Jump to content

Élections départementales 2015 - résultats


Recommended Posts

Je ne comprend pas que tout le monde parle de la démission d'Hollande. A quoi ça fait référence ? C'est déjà arrivé en France ?

un liborgien un peu éméché a fait le pari qu'Hollande ne finirait pas son mandat. (Bon prince nous lui accordons les raisons de santé quand bien même ce n'était pas le propos initial.)

Ce pari fait rire une bonne part du forum tous les autres.

Link to comment

un liborgien un peu éméché a fait le pari qu'Hollande ne finirait pas son mandat. (Bon prince nous lui accordons les raisons de santé quand bien même ce n'était pas le propos initial.)

Ce pari fait rire une bonne part du forum tous les autres.

L'année 2015 est loin d'être terminée, il peut donc encore se passer beaucoup de choses, ne t'en déplaise...

Link to comment

Je comprends ces pauvres gens. Il eut été pourtant tellement simple pour la "droite" d'en finir avec la "Peste Rouge" et de porter un coup très rude au cancer rose, en procédant avec le FN comme le PS le fait depuis longtemps avec les Staliniens et autres rebuts de la gauche extrême. Mais la soumission de la pseudo droite à diverses instances douteuses telle la sphère médiatique, combinée à son incommensurable lâcheté et à son fanatisme social-démocrate, l'a poussé à adopter l'attitude inverse.

 

D'un autre côté, si on se place sur un plan parfaitement cynique, la droite a tout intérêt à garder un parti communiste vivant qui permet de diviser la gauche et de la faire échouer électoralement. À l'instar de ce que font les socialistes avec le FN depuis Mitterrand. L'objectif de la droite n'est pas de faire disparaître le PCF mais d'arriver au pouvoir.

Link to comment

L'année 2015 est loin d'être terminée, il peut donc encore se passer beaucoup de choses, ne t'en déplaise...

 

Certes, certes

 

Quelque chose me dit néanmoins que tu me devras une bière en 2017

 

Link to comment

D'un autre côté, si l'on se place sur un plan parfaitement cynique, la droite a tout intérêt à garder un parti communiste vivant qui permet de diviser la gauche et de la faire échouer électoralement. À l'instar de ce que font les socialistes avec le FN depuis Mitterrand. L'objectif de la droite n'est pas de faire disparaître le PCF mais d'arriver au pouvoir.

 

Analyse grotesque (je reste poli)

 

Le PCF est extrêmement utile à la gauche. Pas le temps de développer, je vais donner la version courte.

 

* Le PC est un réservoir de voix à gauche, qui propose une offre électorale à gauche à même de séduire certains électeurs. Electeurs pas forcément enthousiastes pour le PS

* Le PC fournit un réseau de militants sincères et "contributifs", contrairement au parti PS auquel adhèrent essentiellement des gens souhaitant vivre de la politique, se faire élire ou à minima obtenir une place de choix en HLM

* Le PC est un partenaire sur pour les alliances, peu susceptible de s'allier avec l'UMP (nb : sauf au début de la IVe)

* Le PC offre une solution de repli à ceux qui se sentent déçus par une politique trop soc-dem du PS. Repli qui ne dure que au premier tour, contrairement à l'abstention ou au vote FN

* Le PC soutient systématiquement la gauche contre la droite (et le PS lui renvoie de temps en temps l'ascenseur), ce qui dope le socle électoral des socialistes.

* Je reviens au point numéro 1 : l'électeur PC n'est pas un électeur PS. Sans PC, il voterait FN.

Link to comment

Analyse grotesque (je reste poli)

 

Étonnamment, c'est bien ce que fait la gauche avec le FN, avec quelques succès depuis Mitterrand. Dans ton dernier point, tu dis que l'électeur PCF n'est pas un électeur PS. Ce qui conforte l'idée que le PCF divise bien la gauche et peut donc empêcher les socialistes d'arriver au pouvoir, suite aux découpages électoraux, aux modes de scrutin, etc.

Link to comment

Étonnamment, c'est bien ce que fait la gauche avec le FN, avec quelques succès depuis Mitterrand. Dans ton dernier point, tu dis que l'électeur PCF n'est pas un électeur PS. Ce qui conforte l'idée que le PCF divise bien la gauche et peut donc empêcher les socialistes d'arriver au pouvoir, suite aux découpages électoraux, au mode de scrutin, etc.

