Jump to content

Johnnieboy

Membre Adhérent
  • Posts

    22166
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    60

Everything posted by Johnnieboy

  1. Non. Ça c’est la conséquence, si y’avait du sang neuf, on parlait à nouveau du libéralisme.
  2. Cela a déjà été dit maintes fois : on est d’accord sur quasiment tout donc il ne reste que le culturel pour débattre.
  3. Quelle etait la première version ? Pas réussi à la trouver.
  4. Je suis sincère quand je dis que c’est fascinant. Je pense que tu oublies la première partie de ma deuxième phrase. Je pourrais tout à fait être aussi investi que vous si le sujet m’intéressait et touchait une licence qui me plaisait. Mais en l’occurrence, il faut bien savoir rire de soi-même et admettre que des adultes très intelligents qui discutent du sexe de figurines en plastique, c’est aussi un peu ridicule, quand même.
  5. Je pense que tu oublies l’aspect purement capitaliste du truc, aussi. L’aspect politique existe, le nier serait stupide. Mais, tu crois qu’il se passe quoi dans un board room d’une grande entreprise qui fait des millions et qui tente de continuer à croître ? Ils cherchent aussi à acquérir de nouveaux clients. Il est donc évident qu’ils doivent baver comme pas possible à la perspective de pouvoir toucher… la moitié de l’humanité, non ? Certaines boites avec certains produits y arrivent mieux que d’autres et arrivent à satisfaire le geek puceau boutonneux et la geekette pucelle boutonneuse. D’autres s’y perdent et perdent leur produit et leur fan base.
  6. Cette conversation est fascinante. Elle illustre à la fois la supériorité de l’Occident et tout ce qui fait sa décadence. Avant, on discutait du sexe des anges ; à présent, de celui de petites figurines en plastique issu d’un univers de SF absolument pas sérieux.
  7. Hmm, de quelle manière exactement ? Pour ma part, je défends une certaine uniformisation des cultures du monde entier, contrairement à Lévi-Strauss. Sur les choses essentielles. Chacun peuple peut bien s’habiller comme il veut et écouter la musique qu’il veut mais l’égalité entre hommes et femmes n’est pas négociable, par exemple. Mais, idéalement, ce n’est même pas une question de culture : c’est une évolution naturelle que chaque culture doit développer ou disparaître, devenir insignifiante et être dominée.
  8. Je ne sais sincèrement plus de quoi vous parlez. Bagarre de villages et compétitions internes au sein d’une même entreprise ?
  9. Pas depuis un moment. Si le reste du monde arrivait à en faire de même, on serait déjà dans une autre galaxie.
  10. Les Européens (pas tous) développent pourtant depuis quelques siècles un sentiment qui dépasse parfois ce sentiment nationaliste. Sans vraiment susciter de conflit au loin.
  11. Merci de recentrer le débat. Pourrais-tu préciser de quel Henrich tu parles ? Dieter ? Quels textes ? Tu n'as toujours pas répondu à mon argument, je note. Pendant très longtemps, différents groupes humains nommaient les étrangers au groupe par des termes qui ne voulaient pas tout à fait dire humains ou semblables. C'est donc probablement un instinct humain que de ne pas tout à fait considérer les membres extérieurs au groupe. comme tout à fait humains (voire pas du tout humains). Cela a changé mondialement ou presque. Il est donc possible de surpasser nos instincts de façon durable à l'échelle planétaire, non ?
  12. Pour en revenir à cela, tu n’es pas sans savoir que l’évolution humaine se fait aussi (principalement même) de façon exosomatique. C’est ce qui nous différencie des animaux. Il ne me semble pas délirant d’envisager que les idées et conceptions du monde font donc aussi partie de notre évolution, au même titre que les outils.
  13. De confisquer les avoirs de ceux qui les financent, oui. De tous les musulmans, c'est absurde. C'est à peu près la chose que l'on met en place avec les avoirs russes. Je me doute bien que ce n'est pas parfaitement fait et que les recours sont longs et compliqués mais cela n'est pas différent de l'exercice de la justice en général : il y a des erreurs et les recours peuvent prendre dix ans parfois. S'il y a un risque, on peut les expulser chez eux. C'est toujours difficile à établir. La guerre, c'est toujours la mort des libertés et c'est pour cela que les libertariens qui l'ont compris sont toujours contre. Parfois, ils vont trop loin car la guerre est parfois nécessaire. Mais vraiment pas souvent.
  14. Je n’ai pas forcément envier de faire dévier le fil sur ce conflit. On a vu ce que cela pouvait donner. Et dans mon esprit, il n’en était pas question. Mais à partir du moment où l’on accepte que la guerre est légitime, avec tout ce qui va avec de meurtres d’innocents et de destruction, confisquer des avoirs et les redistribuer ne me semble pas un péché plus grand.
