Jump to content

frigouret

Utilisateur
  • Posts

    550
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by frigouret

  1. Que les revenus des 1% les plus riches restent marginaux dans la masse total des revenus, je crois.
  2. C'est la guerre psychologique. Telle que présentée l'étude donne l'impression que la courbe des 1% domine tels des sommets inaccessibles la masse des 99% qui croupie en fond .
  3. Je suis pas assez calé en math pour l'affirmer mais: Ce que l'on compare sur le tableau présenté c'est le revenu moyen ( médian?) des 1% les plus riches avec le revenu moyen des 99% qui restent. Si l'on comparait le revenu global des 1% avec le revenu global des 99% ça donnerait tout en haut celle des 99% qui progresse tranquille, et tout en bas celle des 1% qui crépite. ?
  4. Parler picard, manger picard, habiter picard, .... A propos de carte serait il concevable de dresser la carte de l'univers comme vue de l'extérieur ? J'ai déjà vu des cartes d'une partie de l'univers mais de si loin que les amas galactiques sont si proches qu'ils forment une sorte de structure spongieuse , comme un gruyère peut être, mais c'était des suppositions.
  5. Non ils en créent la plus grosse partie , encore 58% maintenant, et c'était 70% il y a quelques décennies.
  6. Il me semble que le salarié est un créateur de valeur , un vrai , que la valeur qu'il cré c'est son salaire. Même du point de vue de la théorie subjective ça reste vrai , non ?
  7. J'ai fait une petite recherche sur la législation du travail en suisse. La première législation apparait début XIX ème. Le contexte était des filatures qui employaient des enfants de six ans pour des journées de seize heures. Après le rapport d'une commission d'enquête l'âge minimum pour l'industrie fut porté a neuf ans. Qu'aurait produit un laissez faire totale ? Bien malin qui peut porter un pronostic, et de bonnes probabilités pour que les industriels finissent sur un croc de bouger , l'industrie des barricades était alors florissante aussi. Aujourd'hui les derniers textes visent a limiter le rapport de subordination dans le cas d'embauche d'enfants scolarisés , l'employeur ne devant pas entraver la bonne poursuite des études de son salarié scolarisé.
  8. C'est que l'exemple suisse est parlant. Ils ont un cadre pour la durée du travail, les congés etc, et pourtant ils prospèrent. Cela me conforte dans l'idée que entre le laissez faire totale et le dirigisme rigide il peut exister une fenêtre qui réponde a la fois aux besoins économiques et a une " décence commune".
  9. En suisse la durée légale maximal du travail c'est 50 h, dérogé a 45 pour certaines catégories, mais en pratique le contrat c'est 42 h , c'est consensuel.
  10. Voilà, mon idée du droit social c'est juste fixer des limites au lien de subordination qui lie le salarié a l'employeur.
  11. Bon alors si dans un monde imaginaire il se trouve que les ouvriers du bâtiment obtiennent le privilège que l'on ne puisse les contraindre a une journée de travail supérieure a 6 heures, ce qui ressemble a un droit social, serait ce la fin du monde libre ?
  12. Je digresse encore un peu sur privilège. L'article wikipedia présente le privilège comme une défense de la société contre le bon plaisir du roi, article intéressant.
  13. Juste une remarque sur privilège, loi privée, c'est la caractéristique d'un contrat il me semble.
  14. Hum! Quand même la société féodale n'est pas si figée que ça, l'art, l'architecture, les techniques et les sciences aussi, et puis pour faire une cathédrale fallait pas avoir froid aux yeux. C'est dur de se figurer une époque si lointaine.
  15. J'ai pas lu le " livre des métiers" par contre je sais que la question de la durée du travail y était réglementée.
  16. Après un petit tour de renseignement il apparait que le droit du travail est très ancien. C'est Boileau dans son " livre des métiers" au XIII ème qui tente une retranscription exhaustive. A ce propos Alain de Benoist analyse le socialisme commme un mouvement proprement réactionnaire, c'est a dire regrettant les formes de protections que l'ancien régimes offrait .
  17. Peut être que faire des lois limitées dans le temps serait judicieux pour obvier aux problèmes de résilience.
  18. Pas mal. En fait sur le chantier quand le patron travaille avec les ouvriers les questions de temps de travail, de pauses, de vacances sont assez souvent consensuelles car tous ont a peu près les mêmes besoins de repos et les mêmes envies .
  19. Voilà j'en reste a la logique formelle. Je trouve ton argumentaire intéressant mais excessif, et qu'il est possible de poser un cadre dans l'exercice de la liberté contractuelle qui ne soit pas nécessairement contre productif .
  20. La proposition de Lancelot n'exclue pas la mienne, je ne me contredit pas.
  21. C'est pour ça que je parle de principes, l'actu économique et politique me rend mélancolique. c'est en effet dans le rapport de subordination qu'il est concevable de poser des limites. Et par exemple le refus d'effectuer plus de tant d'heures de travail ne pourrait être reconnu comme clause de rupture de contrat.
  22. Dans le principe, dire que l'on ne peut contraindre personne a travailler plus de X heures par semaine, je peux le comprendre.
×
×
  • Create New...