Jump to content

Élection POTUS 2016 : Gary Johnson


Recommended Posts

Je racabidule.

 

Les USA, c'est pas la France ou la Belgique. Le LP est là pour faire de la politique, pas pour faire de la propagande.

Ça fait 50 ans que le LP a été fondé.

Les circonstances politiques actuelles (implosion des reps, candidats à gerber, élections gagnées d'avance pas Clinton II) sont les meilleures envisageables dans un monde réel. Elles ne se reproduiront pas d'ici longtemps.

Nous avons l'équipe la plus modérée et la plus expérimentée jamais présentée par le LP.

 

Toutes les conditions sont parfaites.

 

Le score de Gary Johnson reflétera le maximum de notre potentiel électoral.

 

Au-dessus de 5%, nous sommes une force politique et pouvons nous transformer en "faiseur de roi". Le monde (ou, en tout cas, les USA) aura changé.

Au-dessous de 3%, il n'y a pas de vrai électorat libertarien, même aux USA. L'action politique est inutile. Autant aller placer des bombes...

  • Yea 6
Link to comment

L’émission de John Oliver était sur Johnson et Jill Stein hier. Pas vraiment envie de m'infliger ça, mais il leur a tapé dessus assez violemment de ce que j'ai lu.

Bref, les médias continuent leur boulot de rappeler que la seule candidature sérieuse est Clinton.

Link to comment

J'ai regardé ça ce matin.

Il leur a tapé dessus en mode "c'est des faux candidats, ils ne savent pas de quoi ils parlent". Pour dire le niveau des arguments il a principalement accusé Stein de ne pas comprendre comment la monnaie fonctionne quand elle a proposé de financer le rachat des student loans par le QE (je ne vois toujours pas en quoi c'est ridicule. Ça me paraît même plutôt cohérent).

Pour Johnson il a pris des extraits d'interview où il adoptait un langage ridicule (lorsqu'il parle de son ascension du Mt Everest) et d'autres où il sélectionnait les extraits d'interviews où il apparaissait faible sur son propre programme.

Rien de transcendant mais c'est bien joué pour apporter de l'eau au moulin de Clinton sans parler de ses casseroles.

Link to comment

L’émission de John Oliver était sur Johnson et Jill Stein hier. Pas vraiment envie de m'infliger ça, mais il leur a tapé dessus assez violemment de ce que j'ai lu.

Bref, les médias continuent leur boulot de rappeler que la seule candidature sérieuse est Clinton.

 

Oliver en même temps. Ce type est un véritable Yesman. 

Link to comment

Tiens, justement, on parlait de cette vidéo au déjeuner avec mes collègues. Et du coup, j'ai appris que l'Américain/Canadien super progressiste Bernie-fan avec qui je bosse avait voté pour...Gary Johnson. Bien sûr, c'est plus un vote de protestation qu'autre chose, mais atteindre 5% ne me parait pas infaisable après tout.

Sinon, sans surprise, soutien de Dan Hannan à Johnson: http://www.hannan.co.uk/how-should-a-conservative-vote/

How to vote, then? If I were American, I’d cheerfully cast my ballot for Gary Johnson, the Libertarian candidate. No one has ever accused him of being corrupt or dishonest: On the contrary, the main argument against him is that he is painfully frank about policies which he knows to be unpopular.

Link to comment

Perso il y a quand même un truc qui me chaffouine avec Johnson, plusieurs fois il m'a donné l'impression d'être à moitié stone. Qu'Oliver n'aime pas son propre programme c'est une chose, mais il a quand même montré que le bonhomme avait parfois des réactions zarb. Ce serait pas suffisant pour lui retirer mon vote, mais je le ferais pas en me disant que c'est forcément la personne adéquate.

Link to comment

Moui, mais faudrait voir l'interview en entier, pas juste un passage coupé bien comme il faut. Sinon, on peut faire la même chose avec Trump et Clinton (...et d'ailleurs, ça a été fait).

Au final, la vidéo m'a rendue Jill Stein nettement plus sympathique. Je croyais qu'elle était vraiment anti-vaxx et 911 inside job, alors qu'en réalité, ça se base juste sur le fait qu'elle ne traite pas ces gens comme des attardés mais leur donne une vraie réponse. Sur le passage du QE, on sera bien sûr en désaccord avec elle sur ce forum, mais voir Oliver prétendre qu'il maîtrise le sujet est tout autant ridicule.