 

Le différence fondamentale c'est que le PC est un allié du PS (les mauvaises langues diront un vassal), pratiquant l'union de la gauche plurielle. Le FN est un ennemi mortel de l'UMP, et il n'y a AUCUNE alliance entre eux, l'UMP appelant fréquement à voter PS contre l'autre parti de droite, crachant ainsi à la gueule de sa base électorale.

 

Une des causes de cette asymétrie est due à quelques ordures type Chirac, NKM, ... aynt fait le choix de se faire investir à drotie pour appliquer une politique de centre gauche .... dont l'électorat de droite ne veut pas.

Link to comment

Le différence fondamentale c'est que le PC est un allié du PS (les mauvaises langues diront un vassal), pratiquant l'union de la gauche plurielle. Le FN est un ennemi mortel de l'UMP, et il n'y a AUCUNE alliance entre eux, l'UMP appelant fréquement à voter PS contre l'autre parti de droite, crachant ainsi à la gueule de sa base électorale.

 

Peut importe tout cela, l'essentiel est que la dispersion des voix est nocive aux deux camps. Elle est aussi nocive à droite qu'à gauche. Une gauche divisée entre socialistes, communistes, autres partis d'extrême-gauche et écologistes permet à l'UMP d'arriver au pouvoir plus facilement puisque le système électoral favorise les grands partis. Je serais de l'UMP que je subventionnerais le PCF sur les fonds propres du parti.

 

Sinon, le FN de Marine Le Pen est vraiment un parti de droite ?

Link to comment

Le différence fondamentale c'est que le PC est un allié du PS (les mauvaises langues diront un vassal), pratiquant l'union de la gauche plurielle. Le FN est un ennemi mortel de l'UMP, et il n'y a AUCUNE alliance entre eux, l'UMP appelant fréquement à voter PS contre l'autre parti de droite, crachant ainsi à la gueule de sa base électorale.

Une des causes de cette asymétrie est due à quelques ordures type Chirac, NKM, ... aynt fait le choix de se faire investir à drotie pour appliquer une politique de centre gauche .... dont l'électorat de droite ne veut pas.

Merci pour cet excellent message qui m'épargne la peine de répondre à André. Oui, les ordures dont tu parles et une foultitude d'autres leaders de la pseudo droite française, sont des traîtres ou/et des imposteurs qui ne cessent de trahir leur électorat.

Sinon, pas de problème pour ta bière. Pari perdu ou pas, je te le offrirai volontiers!

Link to comment

Oui, les ordures dont tu parles et une foultitude d'autres leaders de la pseudo droite française, sont des traîtres ou/et des imposteurs qui ne cessent de trahir leur électorat.

 

D'où tiens-tu que l'ensemble de l'électorat de droite français souhaiterait une alliance entre l'UMP et le FN ? La plus grande partie du programme du FN est un parfait repoussoir pour nombre d'électeurs de droite, du centre et surtout libéraux. Clairement, l'UMP a peu à gagner électoralement en s'acoquinant avec le FN et énormément à perdre par ailleurs. Alors, certes, le FN est une sale épine dans son pied. Raison de plus pour rendre la monnaie de sa pièce au PS en faisant tout pour conserver une gauche divisée entre plusieurs partis. Encore une fois, ce qui importe pour l'UMP, c'est d'arriver au pouvoir, pas d'effacer le PCF de la carte électorale.

Link to comment

Peut importe tout cela, l'essentiel est que la dispersion des voix est nocive aux deux camps. Elle est aussi nocive à droite qu'à gauche. Une gauche divisée entre socialistes, communistes, autres partis d'extrême-gauche et écologistes permet à l'UMP d'arriver au pouvoir plus facilement puisque le système électoral favorise les grands partis. Je serais de l'UMP que je subventionnerais le PCF sur les fonds propres du parti.

Sinon, le FN de Marine Le Pen est vraiment un parti de droite ?

Tu n'as rien compris. Le PS est certes plus ou moi fâché avec le PC, mais cela ne l'empêche pas de se désister systématiquement en faveur de ses candidats quand ceux ci sont en tête au premier tour d'une élection.

Alors que l'UMP préfère faire élire des socialistes et même des communistes plutôt que de s'entendre à minima avec le FN pour donner le coup de grâce à la gauche. Stratégie débile puisqu'elle assure d'une part la survie de cette dernière et d'autre part la progression du FN,alors qu'une alliance des droites permettrait de le neutraliser rapidement comme le fit en son temps l’Arsouille avec les Staliniens.

