Jump to content

Dura lex, less sex


Recommended Posts

Ah non, d'ailleurs la lycéenne que fantasme sur son prof je parie ma chemise que c'est 10 fois plus courant que l'inverse.

Plus courant, je ne m'avancerais pas. Mais courant, oui, certainement. Et je ne dis pas ça parce que je faisais partie des (nombreuses) lycéennes qui fantasmaient sur leurs profs. ;)

Par contre, pour ce qui est du passage à l'acte, je ne sais pas si c'est si courant que ça avant la fac. Je ne pense pas.

Link to comment

Plus courant, je ne m'avancerais pas. Mais courant, oui, certainement. Et je ne dis pas ça parce que je faisais partie des (nombreuses) lycéennes qui fantasmaient sur leurs profs. ;)

Par contre, pour ce qui est du passage à l'acte, je ne sais pas si c'est si courant que ça avant la fac. Je ne pense pas.

 

Ca se fait beaucoup en fac ? (Simple curiosité).

 

Link to comment
Les Américains étant en grande partie des puritains mentalement dérangés

 

Désolé, mais je ne crois pas être un puritain mentalement dérangé et je pense que j'aurai quand même un problème à voir un(e) prof se taper mon enfant de 17 ans.

Je ne pense pas que ça vaille 22 ans, mais cette prof a commis des fautes, et on peut penser que ce ne sera pas sans conséquences sur le développement affectif de ces ados (ils vont avoir une drôle de surprise quand ils vont tomber sur une fille de leur âge).

 

Oui, A 17 ans, on a envie de sauter sa jolie prof de 30 ans, mais on envie de faire plein de connerie à 17 ans, ce n'est pas pour autant que les parents doivent laisser faire sans intervenir.

 

  • Yea 1
Link to comment

Désolé, mais je ne crois pas être un puritain mentalement dérangé et je pense que j'aurai quand même un problème à voir un(e) prof se taper mon enfant de 17 ans.

Je ne pense pas que ça vaille 22 ans, mais cette prof a commis des fautes, et on peut penser que ce ne sera pas sans conséquences sur le développement affectif de ces ados (ils vont avoir une drôle de surprise quand ils vont tomber sur une fille de leur âge).

Oui, A 17 ans, on a envie de sauter sa jolie prof de 30 ans, mais on envie de faire plein de connerie à 17 ans, ce n'est pas pour ça que ses parents doivent le laisser faire.

Mais, ton avis de père, on s'en fout en l'occurrence. Un ado de 17 ans fera des milliers de choses que ses parents réprouveront. Ça n'en fait pas des victimes systématiquement.

Quand même fou que l'on tombe ici dans la pensée magique et le juspositivisme le plus attardé. À 17 ans, on peut rien faire mais, pif paf poum, à 18 ans on peut tourner dans un gang bang.

Link to comment

Donc tu ne lis pas l'article, tu ne te renseignes pas sur les faits ni sur la procédure et tu peux étaler ta vérité avec suffisance. Désolé mais c'est bien trop pauvre comme argumentaire.

Ensuite on est sur une affaire judiciaire particulière. Je raisonne comme le juriste que je suis et toi comme un idéologue. Créé donc un fil idoine mais ne vient pas dire que je débloque. certains liberaux considère qu'il est impossible qu'il y ait un crime sans victime. Ce n'est pas la position de tous les liberaux et ce n'est pas ce que dit le droit.

Link to comment

Oui mais elle fantasme pour lui faire des smacks et rouler des palots.

Lol. Non. L'imagination des filles est très fertile aussi. Je préfère t'enlever tes espoirs tout de suite pour le jour où tu auras une fille de seize ou dix-sept ans.

Là où tu as raison, c'est que j'ai l'impression que c'est vraiment de l'ordre du fantasme et pas de la réalisation pratique pour les filles. Mais je dis ça pour ma génération, je crois que tout ça s'accélère, et que l'âge de la réalisation de ce genre de fantasmes ou simplement des premiers rapports (le vrai, pas celui pour la frime) a beaucoup baissé en dix ans.

Link to comment

Mais, ton avis de père, on s'en fout en l'occurrence. Un ado de 17 ans fera des milliers de choses que ses parents réprouveront. Quand même fou que l'on tombe ici dans la pensée magique et le juspositivisme le plus attardé. À 17 ans, on peut rien faire mais, pif paf poum, à 18 ans on peut tourner dans un gang bang.

 

Je te signale que ce ne sont pas les ados qui sont jugés, mais la prof. Les parents pensent qu'elle a commis une faute, et portent plainte.

 

En quoi est-ce de la pensé magique ou du juripositivisme? C'est pas encore une de ces paroles magiques qui permettent de clore le débat?

