Jump to content

Parti Pirate, que faut il en penser ?


Recommended Posts

Vous avez certainement entendu parler du PArti des pIrates qui semblent avoir connu quelques succés électoraux en Allemagne et en Suède.

Je me suis dit encore l'extrème gauche qui était sortie par la fenêtre et qui rentre par la porte de derrière. Mais c'est pas évident, mais je me suis dit en allant sur leur site qu'ils seraient presque libéraux. Cependant, pas de prise de position claire sur des sujets plus économiques. J'avoue ne pas trop savoir qu'en penser.

Quels sont vos avis sur cette question ?

Je vous livre le lien vers le site

http://www.partipirate.org/

Clint

Pourquoi le lien ne fonctionne pas ?

Qu'est ce que j'ai encore fait ?

Link to comment

Ils sont à la limite entre des anarchistes capitalistes et collectivistes, c'est un groupe hétérogène. Le plus remarquable est qu'ils sont les seuls partis qui débatent de sujet de leurs temps. Les autres partis pataugent dans la mélasse de l'ère du minitel et ne saisissent pas le quart du tiers des implications d'internet sur la société.

Link to comment

Ils sont à la limite entre des anarchistes capitalistes et collectivistes, c'est un groupe hétérogène.

En lisant le volet économique et social de leur site, on dirait plutôt qu'ils oscillent entre collectivisme et collectivisme. Encore des gauchistes :icon_sommeil:

Link to comment

Mouais. Un parti de geeks qui s'adresse aux geeks. Un jour ils proposeront un ministère pour les mmo, c'est sûr. Avec Marcus, le mec de game one à sa tête.

Link to comment

Mouais. Un parti de geeks qui s'adresse aux geeks. Un jour ils proposeront un ministère pour les mmo, c'est sûr. Avec Marcus, le mec de game one à sa tête.

On dit Meuporg. Et Marcus n'est pas sur No Life maintenant ?

Link to comment

Pourquoi le lien ne fonctionne pas ?

Qu'est ce que j'ai encore fait ?

Rien, c'est normal. Il faut 100 messages pour que les liens que l'on poste apparaissent.

Link to comment

Et Marcus n'est pas sur No Life maintenant ?

Je sais pas trop, je me souviens de lui sur game one, et parfois, en allumant la télévision, je tombe sur lui en tant qu'animateur d'un truc sur les vieux jeux (du style de ceux que j'avais sur mon atari ste 1040). Une carrure de cadre au parti pirate, quoi.

Link to comment

En lisant le volet économique et social de leur site, on dirait plutôt qu'ils oscillent entre collectivisme et collectivisme. Encore des gauchistes :icon_sommeil:

ça me fait le même effet avec les partis gauchistes de droite.

Link to comment

Pour ce qui est du parti pirate français, il n'y a qu'une chose à faire: leur prendre la place sur les questions de propriété intellectuelle.

Se rapprocher du PP allemand: eux au moins sont à l'écoute de modèles alternatifs de droit des idées. Les français sont juste partagés entre taxer l'abonnement internet et le subventionner.

Link to comment

En lisant le volet économique et social de leur site, on dirait plutôt qu'ils oscillent entre collectivisme et collectivisme. Encore des gauchistes :icon_sommeil:

J'avais pas trouvé ça (sinon je n'aurais pas ouvert ce post) et je m'en serais tenu à ma première impression qui semblait être la bonne

Link to comment

Mouais. Un parti de geeks qui s'adresse aux geeks.

C'est pas une fatalité, le parti pirate original (suédois) a quand même fait 7% et a 2 sièges au parlement européen. Ils doivent donc toucher des non geeks aussi.

Le droit d'auteur et la liberté sur internet c'est un cheval de bataille intéressant: ça donne pas mal d’opportunité de faire parler de soi, de faire du buzz, et c'est un bon angle d'attaque pour parler de légitimité, de droit, de liberté, de la place de l’état, d'organisation spontanée, etc.

Et puis ils ont pas appelé a voter Sarkozy, c'est un atout.

