Jump to content

Recommended Posts

Source ?

:icon_up: Tu ne lis pas les articles que tu nous cites?

Ptitsuisse, tu as 1 mn pour retrouver le lombric gluant qui nous donna le lien vers un article qui dit:

Australia's drought began to ease in late 2007 and in the first two months of 2008, leading private and government forecasters to predict a record or near-record wheat crop of 26-27 million tonnes in 2008/09, up from 13 million tonnes the year before.

Tic tac tic tac …

Link to post
Share on other sites
:icon_up: Tu ne lis pas les articles que tu nous cites?

Ptitsuisse, tu as 1 mn pour retrouver le lombric gluant qui nous donna le lien vers un article qui dit:

Tic tac tic tac …

Ah Ok, vous parliez du doublement entre une année très catastrophique et une année peut-être normale ! J'avais compris un doublement à long terme, au temps pour moi !

Link to post
Share on other sites
Ah Ok, vous parliez du doublement entre une année très catastrophique et une année peut-être normale ! J'avais compris un doublement à long terme, au temps pour moi !

Tu devrais peut-être envisager d'arrêter la sécheresse de la pensée pour aboutir à une comprenure normale. Pour l'instant, tel un kangourou famélique, tu sautes mollement d'un sujet à l'autre sans te nourrir nulle part.

Link to post
Share on other sites
Dans la mesure où les libéraux n'ont fait et ne font toujours aucune proposition, il est normal que ce soient les écolo-collectivistes qui ramassent la mise.

Il se peut que le réchauffement climatique soit lié ou non à l'activité humaine. Je n'en sais rien, et je m'en fous. Le problème est que la majorité des scientifiques et de nos concitoyens le pensent, et que les politiciens doivent en tenir compte. Il n'y a donc plus rien à négocier; à court ou à long terme, des mesures seront prises qui risquent de ne pas nous plaire. Le seul moyen de l'éviter ou du moins d'en atténuer les effets néfastes est d'arrêter de nier le problème et de nous mettre au boulot afin de trouver des solutions qui permettent de concilier lutte contre le réchauffement, liberté et prospérité économique. Faute de quoi, eh bien c'est PtitSuisse qui gagne. Réjouissant, non?

Ah ? J'ai fait des propositions qui irait contre la liberté et la prospérité économique ? Comme privatiser les routes par exemple ?

Link to post
Share on other sites
Les externalités de la voiture dont le montant est calculé arbitrairement et recouvert par l'état ça vous suffit comme atteinte à la liberté?

Atteinte à la liberté d'accéder à une infrastructure collectiviste payée par l'impôt ? Mais moi je ne ne demande qu'à mettre des péages partout et à faire jouer l'offre et la demande sur la route. De bel routes sans bouchons pour les grosses Mercedes et autres Ferrari !

Sans celà, l'Etat est propriétaire, et comme partout il introduit des biais. La chose la moins pire que l'on puisse faire c'est juste de s'assurer de corriger un peu les biais et de ne pas engraisser trop l'Etat au passage.

Link to post
Share on other sites

L'état introduit un biais comment corriger le biais par plus d'état : pas de doutes vous êtes un social-démocrade.

Et comme tout bon social-démocrade vous êtes un ennemi de la liberté!

Link to post
Share on other sites
L'état introduit un biais comment corriger le biais par plus d'état : pas de doutes vous êtes un social-démocrades.

Il n'y a pas plus d'Etat, juste un changement dans la répartition des impôts !

Par exemple vous pouvez à juste titre imaginer qu'une grande ville étalée avec des kilomètre de routes pleines de voiture, ça coûte cher en sécurité, parce qu'il faut des policiers pour régler la circulation, pour aller faire les constats après les accidents, etc… Reporter ces coûts de sécurité sur les usagers de la route plutôt que de les prélever sur toute la population, ce n'est pas faire grossir l'Etat. Tout au contraire, le but de la manoeuvre c'est de diminuer l'étalement urbain en augmentant le coût du déplacement, ce qui diminuera la nécessité d'autant de sécurité, et donc diminuera l'Etat.

