Jump to content
Voy

AdBlock, illégal ? La propriété intellectuelle sur les interwebs

Recommended Posts

Le 10 et 11 février 2015, des internautes ont reçu une petite pop-up de leur navigateur leur indiquant que AdBlock Premium est illégal, et qu'il était donc nécessaire d'upgrade à AdBlock Plus pour une raison ou pour une autre.

 

dcd8cdc221.png

 

Pourquoi ?

AdBlock Premium ne le dit pas, mais en faisant des recherches on trouve des bribes d'informations pertinentes :

 

 

A web page is different. Everything is delivered at the same time competing for the same space. If content is shown in the top left corner of the page then an ad must be shown elsewhere. If a banner ad is placed at the top of a page then content goes someplace else.

The visual structure of the web page, perhaps blending advertising into content to break up the content much as a header would otherwise do, is part of the copyright owned by the website owner.

 

Copyright includes not just the right to make copies, but the right to control how the page is publicly displayed. Copyright also gives the owner the right to make what is called a derivative work. If you take material and change it, the changed material is a derivative of the original. Making changes is one of the rights belonging to copyright owners.

Ad blocking software takes a web page being delivered, and changes it to delete certain portions of the page. The deletions not only remove advertising, this can drastically alter the look of the content being delivered

 

 

En cause, le manque à gagner qu’ils estiment du fait des bloqueurs qui auraient fait chuter la publicité en ligne de 20 à 40% selon le GESTE. Si ce procès a lieu, ce ne sera pas une première en Europe. Des groupes de médias allemands ont déjà entamé la même démarche l’été dernier. Piloté par un triumvirat composé de ProSiebenSat 1, RTL Group et Axel Springer, leur plainte vise en particulier le modèle économique d’AdBlock Plus qui, selon eux, est contraire aux règles de la concurrence et de fait « illégal ».

 

 

Le problème repose sur le modèle économique choisi : les éditeurs de sites Web qui veulent voir la publicité affichée sur leurs sites ("débloquée") doivent reverser une partie de leurs revenus à l'éditeur d'Adblock Plus.(....) Est-ce que cela ne s'appelle pas tout simplement de l'extorsion ou du racket, si on s'en tient à la définition du racket ? Extorsion d'argent ou de biens matériels par l'intimidation, le chantage ou la violence.

 

http://internetmarketinglawcenter.com/blog/is-adblock-plus-legal/

http://www.01net.com/editorial/635040/les-bloqueurs-de-publicites-vises-par-une-plainte-dediteurs-de-presse-en-ligne/

http://www.journaldunet.com/media/publishers/adblock-racket.shtml

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qu'il faut pas lire comme conneries. Les propriétaires de sites sont libres de conditionner l'accès à leurs contenus à la desactivation d'adblock. Les internautes sont libres de l'activer ou non. Adblock est libre de filtrer comme ils veulent.

Je vois qu'il y a un nombre impressionnant de journaleux dans l'action collective, comme je suis surpris.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qu'il faut pas lire comme conneries. Les propriétaires de sites sont libres de conditionner l'accès à leurs contenus à la desactivation d'adblock.

 

Sauf que les propriétaires de sites pour des raisons X ou Y ne font pas la différence entre un utilisateur avec AdBlock et un utilisateur installé à l'étranger. Par exemple, je ne peux pas regarder les videos sur lequipe.fr, ca me dit que je bloque les pubs et du coup je peux pas accéder a la video. Alors que ca n'a rien a voir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca a à voir qu'un propriétaire ne peut pas efficacement conditionner l'accès à son contenu aux utilisateurs n'ayant pas désactivé les pubs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le passage sur le copyright est débile. La copie qui parvient au visiteur est privée, pas publique. J'ai le droit de mutiler une page web dans mon lavigateur, tout comme j'ai le droit de dessiner une bite sur mon DVD de Dune.

Share this post


Link to post
Share on other sites

...comme j'ai le droit de dessiner une bite sur mon DVD de Dune.

 

Ce qui serait dommage, excellent film...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca a à voir qu'un propriétaire ne peut pas efficacement conditionner l'accès à son contenu aux utilisateurs n'ayant pas désactivé les pubs.

Bouhou.

La loi ne peut pas non plus faire que la pêche en haute mer soit facile et sans risque.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah non mais je ne suis absolument pas en faveur de telles dispositions, loin s'en faut.