Link to comment

En observant ça d'un peu loin on a l'impression de retrouver le parti écologiste des années 70, pas mal de gauchistes avec des idées alternatives (geeks de tous les pays unissez-vous), et les demandes de droits créances qui vont bien, mais qui vont germer pour s'institutionnaliser dans les rouages du système gourvernemental. Plutôt qu'un parti tourné vers une nouvelle économie de la connaissance, il s'agit surtout de revendiquer le droit à jouir sans entrave des réseaux et des écrans. Moi ça me fait penser à la figure du dernier homme.

Dans un avenir proche, on verra peut-être la même bascule autoritaire qu'avec l'écologie politique et l'on parlera alors de khmers numériques comme on parle de certains khmers verts.

Link to comment

En observant ça d'un peu loin on a l'impression de retrouver le parti écologiste des années 70, pas mal de gauchistes avec des idées alternatives (geeks de tous les pays unissez-vous), et les demandes de droits créances qui vont bien, mais qui vont germer pour s'institutionnaliser dans les rouages du système gourvernemental. Plutôt qu'un parti tourné vers une nouvelle économie de la connaissance, il s'agit surtout de revendiquer le droit à jouir sans entrave des réseaux et des écrans. Moi ça me fait penser à la figure du dernier homme.

Dans un avenir proche, on verra peut-être la même bascule autoritaire qu'avec l'écologie politique et l'on parlera alors de khmers numériques comme on parle de certains khmers verts.

Plutôt d'accord. A la différence près qu'il est encore un peu tôt pour savoir comment vont évoluer tous ces partis pirates à travers l'Europe. Ah, et aussi, les geeks sont plus sensibles aux idéologies extrémistes, je trouve (communisme, anarchisme ou anarcho-capitalisme, etc).

Link to comment

En lisant le volet économique et social de leur site, on dirait plutôt qu'ils oscillent entre collectivisme et collectivisme. Encore des gauchistes :icon_sommeil:

C'est vrai que j'ai eu moi-même une bonne première impression lorsque j'ai cru voir qu'ils voulaient abolir la propriété intellectuelle.

Mais j'ai vite déchanté, quand j'ai vu qu'ils parlent d'économie de façon très collectiviste : (badurl) http://legislatives.partipirate.org/2012/roosevelt-2012/ (badurl).

De même, lorqu'ils parlent de "Système de brevets et monopoles" dans leur programme (badurl) http://legislatives.partipirate.org/2012/notre-programme/ (badurl), il n'est en fait question que de dresser une longue liste d'interdiction, et notamment d'interdiction de choses librement consenties, comme la vente liée.

Mais, au-delà de tout cela, je suis assez admiratif quant à leur succès : ils ont paraît-il une centaine de candidats dans toute la France, dont un dans chaque circonscription de mon département.

Malheureusement, les libéraux sont extrêmement loin de pouvoir en dire autant. Il y a notamment zéro candidat libéral dans mon département.

Je dois dire enfin qu'ils ont adopté une assez bonne stratégie, que j'ai moi-même vainement recommandée, à savoir appeler le grand public à se porter candidat, même si c'est pour faire une campagne à zéro euro. En effet, une simple candidature officielle (sans aucune dépense) suffit pour acquérir une visibilité, pour être invité sur les plateaux de télévision (dans mon département c'est notamment sur TLM) et dans la presse (dans mon département c'est Le Progrès et Lyon Capitale).

Cela me semble important puisque cela permet par exemple de faire savoir au grand public spectateur des élection qu'il existe d'autres pensées que la pensée unique.

Link to comment

Qu'il est lourd avec son Nietzsche.

Je sais, je sais, on est pas censé faire ce genre de remarques, mais quand même, tu es l'équivalent nietzschéen d'un randroïde à ne parler que de ça. Fais-toi mal, passe à Kant, c'est encore plus con mais au moins ça fait classe.

Link to comment

Mouais, ces mesures du collectif Roosevelt sont un vulgaire patchwork de toutes les théories à la mode sur internet : argent dette de Grignon, Loi de 73 Rotschild-Pompidou, "Les 600 milliards qui manquent à la France" (un bouquin sur les paradis fiscaux qui fait parler de lui), une petite dose de protectionnisme bien sentie, et peut-être un fond de Larouche pour la petite cerise sur le cake indigeste.

