Jump to content

Armageddon économique ?


vincponcet

Recommended Posts

Pour éviter les fuites d’argent, Buenos Aires a demandé aux Argentins de ne plus acheter sur des sites internet à l’étranger, comme Amazon ou eBay. Ils devront désormais remplir une déclaration et récupérer leur colis aux Douanes. Avec à la clé une taxe de 50% au-delà de deux achats par an. Les transactions avec cartes internationales sont déjà ponctionnées à hauteur de 35%.

 

 

Ca va mal en Argentine.

+28% d'inflation en 2013 avec -24% sur les exportations. Cherchez l'erreur.

Link to comment

Sous le régime de la promesse implicite de toujours balancer du credit autant qu'il en faudra, quoi qu'il arrive, on frise la déflation. C'est Lagarde la Pillarde qui le dit.

 

http://www.capital.fr/bourse/actualites/la-zone-euro-sous-le-risque-potentiel-de-la-deflation-dit-lagarde-905524

 

Ça doit être bon signe.

Link to comment

Je sais pas si c'est normal mais ton avatar passe pas chez moi.

 
 

 

L'économie est purgée du crédit qui ne repose sur rien.

Et aussi, ceux qui dépendent de ce crédit font faillite.

 

J'entends bien, mais dans la vie quotidienne de Marcel Dupont on peut s'attendre à quels effets ?

A l'échelle du pays on peut s'attendre à quoi en cas de déflation ?

 

Parce que je vois plein de gens dire "ohlàlàlà si c'est la déflation ça va être une catastrophe et tout ça" alors que si j'ai bien compris la déflation purge l'économie des mauvais investissements. Donc ils ont peut être une raison valable et y'a un truc que je sais pas.

Link to comment

Parce que je vois plein de gens dire "ohlàlàlà si c'est la déflation ça va être une catastrophe et tout ça" alors que si j'ai bien compris la déflation purge l'économie des mauvais investissements. Donc ils ont peut être une raison valable et y'a un truc que je sais pas.

Pas de problème quand les prix sont flexibles. Sauf que négocier les échéances de ton crédit, ou même ton salaire à la baisse, c'est pénible.

En fait, le vrai problème, ce n'est pas l'inflation (positive ou négative), ce sont ses variations, qui viennent foutre le bordel dans les anticipations des acteurs, et ce, qu'on passe de 20 % à 5 %, ou de 5 % à -5 %.

Link to comment

La deflation douce est permanente et naturelle (gains de productivité). Dans un système sain, elle varie cycliquement (purge des mauvais investissements) mais avec des taux maintenus artificiellement trop bas et trop lontemps, une fois réajustés un cercle vicieux peut se mettre en place.

C'est l'opposé de l'hyperinflation où personne ne veut garder son cash parce que les prix montent (ce qui emplifie la hausse en plus de la course à la monnetisation des dettes).

En crise déflationniste les prix chutent, donc tout le monde retarde ses achats, la demande et les prix diminuent, les boites les moins solides font faillite, le chômage monte, les emprunteurs morflent, la demande et les prix diminuent, les banques les moins solides vacillent, les politiciens partent en New Deal avec les ressources qui devraient servir à redresser la barre, Blitzkrieg puis destruction de ce qui reste de capital productif.

Les gauchistes adorent le concept de cercle vicieu (fin du capitalisme, réchauffement climatique, etc..) et en abusent largement mais il suffit d'ajouter les politiciens à l'équation pour le rendre pertinent. Sans croissance, soit on fait défaut sur les dettes publiques, les taux explosent, l'immobilier s'effondre et ceux qui se croyaient riches (créanciers et propriétaires immo) se retrouvent à poil, les banques morflent et le crédit se tarit ; bonjour déflation. Soit on monétise la dette mais les taux s'adaptent et si on préfère encore la monétisation au défaut, bonjour hyperinflation. Ce qu'ils pourraient vouloir faire, c'est la monétisation compensée par une politique déflationniste (rigueur budgétaire, défaut partiel), ce qui revient à marcher sur un fil séparant les deux gouffres. Si aucun moustique ne vient perturber l'équilibriste et que la croissance revient, le statu quo pseudo-démocratique peut espérer tenir encore quelques années.

Link to comment

Ce que tu dis est effrayant nihiliste : c'est plein de moustiques partout. On est mal.

Plus sérieusement, les événements récents ne font que confirmer qu'il n'y a plus (depuis longtemps) de bonne solution pour sortir de tout ça.

Que ça chauffe un peu et la BCE déversera des semi-remorques de billets. Si ça empêche la déflation alors on finira comme le Japon.

Sinon, plus dure sera la chute.

Il n'y a vraiment rien de bon en vue : la purge doit intervenir de tout façon, par un biais ou par un autre. Et croire qu'elle débouchera sur un monde de bon sens et de liberté reste un acte de foi. Dans cette crise, il n'y a rien de nouveau si ce ne sont les dimensions. Pourquoi croire que le monde en tirera des leçons pour le futur alors qu'il ne le fait jamais?

Plus de bonne solution...

Link to comment

Je sais pas si c'est normal mais ton avatar passe pas chez moi.

C'est le cas pour pas mal de monde, j'ai donc nettoyé ton avatar, Tramp. Si tu peux en choisir un autre ou un qui ne casse pas le forum, merci :)

Link to comment

Pourquoi croire que le monde en tirera des leçons pour le futur alors qu'il ne le fait jamais?

