Jump to content

Stuart Tusspot

Utilisateur
  • Posts

    1678
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by Stuart Tusspot

  1. T'en fait pas être un garçon ça me va. Surtout que j'ai un nom vachement original pour un alsacien, du coup ! Mais je ne sais toujours pas si quelqu'un suit le 6 nations.
  2. Oui, puis ça commençait à parler de foot, il fallait corriger le tir !
  3. Il va repartir aussi vite ! Bienvenue Carotte
  4. Oui, pardon. (On me pose des questions direct sur le sujet et en même temps on dit d'arrêter, je ne savais pas quoi faire ) Sinon, mes questions plus haut sur le mouvement libéral ?
  5. Bin, on parlait des armes dans la France de maintenant, la France démocratique, la dictature du plus grand nombre. Alors quand j'ai dis que moi je délègue ce droit, vous aussi en fait, que ça vous plaise ou non ... en acceptant les lois. Que vous acceptez si vous êtes citoyens français il me semble. La question qu'on pourrait se poser c'est de savoir comment s'est passée cette interdiction/délégation ? Est ce que le majorité du peuple était bien d'accord ? Si oui, démocratiquement nous n'avons pas grand chose à dire. Si les temps changent et que maintenant nous souhaitons revenir sur notre décision, il faudrait se faire entendre et surtout que cette opinion soit majoritaire, ce dont je doute fortement. Mais si c’était le cas, je pense que ça changerait assez vite. (Pas sans effort, certes) A ce moment là (fans les années 30) nous avions le droit de porter des armes et nous l'avons confié (si tout s'est passé démocratiquement, ce que je ne sais pas). Après, on peut se demander ce que veut dire exactement le mot "déléguer" : Dans ma vie, la seule forme concrète qu'a pris ce mot est dans "délégué de classe". Je me souviens qu'on devait se mettre d'accord entre toute la classe pour choisir si nous préférions avoir cours de 12 à 13h (donc l'heure du repas) pour finir a 13h, ou de conserver la pause déjeuner mais du coup rester 1H de plus au lycée pour une seule heure de 13 à 14h. La prof principale nous avait bien dit de nous taire (quand tout le monde lançait son avis à tout va). Elle n'écoutait pas les avis de chacun, c’était au délégué de porter la parole qui ferait foi. Donc je n'avais pas le droit d'exprimer mon avis, mon seul seul droit était mon influence sur le délégué, qui a fait ça par un vote main levée dans la récré après le cours. Alors, déléguer un droit veut-il dire que l'on s'interdit d'exercer se droit ? D'une certaine manière, je crois que oui, par contre il ne faut jamais oublier que la source du droit en question c'est nous et que nous pouvons le récupérer quand on veut. (Toujours avec la majorité, dans une démocratie...) Dans un monde libéral il faudrait bien sur poser la question à tout un chacun (enfin, il se la poserait tout seul comme un grand), savoir si il veut s'armer, ne pas s'armer, ou confier sa protection à un groupe ou autre. Ce qui revient à mettre les armes en libre circulation. Mais il ne me semble pas que c'était le sujet. Je sais bien que vous détestez ce système, mais si on veut parler du droit des armes en France "maintenant tout de suite" on est obligés de le réfléchir comme ça. Ou alors il faut d'abord faire une révolution ou amener un des votre tout en haut pour qu'il change les choses, lui. En espérant qu'il ne pourrisse pas avant
  6. Ahhh intéressant... désolé pour les sales fautes, j'ai écrit le message en prenant mon p'tit dej et je ne peux pas encore éditer ^^.
