Jump to content

Versus

Nouveau
  • Content Count

    11
  • Joined

About Versus

  • Rank
    Néophyte

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    South Park

Recent Profile Visitors

21 profile views
  1. Pas moins que ta réponse. Je me suis d'ailleurs mal exprimé : les insoupçonnés = les gens potentiellement dangereux, pas les débats politiques. On ne peut pas éditer ses messages ici ?!
  2. Merci pour la bienvenue :) Il n'empêche que tu ne leurs accordes pour autant que très peu de ton temps ? Si ta réponse est "très peu", nous sommes quand même proche d'un bannissement non ? Je crois que je rejoins @Rübezahl : d'expérience, ce n'est pas rentable de fréquenter des imbéciles... Je dirai que c'est vrai à 90%, car si cela n'a quasiment rien changé dans mes relations proches, la question s'est bien posée pour des rencontres hasardeuses plus récentes. J'ai lancé des débats politiques pour savoir qui en voulait à mes libertés ou mon porte-feuille et j'en ai découvert des insoupçonnés. Je continue de me demander à quel point vous autres ici êtes sur le qui-vive comme moi, mais ce serait déjà dévoiler qu'il y a des intérêts à protéger :) c'est donc peut-être une question qui n'obtiendra que peu de réponses ! C'est un peu un cas extrême. Qu'entends-tu par extrême ? Rare ? Éxagérée ? Je ne saurai même pas si tu la trouve choquante, ni si tu peux la comprendre/accepter comme adaptée face à un dilemne difficile à prendre ? Je cherche à démontrer que le "bannissement" est parfois obligatoire, et n'est pas forcément une question de tolérance idéologique.
  3. Merci pour cette réponse si sincère Rübezahl ! Le diction que tu cherches est violent
  4. Ok donc tu parlais en terme économique aussi, je te rejoins complètement. Si tu ne te soucies pas des gens qui ne veulent/cherchent pas la liberté, alors la tienne est en danger. J'en reviens à l'un des sujets initiaux : faut-il bannir les gens qui ne partagent pas nos valeurs, sachant que certains sont nos proches ? Par exemple : tu es un lanceur d'alerte anti-étatique, un fraudeur fiscal, un cypherpunk.. bref, tu gênes et cherches donc à te protéger au maximum mais tes amis se fichent de leur vie privée. Comment fais-tu pour protéger la tienne vis-à-vis d'eux s'ils refusent d'installer Keybase pour discuter de manière sécurisée avec toi ? N'en arriveras-tu pas à être moins lié à ces personnes pourtant proches ?
  5. Ça donne de l'espoir, même si c'est très loin de chez moi ! J'ai adoré ce passage : "À Keene il y a une mode pour le « Robin-des-Boisage », une forme d’activisme où les gens guettent les pervenches dans les rues et alimentent les parcmètres arrivant à expiration." En quoi le cyberspace est en devenir ? On y était bien plus libre il y a 20 ans sur certains aspects (on y trouvait d'ailleurs sans problème des plans pour fabriquer des bombes artisanales haha), alors qu'aujourd'hui on a une énorme dichotomie : des outils protégeant la vie privée et ses libertés tout en ayant des États et entreprises qui s'y attaquent. J'ai l'impression que la masse ne profite plus de la liberté/naïveté d'antan, non ? Merci ! Vous énervez pas les Suisses Tu as eu de la chance alors ! Bon après j'ai le plaisir hasardeux de tomber sur des léninistes, marxistes,... En même temps, je vois que tu es à Londres, tu ne dois pas trop en croiser Je regarde, merci ! Bon, je vous entends, il faut vraiment que je passe à l'étape suivante, et ne pas tenter de convertir. Et possiblement me concentrer à aider ceux qui souhaiteraient se libérer, bien que je ne sache toujours pas comment. J'ouvrirai un autre thread. À quelle réussite faisais-tu références, et qui serait en lien avec le libéralisme ?
  6. Je connais cette asso de longue date, je suis bien content qu'elle existe d'ailleurs. Tu me trouveras peut-être avare, mais je préfère continuer à faire travailler mon capital plutôt que de faire des dons, et ainsi avoir une plus grosse force de frappe à l'avenir. Ça me fait penser au Pinapple Fund qui a reversé 55 millions en bitcoin à tout un tas d'associations, le geste est plus qu'honorable ! Le logiciel libre a ça de génial qu'il se bat avec des outils différents que nos adversaires, et qu'ils ne savent souvent pas comment les appréhender, comme le Bitcoin que tu cites à juste titre ! Tu as raison pour les UX, je n'y avais pas vraiment pensé. À méditer, merci. Tu arrives à mettre de l'eau dans ton vin alors. Mais jamais tu n'as banni quelqu'un sur ses idées politiques ? Un jour, une personne que j'appréciais m'a ouvertement dit que je (en tant que riche capitaliste libéral) "tirait toute la société vers le bas", alors que nous avions un débat pourtant respectueux et ouvert à la base. J'en suis peiné encore aujourd'hui... comment retourner vers cette personne avec le sourire ? Merci pour ce site ! Vraiment merci, justement je ne trouvais jamais ce genre de forum et ne m'en étonnais qu'à peine. Il n'y a guère qu'un seul site francophone (paradisfiscaux20.com). J'ai remarqué que si tout le monde triche plus ou moins, rares sont ceux qui expliquent comment. C'est normal puisque sinon une fois diffusée, l'astuce risquerait de devenir caduque, ou du moins le privilège serait perdu. J'ai l'impression que ces raisons sont tout aussi importantes que les conséquences juridiques. Pourquoi tenter de convaincre les gens ? Égoïstement car je tirerai des avantages de vivre dans un monde plus libéral. Mais malgré m'être octroyé