Aller au contenu

Dardanus

Membre Actif
  • Compteur de contenus

    5 901
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    14

2 abonnés

À propos de Dardanus

  • Rang
    Historien
  • Date de naissance 15/06/1961

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral de gauche
  • Ma référence
    Mises

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Saint-Etienne
  • Interests
    musique classique, opéra, cinéma.

Visiteurs récents du profil

1 849 visualisations du profil
  1. Dardanus

    Flims du moment

    En ce moment j'enchaine les déceptions cinématographiques. Je suis allé voir Deux fils de Moati fils. Parfois j'essaie de voir un film français. La critique se voulait élogieuse. Très typique d'un certain cinéma français où on devient facilement réalisateur quand on est dans le milieu et de surcroit fils de quelqu'un. Nous sommes à Paris, nos personnages n'ont pas de problèmes d'argent et vivent dans un vaste appartement. Papa a cessé pourtant de travailler comme médecin depuis deux ans et passe son temps à écrire de la mauvaise littérature non publiable. Fiston aîné est en thèse depuis deux ans mais cette thèse reste à l'état de songe. Fiston cadet est au collège hésitant (pas très longtemps) entre ardeur mystique et attirance pour une de ses camarades de classe. Et…rien. Les personnages flottent dans de relations confuses renvoyant à de vagues souffrances anciennes. Autour de personnages principaux sans épaisseur, les autres rôles ne sont guère que des silhouettes encore plus évanescentes. Vincent Lacoste rejoue encore et toujours le jeune homme velléitaire. Poelvoorde est toujours aussi fade que dans mon souvenir. C'est une comédie dramatique parait-il. En fait, ni drôle, ni triste, ni rien. Ce n'est pas désagréable, c'est juste insignifiant.
  2. Dardanus

    Nécrologie...

    J'ai le film dans ma DVDthèque et même le fichier vidéo
  3. Dardanus

    Flims du moment

    J'y avais songé mais je préfère louer que blâmer dans mes critiques cinématographiques.
  4. Mais non… Quoique…
  5. Il arrive que les douces rêveries d'une époque deviennent les réalités d'une autre époque. Je suis en train de préparer un article sur Lamartine pour le 150e anniversaire de sa mort, et c'est intéressant de ce point de vue là.
  6. Pourquoi cette précision ? Tes contradicteurs ne sont-ils pas, par définition, des gens honnêtes ?
  7. Dardanus

    Flims du moment

    Vu Vice d'Adam McKay qui relève d'un genre aussi prolifique que soporifique, le biopic. Nous avons le nec plus ultra de la modernité hollywoodienne : un mixte entre Sacha Guitry et S.M. Eisenstein. C'est rigolo dans la narration (mais bon Sacha faisait déjà cela il y a 80 ans) et très lourd dans l'intention. Les républicains, camp du Mal au service des "ultra riches" (ici je mets des images du Cato Institut et de Heritage Foundation), manipulant les crétins réacs de l'Amérique profonde, ne songent qu'à semer la mort et la destruction. Depuis le couple infernal Kissinger-Nixon jusqu'au "héros" de cette histoire : le médiocre Dick Cheney, homme de l'ombre, qui va manipuler l'ectoplasmique W. Bush (dont le portrait pour le coup est sans doute proche de l'original). Dick a une obsession, faire du président, l'homme le plus puissant du monde qui agit comme il l'entend (ici je place une image de Roosevelt, pas Franklin Delano, faut pas déconner tout de même, mais Théodore). Quelques moments de répit dans ce sombre cloaque où la lutte contre le réchauffement, pour les droits civiques et le bonheur de l'humanité est systématiquement saboté par l'infâme Cheney. Ainsi Jimmy Carter fait-il installer des panneaux solaires sur le toit de la Maison Blanche que s'empresse de démanteler le sinistre Reagan. Seule l'élection messianique d'Obama met un terme, hélas provisoire, à ce long règne de turpitudes diverses. Remarquons que les Clinton ne sont pas bien considéré par le progressisme hollywoodien : monsieur n'est même pas cité et madame n'apparait que pour approuver l'intervention contre l'Irak. Cela aurait pu être un film dénonçant le capitalisme de connivence et le machiavélisme politique mais le côté trop orienté du message l'affaiblit cruellement.
  8. On se moque beaucoup de la question des portables mobiles mais c'est un véritable fléau. Beaucoup sont collés dessus. En cours de pratique de cinéma, où ils sont largement en autonomie, je suis obligé de les faire déposer dans une pièce à côté sinon ils passent leur temps à pianoter au lieu de faire du montage par exemple. En revanche, je les autorise quand il s'agit d'une utilisation liée à leurs objectifs : contacter des acteurs par exemple,…
  9. Le ministre a entendu toutes les bonnes âmes libérales qui considèrent que n'importe qui peut enseigner : désormais les assistants d'éducation pourront faire office de prof.
  10. Dardanus

    Mes lectures du moment

    J'en apprend des choses. Je n'étais pas au courant. Des historiens français sont pro-Robespierre pas les historiens français. Mais globalement le discours universitaire sur la période de la Terreur est loin d'être laudateur. Même Jean-Clément Martin, le plus malin des robespierristes, fait dans la subtilité.
  11. écoles cathos ou hors contrat du type Henri IV ou Louis le Grand ?
  12. Dardanus

    Images fun et leurs interminables commentaires

    Je ne manquerais pas de lui poser la question à l'occasion.
  13. Le Massif Central et l'Ouest américain ce n'est pas tout à fait la même échelle.
  14. Dardanus

    Gilets jaunes

    Les papys peuvent aller en centre ville du lundi au samedi, pas ceux qui travaillent.
  15. Dardanus

    Gilets jaunes

    C'est là un aspect important : les GJ n'ont cessé de faire chier les gens ordinaires, Mr et Mme Toulemonde qui vont dans les "horribles" grandes surfaces pour acheter d'abominables produits. Et j'ajouterais les manifs des samedi après-midi, le moment où les gens qui travaillent peuvent aller en centre ville. Les commerçants du centre, qui sont déjà en difficulté, n'avaient vraiment pas besoin de çà.
×