Jump to content

Élevage, vie animale & scolopendres


lord byron

Recommended Posts

Je vois que tu n'y connais rien ;)

 

so fucking wrong :lol:

 

c'est précisément parce que j'ai dû me farcrir le potager plusieurs années de suites que je crois pas un mot de ce genre de trucs

 

la terre qui fait tout le boulot, bien sur. Et pourquoi pas l'énergie gratuite ?

Link to comment

c'est précisément parce que j'ai dû me farcrir le potager plusieurs années de suites que je crois pas un mot de ce genre de trucs

 

Ce qui apporte des rendements minable c'est justement de cultiver la terre sans préparer le sol. La terre ressemble à de la roche tellement elle est compacte et après on s'étonne que ça pousse mal. Ou que c'est trop sec. Ou que ça manque d'angrais, ba tiens. Et comme on est très intelligent on s'obstine dans l'erreur et on se tue à la tache pour arroser, bêcher, etc. Non mais franchement.

 

Merci de confirmer ce que je disais, hu hu.

Bref, prends la peine de voir ce que c'est exactement au lieu de rester bloqué avec un préjugé comme celui-là ;)

 

Link to comment

N'importe quel jardinier débutant qui lis le premier blog venu "comment jardiner chez soi" lira très vite qu'il faut amender une terre. Je n'ai jamais vu un jardinier qui ne faisait pas ça.
Le fumier ou le compost, c'est aussi vieux que le jardin.

Link to comment

Oui mais là c'est quand même beaucoup plus que simplement *amender* la terre. Il s'agit de lui donner à manger pour les 30 prochaines années, rien de moins ! le gros avantage c'est que l'été, en plus de nourrire les plantes à profusion, le bois, les branchage et le feuillage restituent l'humidité accumulée pendant l'hiver. C'est pour ça qu'il n'y a pas besoin d'arroser, ni de brasser la terre, ni d'engrais. Gougler hugekulture.

 

Hugelkultur_0.standard%20460x345.png

 

HugelkultureTimeStackedSmall.png

 

hugelkultur.jpg

Link to comment

Ca dépend ou tu vas, mais ça pousse tellement vite...

C'est vrai qu'il y a pas mal de friches. Je pensais plutôt aux versants fraichement défrichés qui à la première grosse pluie sont traversés par d'énormes crevasses, alors qu'en contrebas leurs terrains sont enterrés. C'est quitte ou double.

 

Voilà. En général, ceux qui sont les plus fervents adeptes de ce genre de pratiques sont très disposés à passer leur temps dessus. Grand bien leur fasse, mais rapidement (surtout lorsqu'ils sont jeunes) ils se rendent compte qu'ils ne font plus QUE ça. Et fini les restos, les cinoches, les sorties.

Faut voir dans quel optique on jardine aussi. Si c'est pour vivre en quasi-autarcie ou pour nourrir toute sa famille, effectivement c'est ambitieux et ça prend du temps. Par contre, s'il y a pas d'enjeux autre que celui de faire des économies, prendre du plaisir, etc... la question de la rentabilité, c'est totalement accessoire.

 

so fucking wrong :lol:

c'est précisément parce que j'ai dû me farcrir le potager plusieurs années de suites que je crois pas un mot de ce genre de trucs

la terre qui fait tout le boulot, bien sur. Et pourquoi pas l'énergie gratuite ?

Tu connais la faune et la microflore qui se cache dans le sol ?

 

N'importe quel jardinier débutant qui lis le premier blog venu "comment jardiner chez soi" lira très vite qu'il faut amender une terre. Je n'ai jamais vu un jardinier qui ne faisait pas ça.

Le fumier ou le compost, c'est aussi vieux que le jardin.

Et on se retrouve avec des gens qui amendent leurs sols n'importe comment au risque d'effacer totalement ses qualités naturelles. Un peu de connaissance en pédologie et tu te facilites déjà un peu la vie.

Link to comment

Et donc ce machin miraculeux permettrait de faire pousser pendant 30 ans de la bouffe sans devoir s'en occuper ?

 

Tu connais la faune et la microflore qui se cache dans le sol ?

Non, mais je connais très bien mon potager.

Et je suis donc sceptique quand on me dit "t'inquiète tu fais rien ça pousse tout seul, pas de mauvaises herbes et des pommes grosses comme des pamplemousse easy"

Link to comment

Et donc ce machin miraculeux permettrait de faire pousser pendant 30 ans de la bouffe sans devoir s'en occuper ?