certaines libertés, j'ai quand même envie de vivre dans une société plus libre. Je ne sais pas pourquoi, c'est en moi je suppose. Montrer l'exemple par la réussite, j'y ai pensé, mais exposer une réussite financière est mal vue par ici... ça "cache quelque chose", attise parfois la jalousie et peu casser les liens sociaux bien plus facilement qu'en s'opposant politiquement. C'est aussi faire le choix de s'exposer, voire de se mettre en danger. Pourquoi réaliser des vidéos plutôt qu'écrire des articles ? La facilité d'écoute ? Quant à la Suisse, j'ai l'impression que le socialisme y fait son chemin tout doucement... et il n'y a d'ailleurs plus autant d'avantages fiscaux qu'avant. Merci pour la bienvenue ! C'est toujours réjouissant de voir un petit peu de libéralisme de-ci de-là Tu parles d'amis ici, donc de gens bienveillants, mais tu n'as jamais été attaqué personnellement sur tes idées par d'autres personnes, ou peut-être que tu t'en fichais réellement ? Je t'envie ! Bientôt un jour j'en serai à ton stade j'espère. Merci pour la bienvenue ! C'est drôle car je pensais justement à Mélenchon en écrivant ça. C'est l'exception qui confirme la règle. De plus, j'ai dit "fortement", et ça se vérifie par des cartographies de votes en comparaisant du PIB/habitants. Même réponse que plus haut, l'exil n'est pas une solution facile pour moi malheureusement, d'autant que le socialisme gagne la Suisse aussi j'ai l'impression, autant que ses avantages s'amenuisent. Mais j'avoue chercher encore l'endroit idéal, sinon rester et me battre. Merci pour la bienvenue aussi, à toi et tous les autres
  7. Bonjour Rübezahl, 1/ Tu renforces ma pensée. Très belle analogie avec les renards ! 2/ Il y a une infinité de façons de procéder. Je pense au logiciel libre, qui n'est pas du prosélytisme mais une application aussi directe que concrète, avec des projets comme Tor, que j'utilise actuellement pour pouvoir me cacher et parler librement. Sur ce point justement, je ne saurai comment y participer à ma manière, ni même s'il y a plus à faire encore, ou comment. 3/ Je me demandais justement quelle est l'ampleur de la demande ? Surtout qu'elle ne peut, par nature, être publique ! Quand je vois à quel point il est délicat aujourd'hui de protéger sa vie privée vis-à-vis d'un gouvernement. J'y arrive dans une certaine mesure, mais ça reste technique et contraignant.
  8. Salut Mister_Bretzel, Effectivement mon isolement est multi-facteurs (je ne les ai pas tous cités), et le facteur politique est un de plus qui est venu s'ajouter. Mais ce n'est pas tant une question de points de vues divergents, qu'une question que l'interlocuteur m'explique comment il justifie me faire les poches ou d'amenuiser mes libertés qui peuvent me fâcher ! Sinon oui je te rejoins, l'essentiel n'est heureusement pas politique.
  9. Bonjour à tous, Je me présente, et en même temps j'en profite pour poser quelques questions ! À l'âge d'être au collège, je grandissais derrière un écran d'ordinateur où passait en boucle South Park, et où la culture des hackers/cypherpunks et la liberté étaient prégnantes. Dix ans plus tard, après de nombreux échecs scolaires, sociaux et entrepreneuriaux, je fais une pause introspective et trouve nombre de réponses à mes problèmes. Je relance une entreprise, mais cette fois-ci débarrassée d'inquisition et de morale étatiques. Le succès est enfin au rendez-vous. Je me risque à parier l'entièreté de mon capital. Deuxième succès, me voilà désormais rentier ! Mon nouveau "travail" consiste à me cacher des États spoliateurs et de ses agents. Nouvelle pause introspective car je n'ai toujours pas compris qui j'étais politiquement. Je me découvre libertarien ! Formidable, et maintenant ? Je me suis déraciné de ma classe sociale, ai un mode de vie rentier difficilement avouable, et en plus je suis de la famille des libéraux ! Autant de tares qui n'en sont pas et dont je suis fier mais qui isolent profondément. Comment le vivez-vous d'être libéral vos cercles sociaux ? Faut-il oser s'exprimer et ainsi provoquer sans le vouloir pour autant ? Ou laisser les étato-collectivistes vous expliquer comment ils veulent vous déposséder, sans sourciller ? Faut-il les exclure quitte à s'enfoncer un peu plus dans l'isolement ? Certains matins je me réveille avec la rage de contre-attaquer l'étatisme outrancier, le collectivisme ou n'importe lequel de ses supporters qui croiseraient mon chemin... Mais le soir il m'arrive d'aller me coucher en pensant que tout ceci n'est qu'une des formes de l'expression complexe des jeux de pouvoirs entre individus, que je ne dois pas confondre ma propre lutte avec celles des autres. Qu'il n'y a donc rien à faire si ce n'est aller rejoindre les nouveaux copains de ma nouvelle classe sociale (très riche et donc fortement libérale), et espérer sortir de cet isolement d'ici peu, ce dont je doute pourtant. Que faire ensuite de toute façon ? Aurais-je le pouvoir avec ce capital et ce temps libre de changer les choses politiquement ? Dois-je m'y préparer dès maintenant et surtout comment, ou est-ce vain ? Qu'est-ce que j'aurais à y gagner ? J'ai déjà gagné plusieurs batailles à titre individuel, même s'il m'en coûte l'effort de devoir rester caché. Bien que cela soit difficile, les gens sont assez libres pour y arriver malgré tout s'ils le voulaient, d'autant qu'il s'agit d'un mouvement individualiste à la base, non ? Que faire, mon coeur balance...
×
×
  • Create New...