Quant à l'aspect moral, il est totalement grotesque et souligne la débilité de ce qui tient lieu de droite en France. Le PS qui s'est toujours dit fier de son alliance avec le PC alias le parti des 100 millions de morts, est en effet mal très mal placé pour faire la leçon aux autres dans ce domaine...

Link to comment

Je ne suis pas certain que l'électorat de droite refuse les mesures clientélistes allant dans leur sens.

 

Es-tu certain que l'électorat de droite approuvait l'écotaxe, l'ouverture, le grenelle de l'environnement, la sauvegarde des régimes de retraites spéciaux, le maintien de la loi SRU, les nombreuses lois viciant le relation bailleur-locataire, le financement public d'institutions marquées à gauche (Radio France et France télévisions en tête), la suppression de la double peine, .... ?

Link to comment

D'un autre côté, si on se place sur un plan parfaitement cynique, la droite a tout intérêt à garder un parti communiste vivant qui permet de diviser la gauche et de la faire échouer électoralement. À l'instar de ce que font les socialistes avec le FN depuis Mitterrand. L'objectif de la droite n'est pas de faire disparaître le PCF mais d'arriver au pouvoir.

Le PS n'aura jamais réussi à pulvériser la droite en utiisant le FN, et aujourd'hui le FN est en train de pulvériser l'extrême gauche.

Link to comment

Le PS est certes plus ou moi fâché avec le PC, mais cela ne l'empêche pas de se désister systématiquement en faveur de ses candidats quand ceux ci sont en tête au premier tour d'une élection.

Alors que l'UMP préfère faire élire des socialistes et même des communistes plutôt que de s'entendre à minima avec le FN pour donner le coup de grâce à la gauche.

 

Le fait est que le coût électoral n'est pas le même. Que le PS se désiste en faveur du PCF dans une triangulaire, cela n'a aucune influence électorale future pour le PS puisqu'il est admis, à tort ou à raison, que voter PCF pour un socialiste est un second best. Par contre, le coût pour l'UMP de se désister en faveur du FN est autrement plus élevé et il pourrait le payer chèrement dans le futur si cela devait être une stratégie globale. Que se soit en termes d'image ou de désaffection d'électeurs de droite, centristes ou libéraux qui pourraient voter UMP mais ne se sentent aucune affinité avec les nationaux-socialistes de Marine Le Pen.

 

Il est évident qu'il n'y a là aucun aspect moral : l'UMP fait ses petits calculs électoraux et clairement un copinage UMP/FN serait extrêmement préjudiciable pour l'UMP, au contraire du copinage PS/PCF. Ce serait la pire erreur que commettraient les dirigeants de l'UMP que de vouloir établir une stratégie parallèle au PS/PCF. Tu peux compter sur leur cynisme crapuleux pour qu'ils comprennent qu'une mésalliance avec le FN ruinerait définitivement leur parti.

Link to comment

Le PS n'aura jamais réussi à pulvériser la droite en utiisant le FN

 

Ce n'était pas le but original non plus ; seulement empêcher la droite d'arriver au pouvoir. Cela a fonctionné avec un certain succès. Et même si cette droite n'a pas été pulvérisée, elle a néanmoins été profondément modifiée dans sa structure depuis les années 80.

Link to comment

Moi ce qui me sciera toujours, c'est la propension des électeurs français à remettre encore et toujours la gauche au pouvoir alors qu'ils n'en sont clairement jamais satisfaits :

- en 81, ça se termine par une cohabitation

- en 88, ça recommence (!) et ça se termine par une cohabitation et une branlée légendaire aux législatives

- en 97, ça recommence et en 2002, plus personne ne veut d'eux. Si la gauche ne s'est pas qualifiée surtout à cause des divisions, elle n'aurait pas gagné de toute façon...

- en 2012... qui sait? En tout cas en l'état, Hollande n'est pas réélu. Il peut se passer vraiment beaucoup de choses mais le statu quo serait fatal.

Link to comment

C'est beaucoup plus compliqué qu'un rééquilibrage de pression...

Les pressions sont en traits blancs sur la carte ci-dessous :

gfs-0-6.png?6?6

Le gros anticyclone au large de l'Espagne s'est un peu affaissé vers le sud à l'est et est remonté vers le nord à l'ouest donc il permet aux dépressions de diriger un flux de nord-ouest vigoureux en direction de l'Europe de l'ouest.