 

Et oui, dans la loi, à 17 ans, y a plein de truc que tu peux pas faire, et à 18, tu peux. Et tant que tu vis chez tes parents, ils peuvent te faire chier pour que tu suivent leur règles, so what?

Link to comment

Mais, ton avis de père, on s'en fout en l'occurrence. Un ado de 17 ans fera des milliers de choses que ses parents réprouveront. Ça n'en fait pas des victimes systématiquement.

Quand même fou que l'on tombe ici dans la pensée magique et le juspositivisme le plus attardé. À 17 ans, on peut rien faire mais, pif paf poum, à 18 ans on peut tourner dans un gang bang.

+1

Je partage ton agacement.

Link to comment

Ca se fait beaucoup en fac ? (Simple curiosité).

Aucune idée, j'ai fait une école d'ingénieur. :P Là il ne vallait mieux pas essayer parce que les profs auraient eu de très gros problèmes avec la hiérarchie...

De ce que m'a raconté f.mas, en revanche, ça a l'air d'être une tendance non anecdotique en fac de lettres. Mais je ne sais pas comment on peut faire pour fantasmer sur le genre de vieux mandarins de la fac de lettres en question. Beurk.

Link to comment

Les américains ont un rapport différents de nous à la loi. Ils ont été touché beaucoup plus tardivement que nous par l'inflation législative ce qui fait que la loi à un impact beaucoup plus fort que pour nous. Law is the law.

En l'occurence sur les sujets sociétaux, le sexe en particulier, les américains sont peut-être plus portés sur l'inflation législative débile que les européens. On est bien d'accord que sur le reste les européens le sont plus en général.

 

Désolé, mais je ne crois pas être un puritain mentalement dérangé et je pense que j'aurai quand même un problème à voir un(e) prof se taper mon enfant de 17 ans.

Je ne pense pas que ça vaille 22 ans, mais cette prof a commis des fautes, et on peut penser que ce ne sera pas sans conséquences sur le développement affectif de ces ados (ils vont avoir une drôle de surprise quand ils vont tomber sur une fille de leur âge).

 

Oui, A 17 ans, on a envie de sauter sa jolie prof de 30 ans, mais on envie de faire plein de connerie à 17 ans, ce n'est pas pour autant que les parents doivent laisser faire sans intervenir.

Une mère engueulera son fils et voudra péter la tronche de la prof, un père dira à son fils d'arrêter, de se reconcentrer sur ses études et basta, il sera un peu fier de son fils quelque part mais bon voilà.

L'établissement sera forcé de prendre une décision contre la prof, mais la loi ne devrait jamais intervenir.

Par contre il est possible qu'ils aient une drôle de surprise avec une fille de leur âge effectivement. A mon avis ils vont être portés sur les cougars pendant un bon moment, mais ce n'est pas si grave que cela.

 

certains liberaux considère qu'il est impossible qu'il y ait un crime sans victime. Ce n'est pas la position de tous les liberaux et ce n'est pas ce que dit le droit.

Le Droit positif effectivement, pas le DN.
Link to comment

Je te signale que ce ne sont pas les ados qui sont jugés, mais la prof. Les parents pensent qu'elle a commis une faute, et portent plainte.

En quoi est-ce de la pensé magique ou du juripositivisme? C'est pas encore une de ces paroles magiques qui permettent de clore le débat?

Et oui, dans la loi, à 17 ans, y a plein de truc que tu peux pas faire, et à 18, tu peux. Et tant que tu vis chez tes parents, ils peuvent te faire chier pour que tu suivent leur règles, so what?

Dans la loi, il est écrit que tu dois la fermer et donner tout ton argent à l'État français. Ça te va, aussi ou pas ?

Link to comment

Donc tu ne lis pas l'article, tu ne te renseignes pas sur les faits ni sur la procédure et tu peux étaler ta vérité avec suffisance. Désolé mais c'est bien trop pauvre comme argumentaire.

Ensuite on est sur une affaire judiciaire particulière. Je raisonne comme le juriste que je suis et toi comme un idéologue. Créé donc un fil idoine mais ne vient pas dire que je débloque. certains liberaux considère qu'il est impossible qu'il y ait un crime sans victime. Ce n'est pas la position de tous les liberaux et ce n'est pas ce que dit le droit.

Franchement, les raisonnements de juriste, j'en ai soupés pendant des années à la fac' et ce n'est pas parce que tu te pares de la toge de juriste que tu vas convaincre qui que ce soit ici. Surtout si c'est pour développer des "raisonnemenrs" aussi subtils et puissants que "17 ans, pas bien; 18 ans, ok".

Et puis, si ta source pour te faire un avis c'est un article de journal non-spécialisé et probablement en mode pignouf, pardonne-moi mais tu fais un piètre juriste.