Link to comment

...

Au final, la vidéo m'a rendue Jill Stein nettement plus sympathique. Je croyais qu'elle était vraiment anti-vaxx et 911 inside job, alors qu'en réalité, ça se base juste sur le fait qu'elle ne traite pas ces gens comme des attardés mais leur donne une vraie réponse. Sur le passage du QE, on sera bien sûr en désaccord avec elle sur ce forum, mais voir Oliver prétendre qu'il maîtrise le sujet est tout autant ridicule.

Ah oui, le job de double demolition fait par ce minable au profit d'Hellary est digne d'une raclure. 

  • Yea 1
Link to comment

Au final, la vidéo m'a rendue Jill Stein nettement plus sympathique. Je croyais qu'elle était vraiment anti-vaxx et 911 inside job, alors qu'en réalité, ça se base juste sur le fait qu'elle ne traite pas ces gens comme des attardés mais leur donne une vraie réponse.

Elle croit seulement que les téléphones portables font frire le cerveau. :)

Link to comment

Sur le passage du QE, on sera bien sûr en désaccord avec elle sur ce forum, mais voir Oliver prétendre qu'il maîtrise le sujet est tout autant ridicule.

Je l'ai pas vu dire qu'il maitrisait le sujet du QE, le problème de fond sur lequel il attaquait Stein était non pas la politique monétaire, mais le fait qu'elle ne comprenait rien à la séparation des pouvoirs. C'est un problème institutionnel et de limitation des pouvoirs du président pas une histoire d'économie.

https://youtu.be/k3O01EfM5fU?t=370

Link to comment

Elle croit seulement que les téléphones portables font frire le cerveau. :)

 

C'est la candidate du Green Party, faut pas trop en demander non plus ;)

 

Je l'ai pas vu dire qu'il maitrisait le sujet du QE, le problème de fond sur lequel il attaquait Stein était non pas la politique monétaire, mais le fait qu'elle ne comprenait rien à la séparation des pouvoirs. C'est un problème institutionnel et de limitation des pouvoirs du président pas une histoire d'économie.

https://youtu.be/k3O01EfM5fU?t=370

C'est un détail institutionnel. Dans les faits, c'est le POTUS qui désigne le chairman de la Fed, et donc qui influe sur la politique monétaire.

De plus, Oliver se moque d'elle en disant qu'on ne peut pas laisser le président imprimer de l'argent et balaie l'argument que ce serait la même chose que la bailout de Wall Street en se drapant de l'argument que "c'est plus compliqué que ça". Sauf que là encore, ça revient au même au final, mais en bon yes-man, Oliver ne peut pas dire du mal d'Obama.

Link to comment

 C'est un détail institutionnel. Dans les faits, c'est le POTUS qui désigne le chairman de la Fed, et donc qui influe sur la politique monétaire.

C'est pas un détail du tout, car il ne désigne pas quelqu'un au pif, mais il le choisi parmi le conseil des gouverneurs (et le sénat doit approuver). Donc pratiquement un président qui entre à la maison blanche n'a pas vraiment le choix des armes, il doit faire avec les personnes nommées avant son mandat. Un président qui fait deux mandat peut effectivement avoir l'opportunité de nommer tous les gouverneurs avec l'accord du sénat. Et si une place est libre au moment ou le président débute son mandat, il est effectivement possible de choisir quelqu'un pour le bombarder président directement. C'est clair que c'est pas neutre, de la même façon que les nominations à la cour suprême ne le sont pas, mais ça n'en fait pas une administration à la botte du président.

Link to comment

Je ne dis pas que le président a un contrôle total de la politique monétaire, mais qu'il a une grosse influence dessus (alors que Oliver suggère le contraire).

De plus, tu sous-estime la pression d'obéir au POTUS ou de se faire virer de son poste à la fin de son mandat.

Link to comment

De plus, tu sous-estime la pression d'obéir au POTUS ou de se faire virer de son poste à la fin de son mandat.

Je comprends pas trop ce que tu veux dire, il me semble que les gouverneurs du conseil n'ont droit qu'à un seul mandat de 14 ans. Ceux qui peuvent être virer à la fin de leur mandat sont les présidents et vices-présidents uniquement, mais dans ce cas ils restent membres du conseil.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...