Aller au contenu

Lancelot

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    12 206
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    38

Lancelot a gagné pour la dernière fois le 13 août

Lancelot a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 529 Admiré

À propos de Lancelot

  • Rang
    21st century schizoid man

Previous Fields

  • Tendance
    Anarcap
  • Ma référence
    Schopenhauer

Profile Information

  • Gender
    Male

Visiteurs récents du profil

916 visualisations du profil
  1. Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Direction le doctorat ?
  2. Éthique et tac

    Descartes déconne parce qu'il voudrait que la perception que nous avons d'une chose coïncide avec la chose en soi (donc telle qu'elle existe indépendamment de l'expérience humaine). Il se rend compte avec justesse que c'est impossible à savoir et donc se sert de Dieu comme béquille pour se rassurer. On ne peut pas trop lui en vouloir parce que ce n'est ni le premier ni le dernier que ce problème a rendu dingue. Mon approche est résolument pragmatique (au sens épistémologique) : si c'est indépassablement en dehors de notre expérience, si quelle que soit la réponse ça ne changerait rien de notre point de vue, alors peu importe. Notre discours doit porter sur le point de vue humain, le seul qui nous soit accessible. Intuitivement je dirais que les normes discrètes peuvent se réduire à des normes continues mais que l'inverse n'est pas forcément vrai. Peut-être qu'il existe des contre-exemples mais sur le moment je n'en vois pas.
  3. Légalisation du chantage

    En ce qui concerne les faveurs sexuelles, en France, la police est aussi là pour sanctionner les gens qui utilisent la violence, contrainte, menace ou surprise pour coucher avec quelqu'un...
  4. Éthique et tac

    Donc on transforme "il ne faut pas voler" en "il ne faut pas être un voleur" ? Et ici on transforme "il ne faut pas voler" en "il faut éviter les actions qui nuisent à autrui" ? Si on combine mes deux remarques précédentes, cette déontologie intentionnelle continue aboutit à "il faut être une personne qui ne nuit pas à autrui", ce qui ressemble à s'y méprendre à une éthique de la vertu de mon point de vue. Dans la position naturaliste (que je ne défends pas particulièrement) on peut partir du principe que le bien peut se réduire à une quantité objectivement mesurable, et par conséquent on évite le problème (ou plutôt on le renvoie dans les présupposés méta-éthiques). On est dans la méta-physique, là, pas dans la méta-éthique. Pour faire court voici mon opinion sur la question : d'un point de vue ontologique on est obligé d'admettre, pour ne pas faire de contradiction performative, que nous existons, qu'un monde externe existe et que d'autres humains existent. À partir de là on peut définir l'objectivité d'un fait concernant le monde externe comme la capacité de n'importe quel humain de bonne foi et suffisamment informé à admettre ce fait. Cette définition est suffisante pour fonder une théorie de la connaissance sans s'occuper de la nature du monde tel qu'il serait perçu par autre chose qu'un humain, chose qu'on ne pourra de toute manière jamais appréhender.
  5. Présentation de Mégille

    Comme dit @FabriceM, pour l'instant on est détendu Idée également centrale chez les anti-immigration ("on a le droit d'inviter qui on veut chez nous").
  6. Présentation de Mégille

    Commencer à considérer les adultes comme des enfants c'est partir sur la mauvaise pente...
  7. Ces phrases qui vous ont fait littéralement hérisser le poil 2

    Shift c'est pas mal, ça donne bien la notion d'une dimension orthogonale.
  8. Légalisation du chantage

    Pour moi l'évolutionnisme est surtout une école de prudence envers la tentation rationaliste en ce qui concerne la compréhension des phénomènes sociaux. La survie et le maintien d'une institution dans le temps est en soi un signe que cette institution remplit une certaine fonction pour la société dans laquelle elle existe. Le fait que cette fonction ne soit pas directement compréhensible par un individu en particulier ne prouve rien d'autre que les limitations des individus par rapport à la complexité des phénomènes envisagés. En termes hayekiens il y a trop d'information et elle est trop diffuse pour être centralisée. Est-ce que ça veut dire qu'il ne faut jamais rien toucher ? Non. On peut isoler des conséquences négatives d'une institution et les juger suffisamment néfastes pour justifier de s'attaquer à elle pour contrebalancer ses effets positifs connus et potentiels. Il s'agit d'un arbitrage moral fondé sur la connaissance, pas d'une hybris constructiviste fondée sur l'ignorance ("je ne vois pas à quoi ça sert/ce n'est pas parcimonieux avec mon système arbitraire donc il faut le supprimer"). C'est comme ça qu'on peut condamner l'esclavage ou l'état. Par ailleurs je note que presque personne ne s'intéresse à mes questions : est-ce qu'exercer du chantage pour obtenir des faveurs sexuelles ou pousser un individu au suicide devrait être accepté de la même manière qu'exercer du chantage pour obtenir de l'argent ? Si oui pourquoi, si non pourquoi ?
  9. Légalisation du chantage

    Et si la condition pour ne pas divulguer son secret est qu'il se suicide ?
  10. Légalisation du chantage

    Et si au lieu de l'argent on demande des faveurs sexuelles ?
  11. Réchauffement climatique

    J'espère que quelqu'un a noté toutes les envolées délirantes des réchauffistes depuis une vingtaine d'années qu'on puisse les ressortir au moment venu.
  12. Aujourd'hui, en France

    Je force stylistiquement le trait disons. Celui sur le mineur pédopornographe :
  13. Aujourd'hui, en France

    C'est symptomatique, non ? Des gens qui sont complètement effrayés par la perspective de prendre le moindre risque, qu'il soit social ou physique, qui finissent seuls dans leur safe space parce qu'ils ont peur de sortir de chez eux, entourés de stimuli non menaçants (dessins animés pour enfants...) à boire du lait et en faisant confiance à maman (ou maman-état) pour s'occuper d'eux. Par ailleurs pour faire le lien avec l'autre thread c'est le même genre de personnes pour qui la plus grosse aventure de leur vie consiste à arrêter de se masturber.
×