Jump to content

Miss Liberty

Utilisateur
  • Posts

    10248
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8

Everything posted by Miss Liberty

  1. Avec le front républicain le NFP n'a pas gagné, mais rendu le pouvoir sur un plateau à Macron. Et les députés ont sauvé leurs sous. Le seul perdant des dernières élections, c'est le peuple français...
  2. Mais ils ne pouvaient pas les organiser avec un papier et un crayon, ces évaluations?
  3. Si la macroniste est réélue à moins de 18 voix d'écart, ça me ferait bien rigoler que quelqu'un râle après les voix des ministres démissionnaires. Bon, même si en matière de règles de votes à l'Assemblée, ça m'a l'air d'être la Présidente de séance la juge de paix, donc bon... Même si je préfère encore n'importe qui plutôt que le NFP. Ne serait-ce que pour qu'ils comprennent enfin qu'ils n'ont PAS gagné...
  4. Qu'est-ce que c'est que cette absurdité ? Qu'il puisse y avoir des dépenses pour des anciens présidents, de l'ordre de la sécurité par exemple, je veux bien essayer de comprendre. Mais vous êtes en train de me dire qu'on paye des frais pour tous les anciens ministres ? À hauteur d'un gouvernement de 30 personnes tous les deux ans ??? Mais sur quel motif exactement ?
  5. Je n'ai pas dit que c'était une surprise... Mais ça y est, il s'est enfin passé ce qu'on savait qu'il allait se passer. Idem pour la gauche, c'est bientôt prêt pour que le PS puisse aller servir la soupe à Macron sans perdre la face, puisqu'ils auront tout essayé. Je trouve quand même intéressant le comment, et particulièrement comment c'est fait dans le mépris des institutions, sans même tenter de trouver une entourloupe "légale".
  6. Si, Macron a accepté la démission du gouvernement donnée ce matin pendant le dernier conseil de ministres, mais a déclaré que son gouvernement démissionnaire allait sans doute rester pour gérer les affaires courantes pendant longtemps (il a parlé des JO), le temps de trouver un compromis. Plusieurs semaines avec donc une absence totale de séparation des pouvoirs, et une impossibilité de censurer le gouvernement car démissionnaire. Voilà voilà. La France.
  7. C'est dommage, mais tristement prévisible. Ça demande de bosser, et c'est moins raccoleur que les autres sujets en France. Surtout si on commence à dire que c'est pour traiter les gens de façon plus humaine et avec plus de chances de réinsertion, il y en aura toujours beaucoup pour hurler que c'est laxiste et irresponsable... On peut rêver qu'un jour quelqu'un se penche réellement sur le problème, sans forcément y faire de la publicité. Un ministre qui voudrait faire son métier pour le bien commun et pas juste pour sa propre gueule. ... Bon, d'accord, je rêve éveillée.
  8. @Tramp Il y a aussi une histoire de "type" de prisons, selon la durée de la peine etc. Il y aurait trop de condamnés à des peines courtes par rapport aux peines longues. Dans un pays où on donne un an pour des viols, on peut comprendre... Et à côté de ça, il y a les détenus en attente de procès, les détentions "provisoires" interminables (pour des gens qui ne seront même pas forcément reconnus coupables...) Bref, le système est largement optimisable. Ça n'est pas qu'une question d'optimisation de la place d'ailleurs, c'est aussi une question de justice. Histoire de réellement incarcérer ceux pour qui c'est une nécessité sociale, et arrêter de surpeupler les prisons avec les autres, dans des conditions indignes.
  9. Techniquement, on m'avait expliqué un jour que les prisons n'étaient pas pleines du tout, que certaines étaient même très vides, mais qu'il y avait une règle selon laquelle on ne pouvait pas envoyer quelqu'un en prison à l'autre bout du pays, loin de sa famille, et que donc ça tombait toujours sur les mêmes prisons surpeuplées. Le mec avait l'air de savoir de quoi il parlait, mais je n'ai jamais cherché à corroborer l'info. Si c'est bien le cas, en supprimant une telle règle pour les peines "courtes", c'est faisable.
  10. En tout cas dans les boîtes à livres du côté de chez nous, vous pourrez trouver de bons titres de temps en temps, quand on vide ce qui déborde de la bibliothèque, ou qu'on découvre qu'on a un livre en double. Ou des titres décevants, mais qu'on avait tout de même jugés intéressants à acquérir et à lire, donc autant qu'un autre curieux le découvre gratuitement. C'est pratique pour faire de la place! Et personnellement, si c'est pris pour être revendu, ça m'est complètement égal. Un don est un don, si quelqu'un se fait 50 centimes avec, ça n'est pas le bout du monde, au moins il passera dans les mains de gens qui donnent de la valeur à un livre plutôt que de finir à la déchetterie.
