Jump to content

Le nukléaire, c'est mâle


Recommended Posts

C'est un peu passé sous le radar, mais Iter vient d'être repoussé de SIX années supplémentaires.

http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/actu/d/fusion-projet-iter-nouveau-retard-6-ans-prevu-60547/

La France, cimetière des projets nucléaires.

La fusion c'est pour dans 30 ans. Toujours. 

Link to comment
  • 3 weeks later...

Le problème récurrent de la fusion, c'est que même si on finit par démontrer qu'on peut tenir un plasma suffisamment longtemps pour avoir assez de réactions produisant assez d'énergie pour que ce soit rentable (sans même parler économiquement), on est encore *très* loin de la centrale commerciale.

Link to comment

Areva: un fiasco financier qui devrait coûter plus de 4 milliards

 

L'État et EDF sont en train de mettre au point le plan de sauvetage du groupe, plombé par les retards et les surcoûts du réacteur de troisième génération EPR OL3 que le champion français du nucléaire construit en Finlande. De sources concordantes, Areva aura besoin de 4 à 4,5 milliards d'euros.

 

Ce 15 décembre 2015 au restaurant chez Laurent, la table est meilleure que l'ambiance. Les dirigeants d'Areva, Philippe Varin et Philippe Knoche, d'EDF, Jean-Bernard Lévy, de l'Agence des participations de l'État, Martin Vial, doivent se rendre à l'évidence: leurs invités finlandais, les dirigeants de l'électricien TVO, n'ont pas l'intention de céder un pouce de terrain. Une position rigide déjà exprimée par TVO quand Philippe Varin et Philippe Knoche s'étaient rendus en Finlande un mois plus tôt. Et réitérée, par un simple coup de fil cette fois, la semaine dernière. «Il semble que ce soit cela le “sisu”, cette valeur fondamentale du peuple finlandais, une forme de résilience qui fait sa fierté», plaisante, amer, un bon connaisseur du dossier. L'intransigeance de TVO est un élément clef de l'architecture du sauvetage d'Areva. TVO, c'est le client d'Areva pour la construction du réacteur de troisième génération EPR OL3, à Olkiluoto. Un chantier maudit dont les dérapages ont saigné les comptes d'Areva depuis dix ans - et devrait justifier de nouveau plusieurs centaines de millions d'euros de provisions au titre de 2015 - et créé un conflit entre le groupe français et TVO, porté à l'arbitrage international. Un litige où chaque partie réclame des milliards à l'autre.

 

[...]

 

 

http://www.lefigaro.fr/societes/2016/01/13/20005-20160113ARTFIG00324-areva-un-fiasco-financier-qui-devrait-couter-plus-de-4-milliards.php

 

Je n'ai pas la suite de l'article.

Link to comment
  • 1 month later...

Les banques forcées de prêter 1.1G€ à Areva.

Quand la politique s’invite dans les dossiers industriels, cela ne fait pas toujours bon ménage. Alors qu’Areva devait dévoiler ses comptes pour l’exercice 2015 avant l’ouverture de la Bourse jeudi 25 février, le groupe nucléaire a été contraint de reporter leur publication de vingt-quatre heures. Motif  ? Les banques françaises se sont fait tirer l’oreille pour accorder un prêt relais de 1,1 milliard d’euros au géant tricolore.

Selon plusieurs sources, l’Etat – qui détient 86,5 % d’Areva – a exigé à la dernière minute que cette somme ne soit plus remboursée en janvier 2017, comme prévu, mais plutôt en juin. Soit après l’élection présidentielle. « Nous devions donner notre réponse avant 7 heures jeudi matin. Nous avons refusé ce report de l’échéancier », raconte un banquier, encore estomaqué par la manœuvre.

Link to comment

Les Finlandais sont quand même bon en affaires : ils achètent 3 milliards un EPR qui en coûte 9.