 

Vu la taille des rondins il y a de quoi faire, car c'est pas le petit sac de terreau de chez casto, hein. Et ce qui est bien c'est que certains légumes n'ont pas besoin de semis car ils repoussent d'une année sur l'autre.

Link to comment

s'il y a pas d'enjeux autre que celui de faire des économies, prendre du plaisir, etc... la question de la rentabilité, c'est totalement accessoire.

S’il n’y a pas d’autres enjeux que de faire des économies, la question de la rentabilité est accessoire.

...

Arrête de fumer ce que te vend sanksion, tout de suite. Si tu veux faire des économies il faut justement chercher la meilleure rentabilité de ton temps. C’est même la définition du terme ’rentabilité’.

La permaculture c’est mignon. Est-ce qu’il y a beaucoup de maraîchers qui utilisent cette technique ? (et qui en vivent)... j’attends d’en connaître un pour répondre.

Je précise qu’un de mes meilleurs amis est maraîcher en bio (exploit’ de 3 UTH et des brouettes), et la permaculture ça le fait doucement sourire. Et pourtant il en a déjà broyé du copeau pour faire du BRF.

Link to comment

Aux US on sort facilement les tractopelles pour créer des m2 de buttes à n'en plus finir et les nouvelles fermes (urbaines ou non) se font en hugelkulture. Pour la famille qui produit 3 tonnes de bio j'avais vu des photos du jardin avant qu'ils ne commencent et ils enfouissaient eux aussi d'énormes rondins sous terre.

 

Pour la permaculture, je comprends les sourires de ton pot car ce mot englobe tout un tas d'autres 'techniques alternatives', comme l'électroculture (des antennes en cuivre et zinc dans le sol, pour faire simple). Le hollandais des vid, lui, il dit que ses rendements sont multipliés par 2 grace à ça. Oui, carrément.

Link to comment

S’il n’y a pas d’autres enjeux que de faire des économies, la question de la rentabilité est accessoire.

...

Arrête de fumer ce que te vend sanksion, tout de suite. Si tu veux faire des économies il faut justement chercher la meilleure rentabilité de ton temps. C’est même la définition du terme ’rentabilité’.

 

Ce que je voulais dire, c'est que s'il s'agit simplement d'un loisir, tu peux justement te permettre d'utiliser ton temps comme tu l'entends sans te sentir obligé de produire des kilos et des kilos de légumes ou de fruits. La rentabilité de ton occupation se juge plutôt entre la satisfaction que cette activité te rapporte et ce qu'elle te coute en argent et en temps.

 

Link to comment

Pour la famille qui produit 3 tonnes de bio

Il te manque un référentiel. Le pote en question (3 temps pleins sur la ferme, donc) produit de 10 à 15 tonnes de patates par an, et ça c’est juste pour la patate. À côté il fait aussi toute une variété de légumes, une bonne dizaine de tonnes de tomates, quelques dizaines de milliers de salades, 15-20 mille poireaux, et j’en passe. Ah oui et il a aussi un cheptel de brebis pour faire de l’agneau à viande (120-130 mères), et les céréales qui vont avec.

Bref, c’est juste pas du tout la même échelle. Comme je disais : la permaculture c’est mignon.

Link to comment

C'est mignon, c'est mignon, c'est quand même ce qui existe de mieux en terme d'apport nutritif "propre", hein. Et je pense que si c'est pas transposé aux grosses exploitations c'est simplement pour des problèmes techniques (enfouir des buches, des branchages et du feuillage sur 5 ou 10 hectars c'est pas rien).

Link to comment

5 ou 10 hectars c'est pas rien

En l’occurence là c’est plutôt sur 1,5 ha que sont produits les légumes. Avant de s'intéresser à la permaculture, il faudrait déjà se pencher sur le système de polyculture-élevage qui est autrement plus productif quand on cherche à vivre de ce qu’on produit.

Ergo : la permaculture, c’est mignon dans le jardin de papy, pas pour un maraîcher qui compte en vivre.

Link to comment

Avant de s'intéresser à la permaculture, il faudrait déjà se pencher sur le système de polyculture-élevage qui est autrement plus productif quand on cherche à vivre de ce qu’on produit.

 

Alors là n'importe quoi. Car élever des bêtes demande du temps et un savoir-faire que les permaculteurs n'ont pas forcément. Et puis les résultats ne seront pas meilleur donc je vois pas vraiment l'intérêt. Un végétal à besoin de NPK et pas nécessairement d'une crotte de biquette.

 

 

Ergo : la permaculture, c’est mignon dans le jardin de papy, pas pour un maraîcher qui compte en vivre.