  11. Il ne sera démissionnaire que si la démission est acceptée. C'est un peu facile là.
  12. Mais je croyais qu'ils n'avaient même pas le droit de voter pour la prochaine session s'ils étaient encore officiellement ministres ?
  13. RN + LFI + communistes = il manque encore 76 députés pour voter une mention de censure d'un nouveau gouvernement. Il suffit à Macron de convaincre LR et la moitié du reste du NFP, ou les 3/4 du reste du NFP et quelques LR, et c'est bon pour lui. Un premier ministre centre droit mou, quelques ministres écolos et même tendance ex LFI à des ministres type sport / culture, ça passe.
  14. Ils s'additionnent du fait de ne pas avoir de candidat en face, comme pour le Nouveau Front populaire qui avait un candidat par circonscription aux législatives. D'autant plus pour un scrutin à un tour. Toute la difficulté est de voir si le rapport de force à l'intérieur de la coalition est le même après l'élection par rapport à avant. Comme pour LFI qui prétend être le leader du NFP alors qu'il l'est beaucoup moins après les résultats...
  15. @Raffarin2012 Je préfère me taire, sinon je vais encore devoir me confesser sur le sujet.
  16. Un peu comme le RN, en fait. La normalisation et l'alignement ne marchent pas pour gagner le pouvoir national, autant y aller franco et s'affirmer comme une force d'opposition au niveau européen, là où tout se décide réellement. Les gens se concentrent sur "maintenant on sait qu'ils sont pro-Poutine, ça va leur faire du mal". Moi ce que je vois, au contraire, c'est qu'ils ont soudain une stratégie politique intelligente en rejoignant un nouveau groupe où ils peuvent peser, pour ne pas "gâcher" leur résultat aux Européennes, et que c'est une belle revanche sur Macron leur barrant le chemin pour le pouvoir local. J'en suis surprise, d'ailleurs. La probabilité de les voir au pouvoir aurait-elle attiré quelques cerveaux ? Si ça se trouve ils vont même commencer à bosser leurs dossiers ? Où va le monde Pour ce qui est de se griller avec Poutine, à mon avis tous les gens qui en ont vraiment quelque chose à foutre ont déjà fait barrage cette fois-ci encore, et le feront toujours. Leurs électeurs ont pour la plupart des préoccupations plus locales et plus terre-à-terre. Je ne crois pas qu'ils aient grand chose à perdre...
  17. Je prends le pari que Macron va refuser la démission d'Attal et attendre un peu avant de commencer à nommer des gouvernements refusés en série par l'Assemblée. Juste le temps de rassurer le Comité Olympique et les investisseurs.
  18. @Lameador Bon après moi je ne suis pas démocrate, je suis anarchiste. Le gouvernement par le "peuple" ça ne m'intéresse pas. C'est une autre façon de confisquer les libertés fondamentales de chacun par un groupe. Mais simplement je constate : la démocratie représentative, si les codes sont bien maîtrisés, ajustés, exploités, c'est très efficace pour qu'une clique plutôt minoritaire confisque le pouvoir face à tous les autres courants, même majoritaires chez le "peuple". Ce qui m'embête beaucoup quand le gouvernement décide de tout, ce qu'il reste dans ton portefeuille, qui tu peux employer et pourquoi, l'école de tes gosses, la composition de tes poubelles, et qu'il décide aussi de biaiser le jeu économique en distribuant généreusement à ceux qu'ils veulent avantager l'argent pris à ceux qui bossent. Voilà, sur ce j'arrête les propos de comptoirs. Le résultat de l'élection est exactement celui que je voyais venir : on continue comme avant. Je vais donc retourner à mes occupations.
  19. L'assemblée n'est pas à gauche, à moins de compter Renaissance avec eux. Additionner le NFP c'est additionner les choux et les carottes et arriver à une majorité très très relative. Quitte à additionner n'importe quoi avec n'importe quoi, autant additionner droite et RN, on est à 210, soit 30 de plus que le NFP. Les mecs qui voient une victoire de la gauche vont devoir rapidement redescendre. Ils ont acquis un sacré pouvoir de blocage, ok. Tant qu'ils restent unis. Mais c'est tout.
  20. Non mais je vais vous mettre d'accord : la démocratie représentative, c'est de la merde. On vote pour cinq ans, selon des critères plus ou moins arbitraires décidés par ceux qui ont déjà le pouvoir, et après hop ils se débrouillent entre eux, avec un chèque en blanc, parce que ta gueule ils sont élus.
