Jump to content

Recommended Posts

Désolé, mais quand je lis ça, je ne peux que douter de l'objectivité des propos. C'est un peu comme si on demandait un à accro à la cocaïne de donner son avis sur la dépénalisation de la drogue :icon_up:

En quoi est-il disqualifié d'office ? Il est le premier et le seul qui devrait être concerné puisque c'est de sa santé et/ou de sa liberté dont il est question. Je ne vois pas plus objectif dans ton exemple.

Edit : grillé par JR !

Link to post
Share on other sites
Désolé, mais quand je lis ça, je ne peux que douter de l'objectivité des propos. C'est un peu comme si on demandait un à accro à la cocaïne de donner son avis sur la dépénalisation de la drogue :doigt:

Parce que lorsque NKM dit qu'assimiler la critique du RCG à un «crime contre l'humanité et la nature» est l'expression "d'un souci moral", elle fait preuve d'objectivité ? :icon_up:

De même lorsqu'elle affirme que le libéralisme est condamné, que les OGM ne représentent aucune opportunité réelle pour faire reculer la faim dans le monde, que "tous les climatologues disent qu'il y a une dérive grave du climat", ou le "GIEC est un vrai lieu de débat", n'est-ce pas de la pure propagande en faveur des thèses dogmes alarmistes?

Link to post
Share on other sites
En quoi est-il disqualifié d'office ? Il est le premier et le seul qui devrait être concerné puisque c'est de sa santé et/ou de sa liberté dont il est question. Je ne vois pas plus objectif dans ton exemple. Il n'y a pas d'externalités à considérer sur ce point.

Edit : grillé par JR !

Je remarque que quand les sceptiques prennent la parole, c'est tôt ou tard pour défendre la bagnole. Idem pour la vidéo ci-dessus avec Cabrol.

D'ailleurs dans le discours de Ferry, c'est lui qui tendence à ramener toujours la discussion sur le sujet, entre autres sur les limitations de vitesse. Il faudra me dire en quoi la limitation de vitesse serait anti-libérale. Dans une optique libérale, la route serait privée. Celui qui met à disposition sa propriété a le droit d'en limiter l'usage suivant ses propres critères. C'est parce que la route est communiste (abolition de la propriété, planification étatique, financement collectiviste, égalitarisme dans le droit d'usage), que le droit des usagers-propriétaires de véhicules prime.

Link to post
Share on other sites
Je remarque que quand les sceptiques prennent la parole, c'est tôt ou tard pour défendre la bagnole. Idem pour la vidéo ci-dessus avec Cabrol.

D'ailleurs dans le discours de Ferry, c'est lui qui tendence à ramener toujours la discussion sur le sujet, entre autres sur les limitations de vitesse. Il faudra me dire en quoi la limitation de vitesse serait anti-libérale. Dans une optique libérale, la route serait privée. Celui qui met à disposition sa propriété a le droit d'en limiter l'usage suivant ses propres critères. C'est parce que la route est communiste (abolition de la propriété, planification étatique), que le droit des usagers-propriétaires de véhicules prime.

Euh, c'est à moi que tu répond là ?

Link to post
Share on other sites
Je remarque que quand les sceptiques prennent la parole, c'est tôt ou tard pour défendre la bagnole. Idem pour la vidéo ci-dessus avec Cabrol.

D'ailleurs dans le discours de Ferry, c'est lui qui tendence à ramener toujours la discussion sur le sujet, entre autres sur les limitations de vitesse. Il faudra me dire en quoi la limitation de vitesse serait anti-libérale. Dans une optique libérale, la route serait privée. Celui qui met à disposition sa propriété a le droit d'en limiter l'usage suivant ses propres critères. C'est parce que la route est communiste (abolition de la propriété, planification étatique, financement collectiviste, égalitarisme dans le droit d'usage), que le droit des usagers-propriétaires de véhicules prime.

Ne changez pas de sujets vous vous êtes discrédités en refusant le fait qu'un consommateur de drogue ne puisse avoir un discours recevable sur la légalisation de la drogue.