Même raisonnement pour les coûts de la santé: si les accidents de la route et la pollution demande l'adaptation des infrastructures hospitalières en raison d'un accroissements du nombres de patients, reporter ces coûts sur les usagers de la route ce n'est pas plus d'impôt, juste un transfert.

Vous me direz que la police ou les hôpitaux ne sont pas forcément étatisé. Le raisonnement reste le même. En prenant plus dans la poche des uns, l'Etat peut prendre moins dans celle des autres, les entreprises seront moins taxée.

Link to post
Share on other sites
Même raisonnement pour les coûts de la santé: si les accidents de la route et la pollution demande l'adaptation des infrastructures hospitalières en raison d'un accroissements du nombres de patients, reporter ces coûts sur les usagers de la route ce n'est pas plus d'impôt, juste un transfert.

:icon_up:

C'est le problème et la responsabilité de tous les usagers si un type se fracasse avec sa bagnole parce qu'il s'est endormi ou qu'il a bu ?

Qu'est-ce que tu vas nous proposer de lumineux encore ? Quand quelqu'un perd de l'audition parce qu'il s'est fourré les oreilles sous un casque de walkman dont le volume est à fond tu vas proposer de taxer tous les gens qui écoutent de la musique pour payer ses soins ?

Vous me direz que la police ou les hôpitaux ne sont pas forcément étatisé. Le raisonnement reste le même. En prenant plus dans la poche des uns, l'Etat peut prendre moins dans celle des autres, les entreprises seront moins taxée.

Oui heureusement qu'ils ne sont pas tous étatisés, ça permet de trouver des endroits où se faire soigner correctement. J'aime bien ta foi aveugle dans le comportement vertueux de l'état pour la fiscalité et ta candeur quant à la maîtrise naturelle de la boulimie étatique.

Link to post
Share on other sites

Vous êtes risible vous dites souhaitez la privatisation mais en fait ce que vous voulez se sont des taxes pour tout un tas d'autres choses que la route.

Et cela ne peut se traduire que par une augmentation des impôts, sinon vous diriez que vous voulez des péages (même sur des routes publiques dans un premier temps), mais voila les routes privées avec péages ne rapporteraient pas d'argent pour certaines externalités que vous souhaitez voir imputer aux transports routiers.

Link to post
Share on other sites
:icon_up:

C'est le problème et la responsabilité de tous les usagers si un type se fracasse avec sa bagnole parce qu'il s'est endormi ou qu'il a bu ?

C'est encore moins le problème de la population tout entière…

ça ne vous chiffonne donc pas de payer par vos impôts les policiers qui vont aller faire le constat d'un décès sur la route, mais par contre ça vous dérange si seul ceux qui s'exposent à un tel risque paie un supplément ?

Link to post
Share on other sites
C'est encore moins le problème de la population tout entière…

ça ne vous chiffonne donc pas de payer par vos impôts les policiers qui vont aller faire le constat d'un décès sur la route, mais par contre ça vous dérange si seul ceux qui s'exposent à un tel risque paie un supplément ?

C'est donc bien le seul et unique problème de l'usager. Tu veux mettre en place des taxes collectives (disons qui vont toucher une masse d'usagers) là où tu décris des choses qui relèvent de l'assurance et de la responsabilité inviduelles comme les accidents.

Ah au contraire ça m'emmerde royalement de payer des impôts pour la police, comme tout impôt, surtout quand je vois le service rendu.

De plus dans ton raisonnement le gars qui utilise la route une fois par an, il passe à la casserole comme celui qui l'emprunte tous les jours ? Tu gardes le même système de racket fiscal sauf que tu le réduis à un groupe de personnes. Je ne vois pas bien le progrès.

Link to post
Share on other sites
Vous êtes risible vous dites souhaitez la privatisation mais en fait ce que vous voulez se sont des taxes pour tout un tas d'autres choses que la route.