L'existence même de ces dépressions est liée au déséquilibre radiatif entre pôle et équateur : excédent de chaleur à l'équateur, déficit au pôle. La nature adore les équilibres donc elle cherche à les rétablir en essayant de faire descendre l'air froid et remonter l'air chaud. Ca fait des dépressions au point de rencontre. Elle n'y parvient que partiellement en hiver et en été. Aux intersaisons, ces échanges sont plus intenses.

Si pour une raison x ou y tu permets à ces flux dépressionnaires de se diriger vers la France (alors que traditionnellement, ils sont dirigés vers l'Ecosse +/-500km N ou S), ça persiste et en fait, ça dure tant qu'il existe un déséquilibre thermique entre pôle et équateur qui permet à des dépressions d'exister.

Ainsi, c'est plus la direction dans laquelle tu envoies la soufflerie que l'existence de la soufflerie qui est en question. Le fait qu'elle soit dirigée vers nous ces quelques jours est aussi fortuit que les pluies à répétition dans le sud l'automne dernier ou les périodes +/- chaudes classiques en milieu tempéré...

 

Le but de la planète, c'est d'avoir une température homogène. Mais elle n'y arrive jamais.

Le temps est plus calme en été et en hiver parce qu'on est plus proches d'un équilibre (vers le froid ou vers le chaud). Il est plus perturbé aux intersaisons parce que ce sont des périodes de transition.

 

Ca ne me dit pas pourquoi les français continuent de voter à gauche périodiquement alors que ça les fait chier au bout de pas 6 mois lol

 

Link to comment

Les gens pensent que la gauche va aider les pauvres. Les gens sont persuadés d'être pauvres, contrairement à leur voisin, qui est riche. Au bout du compte, les gens remarquent que la gauche les a encore moins filé du pognon que la droite. Alors les gens votent à droite. Les gens pensent que la droite va rendre sa grandeur à la France. Les gens pensent qu'ils font partie de la grandeur de la France. Au bout du compte, les gens remarquent que la droite à surtout filé du pognon aux copains. Alors les gens votent à gauche.

 

Les gens sont surtout cons.

Link to comment

Les gens sont cons, ça c'est évident. Ils agissent toujours contre leurs intérêts quand ils sont en groupe et pour leurs intérêts quand ils sont seuls. Mais le schéma de passage de gauche à droite me parait bien plus rapide que l'inverse et je trouve pas que l'explication avancée soit assez... explicative.

Link to comment

Bon, ça vient de Paris Match (@Data_Match). À gauche les tweets des cadres et élus du FN, à droite ceux des militants :
 
972818Screenshotfrom20150331175236.png

 

Parmi plus de 45 000 tweets traités par le cabinet Ekimetrics et émanant des cadres officiels du FN et de leurs soutiens, pendant trois semaines, Datamatch a repéré et comparé les thèmes évoqués. Quand les premiers évoquent d'abord l'économie et l'Europe, les seconds sont d'abord intéressés par l'immigration et l'islam.

 

Link to comment

Les gens sont cons, ça c'est évident. Ils agissent toujours contre leurs intérêts quand ils sont en groupe et pour leurs intérêts quand ils sont seuls. Mais le schéma de passage de gauche à droite me parait bien plus rapide que l'inverse et je trouve pas que l'explication avancée soit assez... explicative.

 

Plus sérieusement, je pense que la réponse se situe quelque part dans les attentes que l'on a vis à vis des partis. Quand le pays vote à droite, il y a globalement une idée conservatrice derrière ; grosso modo, ça continuera comme avant, dans l'esprit du Général, avec quelques ajustements cosmétiques pour satisfaire la mondialisation. Quand on attend de toi que tu fasses "comme avant", tu as pas trop de risques.

 

Quand la gauche arrive au pouvoir, l'attente est souvent plus forte, j'ai l'impression (il faudrait étayer par des faits mais bon). Il y a une sorte de farce où l'on rejoue la Révolution. Finalement, comme les résultats ne sont pas au rendez-vous, le retour de bâton est très violent, parce que l'attente était forte. Le tout étant amplifié par les médias, qui ont de manière générale des attentes fortes vis à vis de la gauche, puisque de gauche.

 

D'ailleurs, le mandat de Sarkozy est plus typique d'un mandat "de gauche". Les gens attendent de moi une révolution conservatrice à l'américaine ; finalement je fous rien et tout le monde me tombe sur le dos.

Link to comment

Révolution conservatrice. La politique est vraiment l'art de faire dire n'importe quoi aux mots. Ou alors c'est une révolution au sens physique : on fait un tour complet et on retombe au point de départ.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...