Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Librekom

Quand La Mairesse S'en Mèle.

Recommended Posts

Message que j'ai écrit sur un autre forum le 22/11 donc, quand je dis hier, c'est lundi 21/11.

Hier soir j'étais, une foi de plus, heureux d'être belge ou tout au

moins de ne pas vivre en france. Je prie le seigneur que ce qui se

passe là bas ne nous arrive pas ici, mais ça me fou les boules.

La mairie de Saint Ouen gère le logement dans sa ville d'une façon

révoltante et qui va à l'encontre de leur propre législation

"allacon". La mairesse a décidé que tous les vendeurs de biens

immobiliers qui tenterons de vendre à plus de 3000€ le m², verrons

leur bien préempté.

Leur but est d'inciter le vendeur soit à louer (je ne vois pas

l'intérêt), soit à vendre moins cher, soit à y vivre et donc ni

vendre ni louer (histoire de diminuer encore peu plus l'offre).

C'est ainsi que nous voyons ce que les journalistes osent appeler un

résistant (c'est déjà bien qu'ils ne l'aient pas appelé

terroriste !) qui refusait de vendre son bien à la commune et qui

l'attaque en justice. (700 dossiers ouverts dont seulement trente ont

finalement abouti à une préemption et un seul qui a osé attaquer la

mairie en justice)

Ce monsieur a acheté, il y a 10 an, un 16 m² à 20000€ soit 1250€

le m²; l'année dernières, après avoir complètement rénové le

studio, le propriétaire trouve un acheteur à 48000€ soit 3000€

le m². Là immédiatement la mairie intervient en expliquant qu'on ne

pas vendre un 16m² à ce prix là. (C'est vrai que c'est petit mais

pour Paris c'est pas du tout excessif, à deux pas d'une station RER à

la porte de Paris vu que St Ouen est collé au 18ème arrondissement et

se trouve à deux pas du stade de France).

Que fait la mairie ? Elle va voir le propriétaire, elle lui propose de

lui racheter l'appartement pour 15000€ soit moins cher que sont prix

d'achat avant rénovation, sous peine de préemption. Le type refuse et

va en justice, car la préemption ne peut être utilisée que si la

mairie peut justifier cette préemption dans le cadre de grand travaux

ou d'insalubrité mais pas pour contrôler le prix des loyers de la

commune. C'est donc tous ce qu'il y a de plus illégale.

Quand le journaliste interroge la mairesse en question, elle répond

qu'il n'est pas normal que quelqu'un qui a acheté à 1500€ le m²

le revende à 3000€ 10 ans après, que c'est scandaleux. Ils ont donc

fixé un plafond et selon chaque logement ils vérifient que le vendeur

"s'y retrouve" par rapport au prix d'achat et éventuellement aux

travaux réalisés, mais dans tous les cas, il ne faut surtout pas

qu'il fasse du bénéfice. Le contrôle sert uniquement à vérifier

qu'il ne perd pas (trop) d'argent.

Hier soir, une magnifique idée m'a traversé l'esprit en regardant ce

reportage :"Espace de grognasse, fou toi le manifeste du parti

communiste dans le cul et fait l'avion !"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Son prénom, c'est Valérie?

Il s'agit certainement de lutter contre les vilains spéculateurs qui osent démontrer que la politique du logement en France est un désastre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent reportage et excellente émission (Complément d'enquète) qui me semble avoir fait preuve d'objectivité, sans diaboliser la maire comme le propriétaire.

Mais c'est clair que la mairie utilise abusivement un droit.

(le commentaire qualifiait ça d'utilisation "illégale" si j'ai bon souvenir).

A propos de la spéculation immobilière actuelle, je ne sais trop quoi en penser…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Saint-Ouen est un des dernier fiefs des dinausaures communistes (nostalgiques du temps où les ordres venaient de Moscou). Comparé à eux, les coco qui dirigent les communes voisines sont des libéraux !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial

Bon, il n'y a pas une assoce qui pourrait se porter partie civile?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est de l'arbitraire pur et simple.

Mais qu'attendre de toute façon de communistes…

Si un propriétaire trouve un acheteur c'est que le prix n'a rien d'excessif.

Le contrôle des prix ne conduit qu'à une seule issue : la pénurie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest fitzcarralda

J'aurais cru que les Français avaient une cure à cela (déjà employée pour amadouiller un peu l'extortion pratiquée à tout achat immobilier et baptisée "frais de notaire") c-est a dire le "desous de table".

Share this post


Link to post
Share on other sites
A propos de la spéculation immobilière actuelle, je ne sais trop quoi en penser…

Les "protections" légales du locataire ont rendu la location peu attrayante pour beaucoup de propriétaires et d'investisseurs potentiels. Il y a donc une pénurie de logements à louer. Voyant cela beaucoup cherchent pour se loger à devenir propriétaires ce qui fait monter les prix. Il n'y a pas particulièrement de spéculation là dedans.