Et cela ne peut se traduire que par une augmentation des impôts, sinon vous diriez que vous voulez des péages (même sur des routes publiques dans un premier temps), mais voila les routes privées avec péages ne rapporteraient pas d'argent pour certaines externalités que vous souhaitez voir imputer aux transports routiers.

Mais les externalités de la route apparaissent uniquement par ce que leur accès n'est pas soumise aux loi du marché. Si un réel marché existait dans le domaine du transport, on aurait du transport ferroviaire partout car c'est le moyen le plus rentable. Et les villes se seraient développées autour des voies de chemin de fer. Et on aurait développé les villes en même temps que les entrepeneurs privés se mettaient d'accord pour construire de nouvelle ligne de métro/tram/RER pour desservir de nouveaux quartiers

Link to post
Share on other sites

Vous pourriez dire privatisation de la route (ou péage sur route publique) plus taxe sur l'achat des véhicules et/ou sur l'essence pour financer les effets néfastes (sur la santé notamment) du transport routier.

Là vous auriez fait une proposition qui va dans le sens de moins d'état.

Or non tout dans vos propos n'a qu'une seule vocation faire croitre Léviathan.

PS : historiquement les villes se sont développées autour des ports et pas des voies de chemin de fer.

http://maps.google.fr/maps?f=q&hl=fr&a…mp;t=k&z=14

Link to post
Share on other sites
De plus dans ton raisonnement le gars qui utilise la route une fois par an, il passe à la casserole comme celui qui l'emprunte tous les jours ? Tu gardes le même système de racket fiscal sauf que tu le réduis à un groupe de personnes. Je ne vois pas bien le progrès.

Quand on taxe l'usager de la route, on le fait en général à l'usage (taxe sur l'essence).

Et ensuite, y'a un 2e effet du processus: il faut exiger de l'Etat qu'il rende le produit de la taxe à la population (de la manière la plus efficient et neutre possible, pour diminuer le poids de l'administration). Car on postule que le repport des charges induites sur les usagers diminuera les charges, et qu'il n'est pas nécessaire d'avoir de l'argent en plus (puiqu'au final, ça coûtera moins !):

Link to post
Share on other sites

Quand il y aura moins d'automobilistes il y aura moins de taxe mais toujours autant de fonctionnaires pour gérer la bête.

L'efficacité de la mesure ne pourra être que décroissante.

Et il faudra peu de temps avant qu'on ne demande des rallonges au budget afin que la population habituée à vivre avec ce que leur "donne" l'état puisse continuer à toucher son chèque.

Avec un tel système vous allez continuer à creuser l'écart entre ceux qui travaillent pour leur subsistance et ceux qui votent pour leur subsistance.

Link to post
Share on other sites
Quand on taxe l'usager de la route, on le fait en général à l'usage (taxe sur l'essence).

Et ensuite, y'a un 2e effet du processus: il faut exiger de l'Etat qu'il rende le produit de la taxe à la population (de la manière la plus efficient et neutre possible, pour diminuer le poids de l'administration). Car on postule que le repport des charges induites sur les usagers diminuera les charges, et qu'il n'est pas nécessaire d'avoir de l'argent en plus (puiqu'au final, ça coûtera moins !):

:icon_up:

Link to post
Share on other sites
Là vous auriez fait une proposition qui va dans le sens de moins d'état.

Or non tout dans vos propos n'a qu'une seule vocation faire croitre Léviathan.

En Suisse, l'introduction de la taxe CO2 sur le fuel domestique (qui n'était pas taxé jusque là !) n'a accru que de 1.5% taille de l'Etat (coût administratif induit) la diminution indirecte escomptée (par exemple sur les coûts de la santé) va largement compenser ce coût réduit.

Si il fallait récolter l'argent et rembourser réellement chaque prestataire de soin au pro rata des frais qui ont été induit par la pollution atmosphérique, là on aurait un gros machin étatique qui coûterait les yeux de la tête.