  7. Je vais reformuler ma pensée : Je ne pense pas que nous ne devrions pas utiliser nous même ce droit, je pense que nous devrions le déléguer. Et comme dis, je ne suis pas non plus contre à 100% le fait que nous exercions ce droit, je ne veux simplement pas voir les armes circuler pour tout le monde comme un objet banal. Surtout que ça coute de moins en moins chère une arme, ce qui les rend de plus en plus accessible. Enfin bon, on est pas d'accord là dessus, on ne peut pas être toujours d'accord sur tout ! La vie ne serait pas très intéressante sinon Et si nous parlions d'autre chose (pas que j'enterre le sujet des armes, je vais encore me renseigner, mais bon c'est un présentation ici pas un sujet débat) J'ai donc d'autres questions plus en phase avec un un sujet de présentation : - Que faites vous en tant qu'association ? Quel est votre place et quelles sont vos envies dans notre France actuelle ? J'ai lu ici ou là qu'un bon libéral ne devait pas voter (même pour un élu plus libéral que les autres) car il doit farouchement s'opposer à l'état et voter, c'est donner du crédit à l'état. C'est vrai ? Si oui, comment vous exprimez vous ? Quels sont vous objectifs ? Vous voulez faire une révolution ? On voit bien que la France n'est pas en forme, vous attendez que le système ce casse la gueule comme on peut le pré sentir, pour agir ? Quels sont vos rêves pour ce beau pays !
  8. Vi, mais en lisant l'article on comprend assez pourquoi quand même.
  9. J'ai trouvé quelques trucs, Tramp (https://fr.wikipedia.org/wiki/Violence_polici%C3%A8re#En_France) C'est 1 par an environ, sachant que mon 500 était déjà une approximation, je ne vois pas ce que ça change... Mais on voit sur le lien qu'il y a de grosse bavures et des trucs impensables : " 9 mai 2008 à Grasse, Abdelhakim Ajimi, meurt lors d'une interpellation. Pourtant condamnés à des peines de 18 et 24 mois de prison, les policiers sont toujours en poste." Plait-il ? Gio : Pfff, le seul article en français, son lien était en anglais, du coup, j'ai même pas cliqué. J'vais lire ça. Ce que montrent les faits ? Moi ce que je vois c'est que c'est le gros bordel, rien est clair. S’intéresser à la Suisse je veux bien, mais eux ils ne doivent pas garder leurs armes chez eux ? Comment ça peut ont déléguer un droit que l'on a pas?
  10. Oui bon ça va.. je vais voir ce que je trouve la dessus.
  11. Ah oui, c'est vrai, il y a aussi les personnes abattues (légitimement) par la police, dans ces statistiques. Aucun chiffre n'étant mentionné à ce sujet sur mes sources ! Alors j'ai zaapé. Enfin il ne doit pas y en avoir beaucoup, si ?
  12. Ahhhh ! Non et non ! berk. Retournons parler des armes à feu ! Hé bien, bonjour l'argument ! Si chaque personne detenant une arme à feu devait faire une bavure pour qu'on commence à avoir des questions, il n'y aurait plus beaucoup de monde pour se les poser ! Bah on l'a pas mal dis déjà, environ ~2300 si tu comptes les suicides, sinon plutôt ~500. J'ai du mal comprendre car j'ai compris que tu me demandais le rapport entre le permis de conduire et le fait de savoir conduire ... ^^ et causation je ne sais pas ce que ça veut dire
  13. L’État. Les faits, rapport toujours au nombre de bavures impliquant la police et ses armes à feu. Merci pour la date, je dormirais moins bête
  14. J'en ai déjà parlé en répondant à quelqu'un d'autre : Je pense que ceux qu'on y gagne est inférieur à ceux qu'on y perd. Les USA, ce n'est pas un peu un cas à part aussi ? Je ne peux pas lire tes articles, je comprend un très petit anglais. Mais je ne sais rien d'eux, quel est le contrôle entre les états fédérés ? Pour l'histoire de la ville (déjà je ne savais pas qu'une ville pouvait mettre des lois juste pour elle) elle a interdit les armes chez elle rien une fois 100m dehors ? Super logique... de quoi appâter tous les criminels d'à coté en tout cas. Peu être que interdire les armes ne fait pas baisser les crimes par arme, mais ça reste très très haut peu importe la loi chez eux. Tu vas me dire qu'il n'y pas de dif entre les états où c'est interdit et ceux où c'est autorisé ? Moi, je veux bien déléguer ce pouvoir à une police. Ok, je lis ça demain ou avant de dodo. Je ne pense pas que l'état peut dévier en dictature comme ça, en France. Je sais qu'on dit qu'on ne voit pas ces choses venir avant qu'elles ne soient là, mais vu comme ça gueule pour la loi sur le renseignement... j'ai vraiment du mal à imaginer ça. Je viens bien parler des USA, qui a l'air d'être un beau labo, mais il me faudra maitriser mieux le sujet.