L'argument le moins liberhalouf serait à la limite celui du copyright (pour les libéraux qui acceptent et promeuvent la propriété intellectuelle), et encore, c'est énormément tiré par les cheveux.

La copie du site web qui parvient à l'utilisateur n'est pas privée, elle est publique. Des millions de personnes utilisent AdBlock et des millions de personnes auraient la même copie du site web. Ca n'a rien à voir avec dessiner une bite sur son DVD.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Est-ce que cela ne s'appelle pas tout simplement de l'extorsion ou du racket, si on s'en tient à la définition du racket ?

 

De quoi ? De menacer de mettre les gens en taule parce qu'ils te causent des "manques à gagner" ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est risible c'est que ce sont les mêmes qui d'habitude se font parangons de la liberté du web (Journal du Net) qui attaquent AdBlock et sortent pareilles inepties.

Comme quoi. 

 

Le phénomène des "adblocks" a pris une tournure particulière le jour où Adblock Plus est devenu une entreprise commerciale, à la fin de l'année 2011.

 

Ah bah évidemment, dès que c'est commercial c'est mauvais.

Les mouvements de liberté sur Internet sont fortement liés à la sphère gauchiste. Y a qu'à voir les cibles d'Anonymous. 

À Lyon en 2012 ou 2013 il y avait une manifestation contre la loi ACTA, dirigée par un type avec une casquette Che Guevara. Je me suis immédiatement tiré.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah non mais je ne suis absolument pas en faveur de telles dispositions, loin s'en faut.

L'argument le moins liberhalouf serait à la limite celui du copyright (pour les libéraux qui acceptent et promeuvent la propriété intellectuelle), et encore, c'est énormément tiré par les cheveux.

La copie du site web qui parvient à l'utilisateur n'est pas privée, elle est publique. Des millions de personnes utilisent AdBlock et des millions de personnes auraient la même copie du site web. Ca n'a rien à voir avec dessiner une bite sur son DVD.

Tu ne comprends pas. La copie présente dans la RAM de mon ordinateur est privée. Je la dénature si je veux, en droit de la propriété intellectuelle l'auteur ne peut s'opposer qu'aux modifications qu'il estime porter atteinte à l'intégrité intellectuelle (dénaturant) de l'œuvre seulement dans le cadre d'une représentation publique.

Et non, même si la NSA et les renseignements français l'espionnent la représentation qu'en fait mon navigateur n'est pas une performance publique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais pas trop quoi en penser. Il est clair que Adblock a un coté "borderline" dans le sens ou il vicie un contrat. Le site web fournit un contenu gratuit à un internaute en échange d'un peu de son temps de cerveau disponible passé à voir de la pub. Adblock permet à l'une des deux parties de ce deal de na pas respecter sa part du marché.

 

Du point de vue de la propriété intellectuelle (à laquelle je suis très favorable), mon opinion est que Adblock fournit un contenu éditorial (une page web sans pub) qui plagie un oeuvre originale (la page web avec pub). D'une certaine façon, l'utilisateur d'AdBlock peu être vu comme le client d'un receleur. Un client parfaitement au courant de l'origine des marchandises qu'il achète.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que je vicie le contrat en zappant à la TV quand c'est la pub ? Je sais très bien ce qui permet de financer les grands événements sportifs comme la Ligue des Champions. Franchement, les gens qui zappent sont des voleurs ? Ou les fabricants de télécommande des receleurs ?

 

Voilà le fondement de la propriété intellectuelle ? Les gens qui vont pisser pendant la pub sont des voleurs ? Et bien moi, même au cinema je regarde mon téléphone pendant les pubs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que je vicie le contrat en zappant à la TV quand c'est la pub ? Je sais très bien ce qui permet de financer les grands événements sportifs comme la Ligue des Champions. Franchement, les gens qui zappent sont des receleurs. Voilà le fondement de la propriété intellectuelle ?