PS : historiquement les villes se sont développées autour des ports et pas des voies de chemin de fer.

http://maps.google.fr/maps?f=q&hl=fr&a…mp;t=k&z=14

Désolé pour mes réflexes helvétiques ;-)

:doigt:

Désolé, là aussi bête réflexe helvétique où l'opposition, c'est le peuple ! :icon_up:

Link to post
Share on other sites
Dans la mesure où les libéraux n'ont fait et ne font toujours aucune proposition, il est normal que ce soient les écolo-collectivistes qui ramassent la mise.

Il se peut que le réchauffement climatique soit lié ou non à l'activité humaine. Je n'en sais rien, et je m'en fous. Le problème est que la majorité des scientifiques et de nos concitoyens le pensent, et que les politiciens doivent en tenir compte. Il n'y a donc plus rien à négocier; à court ou à long terme, des mesures seront prises qui risquent de ne pas nous plaire. Le seul moyen de l'éviter ou du moins d'en atténuer les effets néfastes est d'arrêter de nier le problème et de nous mettre au boulot afin de trouver des solutions qui permettent de concilier lutte contre le réchauffement, liberté et prospérité économique. Faute de quoi, eh bien c'est PtitSuisse qui gagne. Réjouissant, non?

Le réchauffement climatique est un non-problème et si les écolo-collectivistes sont ceux qui "ramassent la mise" c'est parce que ce sont eux qui ont "lancé les paris" et définit les règles du jeu.

Link to post
Share on other sites
Comment cuistre pareil peut-il venir d'un si bon pays ?

Un pays qui a déjà plusieurs taxes basées sur le modèle que je défends…

Par contre moi qui suit pour la privatisation des routes, les péages y sont interdits par la constitution :icon_up:

Link to post
Share on other sites

Et une constitution ça ne se modifie pas?

Vous pourriez militer pour la modification de la constitution permettant l'instauration des péages, cela sera plus utiles que de réclamer des taxes!

Link to post
Share on other sites
Et une constitution ça ne se modifie pas?

Vous pourriez militer pour la modification de la constitution permettant l'instauration des péages, cela sera plus utiles que de réclamer des taxes!

En effet, 2e étape importante, le péage urbain ! Mais là aussi il y eu un ballon d'essai infructeux cette année en Suisse. Quelques avis de droit demandé par les villes intéressées (dont Genève) ont montré que l'on ne pouvait même pas l'envisager à l'essai.

On restera à la politque stricte des villes suisses en matière de place de parking, qui est aussi une forme de péage. Le problème c'est que ça n'empêche pas les automobiliste de s'agglutiner en ville pour trouver des places qui n'existent pas, où de chercher en vain des places gratuites.

Link to post
Share on other sites
Le problème c'est que ça n'empêche pas les automobiliste de s'agglutiner en ville pour trouver des places qui n'existent pas, où de chercher en vain des places gratuites.

Le problème c'est que votre but est de modifier les comportements, pas d'internaliser les vraies externalités négatives (oui, la pollution dans une certaine mesure en fait partie), mais tout simplement de supprimer un comportement qui vous gene, or si c'est un but tout a fait compréhensible, l'usage de la force pour ce faire est tout simplement intolérable.

Quel que soit le passé interventionniste et ce qui serait hypothetiquement arrivé sans l'intervention étatique, l'usage de la force légale contre les automobilistes est illégitime, qu'on soit anarchiste ou libéral classique. On ne corrige pas le vol par le vol, ni l'esclavage par l'esclavage.

Link to post
Share on other sites
Et une constitution ça ne se modifie pas?

Vous pourriez militer pour la modification de la constitution permettant l'instauration des péages, cela sera plus utiles que de réclamer des taxes!

A condition bien sûr de supprimer la taxe sur les carbutants.

Link to post
Share on other sites
A condition bien sûr de supprimer la taxe sur les carbutants.

On remplacerait bien sur cette taxe d'usage par une autre, le péage ayant l'avantage de pouvoir moduler l'accès selon la demande (prix plus cher aux heures de pointe, etc…)

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...