  15. Bienvenue au XXIè siècle dans lequel tout le monde s’entretue sans jamais entrer en guerre officiellement. Plus sérieusement, on a clairement choisi un camp dans cette guerre : nous sommes les alliés de l’Ukraine.
  16. « gna gna gna des milliers de scientifiques ont passé leur carrière à démontrer les causes anthropiques du réchauffement climatique. » On peut discuter maintenant ou tu ne répondras pas à l’argument que j’avance et qui me semble raisonnable ?
  17. Ben, quand même, on accepte (pas tout le monde évidemment) communément en ces lieux qu’il est ok de tuer des individus innocents, des enfants car c’est la guerre. À partir de là, j’ai du mal à comprendre les reproches que l’on me fait. Si on est pour le droit, alors on n’accepte pas les meurtres d’innocents. Les milliardaires russes ne sont que des dommages collatéraux. Je t’avoue que je suis surpris de passer pour une sorte de miss France lorsque je déplore les meurtres d’innocents auprès de personnes qui se réveillent lorsque des milliardaires douteux se font spolier lors d’une guerre. Mon compas moral ne me semble pas cassé et certains libéraux sont peut-être des représentations fidèles des caricatures que l’on fait d’eux
  18. Ce genre de réflexions sont complètement débiles. La nature humaine, je l'ai souvent entendue citée pour justifier des arguments mal fondés mais je ne l'ai jamais rencontrée. Encore une fois, il était loin d'être évident - pour les savants comme pour les individus lambdas - que tout être humain était... un semblable. Ce n'est plus le cas. C'est une conquête de l'esprit sur l'ignorance ou une tendance naturelle à qualifier comme essentiellement différents ceux qui semblaient différents. Je préférerais que tu répondes à cet argument plutôt. Si tu pouvais arrêter avec les attaques personnelles minables, ce serait mieux pour la conversation.
  19. Non puisque certaines personnes et certains peuples sont quasiment dénués de ce sentiment tandis que d’autres le partagent beaucoup plus. Quant à la coalition, c’est encore de l’ordre de la science-fiction mais elle pourrait aussi comprendre toute l’espèce humaine. Plus le temps passe, plus je réalise que notre espèce va devoir se défaire de certains « atavismes » si elle veut pouvoir survivre et ne pas s’éteindre d’ici quelques siècles maximum. Celui-ci en fait partie. Et, franchement, je ne vois absolument pas quel argument si puissant tu as à faire valoir : tu te contentes de défendre que quelque chose existera toujours car cela a toujours été (ce qui en soi est discutable historiquement). C’est un argument tautologique assez faible et il y a des exemples de conceptions du monde qui semblaient bien ancrées en nous et qui ont quasiment été dépassées à l’échelle planétaire. Par exemple, si tu montres une photo d’être humain à un autre être humain issu d’une tout autre culture, il reconnaîtra un être humain, presque un « semblable » donc. Ceci n’a pas toujours été une évidence et c’est une conquête qui nous rapproche un peu plus d’un autre stade de notre évolution.
  20. Yep mais ça ne veut pas dire que c'est inhérent à jamais aux êtres humains. C'est un truc, comme plein d'autres, qui fait partie de l'enfance de notre espèce. Si on veut un jour passer un cap, il faudra réussir à s'en défaire. Franchement, je n'en suis pas sûr. Il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte. Les Catalans n'ont pas une identité plus forte que les Madrilènes. Mais ils ont plus peur de voir leur identité disparaître que les Madrilènes. C'est lié à une inquiétude.
  21. Voler des voleurs n’est pas forcément mal. Voler l’État, ce serait même encouragé en ces lieux si c’était légal. Voler des milliardaires russes, c’est voler l’État russe. Encore une fois, j’ai d’autres choses plus productives à faire que les défendre et il y a déjà eu des vols étatiques bien pires (Chypre ?) qu’il me semblerait plus judicieux de combattre que celui-ci. Il faut avoir un peu d’intelligence politique dans les combats que l’on choisit.
  22. Récemment, à Barcelone, une jeune Catalane - charmante en dehors de ce que je vais raconter - m’a dit en me regardant droit dans les yeux : «Si j’étais au pouvoir, tu n’aurais pas le droit de venir vivre ici. ». On ne m’avait jamais dit cela avec autant… « d’honnêteté ». Ce qui manque à ton analyse c’est que tous les peuples, faute de meilleurs mots, ne sont pas ainsi. Les Catalans en tiennent une couche, contrairement aux Madrilènes ou aux Irlandais, par exemple.
  23. Qu’il y ait des erreurs, c’est le propre de l’action humaine (et des États encore plus). Ce n’est pas un argument suffisant pour réfuter toute action. Bref, c’est bien ce que je me disais, tu n’as pas vraiment de preuve concrète. Sujet clos pour moi.
×
×
  • Create New...