Jump to content

GilliB

Utilisateur
  • Posts

    2895
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Everything posted by GilliB

  1. Il n'y a pas de traitement des aphtes à part les traitements symptomatiques qui permettent de passer plus facilement l'épisode. https://esculape.com/orl/aphtes.html
  2. Effet boomer? Euromomo calcul la mortalité de référence sur la moyenne des 5 années précédentes ce qui entraîne une sous-estimation de la mortalité normale. l'INED estimait l'effet boomers à 13000 morts en 2020, en 2022 l'effet doit être encore plus important. On s'attend à 300 000 morts en plus dans 10-15 ans.
  3. J'ai de la vigne et l'année dernière, pas de raisin et feuilles toutes jaunies (ainsi que les rosiers). J'ai mis du soufre qui est "naturel", pas chimique , et j'ai plein de raisin ( pas encore mur bien sûr).
  4. En plus un maire peut interdire le stationnement sur une voie privée ouverte.
  5. Il y a un biais. La moitié des Covid était asymptomatique, et les autres avaient 38-38.5° pour 1/4. C'est la première fois que l'on teste à grande échelle une virose. Je suis sûr que pendant une épidémie de grippe, on ne voit (les médecins) que la partie émergée de l'iceberg et que si on testait largement, on aurait des chiffres comparables. Tout les gens qui ont 38° ne consulte pas.
  6. En problème, c'est que l'on ne sait pas comment une ville libre, privé, s'organiserait sans intervention des règlements urbanistiques. J'ai lu un article (je n'ai plus la référence) où un 'specialiste' disait que 80% des clients du centre ville était à pied, donc la stationnement des voitures n'était pas un problème, tout simplement parce que la clientèle des magasins habitent les centre ville. J'ai habité en centre ville, on laisse la voiture par la contrainte. J'ai habité dans les faubourgs, on ne va pas dans les centres villes. Il y a donc une perte de liberté. Quand on habite dans un centre on devient un client captif de l'épicerie de quartier et ce n'est pas à l'avantage du client.
  7. Comme toujours il y aurait une mosaïque de situations allant de la rue commerçante où les magasins auraient intérêt à fournir des places gratuites, des rue résidentielles denses avec une parcelle dédiées aux résidents et aux visiteurs, puis des zones où chaque maisons ont leurs places sur leur terrain. Et puis des solutions qui ne sont pas encore découvertes et qu'il faut laisser le marché libre les découvrir.
  8. Les nouvelles théories ne s'imposent pas dans le milieu scientifique, mais elles s'imposent avec les nouvelles générations de scientifiques.
  9. En fait, la vérité, c'est que Covid ou pas Covid, il y a des problèmes à l'hôpital. Dans une économie de marché, quand la demande augmente, l'offre suit ou les prix augmentent si ce n'est pas possible. Dans une économie collectiviste c'est la pénurie et la fil d'attente, personne n'ayant intérêt à augmenter le chiffre d'affaire.
  10. Les cliniques ont proposé 5000 lits de rea qui ont été négligés. Les infirmières de rea sont des IDE de base, il y a 500 000 IDE en France. Le plan blanc s'est imposé dans toute la France alors que seul la moitié NE était touchée pendant la 1° vague. Pour la seconde vague l'état avait le temps de s'adapter. La vérité est que le réflexe de l'état est de ne pas s'adapter, mais que la variable d'adaptation est la population, d'où le confinement qui était un aveux que c'était à la population de s'adapter. Je ne peux pas, j'ai piscine.
  11. Je ne regarde jamais les videos, surtout quand elles durent 1h Je n'ai pas compris pourquoi on a arrêté les opérations programmées, surtout dans les cliniques, où 50% des rea travaillent. Une PTH ne demande pas de rea en suite, comme la plupart des opérations, or une petite vieille qui remarche c'est aussi de la santé. Des grosses opérations demandent des soins de suites en soins critiques, classiquement la neurochir et la cardio interventionnelle. Or la plupart de ces interventions ne sont pas programmées, une hémorragie meningée ou un infarctus par exemple. La politique du plan blanc est de réduire l'activité globale pour traiter les Covid, alors que l'on peut augmenter l'offre de soins, comme on fait les chinois ou Madrid en construisant des hôpitaux dédiés. L'état ne voulait pas augmenter le nombre de lits, même temporairement, car il veux baisser l'offre de soins depuis 30 ans. Alors que le nombre de vieux va augmenter de 40% dans les 10 ans à venir. Il y a trop de malades, baissons l'offre de soins, il y a trop de voitures, baissons le nbre de parking. Bienvenue en socialie
  12. La publication de l'ATIH, aah_2020_analyse_mco.pdf (sante.fr) , déjà citée, montre une baisse de 12% de l'activité globale, de 6% des soins critiques et une augmentation de 3% de la rea. Bien entendu, ce sont les chiffres moyens, cela dépend des régions et de la période (voir publication). Il est évident qu'il y a eu des tensions dans l'est et la région parisienne, tensions qui ont été aggravées par la politique agressive de tout-rea.
