment-on-inflation-measurement
  17. Oui. Je suis pauvre
  18. Je n'ai aucune légitimité pour donner le moindre conseil financier, et comme beaucoup ici j'ai un biais catastrophiste dont je ne sais pas me défaire. Par exemple avant le premier confinement j'ai retiré absolument toutes mes écononomies (pas grand chose ceci dit) en espèces pour les garder chez moi. Ca s'est avéré inutile, et je me suis surtout aperçu que ma superbe banque que j'aime ne permettait pas les dépôts d'espèces, donc j'ai du m'emmerder au possible en remettant tout ça dans le système. Je peux te dire ce que je ferais à ta place : j'estimerais avant tout mon besoin de liquidité et je laisserais la somme en question sur un compte courant ou un livret A. Elle se fait doucement bouffer par l'inflation mais en cas de pépin tu as de quoi faire face, c'est le prix à payer. Si j'avais des sommes restantes au-delà de ce matelas de sécurité je les investirais tout simplement dans quoi que ce soit de réel : voiture, appartement, place de parking, actions, etc. Et naturellement je mettrais une petite portion en or physique et en Bitcoin pour dormir plus tranquille, tant que la somme en Bitcoin peut se permettre d'être entièrement perdue et que celle en or ne représente pas un trop gros risque à conserver hors d'un coffre de banque.
  19. Je n'ai pas regardé les chiffres en détails mais j'imagine mal un retour à la normale sachant que nous avons entièrement financé les deux ans de dictature sanitaire (et l'arrêt corollaire de l'économie) avec des prêts garantis par l'Etat qu'il va désormais falloir rembourser ou sur lesquels il y aura des défauts. Donc soit l'inflation baissera car l'économie se contractera, soit on rembourse les prêts avec d'autres prêts et alors je vois mal comment l'inflation peut diminuer. D'autant que je ne vois pas d'issue prochaine à la guerre en Ukraine, ni de climat commercial très sain entre la Chine et le reste du monde, donc le retour à la situation d'avant (qui était déjà inflationniste, quoi qu'on en dise) me semble illusoire. Et puis les actifs c'est bien gentil mais ça finira par mettre toute une génération dans la rue, celle qui n'a pas compris l'arnaque des BC et n'a donc pas investi en bourse, et n'aura jamais accès à l'immobilier. Ou alors en s'endettant à vie pour une cage à lapins qui sera de plus en plus taxée. C'est un cocktail explosif quand on verra pendant ce temps-là le CAC40 s'en mettre plein les fouilles (ce sera présenté comme ça en tous cas).
  20. Je ne vois pas car le scénario est inédit et qu'il n'existe aucune bonne solution. J'ai tendance à penser que les BC remonteront effectivement les taux mais trop peu et trop tard, et donc l'inflation filera jusqu'à l'établissement d'un nouvel ordre monétaire (lequel et après quels troubles sociaux et politiques ? Je m'inquiète). Ou alors elles remonteront suffisamment les taux mais que cela s'accompagnera d'importantes remises de dettes publiques et privées qui rendraient alors possible pour tous les incontinents de la dépense de mieux encaisser le choc, le temps de se réformer (ou de repartir pour un tour). Avec un peu de malchance on aura un mi-chèvre mi-chou qui mécontentera tout le monde, et ce sera d'autant plus explosif. Voilà mes deux sous, qui ne correspondent effectivement à aucun scénario théorique puisque la situation d'aujourd'hui est historiquement inédite à certains égards, notamment sur notre incapacité à accepter des difficultés économiques au contraire des américains qui se sont pris une cure de taux élevés dans les années 1980.
  21. C'est comme ça que je vois les choses : c'était très mal engagé depuis que la Fed s'était dégonflée après tenté de remonter les taux à un niveau normal en 2018 ou 2019 (je ne sais plus) et maintenant viennent s'ajouter deux chocs exogènes et réels : la pandémie (qui aurait pu être un choc bien moindre si nous n'avions pas volontairement arrêté nos économies) et la guerre en ukraine qui crée un choc immédiat et empêche un retour à un niveau de mondialisation comme nous connaissions. Oui, et ça avait aussi été masqué par les changements réguliers de méthode de calcul. Pour avoir une estimation de l'inflation actuelle si on a mesurait comme en 1980 ou 1990, il y a ce site http://www.shadowstats.com . Si on prend la méthode de 1980 et pour les Etats-Unis, cela nous donne ça : D'après Jean-Marc Daniel c'était plutôt quelque chose comme le taux normal de défauts de remboursement même lorsque tout va bien, ou quelque chose du genre. Et pour les salaires je suis absolument contre le fait de les maintenir tandis que l'inflation augmente car cela revient à redistribuer l'argent des salariés en direction des catégories qui bénéficient de l'argent magique que nous créent les banques centrales. Ca permet de masquer plus longtemps la dimension insoutenable de la dynamique inflationniste, il faut admettre que c'est pratique pour les banquiers centraux comme pour les gouvernements et les producteurs. L'ajustement devrait se faire par une bonne grosse purge de l'économie avec des faillites en pagaille et des salariés licenciés qui pourraient - dans un monde idéal - venir faire pression à la baisse sur les salaires des emplois encore disponibles ou remplir les emplois jusque là non pourvus.
  22. Je signale ce petit événement
  23. Pour leur défense je dirais que de nombreux articles de Bloomberg ne volent pas beaucoup plus haut dans l'analyse. Mais pas avec nos impôts, j'en conviens.
×
×
  • Create New...