Jump to content

Pegase

Utilisateur
  • Posts

    393
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Lieu
    France

Ideas

  • Tendance
    Libéral écologiste

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Pour ceux que ça pourrait intéresser, le terme "liberté" en chinois est un de ces nombreux mots qui vient en réalité...du japonais. Ce sont ces derniers qui ont traduit le concept de "liberté" en sinogrammes, comme d'autres (philosophie par exemple), puisque le concept n'existait pas dans la langue chinoise. Le mot a ensuite fait son bout de chemin avant d'être adopté en Chine aussi. Ça sert à rien, mais c'est cool. Aujourd'hui les Japonais sont des feignasses et reprennent le mot anglais directement.
  2. https://www.lechotouristique.com/article/un-quota-de-4-vols-dans-toute-notre-vie-la-proposition-choc-de-jean-marc-jancovici Au moins c'est clair.
  3. Mais l'empereur n'a jamais rien demandé et ce n'est pas son rôle. Pour ces nationalistes, l'empereur est une vue de l'esprit, ses opinions ne comptent pas ce qui explique que même en août 45 des officiers sont encore prêts à tenter un coup d'État contre la décision de se rendre qui avait été déclarée par l'empereur lui-même. Ces gens ont bien agi de leur propre initiative dans des cas d'insubordination graves que l'appareil politique n'a pas su punir, canaliser efficacement. Et sur ça, je ne suis pas du tout d'accord. C'est précisément ce point qui me semble tenir de l'orientalisme en attribuant un caractère soumis et obéissant aux Japonais quand leur histoire semble indiquer tout le contraire. Des révoltes paysannes, trahisons à la pelle entre daimyos, mouvements d'extrême gauche d'une violence à faire passer les soixante-huitards pour des petits rigolos, des manifestations qui en terme d'intensité se posent à un certain niveau. C'est simplement que la droite a gagné et qu'aujourd'hui le Japon est une société apaisée dans laquelle on met sous le tapis les choses qui dérangent. Mais ça n'a jamais été une évidence du fait d'une culture trop conservatrice qui brimerait les Japonais dès leur tendre enfance. Et je pense que les Japonais sont partiellement responsables de cet orientalisme. Ils adorent s'imaginer que leur pays et leur culture sont plus exceptionnels et uniques qu'ils ne le sont réellement. Quand un japonais explique que le tatemae c'est un truc propre à sa culture, on est en droit de se moquer de lui gentiment.
  4. Les kamikaze c'est moins de 4000 pilotes, dans un contexte assez particulier où les pilotes n'avaient de toute manière que très peu de chance de survivre, pas le mode de fonctionnement intrinsèque des forces japonaises pendant le conflit. Ça n'a aussi rien de particulièrement paradoxal, les troupes de Napoléon étaient aussi mûes davantage par leur fidélité personnelle à l'empereur que par une discipline de fer. L'idéologie de l'armée impériale se repose sur gekokujo, précisément. L'idée qu'on peut désobéir aux ordres de ses officiers supérieurs quand on agit dans l'intérêt de l'empereur. Tout ça est encore une fois très éloigné des stades de foot nettoyés par les Japonais, ce qui tient davantage à leur système éducatif calqué sur ceux des pays européens au XIXème. Bref, pas de liens intrinsèque et inévitable entre cette culture aujourd'hui et leurs actions pendant la seconde guerre mondiale. Ça me semble même tenir d'un orientalisme un peu convenu.