  13. Je préfère un papier de l'INRA que franceinfo dont on connaît la partialité. Je voyais cette affirmation car elle est anti scientifique. Les bassines sont de peut-être de mauvaises solutions, mais dire que les bassines ne vont pas dans son positionnement idéologique, c'est tout sauf scientifique. Mais on est habitué avec ces loustics, des responsables du GIEC disaient bien qu'il fallait noircir le tableau du climat, même si c'était faux, mais que cela allait dans le bon sens ,détruire la société de consommation, alors que les 2/3 de la population mondiale n'y a pas encore accès.
  14. Ta référence c'est franceinfo, pas très scientifique. D'ailleurs l'intervenant, Christian Amblard, dit: "Mettre en avant des mesures artificielles comme celle-ci empêche la prise de conscience et la transition agricole : ces « solutions » vont en fait aggraver la vulnérabilité de l’agriculture, parce qu’elles bloquent le passage vers une agriculture responsable, résiliente, économe en eau. " Tout est dit, une solution qui fonctionne doit être interdite car elle permet à la culture intensive de se pérenniser.
  15. Ne pas oublier que l'on va vers une augmentation du nombre de morts de qq 300 000/an. 580k naissances en 1940-45 880k naissances en 1946-50 Les vieux meurent en hiver de viroses respiratoires. Que ce soit le Covid ou la grippe, il y a un stock de personnes border-Line qui sont dans un état physiologique précaire, en particulier dans les maisons de retraite. L'homo sapiens est un animal tropical, qui est bien adapté à la chaleur (absence de fourrure). PS d'ailleurs je ne sais pas comment on va les soigner.
  16. L'evidence-based medecine demande des preuves statistiques. Pour les moins de 65 ans se sera difficile à prouver car il n'y a pas de différence statistique pour la mortalité. Donc vaccins ou pas, si la population témoin n'a pas de surmortalité, cela sera difficile de trouver une différence statistique. Pour les plus de 65 ans le vaccin est efficace sur la mortalité pendant 3 mois, ce qui est bien court. En plus le virus mute, sa virulence diminue, en tout cas c'est mon impression. D'ailleurs le gouvernement veut tourner la page et revenir à ses dada, le RCA, dont il maîtrise mieux l'histoire. Ce virus est bien embêtant pour lui, car il en fait qu'à sa tête, tandis que le réchauffement, les éléments de langage sont totalement sous contrôle.
  17. La seule cause de mortalité indiscutable après un vaccin est le choc anaphylactique. Les autres cas il faut du temps. La dernière campagne de vaccination en urgence a été le H1N1 et il a fallu 2 ans pour valider un effet secondaire, qui apparaissait 3 à 6 mois après. On est à 1 an 1/2. Pour ce qui est de la surmortalité, il faut comparer par rapport à la mortalité attendue et non pas à la moyenne des 5 dernières années comme fait euromomo ou l'INSEE, ce qui surestime le nombre morts. On peut discuter de l'efficacité du vaccin, mais le vaccin a permis aux politiques de sortir de la crise Covid la tête haute, et de rassurer les covidements. Il est possible qu'avec ou sans vaccin la mortalité aurait été comparable à un epsilon près.
  18. La prévention des inondations est tout à fait possible, ce sont toujours les mêmes quartiers qui sont inondés. Quand on achète un bien, on se renseigne. Il y a des cartes sur les risques d'inondation et feux de forêt qui sont parlantes. Par contre le pourtour méditerranéen devrait , selon les modèles climatiques , souffrir de sécheresse.
  19. Je crois que cela dépend des situations locales, discuter globalement du pompage des nappes phréatiques pour les interdire n'a pas bcp de sens. Des nappes se vident, d'autres se régénèrent. C'est un cas typique de la tragédie des communs. Personne n'a intérêt de préserver la ressource. Et tout le monde veut être servi en premier.
  20. En France c'est la gauche qui donne le la. La gauche est anti liberal=>un libéral n'est pas de gauche donc de droite=>un libéral conservateur est d'extrême droite.
  21. Il y a un gaspillage dingue, on utilise de l'eau potable pour les wc, pour nettoyer les voitures, pour arroser, alors que le recueil de l'eau de pluie serait suffisant pour ces usages, en tout cas pour des maisons individuelles. C'est un tout, la fourniture d'eau et l'épuration. On a fait des réseaux partout avec des stations d'épuration qui sont débordés quand il y a une grosse averse. Alors qu'il faudrait laisser les propriétaires décider de leur approvisionnement et de leur épuration.
  22. C'est sûr que 300k contrôles à domicile, ce n'est pas négligeable, sur 2 millions d'allocataires.
  23. Je doute que cela soit contrôlé, en général la fraude aux allocations est repérée quand un allocataire a plus de 50 femmes. Comme la fraude fiscale.
×
×
  • Create New...