Jump to content

Le Printemps Français, Une Vraie Révolte Ou Un Truc Qui Va Faire Pschitt?


Que va devenir le Printemps Français?  

74 members have voted

  1. 1. Cette mobilisation va-t-elle perdurer, se structurer en Tea Party à la française?

    • Oui
      9
    • Non
      45
    • Je ne sais pas
      20
  2. 2. Le Printemps français est-il un mouvement violent?

    • Oui
      9
    • Non
      37
    • Je ne sais pas
      28
  3. 3. Saviez-vous que "Le Printemps Français" est le titre d'un livre de Nicolas Dupont-Aignan

    • Oui
      0
    • Non
      52
    • Qui est NDP?
      22


Recommended Posts

je ne sais pas si c'est principalement pour des raisons de pedophilie mais ca me parait mal connaitre les gays et les pedophiles en l'occurence.

Ce qui est absurde c'est de penser que des pédophiles vont se faire chier à adopter un enfant. C'est probablement la façon la moins discrète de niquer un enfant. En plus, il grandit…
Link to comment

Ce qui est absurde c'est de penser que des pédophiles vont se faire chier à adopter un enfant. C'est probablement la façon la moins discrète de niquer un enfant. En plus, il grandit…

 

Disons que tu éveilles moins de soupçons qu'un kidnappeur.

Link to comment

Tout de même, comme le notait Laberration, cette manie d'allumer des feux dans la nuit n'est pas sans rappeler les heures les plus sombres de notre histoire :

En même temps, on ne va pas allumer des torches pendant les heures les plus claires. Ca ne servirait à rien.

Link to comment

J'en doute. Un enfant adopté va être suivi. Il va à l'école, il communique.

 

Pas faux.

 

Il y a eu beaucoup de cas de pédophilie chez les profs, les curés, les moniteurs de colo et de manière générale les professions au contact des gosses. On peut penser qu'ils choisissaient ces boulots justement pour être au contact des gosses et se servir en chaire fraîche d'autant plus facilement.

Si on doit interdire l'adoption aux homos pour les risques de pédophilie, alors il faut interdire aux homos d'être profs ou curés aussi, il faut être cohérent.

Link to comment

J'aurai tendance à penser le contraire, c'est le contact des enfants qui révèle l'envie. Les violeurs qui planifient sont quand même rares…

Sans compter que pour beaucoup, l'attirance envers les enfants n'est pas exclusive, il est donc judicieux d'éviter le contact.

Link to comment

mais je crois que le probleme du m.h c'est beaucoup plus l'equivalence avec le mariage standard

Pour un libéral oui.

Mais à lire ce forum, non, il y a beaucoup d'homophobie.

L'opposition au mariage gay en France c'est un peu comme l'antisionisme, en théorie ce n'est pas antisémite, en pratique les trois quarts des intéressés le sont :P

Link to comment

ah oui mais ca c'est comme la foi religieuse, si tu ecoutes les intellectuels les plus eloquent c'est une splendeur de spiritualite, mais ils sont deux et les cinquante mille autres sont persuades que la masturbation ca rend vraiment sourd.

Link to comment

La constante universelle reste la tragique ironie des affaires humaines.

 

Si la nouvelle civilisation visée par l'effort dont ceci est une branche : dégenrage, parité, écologie, droit au logement, harmonisation fiscale et tout le tintouin, alors le régime résultant, ainsi mis en place par la ruse "libérale", n'aura en fait aucune tolérance pour ces joyeusetés et les re-criminalisera aussi sec. Comme ce régime l'a toujours fait dès qu'il a pris le contrôle.

 

Les amoureux de la liberté auront bien sûr perdu, et les plumes dans cul - préférence temporelle maximisée, encore pire. Les homos en couple stable aussi d'ailleurs.

 

Tout le monde.

 

Toute la jeunesse ici présente ne voit pas plus loin que le bout de son nez.

 

Ce constat fait, ma recommandation, pour le même prix : profitez bien de cette époque festive.

Link to comment

dégenrage, parité, écologie, droit au logement, harmonisation fiscale et tout le tintouin, alors le régime résultant, ainsi mis en place par la ruse "libérale", n'aura en fait aucune tolérance pour ces joyeusetés et les re-criminalisera aussi sec. Comme ce régime l'a toujours fait dès qu'il a pris le contrôle.

 

je ne comprends pas la logique a partir de 'alors', peux tu expliquer stp? (juste un peu)

Link to comment

Fais un effort. ce n'est pas plus compliqué que les polygones, tu sais. Si on prend une minute pour réfléchir au lieu de réagir en balle rebondissante fluo partout tout le temps sur tous les fils.