 

Non, puisque tu ne modifies que ta version de l'émission (un peu comme Jesrad qui personnalise son DVD de Dune)

 

Par contre, un décodeur TV qui remplacerait la pub par des interludes musicaux serait condamnable, et son usage à titre personnel serait critiquable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Par contre, un décodeur TV qui remplacerait la pub par des interludes musicaux serait condamnable

 

Je ne vois pas le problème, le décodeur passe sur un autre canal comme moi je zappe.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si tout le monde peut installer le décodeur, alors son fabricant met à disposition d'une public une oeuvre plagiée (l'émission amputée de ses pubs). Si tu zappes, ce qui passe sur ta télé n'est pas mis à disposition du public (tout comme le DVD de Jesrad)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben si, je zappe sur une autre chaine. L'autre chaine serait donc receleur en fournissant un contenu alternatif accessible à tous pendant les pubs d'un concurrent. Les autres chaines ou les fabricants de télécommande. Ad block c'est comme zapper sur internet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le seul problème que je vois c'est qu'AdBlock se fasse payer par des annonceurs pour ne pas masquer certaines pubs - c'est potentiellement frauduleux vis-à-vis de leurs utilisateurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben si, je zappe sur une autre chaine. L'autre chaine serait donc receleur en fournissant un contenu alternatif accessible à tous pendant les pubs d'un concurrent. Les autres chaines ou les fabricants de télécommande. Ad block c'est comme zapper sur internet.

Non.

 

En plus tu fais une comparaison foireuse vu qu'il est impossible de voir ce que l'on viens chercher sans pubs si on viens voir un site internet.

 

Si tu veux comparer avec la télé, faudrait plutôt voir avec un décodeur qui permettrais de passer sur les pubs intégrés dans les programmes (ou dit produits de placement).

 

 

(Sur ce me prononce pas sur le fond. Pas encore lu ce qui se passe).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le seul problème que je vois c'est qu'AdBlock se fasse payer par des annonceurs pour ne pas masquer certaines pubs - c'est potentiellement frauduleux vis-à-vis de leurs utilisateurs.

 

Tant que les utilisateurs peuvent quitter le service à volonté...

 

 

 

En plus tu fais une comparaison foireuse vu qu'il est impossible de voir ce que l'on viens chercher sans pubs si on viens voir un site internet.

 

Pas compris.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben si, je zappe sur une autre chaine. L'autre chaine serait donc receleur en fournissant un contenu alternatif accessible à tous pendant les pubs d'un concurrent. Les autres chaines ou les fabricants de télécommande. Ad block c'est comme zapper sur internet.

 

Récapitulons.

Tu as une page internet avec des pubs, dont la mise en page est calibrée en fonction des pubs. Les pubs peuvent même parfois avoir une connexion logique claire avec le contenu du site.

Bref, pour tout un tas de raisons, la page web avec ses pubs peut être considérée comme une oeuvre.

 

Arrive alors un développeur de logiciels déclarant "hé, les gars, on vous permet à tous de voir ce contenu mais de manière modifiée". Tout le monde télécharge le logiciel.

Le développeur viole donc la propriété intellectuelle du propriétaire du site, vu qu'il donne les outils, la plateforme, le moyen pour obtenir un contenu dérivé, mais en plus il délivre lui-même le contenu dérivé pour qu'il tombe tout frais dans la bouche de l'utilisateur.

 

Quant au problème du manque à gagner c'est davantage un problème de passager clandestin.

On a d'un côté un propriétaire d'un site web qui contracte avec un éditeur de contenus publicitaires, les revenus du propriétaire du site web sont censés découler des contenus publicitaires et on a une partie tierce qui saute dans le tas en proposant un logiciel permettant d'exploiter une production sans payer la contrepartie (la pub). 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais Adblock ne met aucun contenu en ligne. C'est mon ordinateur qui fait le boulot. Chez moi. Dire qu'adblock viole la propriété intellectuelle de qui que ce soit en mettant des outils à la disposition revient à dire que les vendeurs d'armes sont en partie complices des meurtres à main armée. 

 

 

 

Quant au problème du manque à gagner c'est davantage un problème de passager clandestin.

 

Qui n'a jamais posé de problèmes à la télévision ou la radio. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

AdBlock te propose un contenu dérivé. Sans AdBlock, tu n'as pas ce contenu. C'est pour avoir accès à un contenu dérivé que va te fournir le logiciel d'AdBlock que tu installes AdBlock, et pour aucune autre raison.

Ca va plus loin que la notion d'outils, quand tu as un marteau tu dois quand même continuer à frapper le clou. AdBlock n'est pas qu'un outil, c'est un logiciel complet, un écran s'interposant entre le vrai contenu et tes yeux pour te montrer uniquement le contenu dérivé.

 

Et si une chaîne de streaming sur internet captait les émissions de TF1 pour supprimer les pubs et mettre à la place un multiplex de curling, ça serait du même ordre. C'est pas parce que ce même problème juridique appliqué à la télévision n'est jamais survenu qu'il ne peut pas en théorie ou dans le futur survenir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non. Adblock permet à mon ordinateur de modifier ce qu'il reçoit. Sans ordinateur, je n'ai pas non plus le contenu. 