Comme quoi ceux qui ont rédigé Roosevelt2012 sont tout autant perméables aux fausses théories vaguement complotistes que le quidam moyen, ils ont juste troqué le zinc du PMU pour internet. Mais attention : ce n'est pas le programme définitif du Parti Pirate, bien qu'ils déclarent ces mesures "compatibles" avec leur philosophie.

à priori on a tout de même quelques points d'accord avec le Parti Pirate : contre le fichage, transparence de la vie politique, contre la censure, contre les brevets. mais c'est vrai que ça ne pèse pas forcément lourd face au volter économique et social. Ceci dit je lisais ce matin un texte d'un blogueur libertarien qui disait qu'on aurait tout intérêt à chercher des alliances avec ce genre de mouvements.

http://tedld.wordpre…s-libertariens/

Là où Pasm de Tedld marque des points c'est qu'effectivement on a peu de chances - euphémisme- d'arriver à quoi que ce soit en suivant les règles du jeu démocratique. Le Parti Pirate peut-être vu comme un parti hors-système : pas d'élus et des candidats qui ne sont pas des professionnels de la politique. à priori ce ne sont pas des gens qui ont vraiment intérêt au statu quo actuel, même s'ils peuvent le croire.

J'attends de voir un peu ce que vont déclarer les candidats aux législatives pour savoir quoi en penser.

Link to comment

C'est ça, le free jazz : le dernier des mods perdu au 21e siècle, mais un mod pessimiste. L'horreur absurde quoi…

Mais non, l'horreur c'est Kant.

D'aileurs Jabial a tort de s'offusquer pour cette métaphore du geek avachi comme stade peu avantageux de l'évolution.

Link to comment

Plutôt d'accord. A la différence près qu'il est encore un peu tôt pour savoir comment vont évoluer tous ces partis pirates à travers l'Europe. Ah, et aussi, les geeks sont plus sensibles aux idéologies extrémistes, je trouve (communisme, anarchisme ou anarcho-capitalisme, etc).

Les geeks sont souvent des gens intelligents, curieux, de sexe masculin, attirés par les concepts abstraits au point de pouvoir être attiré par des idéologies. Ils constituent également un groupe social dont le pouvoir politique est très en deçà de son nombre, de son niveau d'éducation et/ou de sa contribution (perçue ?) à la société.

Ils ont la rage ? Quoiqu'ils en, soit, beaucoup de terroristes islamistes étaient des ingénieurs. Un sociologue holiste en déduirait que des gens capables et très convaincus n'ont pas trouvé de débouchés politiques à leur volonté politique de changement.

Link to comment

En observant ça d'un peu loin on a l'impression de retrouver le parti écologiste des années 70, pas mal de gauchistes avec des idées alternatives (geeks de tous les pays unissez-vous), et les demandes de droits créances qui vont bien, mais qui vont germer pour s'institutionnaliser dans les rouages du système gourvernemental. Plutôt qu'un parti tourné vers une nouvelle économie de la connaissance, il s'agit surtout de revendiquer le droit à jouir sans entrave des réseaux et des écrans. Moi ça me fait penser à la figure du dernier homme.

Le programme du partie pirate pour l'election de 2009 ou ils ont eut 7% est la: http://www.piratpartiet.se/nyheter/european_pirate_platform_2009

A quels droits créances tu pense ? La seule chose qui s'en approche c'est le droit a l'anonymat, le reste c'est essentiellement l'affaiblissement de la propriété intellectuelle et le renforcement de la protection contre l’état.

"fair trial", "freedom of speech", "a transparent state and non-transparent citizens", tout ça me semble libéral (même si le droit a un procès équitable payé par l’état est effectivement un droit créance).

Link to comment
Ah, et aussi, les geeks sont plus sensibles aux idéologies extrémistes, je trouve (communisme, anarchisme ou anarcho-capitalisme, etc).
Les geeks sont souvent des gens intelligents, curieux, de sexe masculin, attirés par les concepts abstraits au point de pouvoir être attiré par des idéologies.

Les geeks aiment la cohérence. Or, comme le disait le vieux Murray, "Seuls les extrémistes sont cohérents". Ergo…

Ils constituent également un groupe social dont le pouvoir politique est très en deçà de son nombre, de son niveau d'éducation et/ou de sa contribution (perçue ?) à la société.