  15. Ahh oui merci, un simple c/c marche ! Je pensais que ça n'allait prendre que le texte et pas la présentation de la citation. Cool ! J'ai souvent du mal à exprimer ce que je veux dire. J’essaie de m'améliorer. Non non clairement pas (déjà un exemple de ce que je viens de dire en haut ^^). Je voulais juste dire par là que selon moi il n'y a pas que des criminels qui s'achètent une arme peu importe sa légalité, mais qu'il y en aurait aussi de nouveaux si elles étaient en libre circulation. Alors, ça dépend ce que tu appelles t'entrainer. Car il y apprendre à se servir de son arme de la bonne manière, mais il faut aussi savoir s'en servir contre les bonnes personnes. Mais même si c'est le cas pour toi, qu'est ce qui me le prouve ? Un permis, un petit test pour savoir si tu n'as pas le cerveau à l'envers, moi, ça m'irait. Mais après le souci devient le marché de l'occasion, je pense... Je n'avais jamais vu ça sous cet angle là. Mais, au risque de paraitre un peu naïve, on aurait vraiment besoin d'armes à feu si on voulait faire une révolution en France ? Question de point de vue, j'imagine. Pour moi, c'est bien détaché d'une batte de baseball. Le recul, moui, il doit surement y en avoir de gros sur certaines armes, mais sur une petite arme de poing ça ne doit pas être trop méchant. C'est bien différent selon moi car certes une batte de baseball peut tuer, ça sert avant tout à jouer au baseball ; une voiture peut faire un massacre, c'est d'abord fait pour transporter les gens (ailleurs qu'au ciel) les cigarettes ça tue, mais ça sert d'abo(non, oubliez en fait, mauvais exemple ). Une arme à feu ça tue et c'est fait pour ça. Fais attention à ce que tu dis, on pourrait tomber d'accord. C'est cool pour toi ! Mais je doute que tout le monde soit dans ta situation et que tout le monde fasse la connaissance d'une arme dans les mêmes conditions et avec les mêmes desseins que toi. De manière général, je veux bien croire ce que tu me dis. Je pense bien qu'un pistolet n'est pas un désintégrateur cosmique. Mais quand j'en parlais dans mon message c’était sous l'angle des ~500 homicides/an. Ce n'est pas la guerre où tout le monde cours et se met à couvert, ce n'est pas une foule en panique qui se disperse. C'est un cadre beaucoup plus simple, posé. Tranquille chez soit, tranquille dans la rue... J'imagine que dans ces cas-là ce n'est pas 30%. Mais surtout ! Si la personne tire et ne fait que blesser, a ton avis, que se passe t il ? - L'agresseur appelle le SAMU - L'agresseur tire une 2eme balle ... :/ Chef oui chef ^^ Non, en fait je ne sais pas. Je sous entends que c'est par défaut parce que dans ma vie à moi, ça l'est... je ne pourrais même pas te dire quand ça a été interdit en France, tu vois. J'ai déjà un peu expliqué mon point de vu la dessus. Je vais répondre à ta question par une autre : La nana ou le type un peu paumé, qui boit pas mal seul chez lui. Quelques idée noires de temps en temps, l'envie de péter un câble sur ce monde parfait qui se tient là dehors. Pas bien grave, elles ne font "que passer". Personne ne sait, quand il vient chercher ses croissants il est sympa pourtant. Du coup, lui, c'est un hors la loi ou pas ? C'est un excellent argument. Je sais que dans les chiffres on ne peut évidemment pas savoir tout ce qui s'est bien passé. Je n'en ai pas parlé mais j'y pense. Pourquoi ne pas les laisser s'armer ? Si on avait une boule de cristal, on les armeraient, elles, précisément... mais le palentir est un objet dangereux, Peregrin Touc ! Sérieusement, le fait est qu'on doit armer beaucoup de monde pour s'assurer une couverture suffisante de la protection, et que je pense que toutes ces personnes armés feront (ou se