Tout simplement parce que les 20 ans à venir n'ont rien à voir avec les 2000 ans passés, que les leçons s'imposeront à tous, volans nolans, et qu'il n'y aura pas de choix.
Link to comment

En termes de lecons, c'est surtout que les outils pour refaire les anneries actuelles n'existeront plus. Mais ca n'empechera pas pour autant les memes de recommencer, encore et encore.

Une chose est a peu pres certaine: les pays ayant une forte dette et zero matiere a exporter, notamment energetique, vont se prendre une giffle sur leur niveau de vie comme jamais. Pour la France, il suffit d'imaginer la situation actuelle avec une impossibilite totale d'emprunter sur les marches... retraites, salaires des fonctionnaires, secu, allocation chomage/familliale etc... mais avec un niveau de prelevement au moins egal.

Le pays mettra des decennies a s'en remettre, notamment a reconstituer le capital necessaire pour ca.

Link to comment

Tout simplement parce que les 20 ans à venir n'ont rien à voir avec les 2000 ans passés, que les leçons s'imposeront à tous, volans nolans, et qu'il n'y aura pas de choix.

 

J'ai l'impression qu'à travers les âges, les méthodes changent mais sur le fond, pas grand chose de neuf.

Je ne suis pas un adepte des histoires d'Histoire cyclique ou je ne sais quoi, mais j'ai le sentiment qu'on retombe systématiquement dans les mêmes travers : un peu de facilité, un peu de limitation des libertés (et même souvent beaucoup), un peu de révolte au message brouillé... et c'est reparti pour un tour!

On dirait que seul le décor change.

Les leçons s'imposeront sûrement mais comment croire qu'elles ne seront pas détournées? Si j'écoute la plupart des gens influents (je ne valide pas du tout, mais on n'entend guère qu'eux et je le déplore), on est dans une crise à cause de l'ultraturbonéolibéralisme...

Celui là même qui n'existe pas. Erreur sur le diagnostic, erreur sur le remède. Peut-être penses-tu que ça va précipiter la chute et qu'elle sera plus rude ce qui sera une vraie bonne leçon? Qu'on a encore rien vu?

C'est paradoxalement optimiste, ça change de CPEF :icon_razz:

Link to comment

Tout simplement parce que les 20 ans à venir n'ont rien à voir avec les 2000 ans passés, que les leçons s'imposeront à tous, volans nolans, et qu'il n'y aura pas de choix.

Permets-moi de te corriger, car je crois que tu as déjà commis la même erreur en 2009, mais l'on écrit volens nolens.

 

Edit: Ah oui, ma mémoire ne m'a pas trahi, c'était dans ce post http://www.liberaux.org/index.php/topic/41166-cours-de-simplicite-pour-compactes/?p=551081 et j'avais dû te reprendre ici http://www.liberaux.org/index.php/topic/41166-cours-de-simplicite-pour-compactes/?p=551137  :dentier:

Link to comment

En tout cas, j'ai peut-être raison de m'inquiéter sur la reproduction des erreurs  :icon_wink:

:lol:

Même celles-là disparaîtront.

Mais les erreurs systémiques ne pourront pas demeurer, puisque le système lui-même va changer.

Link to comment

Pour voir l'évolution du marché US sous un autre angle :) 

 

 

 

Saut-structural-markets-123013.PNG

 

 

First, the chart notes that the average of each cycle has been 14 years.  However, that average was skewed by the very short secular bull market of 5+ years leading up to the 1929 peak.  More importantly, as noted, we are currently 13 years into a secular bear market which the average historical secular bear market has averaged 17 years.  In a complete vacuum of other data, it would suggest that the current secular cycle still has roughly four more years, and one more nasty decline, to come.

 

 

http://stawealth.com/daily-x-change/1917-correcting-some-misconceptions-about-a-new-secular-bull-market.html

Link to comment

Saperlotte.

J'en prends bonne note.

Je ne sais pas ce qui est le plus inquiétant. Que je refasse bêtement la même erreur ou que tu t'en souviennes trois ans plus tard.

Cinq ans. C'est encore plus inquiétant.
Link to comment

En termes de lecons, c'est surtout que les outils pour refaire les anneries actuelles n'existeront plus. Mais ca n'empechera pas pour autant les memes de recommencer, encore et encore.

Une chose est a peu pres certaine: les pays ayant une forte dette et zero matiere a exporter, notamment energetique, vont se prendre une giffle sur leur niveau de vie comme jamais. Pour la France, il suffit d'imaginer la situation actuelle avec une impossibilite totale d'emprunter sur les marches... retraites, salaires des fonctionnaires, secu, allocation chomage/familliale etc... mais avec un niveau de prelevement au moins egal.

Le pays mettra des decennies a s'en remettre, notamment a reconstituer le capital necessaire pour ca.

 

Est-ce à dire que charger la mule en NOK serait une option à grandement considérer?

Link to comment

Répondre gentillement à un nonosse, non mais où va le monde ? :facepalm:

Je ne participe jamais a aucun nonossage. Et pour cause, certains parcequ'ils sont la depuis des lustres se croient autorises a te parler comme si tu etais leur pote.

Donc tout le monde au meme niveau, pas de difference pour moi entre 1 et 10,000 posts. Pour glandon specifiquement, je le trouve distrayant. C'est une qualite.

 

Est-ce à dire que charger la mule en NOK serait une option à grandement considérer?

Sur le niveau actuel, ca peut etre interessant. Charger par contre, prudence quand meme. En cas de mechante deflation, le petrole va trinquer avant de se reprendre une fois les dettes purgees.

Avoir des mp ca protege a plus long terme, en garantissant le cash flow en quelque sorte. Mais a court terme, ca ne protege pas beaucoup en cas de deflation un peu musclee.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...