 

On voit le sens général (enfin je pense), mais je crois qu'il manque un bout de phrase...

Link to comment

c'est facile de faire des phrases toute contractees dans lesquelles il y  a l'essence d'un peu de tout; si je te demande c'est precisement que c'et pas clair, entre 1984 et la fin de la civilisation on s'y perd

Link to comment

tiens alors comme je ne crois pas au progressisme social comme cause des chutes ou montees de regimes, j'en suis venu a me poser  deux questions fondamentales

 

-un regime prog peut-il etre economiquement en forme et le rester?

-progressisme social et incurie economique vont-ils systematiquement de pair ?

Link to comment

Fais un effort. ce n'est pas plus compliqué que les polygones, tu sais. Si on prend une minute pour réfléchir au lieu de réagir en balle rebondissante fluo partout tout le temps sur tous les fils.

et pis chte ferais remarquer que je ne participe qu'aux fils les moins intellectuels pour ne pas vous gener entre vous dans vos petits menuets de pensifieurs.

d'autre part c'est logique puisque mon avatar est fluo et je t'assure que ta phrase est un fourre-tout foireux qu'on croirait ecrit par POE

Link to comment

Il y a une étude à faire. Mono ou multi factorielle. Parité vs poids de l'Etat. Mariage gay vers poids de l'Etat, etc.

 

C'est-à-dire ?

Il semble que c'est assez clair, même sans étude, l'Etat moderne a pour but non plus de simplement conduire ou garder mais de changer et d'améliorer la société. Le poids de l'Etat est essentiel pour forcer un progrès, et tous deviennent concernés par son action y compris en s'engageant contre lui.

 

Je vais simplement citer Tocqueville qui avait bien saisi la République dès 1848 :

Dès le 25 février, mille systèmes étranges sortirent impétueusement de l'esprit des novateurs, et se répandirent dans l'esprit troublé de la foule. Tout était encore debout sauf la royauté et le parlement, et il semblait que du choc de la révolution, la société elle-même eût été réduite en poussière, et qu'on eût mis au concours la forme nouvelle qu'il fallait donner à l'édifice qu'on allait élever à sa place ; chacun proposait son plan ; celui-ci le produisait dans les journaux ; celui-là dans des placards, qui couvrirent bientôt les murs ; cet autre en plein vent par la parole. L'un prétendait détruire l'inégalité des fortunes, l'autre l'inégalité des lumières, le troisième entreprenait de niveler la plus ancienne des inégalités, celle de l'homme et de la femme ; on indiquait des spécifiques contre la pauvreté et des remèdes à ce mal du travail, qui tourmente l'humanité depuis qu'elle existe.

 

Ces théories étaient fort diverses entre elles, souvent contraires, quelquefois ennemies ; mais toutes, visant plus bas que le gouvernement et s'efforçant d'atteindre la société même, qui lui sert d'assiette, prirent le nom commun de socialisme.

 

Le socialisme restera le caractère essentiel et le souvenir le plus redoutable de la révolution de Février. La république n'y apparaîtra de loin que comme un moyen mais non un but.

Link to comment

l'Etat moderne a pour but non plus de simplement conduire ou garder mais de changer et d'améliorer la société.

 

je conteste.L'etat ne sait rien faire d'autre que freiner le changement au maximum - Il y a donc arnaque quelque part.

Link to comment

Ah bah ça mon bon m'sieur c'est bien dit. Sécu retraites par répartition, monopole de l'éducation etc., ce n'est pas comme si l'Etat se donnait le mal de tout changer, du premier au dernier jours, dans la vie des gens.

 

Oh wait.

 

Quelques changements que l'Etat a donc freiné comme un malade. http://www.contrepoints.org/2013/05/05/123387-et-si-on-reprenait-nos-vies

 

Link to comment

je conteste.L'etat ne sait rien faire d'autre que freiner le changement au maximum - Il y a donc arnaque quelque part.

 

Certes, une fois parvenu à l'égalité ou proche de l'égalité désirée, le progrès devient un acquis. L'imprévisibilité, le tumulte, le changement propre à la vie donc, est freiné. Pour palier à la moisissure, on entretiendra l'esprit de la lutte, de la révolution.

 

Le changement est donc freiné, mais pas aboli. Contenir les désirs et les envolées humaines, contenir la vie est simplement impossible, et à force de contrôle et selon les cultures, ça pète grand à la façon Jurassic Park (bijou d'intelligence et de divertissement si on veut bien laisser sa préciosité de côté :stuart: ).

 

Dénudé, le progressisme a un nom : C'est la route du dernier homme.

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...