Donc laissez-moi vous dire qu'en tant que consommateur d'énergies fossiles votre discours discours sur le réchauffement climatique n'est pas recevable!

Vous êtes un petit tyran qui veut décidé de qui à un avis recevable ou non.

Votre avis de petit tyran est ici irrecevable.

Link to post
Share on other sites

Franchement les gars, pourquoi vous fatiguer à discuter avec lui ? Sa mauvaise foi est telle que vous n'arriverez jamais à construire une discussion intéressante avec lui.

Link to post
Share on other sites
Ne changez pas de sujets vous vous êtes discrédités en refusant le fait qu'un consommateur de drogue ne puisse avoir un discours recevable sur la légalisation de la drogue.

Donc laissez-moi vous dire qu'en tant que consommateur d'énergies fossiles votre discours discours sur le réchauffement climatique n'est pas recevable!

Vous êtes un petit tyran qui veut décidé de qui à un avis recevable ou non.

Votre avis de petit tyran est ici irrecevable.

Mon propos n'est pas de dire qu'un utilisateur d'une chose ne peut pas avoir d'avis objectif sur la chose.

C'est le type de relation que l'on entretient avec le produit qui peut obscurcir le jugement.

Pour m'a part je n'entretien qu'une relation très distante avec la voiture (je n'en n'ai pas), et je ne la classe pas au rang d'oeuvre d'art majeure, pas plus que le vélo ou le train.

Dans toute l'intervention de Ferry, transpire la peur du drogué à qui on va retirer sa dose. Il ramène systématiquement le discours vers la voiture. Quand Morizet essaie de généraliser le débat, Ferry redonne un petit coup de bagnole par derrière, même si c'est totalement hors sujet. Comme ici par exemple:

N. K.-M. - On ne peut en rester à ce constat. Nous sommes confrontés à une crise écologique. Crise des ressources, pollution dans certains lieux du globe, changement climatique, explosion des prix du pétrole et des prix des matières alimentaires… On voit bien que notre système de production et de consommation est dans des impasses. Avec dix milliards d'habitants, le système qui fonctionnait du temps où l'on était un milliard n'est plus adapté. À la fin du XVIIIe, on pouvait construire la Déclaration des droits de l'homme autour de l'idée : «ma liberté s'arrête là où celle de l'autre commence». Aujourd'hui, on est bien obligé de prendre en compte l'idée selon laquelle le climat ou la Terre appartiennent à tout le monde.

Luc Ferry, votre écologie de la créativité, c'est quand même très abstrait…

L. F. - Avec Hulot, nous avions proposé à Juppé en 1997 la mise en place d'un comité d'éthique consacré à l'environnement qui puisse enfin dire ce qui est vrai, faux, de l'ordre de la rumeur et ce qui est encore discutable ! Je suis pour qu'on prenne des précautions, mais les OGM me paraissent le modèle de ce que l'on doit faire aujourd'hui en matière d'écologie. Si on peut fabriquer des grains de maïs ou de blé qui poussent sans eau, sachant que l'eau est une ressource qui se raréfie, ce serait fabuleux. C'est cela qui sauvera l'humanité et pas de limiter la vitesse à 110 km/h. Évidemment, si on saccage la recherche avec la bénédiction de l'État, on n'y arrivera jamais !

Et pour finir, Savez vous que Luc Ferry et le fils de Pierre Ferry ?

Lourd héritage.

http://sawashye.free.fr/ferry.html

Link to post
Share on other sites
Et pour finir, Savez vous que Luc Ferry et le fils de Pierre Ferry ?

Lourd héritage.

http://sawashye.free.fr/ferry.html

Difficile de savoir si vous êtes un Alter Simplex ou un Alter Alter. En revanche, vous êtes définitivement à la rue. La conception NKMienne de l'écologie est dépassée depuis près de 5 ans (sauf en France où l'on découvre l'écologie).

Link to post
Share on other sites
Difficile de savoir si vous êtes un Alter Simplex ou un Alter Alter. En revanche, vous êtes définitivement à la rue. La conception NKMienne de l'écologie est dépassée depuis près de 5 ans (sauf en France où l'on découvre l'écologie).