feront) plus de mal que le bien qu'on gagne en évitant ces personnes de se faire agresser. Je pense. Je n'ai rien contre les flics en civil. Les attentats c'est autres chose. Quasiment chaque français voudra une arme passé un certain niveau de dangerosité du sol français. Pour moi, ce seuil n'est pas dépassé, mais comme tout le monde, j’évolue. Comme tout le monde aussi, j'espère ne pas avoir à évoluer sur ce point. A voir dans le détail le jour où l'on devra se poser la question, ça me plait, mais jusqu’où le libéralisme peut-il aller dans ce sens sans se fourvoyer ? Qui décerne le permis, etc. Gio, je te réponds après manger
  16. Comment vous faites pour reprendre un message en plusieurs petites citations ? Les citations OK, les multi citation OK, mais diviser un même message pour pouvoir répondre à chaque question ? Je voulais répondre ce matin mais il faisait si doux, si beau... je suis partie faire du vélo. On se croirait en plein printemps, c'est dingue !
  17. Je vais dormir. Je voulais juste expliquer mes idées, pas les imposer, vous allez tous me tomber dessus ? ^^" Bon, bonne nuit, Je réponds dmain matin
  18. Je sais. Comment ? 500 homicides par an. Combien de bavures mortelles des policier ou de l'armée ?
  19. Eux, ils sont formés. Ils savent. On les responsabilise à un tel point qu'ils hésitent avant de tirer même des fois quand leurs vie est en danger (je ne sais pas si vous avez vu la vidéo du type qui fait en contrôle auto de routine au USA ? Il aurait pu tirer 30 fois avant le civil, au final, c'est lui qu'est mort...) bon ce n'est qu'un petit exemple, il y a plein de bourdes aux USA il parait (je ne maitrise pas DU TOUT le sujet). Je reviens donc à la France : tu le vois bien, non, il y a beaucoup de bourdes qui entraines la mort par armes à feu en France ? Je ne crois pas.. Je répète : je n'ai rien contre les armes. Mais chacun ne sait pas la gérer aussi bien (si vous avez des sautes d'humeur, c'est déconseillé...), et il faut y être formé ou au moins préparé. Les rendre accessibles à tous sans aucun mode d'emploi c'est ça que je ne veux pas. Rien d'autre
  20. Non ! du tout, pourquoi dis tu ça ? Au contraire, je pense qu'ils suffisent, justement.
  21. Selon moi, l'arme à feu est quelque chose à part. Ce n'est pas qu'un objet, ce n'est pas seulement de la puissance en barres ou un bon moyen de se suicider. C'est quelque chose qui vous fait perdre toute responsabilité par rapport à vous et aux autres, comme déconnecté de la réalité... Normalement pour tuer une personne il faut lui sauter dessus, la faire hurler, la tabasser et quand elle se débattra de la mort, la tabasser encore. Ou bien la trancher en deux avec un couteau, voir le sang gicler sur vous, sentir la mort dans ses yeux. Si vous êtes un petit malin : élaborer un plan qui prendra du temps et fera disparaitre quelqu'un d'une manière ou d'une autre. Quoi qu'il en soit, il vous faudra du temps et de la détermination ou de la rage. Les armes à feu nous déconnecte totalement de ce qu'est un meurtre, vous avez simplement a exercez une pression sur une gâchette et tout est fini. 0,00000000001 seconde après avoir appuyer, vous pouvez regretter comme vous n'avez jamais rien regretter dans votre vie, cela ne changera rien : la personne en face de vous va mourir. A quoi bon ? A quoi bon autoriser les armes à feu ? Quel intérêt ? Se défendre face à ceux qui de toute façon en auraient via le trafic ? Sur les quelques chiffres trouvés, on tourne entre 2800 et 2100 morts par an en France dont 80% environ seraient des suicides. Que va-t-on faire face à eux, leurs pointer notre arme à nous pour les empêcher de s'en mettre une avec la leur ? Dans un film