Jump to content

  

107 members have voted

  1. 1. Mariage

    • c'est une question purement privé
      81
    • on doit prévoir un statut légal le mariage 1 homme- 1 femme
      13
    • on doit prévoir un statut légal pour le mariage sous toutes ses formes (gay, polygamie, polyandrie...), adapté à chaque cas
      1
    • on doit pour le mariage sous toutes ses formes (gay, polygamie, polyandrie...), le même dans tous les cas
      1
    • on doit prévoir un statut légal seulement pour les familles (quelqu'en soit la forme) chargées d'enfants
      9


Recommended Posts

Encore plus ridicule est le baptême civil  :icon_up:

Justifié tout de même par le fait que les "parrain et marraine" s'engagent à s'occuper des gosses en cas de décès des parents.

Donc ce n'est pas ridicule. CQFD. Je dois déjà gueuler de temps à autre pour qu'on respecte les chrétiens sur ce forum, j'aimerais ne pas devoir commencer à gueuler pour qu'on respecte les athées.

Je suis un dobberman shooté à la cocaïne quand il s'agit de liberté de conscience, qu'on se le dise. :icon_mrgreen:

Link to comment

Remercie le : en plus, il t'a montré qu'on pouvait être un penseur respectable et un écrivain rigolo sans cesser d'être une crapule abjecte, et que donc l'argument d'autorité était vraiment le plus nul.

Link to comment
Les Mureaux ne veulent plus de polygamie

La mairie des Mureaux a décidé de s'attaquer de front à la polygamie. Par une délibération du 10 février, le conseil municipal a adopté la création d'une maîtrise d'oeuvre urbaine et sociale (Mous). Objectif assigné à ce prestataire extérieur : rencontrer les 80 familles polygames – mille enfants – habitant la ville, puis proposer un logement décent et une aide financière aux femmes qui accepteront de «décohabiter». «Aujourd'hui, les deuxièmes épouses, inexpulsables parce que mères d'enfants nés en France, n'ont pas droit à des papiers, souligne l'élue chargée du dossier, Marie-Françoise Savigny. Elles ne peuvent pas travailler. Ainsi, des familles de vingt personnes s'entassent dans des appartements de 70m2.» La mairie (divers gauche) compte désormais sur l'Etat pour «sortir de l'imbroglio juridique». Pour Marie-Françoise Savigny, «il faudra en effet régulariser les candidates à la décohabitation». Seules les volontaires profiteront du dispositif. Depuis un an, 21 épouses ont déjà formulé à la mairie leur souhait de décohabiter. «Pour toutes les autres, nous comptons sur l'effet d'entraînement, souligne l'élue. Ce sera peut-être long mais nous en finirons avec la polygamie.»

article complet

j'y ai bossé moi, aux Mureaux… Ca me semblait pas le problème le plus important à résoudre…

Link to comment
Renseignez-vous, en France, le mariage donne systématiquement lieu à un contrat.

Lorsque vous signez devant monsieur le Maire, si vous n'avez pas souscrit de contrat particulier, vous souscrivez systématiquement un contrat de mariage sous régime de communauté réduite aux acquets.

Oui, mais il n'y a pas que la France. Aux States, il n'y a pas de contrat par défaut.

Link to comment
Article 515-2

(inséré par Loi nº 99-944 du 15 novembre 1999 art. 1 Journal Officiel du 16 novembre 1999)

  A peine de nullité, il ne peut y avoir de pacte civil de solidarité :

  1º Entre ascendant et descendant en ligne directe, entre alliés en ligne directe et entre collatéraux jusqu'au troisième degré inclus ;

  2º Entre deux personnes dont l'une au moins est engagée dans les liens du mariage ;

  3º Entre deux personnes dont l'une au moins est déjà liée par un pacte civil de solidarité.

Pour confirmer ce que dit Chitah

Link to comment

Pour moi les choix de ce sondage sont trop vagues. Un mariage sert à déclarer une relation auprès d'une communauté. Le mariage civil (étatique) sert surtout à déclarer une entité imposable (un foyer fiscal). Le mariage religieux à déclarer un foyer à Dieu, avec les engagements qui vont avec. Chaque communauté peut définir sa notion du mariage. En ce sens ça n'est pas l'affaire privée des deux personnes qui s'unissent. C'est l'affaire des communautés. Du coup tant que le domaine public existe c'est normal qu'il ait une définition du mariage.

