Jump to content

Pegase

Nouveau
  • Content Count

    30
  • Joined

  • Last visited

About Pegase

  • Rank
    Néophyte

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral écologiste

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. https://advances.sciencemag.org/content/5/8/eaax1396 Article intéressant sur le verdissement de la Terre qui n'a pas pris en compte le manque d'eau...
  2. Ça fait quand même plusieurs années de suite qu'on remarque des températures plus élevées et que des records de chaleur sont battus. La tendance est bien au réchauffement, ça me semble indéniable. L'aspect anthropique de ce dernier ne me semble pas contredit par la communauté scientifique. Que les médias montent en épingle les records de chaleur, c'est une chose. La réalité du réchauffement, c'en est une autre.
  3. Aurait-on pu nous développer sans les ressources fossiles et la mécanisation permise par leur utilisation ? Est-ce qu'on aurait pu améliorer les rendements agricoles sans, précisément, cette mécanisation ? Je ne suis pas sûr qu'on aurait pu construire nos bateaux sans coke issu du charbon. Notre monde moderne s'est basé sur l'utilisation des ressources fossiles, d'où le fait que toute "transition écologique" me semble bien difficile à mettre en oeuvre.
  4. Tu peux visiter r/collapse sur Reddit si tu veux avoir un avant goût. Entre ceux, complètement dépressifs, qui considèrent le suicide, ceux qui se servent de l'écologie pour redonner un second souffle au marxisme en proposant un partage général des richesses et ceux qui te parlent carrément de campagnes de stérilisation et de réduction de la population forcée, tu as un bel avant goût de l'écologie du futur.
  5. On a toujours besoin d'un bouc émissaire et blâmer le capitalisme est inscrit depuis longtemps dans le logiciel intellectuel de la gauche. La triste vérité, c'est que l'Homme dès la préhistoire a massacré les grands prédateurs partout où il s'est répandu, déboisé massivement pour se chauffer et se nourrir. Ce sont précisément ces énergies fossiles, qui produisent du CO2, qui ont permis d'améliorer les rendements agricoles et qui expliquent que la France possède plus de forêts aujourd'hui par rapport au Moyen-Âge.
  6. Comme d'habitude, des gens d'extrême gauche qui discutent au sein de leur bulle de convaincus et qui veulent se regarder le nombril et s'auto congratuler car ils sont vegans.
  7. Ce n'est pas ce que je pense, mais ce qui est avancé par certains écolos. Le réchauffement de 1,5 degrés seulement c'est possible selon le GIEC que si l'on arrive à une production de CO2 proche du zéro en 2050, une trajectoire que beaucoup jugent impossible, ne serait-ce que pour des raisons techniques. C'est assez étrange ce graphique. Ça fait un moment qu'il me semble qu'il y a un consensus, même parmi les plus critiques des modèles climatiques, sur le fait qu'on a assisté à un réchauffement de 1 degré par rapport à l'ère pré industrielle.
  8. C'est pas faux. C'est pour cette raison que des gens comme Barrau qui parlent de décroissance, ou les néo marxistes qui en profitent pour expliquer que le réchauffement est uniquement dû au capitalisme, m'inquiètent. De manière assez objective, je pense qu'une population pauvre qui doit lutter pour sa survie se fout complétement du climat de la Terre en 2100. Si pour sauver le climat il faut détruire des pans entiers de l'économie mondiale, il faut accepter les conséquences désastreuses que ça entraînera sur les populations plus fragilisées.
  9. 1,5 degrés ce ne sera certainement pas un effondrement, non. Par contre, là on est plutôt sur une trajectoire de 3 degrés en plus, avec beaucoup d'incertitudes (le GIEC se voit souvent reprocher son conservatisme par certains écolos). À 3 degrés en 2100, il y aura quand même pas mal de problèmes, des sécheresses très fortes et des récoltes moindres qui entraîneront des migrations (plusieurs millions) assez difficiles à gérer. Plus l'impact sur la faune et la flore. Je ne pense pas qu'un effondrement viendra du réchauffement climatique, pas contre, celui-ci peut très fortement aggraver des situations déjà inquiétante, il faut le voir comme un possible multiplicateur de conflits et de risques.
  10. Bof, je ne vois pas spécialement en quoi. Il se base sur les rapports du GIEC qui prévoit effectivement un réchauffement plus ou moins rapide en fonction des politiques et il estime, je le pense aussi, que l'horizon des 1,5 degré est impossible à tenir et qu'on s'oriente vers des températures plus élevées. C'est en gros le constat d'une grande partie des climatologues.
  11. J'aurais tendance à dire qu'on trouve un peu de tout sur r/France, même des libéraux. Le problème, c'est bien sûr que l'extrême gauche est, comme souvent, particulièrement bien organisée (ce n'est pas vraiment un secret que des groupes sont organisés sur discord avec pour but de bas voter les commentaires tendancieux). Par contre, la tendance très largement dominante reste la gauche. Je dirais qu'il s'agit de la gauche à la française : anticapitaliste dans le discours, souverainiste, laïcarde. En clair, le lectorat de Marianne. Les pauvres ne se rendent pas compte que politiquement leurs positions ont été complètement marginalisées, notamment au sein de la FI, en faveur de la gauche américaine intersectionelle, décolonialiste, néo féministe.
  12. C'est à cause de ce genre de personne que l'écologie et les réflexions sur le réchauffement climatique ne progressent pas. Franchement, qui aurait envie d'être dans le même camp que ces tarés ?
  13. Je ne suis pas forcément opposé à l'intervention de l'Etat, et il ne faut pas fatalement voir derrière l'action de ce dernier toutes les pires lubies collectivistes/marxistes. A mon sens, le RCA est un problème technologique et démographique, je ne sais pas si une idéologie particulière pourrait se prévaloir de le résoudre. Je suis attaché au libéralisme comme étant, selon moi, une pensée politique moins nocive que toutes les autres issues de la modernité. J'ai bien conscience de n'être que modérément libéral par rapport à beaucoup ici. Je trouve la vidéo profondément triste, notamment vers la fin où une femme nous explique comment son obsession pour l'effondrement de la civilisation a pourri ses relations sociales. Tout ça avec Servigne qui s’extasie sur son sujet d'étude.
  14. L'argument de Barrau c'est que le changement climatique produira des catastrophes telles que les libertés individuelles seront fatalement limitées (on pourrait imaginer le retour des tickets de rationnement). Si les modèles des scientifiques les plus catastrophistes sont vrais alors je ne crois pas qu'il soit fondamentalement incohérent dans la pensée libérale de mettre en place des politiques pour limiter cet impact, même si on y perdra dans certains domaines.
×
×
  • Create New...