L'autre ahurie de maire (dont le nom m'échappe pour l'instant) cherche en fait à lutter, par le biais de la préemption, contre les conséquences de la connerie socialiste dont elle se réclame.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Antietat, vous oubliez juste les liquidités qui ne voulant plus nourrir le marché des actions (bubulle internet) est allé nourrir le marché de l'immobilier (sainte "Pierre", un placement sûr). Car la bulle a lieu partout dans le monde. Ce n'est pas un problème spécifique à la France.

Effectivement, le marché de l'immobilier est un marché assez peu élastique, l'offre baisse de 1% ? Les prix s'envolent quand même, ça touche les gens ont besoin de se loger de tout temps, quitte à faire des sacrifices, trop même quand on verra dans quelques années les dégâts de la fièvre acheteuse (les fameux gens qui ont emprunté trop cher, et qui devront revendre plus bas, suite à un divorce/mutation).

Keep cool…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ce qui est des locations, même s'il ne faut pas négliger le prix des loyer, je pense que c'est plus les garanties hallucinantes qui sont demandées par les propriétaires qui posent problème aux familles à faibles revenus : même si on peut payer, c'est la croix et la bannière pour trouver un logement si on ne gagne pas 3 fois le montant du loyer ; et ça pour le coup, c'est la conséquence directe des lois protégeant les locataires.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On trouve maintenant des "assurances loyers impayés"*, non ? Après, peut-être que ces assurances demandent aussi des garanties…

* Comme quoi le marché est même capable de s'adapter à la connerie étatique, c'est formidable non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suppose que c'est pour les propriétaires ces assurances, pour les locataires, le risque moral serait assez ingérable à mon avis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je suppose que c'est pour les propriétaires ces assurances, pour les locataires, le risque moral serait assez ingérable à mon avis.

Bien sûr que c'est pour les propriétaires. Il y en a qui n'ont pour revenu que des loyers.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc ce ne sont pas ces assurances qui vont contrer l'effet néfaste pour les locataires de la législation actuelle. Pour les propriétaires, ça mutualise les risques, mais globalement, ça ne fait pas réapparaître les loyers impayés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour ce qui est des locations, même s'il ne faut pas négliger le prix des loyer, je pense que c'est plus les garanties hallucinantes qui sont demandées par les propriétaires qui posent problème aux familles à faibles revenus : même si on peut payer, c'est la croix et la bannière pour trouver un logement si on ne gagne pas 3 fois le montant du loyer ; et ça pour le coup, c'est la conséquence directe des lois protégeant les locataires.

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je voulais donner des nouvelles de cette affaire, et ai retrouvé ce fil.

J'ai appris il y a peu que le propriétaire a gagné. Ouf ! :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour nos amis Belges

je vois que vous faites référence à une affaire que je connais bien .

Le combat continue de plus belle avec la ville de SAINT OUEN

un blog est né http://asaintouen.canalblog.com/

le proverbe dit A VOULOIR BOIRE JUSQU'A PLUS SOIF ON FNIT PAR SE NOYER DANS SON JUS

C'est ce qui est en train d'arriver à la ville de saint ouen , depuis le premier procès , les attaques sont devenues monaies courrantes

des infos sur des élus utilisant l'illégalité comme pratiques fréquentes

Mais en France c'est pas grave l'argent des contribuables c'est bon

les rois de la bidouille sont quand meme les COCOS

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les "protections" légales du locataire ont rendu la location peu attrayante pour beaucoup de propriétaires et d'investisseurs potentiels. Il y a donc une pénurie de logements à louer.

On pourrait aussi citer l'état qui décide qu'un logement inférieur à 9m2 n'est pas décent pour les gens. Je me souviens d'un reportage dans le quel on voyait une famille d'origine polonaise (les parents et deux enfants) vivre dans 8m2 dans un pilier du périphérique parisien. Cette famille ou n'importe quel SDF préféreraient certainement 8m2 dans un véritable bâtiment.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial

Il y a quelques années, j'avais discuté avec des collègues au sujet du SMIC. Au final, je leur ai posé deux questions :

(1) Admettez-vous que le SMIC est un malheur pour la majorité de ceux qu'il est censé protéger?

(2) Etes-vous prêts à voter pour sa suppression?

La réponse était invariablement oui à la première question, et non à la seconde. Les gens ont une morale sociale, ils refusent de passer dans le camp du "mal" même s'ils se rendent compte que c'est pour faire du bien.