Le Monde.fr - Grevée par l’EPR finlandais, Areva accuse 2 milliards d’euros de pertes

Le groupe nucléaire a enregistré une perte de 2 milliards d’euros en 2015, dont 905 millions liés au chantier d’Olkiluoto.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/02/26/l-epr-finlandais-plombe-toujours-les-comptes-d-areva_4872244_3234.html

Link to comment
  • 2 weeks later...

Le Monde.fr - Le directeur financier d’EDF démissionne sur fond de désaccord autour du projet d’Hinkley Point

Le désaccord porterait « sur la faisabilité à court terme » de ce projet gigantesque de 24,5 milliards d’euros.

http://www.lemonde.fr/energies/article/2016/03/06/le-directeur-financier-d-edf-demissionne-sur-fond-de-desaccord-autour-du-projet-de-l-epr-britannique-d-hinkley-point_4877521_1653054.html

Link to comment

Le Monde.fr - L’Etat prêt à soutenir financièrement EDF

Le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, et le ministre de l’économie, Emmanuel Macron, pourraient sceller dès vendredi un accord sur le projet Hinkley Point, jugé vital pour la relance de la filière nucléaire française.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/03/17/l-etat-pret-a-soutenir-financierement-edf_4884825_3234.html

Les glandus qui ont acheté de l'EDF à 30 euros...

Link to comment
  • 2 weeks later...
  • 4 weeks later...

Le Monde.fr - Nucléaire : Areva n’exclut pas « des falsifications » sur son site du Creusot

Après les défauts trouvés sur la cuve de la centrale nucléaire de Flamanville, un audit réalisé dans l’usine Creusot Forge a permis de détecter « des incohérences dans les dossiers de fabrication ».

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/05/03/nucleaire-areva-n-exclut-pas-des-falsifications-sur-son-site-du-creusot_4912560_3234.html

Link to comment

Le Monde.fr - Nucléaire : Areva n’exclut pas « des falsifications » sur son site du Creusot

Après les défauts trouvés sur la cuve de la centrale nucléaire de Flamanville, un audit réalisé dans l’usine Creusot Forge a permis de détecter « des incohérences dans les dossiers de fabrication ».

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/05/03/nucleaire-areva-n-exclut-pas-des-falsifications-sur-son-site-du-creusot_4912560_3234.html

 

 

Fucking incapables. On aurait voulu saboter la filière, qu'on ne s'y serait pas pris autrement... 

Link to comment

l’ex-directeur financier a été clair : sa démission est directement liée aux deux réacteurs nucléaires EPR envisagés à Hinkley Point, en Grande-Bretagne. Un investissement évalué à 24 milliards d’euros, et jugé beaucoup trop risqué. Si M. Piquemal a claqué la porte, après avoir passé six ans au sein du groupe, c’est pour ne pas « cautionner une décision susceptible, en cas de problème, d’amener EDF dans une situation proche de celle d’Areva », celle d’une grande entreprise publique menacée d’un dépôt de bilan, a-t-il déclaré.

[..]

Aux yeux du PDG d’EDF comme du ministre de l’économie, Emmanuel Macron, ce report ne remet pas en cause le lancement rapide d’un chantier présenté comme décisif pour l’ensemble de la filière nucléaire. Le gouvernement est « attaché » à la réalisation d’Hinkley Point, un projet « essentiel » sans lequel il y aura « des centaines de licenciements » chez Areva, a souligné le ministre le 2 mai lors d’une visite dans l’usine du groupe nucléaire au Creusot (Saône-et-Loire).

 

L'Etat stratège dans toute sa splendeur. La fuite en avant perpétuelle. Ne jamais reconnaitre ses erreurs. Ne jamais assumer les pertes.

Link to comment

L'Etat stratège dans toute sa splendeur. La fuite en avant perpétuelle. Ne jamais reconnaitre ses erreurs. Ne jamais assumer les pertes.

Le secteur public est en filiation directe avec le Créateur.

Il a repris la religion à son compte. Il reprend évidemment aussi l'infaillibilité etc.

Et puis, un pays ne peut pas faire faillite (on le voit bien avec le Venezuela.). Donc sky is the limit.

 

 

 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...