  21. - LFI a perdu des députés (71 contre 75 avant) - même en proportion des candidats investis par le NFP, LFI arrive moins à faire élire ses gars que le PS ou EELV (31% de candidats élus contre 36%) - la Macronie résiste exceptionnellement bien, grâce au NFP (pour le coup il y avait vraiment des triangulaires avec peu d'écarts), mais perd beaucoup de sièges tout de même, surtout la partie "moins de droite" (Renaissance passe de 172 à 98, le Modem de 48 à 34 et Horizons de 30 à 26) - en gros on a les blocs gauche = 192, centre = 160 (dont 30 Horizons), droite = 210 (dont 143 RN et Ciotti). Je répète : il serait complètement absurde de la part de Macron de donner des postes à LFI, même s'il voulait le faire pour les griller ça sera sans doute refusé... L'assemblée est plutôt à droite en fait. Mais ingouvernable. Donc ça sera business macroniste as usual, saupoudré de conneries sociétales ou écolos pour lesquels personne n'osera s'opposer. Je sens particulièrement venir le shitstorm de taxes écolos, si le RN est malin et connaît son électorat il s'y opposera mais tout seul il n'arrivera pas à l'empêcher.
  22. @RaHaN Au vu des résultats que tu cites, ceux qui peuvent fanfaronner, ce sont, en premier le PS, en deuxième EELV (misère). Et le bloc autour de Macron, pour avoir sauvé les meubles et réussi le barrage grâce à leurs généreux désistements. Mélenchon peut parler tout ce qu'il veut, ses alliés de circonstance (très courte la circonstance, 4 semaines) seraient crétins de le laisser rafler la mise. Sans compter qu'il n'est pas trop aimé, Méluche. Sans doute parce qu'il est imbuvable...
  23. LFI ne peut pas prétendre qu'ils sont responsables de la "victoire". Sans les désistements Ensemble ils n'auraient pas eu tout ça, et au sein du NFP le PS s'en sort très bien. Idem pour les différentes composantes d'Ensemble et pour LR et consort. Macron peut trouver un bloc du centre avec tous ceux qui ont peur de Mélenchon, ou plus bassement qui rêvent d'enculer LFI et de reprendre leur place perdue sous la Macronie. Macron peut donc jouer le grand sauveur des Républicains "modérés", et continuer le business as usual, moyennant un petit remaniement pour faire rentrer quelques barons. Je suis prête à parier que c'est ce qui se passera. Il doit déjà y avoir un bon tiers des Français qui pensent, comme moi, "ras-le-bol de ces sangsues, vivement qu'ils crèvent", et quand les téléphones auront fini de sonner et les poignards de frapper des coups dans le dos des anciens alliés, il y aura un paquet d'autres de déçus d'une promesse d'alternance encore volée. Un jour le couvercle va exploser.
  24. Dans un pays où les programmes ne comptent plus, où les "valeurs républicaines" consistent à faire un doigt d'honneur à ses électeurs et s'allier avec tous ceux qui peuvent garantir que ta gamelle reste pleine, et où rien ne change ou peut changer depuis x années, il ne faudra pas s'étonner que le RN apparaisse comme la seule alternative et la seule nouveauté. Et donc attirer d'abord des votes qui semblaient impossibles, puis par conséquence des gens compétents qui semblaient incompatibles. C'est un mouvement qui peut être comparé en beaucoup de points à ce qui s'est passé lors de l'arrivée de Macron sur la scène politique en 2017. À l'époque beaucoup avaient préféré mettre des oeillères pour ne pas voir que Macron n'était pas un nouveau, et qu'il était illusoire d'attendre une vraie rupture. Là aussi, il y aurait sans doute beaucoup à comparer... Mais on ne peut pas en vouloir aux gens de vouloir essayer des trucs...
  25. Dites, vous semblez étonnés de la qualité des candidats RN et du fait que ce soit étiquette qui compte. Mais ça fait bien dix ans que, dans certains endroits et certaines catégories de population, les votes iraient au candidat Front (puis RN), même si c'était une chèvre. C'est juste que la base d'électeurs s'élargit, mais le phénomène est identique. Vous faisiez moins attention avant parce que la probabilité qu'il prenne le pouvoir était faible, c'est tout. Je me souviens d'un pote engagé FN à l'approche d'élections régionales, où le Front commençait à avoir une chance de gagner, qui essayait de nous convaincre de nous engager parce qu'il fallait que le parti trouve d'urgence des gens sachant grosso modo écrire, compter et se servir d'un ordinateur correctement... Tant que le discours RN = nazi substistera et qu'on flinguera sa vie sociale et sa carrière en mettant son nom sur un bulletin de chez eux, il ne faut pas s'étonner du niveau des candidats qu'on peut trouver en une semaine...
×
×
  • Create New...