Jump to content

John Connor

Utilisateur
  • Posts

    945
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by John Connor

  1. Mais au final c'est quand même une bonne nouvelle !
  2. La bulle immobilière , est un terme suscitant craintes et incompréhension. Tout d'abord la bulle immobilière , c'est à dire l'hyperinflation des prix de l'immobilier n'est pas un phénomène tangible partout. Elle s'exprime à travers différentes réalités selon les territoires. 1) Paris, les grandes métropoles et les stations balnéaires ont des progressions importantes parfois à plus de 10 %. Cela est dû principalement à un accroissement des investissements étrangers notamment certains arrondissements de paris et de la petite couronne. Même si en ile de france ,la proportion d'investissements étrangers est en recul. 2) En province, les métropoles régionales voient leurs progressions allant de 3 à 5 % avec des réalités là encore diverses. Les zones rurales sont en recul cinglant notamment dans des départements comme la creuse ou la meuse. 3) Les taux d'intérêts des emprunts immobiliers continuent leurs progressions , ce qui va freiner certains acquéreurs potentiels. En décembre 2010 , il était en moyenne sur 20 ans à 3,80 % , ils sont en moyenne aux alentours de 4,20 % en mars 2011. Cela va à moyen terme stabiliser voire freiner le marché immobilier. 4) Une crise structurelle est néanmoins à prévoir sur le long terme. Depuis les années 70 , nous assistons à une périurbanisation des villes avec l'apparition croissante de lotissements de plus en plus éloigné des bassins d'emplois. L'augmentation de la facture énergétique et la concentration des bassins d'emplois dans les centres urbains ou les zones d'activités va changer la donne. Les citoyens vont vouloir se rapprocher des centres urbains desservies par des transports en commun afin de limiter leurs factures énergétiques. Je pense que cela va se traduire par une hyperinflation constante dans les agglomérations , une chute plus au moins brutale de certaines zones périurbaines et un effondrement des prix dans les zones rurales ( sauf zones touristiques) éloignées à la fois des bassins d'emplois et des transports en communs 5) La critique du gouvernement que l'on pourrait faire , c'est le fait de surfer sur la vague " tous propriétaires". La propriété est un élément noble , un objectif louable qui se doit d'être défendu, mais sûrement pas instrumentaliser par des politiques. L'accession à la propriété doit être un acte réfléchi en dehors de toute passion. Le financement doit être composé d'un apport et d'un prêt immobilier , avec des revenus permettant le remboursement de ce prêt. Je pense sincèrement que le prêt à taux zéro et les différentes aides fausse à la fois le marché et sont peu efficace à moyen terme entrainant de facto une hausse des prix. Il faut aujourd'hui rappeler les évidences , on accède à la propriété quand on en a les moyens d'y accéder et pas autrement. 6) Cela ne veut pas dire que tous le monde ne mérite pas d'être loger dignement. Mais cela passe plutôt par une libéralisation contrôlée du foncier et par l'innovation technique sur de nouvelles formes de logements moins cher , adaptées à la fois aux conditions naturelles et aux réalités économiques. L'état devrait donc se désengager progressivement de ce secteur , décentraliser ses "pôles de reflexions" , et laisser la main à la société civile.
  3. Bonjour , John, 25 ans . C'est avec plaisir que je découvre ce site qui me permettra d'approfondir ma vision sur la pensée libérale et d'échanger avec des citoyens de qualité
×
×
  • Create New...