comique muet, peut être... Et les autres alors, pour 2500 personnes auxquelles l'ont retire 80% de suicides cela nous fait 500 homicides/accidents/indéterminés. Pour disons 420 personnes (au pif) assassinées chaque année, on accepterait de rendre accessible l'arme à feu pour tous... sommes nous biens sures que cela n'augmentera pas le nombre d'homicide... je ne crois pas, pire : je pense que l'inverse se produira. Et même si l'inverse ne se produisait pas (ce dont on peut débattre, personne ne peut savoir comment les français réagirons, on ne peut que "prévoir que..") Je ne crois pas en un effet positif, moi. Par égalité ? Pour avoir les mêmes chances par rapport à celui qui est armé. Sauf que lui est motivé, sauf que lui sait quand l'action se passera, sauf que lui a pris la décision de réaliser une action que vous allez subir, avec une arme à feu ou non. Ce que je veux dire c'est que même armé, les chances si elles sont sans aucun doute augmentés, restent bien faibles pour en valoir la peine (s'armer, tous les jours, chaque matin, faire attention, pour attendre l'éventuel "jour où" ...) qui ne viendra très probablement jamais, d'ailleurs. 500 sur 60 000 000 ça doit pas rendre bien gros en %... Je ne parlerais pas des attentats, qui changent peut être la donne pour certains, pas pour moi, pas encore. Par principe car il ne faut pas entraver la liberté d'autrui ? Voilà bien quelque chose sur lequel je ne peux absolument rien dire, car c'est incontestable : c'est l'essence même de la pensée libérale. Voilà pourquoi, en parti en tout cas, je ne le suis pas. "Interdire les armes, c'est inutile : cela désarme les honnêtes gens alors que les autres trouverons toujours un moyens de s'armer, c'est donc simplement un avantage pour eux" Voilà quelque chose que l'on entend souvent et que je comprends. Mais je ne suis pas d'accord. Pour moi ce n'est pas des honnêtes gens tout blanc et des vilains malfrats tout noir. La vie nous a habitués à bien plus de diversité . Ce n'est pas très glorieux à dire, mais, dans le post initial je disais être une orpheline c'est vrai. (non mes parents ne sont pas morts par balle, simple accident de voiture). A mes 18ans j'étais bien paumée, je n'ai pas eu un vrai boulot très longtemps. BREF Il y a quelque années j'ai commencé l'escorting (pute du net) j'ai appris à tutoyer ce milieu du bas, de drogués, paumés, victimes ou criminels... Ils n'ont pas d'armes ! En Alsace, je ne crois pas qu'on se procure une arme comme ça. A Strasbourg non, a Mulhouse, peut être. Et oui ça change tout ! Celui qui achète une arme n'est pas qu'un sanguinaire qui ira où il faut pour se trouver son flingue. C'est aussi des pauvres tocards qui ne savent rien à rien et qui n'en trouverons pas tant qu'elle ne se présentera pas à eux. Pas de magasins de flingues, non.. ici, en bas, chez les débiles, les inadaptés, les drogués, appelez les comme vous voulez, ça ferait des ravages :/. J'sais bien que ça sert pas vraiment que je dise ça, je veux pas vous convaincre (ce serait bien suicidaire de ma part, et n'ayant pas d'arme sous la main, je préfère eviter d'avoir à avaler un kilo de lessive ). Je vous explique seulement pourquoi (car vous me l'avez demandé ^^), moi, quand je me pose la question des armes, mon cerveau et mon esprit me répondent en cœur : non non et non ! Tu as tout à fait raison ! On peut même continuer ce genre d'affirmation sans sortir des limites du corps humain.
  22. J'ai trouvé 2105 en 2015 http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/10/01/combien-d-armes-a-feu-circulent-en-france_1099601_3224.html Heu .... ouais ... comment on explique des différences aussi hallucinantes ?
×
×
  • Create New...