Le premier combat des libéraux devrait être de créer un esprit révolutionnaire (comme les gauchistes ont su le faire par le passé) cassant le dogme libéral=mal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le premier combat des libéraux devrait être de créer un esprit révolutionnaire (comme les gauchistes ont su le faire par le passé) cassant le dogme libéral=mal.

Est-ce possible ? Il n'y a pas de symétrie conceptuelle entre le libéralisme et le socialisme, et ce n'est peut-être pas un hasard si les choses ne se sont pas déroulées de la même manière pour les deux idéologies. Je m'interroge…

Toi, comment commencerais-tu ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Son prénom, c'est Valérie?

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial
Est-ce possible ? Il n'y a pas de symétrie conceptuelle entre le libéralisme et le socialisme, et ce n'est peut-être pas un hasard si les choses ne se sont pas déroulées de la même manière pour les deux idéologies. Je m'interroge…

Toi, comment commencerais-tu ?

Je commencerais par propager un anticollectivisme de combat à la sauce objectiviste. Il faut renverser leurs valeurs à l'envers, purement et simplement. Leur mal est notre bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je commencerais par propager un anticollectivisme de combat à la sauce objectiviste. Il faut renverser leurs valeurs à l'envers, purement et simplement. Leur mal est notre bien.

Oui mais pourquoi ça n'a pas marché avant ? Pourquoi les socialistes ont-ils réussi à obtenir le monopole du coeur en premier lieu ? Etait-ce contingent ou nécessaire ?

(alors que ce sont les libéraux les initiateurs premiers de certaines réformes "progressistes" aïe pas tapé mélodius)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial

Parce qu'en réalité ce sont plutôt certaines valeurs portées par la vision traditionnelle du bien (altruisme) qui ont rendu le socialisme possible. Le socialisme est une perversion de l'instinct bon et naturel de sauver son prochain. Le seul moyen de le vaincre est de remettre les choses à leur place - sauver son prochain n'est pas le but de la vie des gens. C'est un bonus qu'on peut s'offrir quand on en a les moyens, et la fin ne justifie en aucun cas les moyens - autrement dit, il n'y a pas et il ne peut pas y avoir de hiérarchie des Droits dans un système libéral cohérent.

Ca veut dire qu'on ne peut pas me piquer une pomme pour sauver un million de personnes.

C'est choquant mais c'est le seul moyen de remettre les choses à l'endroit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il ne peut pas y avoir de hiérarchie des Droits dans un système libéral cohérent. […]

Libertarien, nuance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial
Libertarien, nuance.

Libertarien n'est qu'un néologisme pour éviter d'écrire libéral cohérent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Parce qu'en réalité ce sont plutôt certaines valeurs portées par la vision traditionnelle du bien (altruisme) qui ont rendu le socialisme possible. Le socialisme est une perversion de l'instinct bon et naturel de sauver son prochain. Le seul moyen de le vaincre est de remettre les choses à leur place - sauver son prochain n'est pas le but de la vie des gens. C'est un bonus qu'on peut s'offrir quand on en a les moyens, et la fin ne justifie en aucun cas les moyens - autrement dit, il n'y a pas et il ne peut pas y avoir de hiérarchie des Droits dans un système libéral cohérent.

Ca veut dire qu'on ne peut pas me piquer une pomme pour sauver un million de personnes.

C'est choquant mais c'est le seul moyen de remettre les choses à l'endroit.

Ok je comprends pourquoi les socialistes ont eu plus de succès :icon_up: . C'est pas sexy et c'est pas clair ce que tu dis là…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial

Mais si, mais si, l'idéologie d'Ayn Rand est sexy et claire pour un public relativement large. Il suffit d'oser dire avec fierté ce que les gens pensent tout bas :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais si, mais si, l'idéologie d'Ayn Rand est sexy et claire pour un public relativement large. Il suffit d'oser dire avec fierté ce que les gens pensent tout bas :doigt:

Quand même, le coup de "on peut pas me piquer une pomme même pour sauver mille personnes" j'ai du mal, même si je connais les arguments qui mènent à cette conclusion. Il y a un problème mais je n'ai pas encore assez réfléchi sur ce sujet pour pourvoir le cerner avec précision.

Tu n'as donc point de coeur ? :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quand même, le coup de "on peut pas me piquer une pomme même pour sauver mille personnes" j'ai du mal, même si je connais les arguments qui mènent à cette conclusion. Il y a un problème mais je n'ai pas encore assez réfléchi sur ce sujet pour pourvoir le cerner avec précision.

Tu n'as donc point de coeur ? :icon_up:

Tu peux donner une pomme pour sauver mille personnes.

On ne peut pas te prendre une pomme pour sauver mille personnes.

Ainsi, le coeur reste à sa place. C'est là qu'il marche le mieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...