Link to comment

Lol. Non. L'imagination des filles est très fertile aussi. Je préfère t'enlever tes espoirs tout de suite pour le jour où tu auras une fille de seize ou dix-sept ans.

Là où tu as raison, c'est que j'ai l'impression que c'est vraiment de l'ordre du fantasme et pas de la réalisation pratique pour les filles. Mais je dis ça pour ma génération, je crois que tout ça s'accélère, et que l'âge de la réalisation de ce genre de fantasmes ou simplement des premiers rapports (le vrai, pas celui pour la frime) a beaucoup baissé en dix ans.

Effectivement comme je le disais les filles sont plus dévergondées de nos jours, mais je me demande à quel point c'est pas pour se faire accepter des autres, paraître grande gueule et pas une nonne.

Je suis assez d'accord avec ton propos concernant la différenciation fantasme vs. réalisation pratique.

Link to comment

Aucune idée, j'ai fait une école d'ingénieur. :P Là il ne vallait mieux pas essayer parce que les profs auraient eu de très gros problèmes avec la hiérarchie...

De ce que m'a raconté f.mas, en revanche, ça a l'air d'être une tendance non anecdotique en fac de lettres. Mais je ne sais pas comment on peut faire pour fantasmer sur le genre de vieux mandarins de la fac de lettres en question. Beurk.

 

Bah le prof est un prof, ca doit faire bien. Et puis la figure d'autorité fais toujours fantasmer. Après tout les goûts et les couleurs comme on dit y en a qu'aiment bien les vieux dégueulasses.

 

Link to comment
 

 

Justement je n'ai lu nulle part que les victimes aient consentis.

 

 

 

 Il a ajouté que le fait qu'elle soit une femme et que ses partenaires aient été consentants n'enlève rien à sa culpabilité.

 

  • Yea 1
Link to comment

N'empêche que PAB n'avait pas assez d'éléments pour condamner une femme qui tue 8 bébés par contre il en a assez pour en condamner une à 22 ans de prisons pour sexe avec des adulescents consentants. Et la pauvre "prédatrice sexuelle" n'a pas le droit à l'argument de la santé mentale, elle. Avec des juristes comme ça, le droit marche sur la tête.

Link to comment

Indépendamment de toute législation sur l'âge de la maturité sexuelle, rêvons un peu, et imaginons que le seul critère retenu soit le consentement éclairé des deux personnes, je ne perçois rien dans ce compte rendu qui relève d'un crime et mérite 22 ans de taule pour cette prof qui a du permettre à ses élèves de connaitre leurs premiers émois, et leur lecture d'une seule main.

Bien sûr, en tant que parent, le critère seul du consentement peut faire frémir, mais il leur resterait alors la possibilité d'aller en justice pour faire la preuve que ce consentement a été forcé, contraint ou je ne sais, du fait de la position dominante de l'autre partenaire. Après tout, selon moi, c'est une question d'individu.

Ce qui pose question ici, et souvent, est la différence d'âge entre les deux, combiné à la position "dominante" de l'enseignant (ça aurait pu être le toubib, ou le meilleur ami du père, que sais-je). Quelle différence alors avec une jeune majeure légale de 18 ans juste faits qui couche avec son médecin de famille ? 

Je reste malgré tout sur la notion de consentement comme règle générale, à infirmer au cas par cas.

Mais ça me fait mal à l'utérus de l'écrire :)

 

 

Link to comment

Franchement, les raisonnements de juriste, j'en ai soupés pendant des années à la fac' et ce n'est pas parce que tu te pares de la toge de juriste que tu vas convaincre qui que ce soit ici. Surtout si c'est pour développer des "raisonnemenrs" aussi subtils et puissants que "17 ans, pas bien; 18 ans, ok".

Et puis, si ta source pour te faire un avis c'est un article de journal non-spécialisé et probablement en mode pignouf, pardonne-moi mais tu fais un piètre juriste.

Et moi j'en ai marre de voir des non juristes critiquer une décision de justice sans jamais avoir fait de droit avec comme seul critère leur ego et leur idéologie...

Et non je n'ai pas fait mon opinion sur la base d'un seul article d'un journal. J'ai attiré l'attention sur le fait que dire que c'est une bonne ou une mauvaise décision sans savoir le détail de l'affaire était une connerie. that's all.

  • Yea 2
Link to comment

N'empêche que PAB n'avait pas assez d'éléments pour condamner une femme qui tue 8 bébés par contre il en a assez pour en condamner une à 22 ans de prisons pour sexe avec des adulescents consentants. Et la pauvre "prédatrice sexuelle" n'a pas le droit à l'argument de la santé mentale, elle. Avec des juristes comme ça, le droit marche sur la tête.

Je suis navré qu'a ton âge tu ne sache pas lire vu que manifestement tu ne lis ou ne comprends pas mes posts.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...