J'ai n'ai pas prétendu le contraire.

Link to post
Share on other sites
J'ai n'ai pas prétendu le contraire.

Alors vous n'avez pas de souci à vous faire. Le marché est le plus à même de créer des moyens de transport écologique. Et nous n'en sommes plus très loin.

Link to post
Share on other sites
Alors vous n'avez pas de souci à vous faire. Le marché est le plus à même de créer des moyens de transport écologique. Et nous n'en sommes plus très loin.

Légèrement utopique, car le marché est biaisé par l'interventionisme étatique.

Ensuite il est difficile pour de vraie innovation de percer quand les plus grand conglomérats industriels au monde s'appelle Toyota, GM, Daimler-Chrysler, Total et autres..

De plus on oppose systèmatiquement décroissance dans l'utilisation des ressources et croissance économique. Or durant tout le 20e siècle, on a augmenté la productivité, c'est à dire produire plus de richesses avec de moins en moins de moyens.

La vraie innovation ne se situe donc pas principalement dans la création de nouveau moyens de transport, mais surtout dans l'optimisation des moyens de transports existants: c'est là que l'innovation devrait être soutenue.

Je vais prendre une image. Admettons que l'on assiste à une pénurie de tondeuse à gazon. Les propriétaires veulent avoir une pelouse bien tondue. Les tenants de la croissance à tout prix diront que l'on va continuer à fabriquer toujours plus de tondeuses parce que ceux qui n'en n'ont pas encore on le droit eux aussi d'avoir une pelouse bien tondue, et que la possession d'une tondeuse est une liberté fondamentale dont tous les propriétaires de pelouse doivent bénéficier. L'innovation technique va permettre l'apparition de nouvelles générations de tondeuses plus modernes et moins gourmande en ressource.

Or le besoin des propriétaires, ce n'est pas d'avoir une tondeuse, mais de voir leur pelouse tondue. On peut tondre plus de pelouse avec moins de tondeuse en organisant des services de locations de tondeuse, ou alors carément des jardiniers qui viennent tondre les pelouses. On remplace la croissance de la production industrielle par la croissance des services. Les vendeurs de tondeuses y perdent au change, mais globalement, il n'y a pas forcément décroissance !

Link to post
Share on other sites
Biais que l'on corrigera facilement par plus d'intervention étatique, isn't it ?

En ce qui concerne la planification des transports, ce domaine étant même dans les pays les plus libéraux entièrement sous la coupe étatique, il serait faux d'essayer de "faire confiance au marché" sans privatisation préalable, me semble t'il.

Ceux qui pensent que faire confiance au marché c'est attendre que les industriels automobiles nous fassent des voitures non polluantes se trompent. Une voiture sans route pour rouler ce n'est rien, or la route c'est l'Etat. Faire confiance aux industriels automobiles ce n'est donc pas laisser parler le marché.

Link to post
Share on other sites
En ce qui concerne la planification des transports, ce domaine étant même dans les pays les plus libéraux entièrement sous la coupe étatique, il serait faux d'essayer de "faire confiance au marché" sans privatisation préalable, me semble t'il.

Ceux qui pensent que faire confiance au marché c'est attendre que les industriels automobiles nous fassent des voitures non polluantes se trompent. Une voiture sans route pour rouler ce n'est rien, or la route c'est l'Etat. Faire confiance aux industriels automobiles ce n'est donc pas laisser parler le marché.

Le ridicule n'a jamais tué personne.

Mais je ne perds pas espoir.

Link to post
Share on other sites
Pardon de m'être ridiculisé. Dans quel pays l'Etat n'intervient pas pour gérer le réseau routier, que j'aille m'y installer ?

Tu n'as pas précisé routier et tu as écrit entièrement. Lombric gluant.

Link to post
Share on other sites
Tu n'as pas précisé routier et tu as écrit entièrement. Lombric gluant.