Link to comment
Pour moi les réponses sont trop vagues. Un mariage sert à déclarer une relation auprès d'une communauté. Le mariage civil (étatique) sert surtout à déclarer une entité imposable (un foyer fiscal). Le mariage religieux à déclarer un foyer à Dieu, avec les engagements qui vont avec. Chaque communauté peut définir sa notion du mariage. En ce sens ça n'est pas l'affaire privée des deux personnes qui s'unissent. C'est l'affaire des communautés. Du coup tant que le domaine public existe c'est normal qu'il ait une définition du mariage.

Blabla d'étatiste. Dans les faits il est interdit de se marier religieusement sans se marier civilement.

C'est d'ailleurs pour cela qu'il existe encore des mariages civils. Même pour les athées, le mariage civil est une absurdité qui ne représente qu'une forme de dérogation, de permis qui permet -dans certains cas- de contourner ou d'alléger l'oppression étatique et fiscale.

Quant à moi, qui ait toujours détesté au plus haut point le mariage civil, je m'y suis résolu, la mort dans l'âme pour empêcher les forces du mal de l'ordre de ramener mon épouse à la frontière :icon_up::doigt:

Link to comment
T'es mignon. Et qui interdit ça ?

Précision : en France, un prêtre catholique a l'interdiction de marier religieusement un couple qui n'est pas marié civilement.

Cette interdiction est limitée à la religion catholique et date des revanchards de la 3ème république.

C'est le seul cas pour lequel un prêtre peut aller en taule pour avoir exercé sa fonction.

Link to comment
Précision : en France, un prêtre catholique a l'interdiction de marier religieusement un couple qui n'est pas marié civilement.

Cette interdiction est limitée à la religion catholique et date des revanchards de la 3ème république.

C'est le seul cas pour lequel un prêtre peut aller en taule pour avoir exercé sa fonction.

Donc ça n'est pas la hiérarchie catholique mais l'état qui interdit ?! Il se mèle de se qui ne le regarde pas. Bizarre pour un état qui se dit laïc. Merci pour l'info.

Link to comment
Donc ça n'est pas la hiérarchie catholique mais l'état qui interdit ?! Il se mèle de se qui ne le regarde pas. Bizarre pour un état qui se dit laïc. Merci pour l'info.

Pas mal de lois datent de la 3ème république en ce qui concerne la gestion des relations de l'église et de l'Etat. L'objectif des politiciens de cette république n'était pas de mettre en place un Etat laïque mais un Etat anti-cléricale.

Pour votre info, relisez les premières pages de La Gloire de mon Père, le texte concernant les instits qui luttaient contre l'église est édifiant.

Notre système actuel est hérité de cette sombre période et repose sur un système interdisant bon nombre de choses à l'Eglise catholique qui sont tolérées ou autorisées aux autres religions

Link to comment
Précision : en France, un prêtre catholique a l'interdiction de marier religieusement un couple qui n'est pas marié civilement.

Cette interdiction est limitée à la religion catholique et date des revanchards de la 3ème république.

C'est le seul cas pour lequel un prêtre peut aller en taule pour avoir exercé sa fonction.

:icon_up: t'es sûr de tes sources ???

C'est quoi la loi en Belgique ?

Link to comment
Je suppose que non, qu'il s'agir d'une contrepartie pour l'argent que l'Etat verse aux cultes "officiels".

Je n'en suis pas si sûr : il me semble que les mariages catholiques et protestants (seuls cultes reconnus à l'indépendance de la Belgique) pour pouvoir être célébrés doivent avoir été précédés d'un mariage civil. Mais ce ne serait pas le cas pour les mariages orthodoxes, juifs et musulmans.

À vérifier. Meloooooodiuuuuuuus…

Link to comment
:icon_up: t'es sûr de tes sources ???

C'est quoi la loi en Belgique ?

(Ordonnance nº 2000-916 du 19 septembre 2000 art. 3 Journal Officiel du 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002)

Tout ministre d'un culte qui procédera, de manière habituelle, aux cérémonies religieuses de mariage sans que ne lui ait été justifié l'acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l'état civil sera puni de six mois d'emprisonnement et de 7500 euros d'amende.

Autant pour moi, depuis 2000, la loi est généralisée à tous les cultes.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...