  5. N'importe quel livre sur la seconde guerre mondiale. Le fait que l'incident Mukden ait été prévu et organisé par des jeunes officiers sans jamais avoir eu l'assentiment de leurs supérieurs ou des pouvoirs politiques, que les massacres les plus connus (celui de Nankin et de Manille par exemple) découlent d'une violence brutale et incontrôlée des troupes japonaises sans avoir été planifiés en amont (ce qui mènera à l'exécution parfaitement inique de Yamashita par ailleurs). Ah, et le fait que l'armée et la marine se détestaient et collaboraient extrêmement mal ensemble menant le Japon dans une impasse stratégique complète. Donc non, désolé. Je ne crois pas à la permanence d'un code du bushido immémorial, quand on sait que celui-ci est largement une tradition inventée, qui expliquerait l'attitude des Japonais de l'époque Heian à nos jours. Le fait qu'ils nettoient les stades à la fin des matchs n'a strictement rien à voir avec leur attitude pendant la seconde guerre mondiale.
  6. C'est parti vite effectivement. Pour le coup, l'armée japonaise était gangrénée par l'insubordination des officiers et des simples soldats. Je suis pas sûr qu'il y ait un rapport évident avec le nettoyage des stades par les supporters japonais.
  7. J'ai eu une discussion assez étrange il y a peu. Un type me soutenait que le comportement était surtout dû à l'environnement et que la biologique jouait un rôle infime. Le type était anti-speciste et me soutenait que finalement il n'y avait aucune différence entre le comportement d'un tigre et celui d'un chat (si ce n'est la taille) Ça me semblait aller contre tout ce que je croyais dans le domaine des races de chiens. Il me semblait plutôt bien établi qu'il y avait une influence génétique dans leur comportement. Je suis tombé sur cette étude qui semble aller contre cette image répandue. https://www.science.org/doi/10.1126/science.abk0639 Certains ici ont des connaissances plus poussées en la matière ?
  8. Faut bien que quelqu'un le dise un jour... mais bordel, ce que les villes japonaises et coréennes sont laides. Fonctionnelles et très agréables, mais absolument ignobles d'un point de vue purement esthétique.
  9. Mettre la Chine au pied du mur, c'est pas finalement rendre une attaque sur Taïwan encore plus probable qu'avant ?
  10. Donc assez en phase avec toute cette opération spéciale, rien de très rassurant. Peut-on vraiment croire encore en l'idée que les officiers russes désobéiraient vu tout ce qui s'est passé jusqu'à présent ?
  11. Du coup, je me suis tout infligé. C'est chiant. Il revient brièvement sur la classification des arts qui vient d'Hegel pour expliquer que les gens qui la citent n'ont jamais lu Hegel, qu'on assiste aujourd'hui à une inflation dans ce qu'on considère l'art (la gastronomie, le jeu vidéo) ce qui fait perdre son sens à la notion d'art. Il défonce longuement les jeux que les fans présentent comme des œuvres d'art qui sont souvent des jeux narratifs. Or, la narration se fait souvent au détriment du gameplay ce qui donne du sous-cinema mais aussi des mauvais jeux. FIFA ou Street Fighter sont ainsi par leurs gameplay de biens meilleurs jeux que Red Dead redemption mais seront rarement considérés comme des œuvres d'art. Il parle clairement trop de sa vie.
  12. Quel degré de confiance vous accorderiez à l'idée que Poutine n'emploiera pas d'armes nucléaires ? Je pensais qu'il n'oserait jamais, mais tous les signes pour une escalade militaire semblent s'aligner, je suis un peu moins confiant sur l'issue.
  13. c'est un peu long, j'écouterai en vitesse accélérée et j'essaierai de résumer les arguments.
  14. Le contre argument habituel étant que l'utilisation de plusieurs arts ne mène pas forcément à une œuvre d'art, ou alors la pub en est un. Le jeu vidéo se définissant surtout par rapport à son gameplay, c'est ce qui fait sa spécificité, et on peut très bien faire de très bons jeux sans ambitions artistiques. Ils seront d'ailleurs souvent de meilleurs jeux que ceux qui essayent de singer le cinéma.
  15. Flemme d'ouvrir un topic pour ça et je sens que la question a déjà été traitée. Mais le sujet réapparaît par moments. Peut-on considérer le jeu vidéo comme une forme d'art ? Je lis souvent les arguments un peu éclatés d'Analgenocide à ce sujet, je me demande si certains ici y ont réfléchi davantage. Vous avez 4 heures.
×
×
  • Create New...