Ils ont la rage ? Quoiqu'ils en, soit, beaucoup de terroristes islamistes étaient des ingénieurs. Un sociologue holiste en déduirait que des gens capables et très convaincus n'ont pas trouvé de débouchés politiques à leur volonté politique de changement.

Les ingénieurs ont toujours une tendance certaine à chercher des ultra-solutions (quiconque a fréquenté de l'intérieur et de l'extérieur un groupe d'ingénieurs saisit ça immédiatement), ce qui explique plus probablement le terrorisme. Ajoute à ça le déchirement des sociétés arabes sur le plan des valeurs, et tu as un mélange qui ne demande qu'à péter.

Ceci dit, le problème de l'ajustement entre la contribution à la société et la rémunération (pécuniaire ou non) reçue est intéressant à creuser, mais doit être modéré par le fait que le même problème se pose en beaucoup plus grand pour le corps enseignant.

Link to comment

A quels droits créances tu pense ?

Par exemple le droit à biberonner du téléchargement "gratuit" avec la licence globale, ou encore l'allocation universelle présentée comme un idéal hédoniste. Si c'est ça le nouveau paradigme de l'économie de la connaissance, il ressemble beaucoup aux vieilles idées libertaires.

"a transparent state and non-transparent citizens"

Voilà une jolie contradiction dans les termes. C'est justement ce culte de la transparence qui me suggère une possible évolution disciplinaire de ce mouvement sur la même pente que les verts.

Link to comment

En attendant, la dernière fois qu'il y a eu une fraude stalinnienne sur le nombre de votes dans un parlement européen, c'est un Parti Pirate qui a mis la vidéo sur internet. Aucun autre parti n'a été ému.

Link to comment

Par exemple le droit à biberonner du téléchargement "gratuit" avec la licence globale, ou encore l'allocation universelle présentée comme un idéal hédoniste. Si c'est ça le nouveau paradigme de l'économie de la connaissance, il ressemble beaucoup aux vieilles idées libertaires.

La tu parles sûrement du partie pirate français, et d’après ce que j'en avais lu il y a quelques mois effectivement on est d'accord c'est un peu n'importe quoi.

Mais ils sont minuscule et ne représentent rien, il vaut mieux regarder le suédois qui est le modèle "officiel".

Voilà une jolie contradiction dans les termes. C'est justement ce culte de la transparence qui me suggère une possible évolution disciplinaire de ce mouvement sur la même pente que les verts.

Je ne vois pas la contradiction, on peut avoir un état qui rend des comptes a ses citoyens tout en n'allant pas fouiller dans leur vie privée.

Ils mettent la notion de non-transparence pour les individus au centre de leur programme, et tu parles de culte de la transparence ???

Link to comment

C'est vrai que j'ai eu moi-même une bonne première impression lorsque j'ai cru voir qu'ils voulaient abolir la propriété intellectuelle.

Mais j'ai vite déchanté, quand j'ai vu qu'ils parlent d'économie de façon très collectiviste : (badurl) http://legislatives.partipirate.org/2012/roosevelt-2012/ (badurl).

De même, lorqu'ils parlent de "Système de brevets et monopoles" dans leur programme (badurl) http://legislatives.partipirate.org/2012/notre-programme/ (badurl), il n'est en fait question que de dresser une longue liste d'interdiction, et notamment d'interdiction de choses librement consenties, comme la vente liée.

OK merci pour ces infos, qui m'éclairent sur ces gens

Link to comment
Le plus jeune candidat aux législatives a 18 ans : Alexis Atlani

Alexis Atlani, 18 ans et trois mois, qui a été investi par le Parti pirate dans la 5e circonscription des Hauts-de-Seine (Clichy-Levallois), sera le plus jeune candidat aux élections législatives en juin, selon le ministère de l'Intérieur.

Passionné de nouvelles technologies, cet étudiant en Maths sup dit s'être présenté "symboliquement" pour défendre les idées du Parti pirate, mouvement né sur internet et qui promeut la liberté de téléchargement et s'oppose de fait à la loi Hadopi.

http://lci.tf1.fr/fi…ni-7317162.html

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...