 

J'installe adblock pour les raisons que je veux. Mon avis ne regarde que moi et des sites peuvent très bien accepter que j'utilise adblock et donc dans le cas ou il se pourrait qu'adblock enfreigne une hypothétique propriété intellectuelle, je pourrais aussi l'utiliser de manière tout à fait légit.

 

Non, mon marteau peut me servir à casser des pierres. Ou caler des livres. Ou ce que je veux. Non mais depuis quand serait-il légitime d'avoir une liste restrictive d'usage des choses que je peux faire avec ce qui m'appartient ?

 

 

 

Et si une chaîne de streaming sur internet captait les émissions de TF1 pour supprimer les pubs et mettre à la place un multiplex de curling, ça serait du même ordre.

 

Oui, l'ordre de l'absence de vol ou quoi que ce soit d'autre. 

 

Les sites internets n'ont qu'à bloquer les utilisateurs d'adblock. On ne peut pas être public et s'étonner que les gens nous regardent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Le problème repose sur le modèle économique choisi : les éditeurs de sites Web qui veulent voir la publicité affichée sur leurs sites ("débloquée") doivent reverser une partie de leurs revenus à l'éditeur d'Adblock Plus"

 

 

C'est ça qui est intéressant là dedans.

En gros c'est:

""Je pourris votre modèle économique. Vous devez me donner tant pour que j'arrête de vous le pourrir.""

 

 

Cela me fait penser à ces supermarchés qui viennent voir des producteurs en leur disant:

"Je vous mets dans mes rayons, vous allez vendre énormément"

Et qui 1 ans plus tard disent:

"Bon maintenant que vous êtes bien endettés pour augmenter vos capacités de production car vous vendez bien grâce à moi, vous me payez combien pour ne pas être déférencé?"

 

Rien de liberharam sur le principe.

Juste une mentalité de grosse pourriture.

 

Mais comme disait un avocat au procès de DSK:

"On n'est pas là pour la morale, mais pour la loi".

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du point de vue de la propriété intellectuelle (à laquelle je suis très favorable), mon opinion est que Adblock fournit un contenu éditorial (une page web sans pub) qui plagie un oeuvre originale (la page web avec pub).

 

Non. Il intervient alors que la page est déjà créée, et ce n'est pas un plagiat puisque, comme l'explique jesrad, c'est une copie privée à usage limitée parfaitement licite, dans la RAM de la machine. Ce n'est pas un plagiat, l'effet obtenu est désiré par celui qui a installé adblock. C'est exactement comme si j'achetais une toile de maître, ou plus à propos encore, une excellente copie d'icelle et que, chez moi, j'y ajoutais quelques coups de pinceaux pour cacher ce sein que je ne saurais voir. Ce n'est ni un plagiat, ni une copie illégale, ni une rupture d'un quelconque contrat que j'aurai passé avec le maître ou le copieur.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

AdBlock te propose un contenu dérivé. Sans AdBlock, tu n'as pas ce contenu.

 

Heu c'est l'inverse. AVEC adBlock, tu n'as pas des bouts de contenu.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et si une chaîne de streaming sur internet captait les émissions de TF1 pour supprimer les pubs et mettre à la place un multiplex de curling, ça serait du même ordre.

 

Non. Soit ils ont acheté les droits à TF1 pour l'émission, et ils en font ensuite ce qu'en autorise le contrat. Soit ils font effectivement une copie illégale. Dans l'un et l'autre cas, ce n'est pas du tout le cas AdBlock.

 

C'est pourtant pas compliqué à comprendre : AdBlock intervient au niveau final. L'analogie avec la télé, c'est comme si vous aviez un boîtier qui zappait les pubs de TF1.TF1 pourrait rager, mais n'y pourrait rien faire. Ou, pour être encore plus précis, imaginez un boîtier qui enregistre le stream de TF1 par avance (mettons 5 minutes d'avance) et diffuse à votre télé avec cet écart de temps, en coupant les pubs trouvées dans le flux. C'est un travail de post-production après la diffusion de TF1, dans le cadre strictement privé. Il n'y a absolument rien à dire, et TF1 n'y pourrait rien.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et tout ça dans le cadre étrange de la propriété intellectuelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...