 

Depuis le début on parle d'auto-production et de homesteading au cas ou tu n'aurais pas compris ;)

Link to comment

Un végétal à besoin de NPK et pas nécessairement d'une crotte de biquette.

D’accord, en fait tu ne sais pas du tout de quoi tu parles.

Depuis le début on parle d'auto-production et de homesteading au cas ou tu n'aurais pas compris ;)

Oui donc d’un passe-temps bobo inutile qui serait bien mieux alloué (le temps) à faire autre chose. On est d’accord là dessus.

Link to comment

D’accord, en fait tu ne sais pas du tout de quoi tu parles.

 

La décomposition de bois et de végétaux fourni bien assez de nutriments pour assurer une production généreuse, je vois pas ce qui te gêne avec ça. Et puis ce système ne demande pas d'arrosage, et tu trouves ça nul ? C'est toi qui cherche à faire ton intéressant en parlant de "polyculture-élevage" alors que ça doit être super chiant à gérer, qu'il faut arroser et tout le bazarre. Donc oui, n'importe quoi.

 

 

Oui donc d’un passe-temps bobo inutile qui serait bien mieux alloué (le temps) à faire autre chose. On est d’accord là dessus.

 

Le beau strawman. Rhalala, sacré Malky.. :D

Link to comment

Depuis le début on parle d'auto-production et de homesteading au cas ou tu n'aurais pas compris ;)

 

Ah, tu me rassures, je croyais que j'étais hors-sujet avec mon histoire de loisir.

 

Oui donc d’un passe-temps bobo inutile qui serait bien mieux alloué (le temps) à faire autre chose. On est d’accord là dessus.

 

Il y a des passe-temps inutiles maintenant ? :icon_rolleyes:

Link to comment

Oui mais là c'est quand même beaucoup plus que simplement *amender* la terre. Il s'agit de lui donner à manger pour les 30 prochaines années, rien de moins ! le gros avantage c'est que l'été, en plus de nourrire les plantes à profusion, le bois, les branchage et le feuillage restituent l'humidité accumulée pendant l'hiver. C'est pour ça qu'il n'y a pas besoin d'arroser, ni de brasser la terre, ni d'engrais. Gougler hugekulture.

Tu ne rameutes pas tous les ravageurs de la terre comme cela ? Je regardais ce site pour comprendre le concept : http://www.richsoil.com/hugelkultur/

 

Ça me parait délicat de nourrir plus qu'une famille comme cela et délicat de faire une rotation des cultures en fonction de saisons.

Link to comment

Tu ne rameutes pas tous les ravageurs de la terre comme cela ? Je regardais ce site pour comprendre le concept : http://www.richsoil.com/hugelkultur/

 

Ça me parait délicat de nourrir plus qu'une famille comme cela et délicat de faire une rotation des cultures en fonction de saisons.

 

La rotation des cultures perd de son intérêt j'ai l'impression puisque le sol a des ressources quasiement inépuisables.

Pour les ravageurs il y aura toujours des limaces et quelques insectes mais pas plus qu'ailleurs, et tu peux faire entrer des auxiliaires de culture pour y faire face.

Link to comment

C'est toi qui cherche à faire ton intéressant

Non, c’est juste que je connais suffisemment bien(*) un maraîcher pour savoir que la permaculture est inapplicable à moyenne échelle. C’est mignon, le terme est très bien choisi depuis le début et tu n’as à peu près aucune chance de me faire changer d’avis. Après c’est pas un drame hein.

Il y a des passe-temps inutiles maintenant ? :icon_rolleyes:

C’est pas moi qui ai essayé de donner une utilité à un passe-temps...

(*) suffisemment bien pour avoir semé une dizaine d’hectares de céréales de nuit avec une frontale comme seule lumière, avoir monté plusieurs serres, avoir ramassé plus de patates que tu ne pourras en manger dans ta vie, avoir exterminé plus de doryphores que tu ne peux imaginer, avoir redressé une tôle en acier de plus d’un centimètre d'épaisseur avec un chenillard, deux bastaings et une masse... et toi, qui es-tu ? Que connais-tu du monde agricole ?

Link to comment

Tu dois gérer combien de clapiers et de poulaillers pour être un peu tranquille sur la viande d'ailleurs ?

 

Je me suis pas encore poser la question mais ça viendra. Car avoir en quantité des oeufs de poules nourries avec autre chose que des céréales doit être savoureux. Mon problème immédiat est de devenir propriétaire d'une maison avec jardin car c'est quand même le point de départ, mais dans les conditions actuelles ça donne pas vraiment envie. A voir les alternatives.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...