J'ai aussi écrit planification des transports avant ! L'Etat peut planifier et encadrer par la loi et laisser l'exécution au privé, mais ça reste du 100% étatique.

Link to post
Share on other sites
Tu n'as pas précisé routier et tu as écrit entièrement. Lombric gluant.

C'est un nouveau titre a ajouter en alternative a nonosse ? :icon_up:

Je vote pour !

Link to post
Share on other sites
J'ai aussi écrit planification des transports avant ! L'Etat peut planifier et encadrer par la loi et laisser l'exécution au privé, mais ça reste du 100% étatique.

Petit rappel d'un exemple d'interventionnisme étatique : Les Bus Chiliens (fil à lire jusqu'au bout pour voir le succès de la règlementation publique en matière de transport à Santiago).

Link to post
Share on other sites
J'ai aussi écrit planification des transports avant ! L'Etat peut planifier et encadrer par la loi et laisser l'exécution au privé, mais ça reste du 100% étatique.

100% étatique dans tous les pays du monde.

Le ridicule n'a jamais tué personne.

Mais je ne perds pas espoir.

Link to post
Share on other sites
J'attends toujours votre exemple d'un état qui ne planifie pas le développement de son réseau de transport.

Ce n'est pas ce que tu avais écrit. Tu as écrit planifie les transports à 100%. A deux reprises. Lombric gluant.

Link to post
Share on other sites
Planifie 100% des transports n'est pas synonyme de planifie la construction des routes. Tu fais semblant ou tu es vraiment idiot, lombric gluant?

J'attends toujours de votre part des exemples concrets, mais vous avez l'air plus doué pour les insultes.

Pour illustrer la problématique de la privatisation de l'infrastructure de transport:

http://www.csg.org/pubs/Documents/TIA_Tran…rastructure.pdf

Link to post
Share on other sites
C'est un nouveau titre a ajouter en alternative a nonosse ? :icon_up:

Je vote pour !

Ce serait encore lui faire trop plaisir. Le lombric, aussi nommé "intestin du monde", est considéré par les éco-sapiens comme un agent écologique majeur : un ami de Gaïa avec un rôle régulateur et purificateur des sols. Certains pensent que le lombric, comme alternative aux engrais et aux OGM, pourrait sauver la planète.

Le lombric est ainsi l'objet d'un véritable culte néo-païen chez les environnementalistes et il a même un festival qui lui est dédié :

http://www.lombric.ch/page.php?page=theme&smenu=smenu6

^^

Link to post
Share on other sites
Un entretien intéressant entre Luc Ferry et la grande prétresse techno du Grenelle, Kosciusko-Morizet :

Morceaux choisis :

http://www.lefigaro.fr/debats/2008/07/08/01005-20080708ARTFIG00008-kosciusko-morizet-ferry-quelle-ecologie-pour-aujourd-hui-.php

Entre le clown Borloo et cette hystérique de NKM, on voit que la révolution écologiste promise par l'UMP conduira inévitablement à enfoncer un peu plus notre économie, détruire l'innovation et nos libertés.

Franchement la polytechnicienne ayatollah ecolo face au philosophe ne fait vraiment pas le poids.

Dans toute l'intervention de Ferry, transpire la peur du drogué à qui on va retirer sa dose. Il ramène systématiquement le discours vers la voiture. Quand Morizet essaie de généraliser le débat, Ferry redonne un petit coup de bagnole par derrière, même si c'est totalement hors sujet. Comme ici par exemple:

Et pour finir, Savez vous que Luc Ferry et le fils de Pierre Ferry ?

Lourd héritage.

http://sawashye.free.fr/ferry.html

Alors UN

- Je descend de de Dion et respecte énormément le travail d'invention de ces industriels pionniers.

http://fr.wikipedia.org/wiki/De_Dion-Bouton

DEUX

- Je n'ai pas mon permis à la 30 aine passée et n'ai aucun gout pour la bagnole.

TROIS

- Je suis climat septique.

QUATRE

- J'adore bouffer du petit Suisse (avec une tranche d'ananas et de la confiture du même fruit).

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...